•  

     

    Inferno

     

     

     

    Les endroits les plus sombres de l'enfer sont réservés aux indécis qui restent neutres en temps de crise morale.

    Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l'hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n'a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D'où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon va s'enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu'il est en possession d'un message codé créé par un éminent scientifique - un génie qui a voué sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n'a d'égale que sa passion pour l'une des œuvres de Dante Alighieri : le grand poème épique Inferno.
    Pris dans une course contre la montre,Langdon et Sienna remontent le temps à travers un dédale de lieux mythiques, explorant passages dérobés et secrets anciens, pour retrouver l'ultime création du scientifique - véritable bombe à retardement - dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire.

     

    Inferno

     

    Mon avis

     

    Dan Brown reste fidèle  à lui même

    Une aventure contre la montre comme ses précédents romans

    le scénariste du  film (supposition gratuite de ma part ,mais suis je loin de cette éventualité?) n'aura guère d'efforts à  faire

    Tout est mené tambour battant sur une durée très courte ,une intrigue bien ficelée avec fulgurances et rebondissements, pour séduire et accrocher le lecteur.

    le tout sur  thème Inferno de Dante

    Cà peut refroidir. A vrai dire quelques amies m'ont demandé si c'était pas difficile à lire tant la representation du thème de l'enfer semble présente dans ce livre

    Mais non c'est une superbe intrigue, et l'auteur nous entraine avec Robert ce spécialiste de symbolique dans un univers surement méconnu de beaucoup d' entre nous

    Par contre qui ne connait pas Dante et ses célèbres oeuvres?

    Un bel hommage

    Me voilà curieuse  de ses oeuvres ( il faut parfois grandir un peu pour comprendre des  auteurs tellement vantés pendant notre scolarité que nous les  rejettons d'emblée)

    Pour ceux qui connaissent Florence , Venise et Istamboul, une redecouverte et du plaisir suremement , c'est mon ressenti quand je suis mes personnages à travers le dédale de lieux connus

    Personnellement ne connaissant aucun de ses endroits, et passionnnée d'architecture et d'histoire j ai suivi le guide (très pédague ) avec un grand plaisir,

    je me suis lancée dans des  recherches sur le net suivant les références de l'auteur

    Un autre sujet m'a très interpellé le transhumanisme

    Un concept  ou un mouvement culturel  (je me demande comment il faut  l’étiqueter  ) un peu inquiétant à mon sens

    Toujours est il que malgré ce coté classique de Dan Brown (sa structure narrative reste inchangée de Da Vinci Code à celui ci)  ce livre reste riche d’enseignements  à qui désire voir au delà du thriller

    Très agréable à lire , ce livre reste très prenant ,  des mystères jusqu'au bout 

    j'aime à Lire du Brown et je n'ai point été déçue

    les livres trop médiatisés étant parfois décevants

    je vous souhaite une bonne lecture

      et je vous propose de suivre Robert le guide : ICI


    1 commentaire
  •  

    Concours

     

    Fans de Douglas Kennedy

    Des  nouveaux livres à gagner

    le  nouveau jeu est en cours

     

    ICI


    2 commentaires
  •  

    Les écureuils  de central Park sont tristes le lundi

     

     

    Souvent la vie s’amuse.
    Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou le tombé d’un rideau. Embusqué dans un mot, un regard, un sourire un peu nigaud.
    Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie de petits cailloux et nous guident.
    Les gens brutaux, les gens pressés, ceux qui portent des gants de boxe ou font gicler le gravier, ignorent les détails.
    Ils veulent du lourd, de l’imposant, du clinquant, ils ne veulent pas perdre une minute à se baisser pour un sou, une paille, la main d’un homme tremblant.
    Mais si on se penche, si on arrête le temps, on découvre des diamants dans une main tendue…
    Et la vie n’est plus jamais triste. Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi…

     

    Mon avis

     

    Ici encore K pancol nous enchante de  ses tournures de phrases,  citations, références

    J'aime ces mots quelle nous offre ils sont comme des bonbons, ces bonbons pétillants sous la langue,mais à trop en manger on se lasse

    et de ce fait mon avis est mitigé

    car je me suis toutefois précipitée chaque jour avec délices dans cette aventure

    puis moins souvent avec délices plutôt avec le l'envie  d'arriver au bout vite

    ils étaient terribles les autres quand même

    Peut être que ce troisième volet était de trop

    De plus pour tous ceux qui  suivent Jo et sa petite clique, les références constantes et très détaillées aux précédents romans donnent trop de longueurs à celui ci et parfois on s 'y ennui

    Tout le monde est là et personne ne change

    Hortense est de plus en plus odieuse, la réussite à tout prix,tabous les sentiments, elle écrase tout sur son passage Tout rien que pour elle

    Ok on a bien compris , ne pas souffrir donc  ne pas aimer

    Jo m'agace un peu à