• A vif

    A vif

     

        Vingt ans les séparent, la passion les réunira.

    Se remettant péniblement d’une rupture, Laurence Dalziel a bientôt quarante ans et en a marre des relations BDSM. Jusqu’à ce qu’il rencontre Toby Finch. Dix-neuf ans. Intrépide, féroce et vulnérable. Toby ignore quoi faire de sa vie mais il sait une chose : il veut Laurie. Il le veut à genoux. Le faire souffrir, le voir supplier et tomber amoureux. Mais si Laurie consent à s’abandonner entre ses bras, son cœur reste imprenable. Car Toby est trop jeune, trop intense, trop facile à blesser. Et ce qu’ils partagent ne peut pas durer... ne peut pas être réel.

     

     

     

     

    Editeur : Milady
    Genre: Erotisme MM
    Date de sortie: 28 /04/2017
    Prix du livre papier : Poche 7,90€
    Prix du livre numérique:  5,99€
    ISBN: 9782811219512

     

     

     

     

    Quand ma binome de lecture Gaelle me propose une LC en stipulant qu'elle a besoin de moi , forcement je suis intriguée, partante sans même savoir quel est le thème. Je me fie donc à la couverture et m'attends à  un roman jeunesse.

    Waouh et bien pas du tout, comme je le découvre en lisant le résumé avant de débuter ma lecture.

    Et je comprend mieux ses remarques.

    Ce n'est pas la première fois que je m’intéresse à des romances M/M  voire BDSM (voir Red Room), mais je  pense que c'est une première pour ma binôme.

    Donc dans un premier temps il faut avertir le lecteur , cette couverture est trompeuse et pour autant magnifique et correspond bien au thème, moins provocante que la VO que, une fois n'est pas coutume, je n'aime pas. L'auteur nous induit même en erreur, dans son résumé, sur l'identité de Laurie que j'ai supposé être une femme.

    Cette couverture, toute en subtilité laisse entrevoir ce qu' Alexis Hall cherche à nous faire partager. A savoir une romance envoutante et dérangeante hors des sentiers battus, avec comme personnage principal un ado boutonneux.

    je le dis tout de suite s'adresse à un public averti, avec des  les scènes très explicites et l'utilisation de certains sex-toys particuliers à une relation MM.

     Tout le monde je pense n'est pas prêt à suivre une telle aventure l'homosexualité et les relations sexuelles dites "déviantes" étant encore trop stigmatisés. Il faut pour parvenir au terme de cette lecture assez long 576 pages en version papier  se concentrer sur la passion amoureuse.

    C'est ce que traite l'auteur dans cette relation hors norme, une histoire d'amour entre deux personnes d'âge différents, un "cougar" et un jeune homme de 19 ans aux goûts particuliers  en recherche d'identité

    Tout donc les sépare hormis ce besoin de dominer et d'être soumis, de vivre une passion dans la douleur et le plaisir.

    Peut-on comprendre comment ça fonctionne ? Peut-on imaginer qu'au delà de ce besoin viscéral de relations sexuelles violentes il existe quelque chose de terriblement fort et que l'abandon de soi et la prise de pouvoir soient des marques de confiance et d'amour envers l'autre ?

    Pour cela il faut surtout ne pas juger, dépasser les règles d'une normalité dans les relations inter-humaines. Il faut appréhender d'une autre manière la notion de BDSM.

    la plume magique ( avec une traduction excellente) d' Alexis Hall transcende cette relation entre ces 2 hommes, car non ce n'est pas  que du sexe. Cette aventure n'est ni vulgaire, ni pornographique malgré les nombreuses scènes décrites précisément, car l'amour transparait à travers les ressentis de nos protagonistes qui s'expriment à tour rôle.

    la douleur physique n'est finalement pas grand chose à cote de la souffrance que peuvent nous infliger certaines personnes en foulant nos sentiments amoureux.

    L'histoire est particulièrement originale loin des stéréotypes. En effet être un Dom a 19 ans d'un quarantenaire n'est pas très commun, car sait-on vraiment à cet âge gérer ses pulsions sexuelles ? Est-ce vraiment crédible, qu'un soumis depuis toujours puisse devenir en quelque sorte le mentor de son maître ?

    Il est vrai que parfois on ne sait pas trop qui est dominé par l'autre dans cette passe d'armes sentimentale. Cependant au fil des pages l'on comprend mieux cette relation étrange et touchante entre les deux hommes, leur complémentarité et  leur passion réciproque.

    Toby est touchant, jeune homme au physique ingrat, presque prépubère avec ses crises acnéiques, et son  questionnement personnel, ses faiblesses, ses échecs et sa persévérance pour trouver sa place et quête identitaire qu'elle soit sexuelle ou autre.

    Quant à Laurie à la situation sociale  bien établie, on pourrait penser que cet homme soit au vu, du moins de son age et de son expérience , beaucoup moins vulnérable, mais c'est tout le contraire, son  passé avec Robert et l’échec de sa vie amoureuse le fragile et de ce fait la jeunesse de son partenaire pousse notre protagoniste principal à tout tenter pour se protéger et à brider ses sentiments

    C'est pourquoi cette histoire est magnifique, elle raconte le don de soi, de toutes manières possibles et le transcende dans cette relation physique d'abandon  total à 'autre, cependant, tout ce va bien au delà, car si Laurie appartient à Toby c'est réciproque, bien que celui ci soit le dominant dans cette liaison.

    Alexis Hall nous démontre que l'amour n'a ni limites ni frontières, que toutes les barrières tombent quel que soit l'âge, la classe sociale .. Oui l'amour abolit tout.

    Alexis Hall brosse le portrait de deux êtres à la fois si dissemblables et identiques Le jeune homme en manque de confiance et obstiné, terriblement attachant et charismatique, nous émeut dans  sa quête de lui même et sa passion amoureuse. Quant à  Laurie, dont on comprend au fil des pages les  raisons de ses réserves  à ouvrir son cœur, alors qu'il s'abandonne  physiquement à l'autre en toute confiance va devoir reconnaitre et accepter ses émotions profondes. Lui aussi, nous touche également.

    Des personnages particulièrement travaillés, de l’émotion, un coup de cœur pour tout, le style, la romance et pour Toby et Laurie.

    J'espère que les autres romans de' Alexis Hall vont être traduits en français parce que c'est un auteur que j'ai envie de suivre, bien que je n'ai aucune idée du genre de ses autres romans, mais la plume est belle, le style fluide et les sentiments particulièrement bien rendus.

     

       

     

     

     

     

     

     

     

     

    avec Gaelle

     

     

    Extraits citations

     

    "en vérité le plaisir m"effrayait plus que la souffrance. Cela exigeait une capitulation plus profonde"

     

    "pourquoi est-ce que je dois toujours faire rouler mon cœur entre nous comme si c'était une putain de bille"

     

    "... mais il m'avait fait toutes  les promesses du monde , distribuant de l'amour comme des Smarties, et je l'avais cru"

     

    "j' etais  juste à lui et il était à moi, dans un monde de notre propre création"

     

     "... c'est un peu ça l'amour j'imagine. Un état permanent de partialité semi-permanente"

     

    "par ailleurs, c'est  un truc générationnel. Comme si pn avait éduqué les mômes en leur apprenant  à être racistes, sexistes, et homophobes dans les années 20. C'est toujours le cas, mais il y a au moins une certaine entente sociale sur le fait que c'est censé être mal"

     

    " je pensais moi aussi qu'il restait un paquet de poissons dans l’océan, mais j'en avais assez de nager"

     

    © Alexis Hall

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaoulette
    Jeudi 21 Septembre à 20:05
    Tu as tres bien décrit la personnalité des personnages et leur magnifique amour. Merci de m'avoir accompagné pour cette première. Et comme Toi on surveillera les sortis de cet auteur.
    2
    Jeudi 21 Septembre à 20:34
    Je ne suis pas cucu la praline mais là,je sais que ce n'est pas pour moi.
    3
    Vendredi 22 Septembre à 06:13

    comme tu le sais ce n'est pas mon genre mais tant mieux si ca t'a plu ! bonne journée

    4
    Samedi 23 Septembre à 13:42
    LADY MARIANNE

    je lis différents avis---
    je ne serais pas adepte de ce genre- il en faut pour tous et c'est tant mieux-
    bisous et bon week-end-

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :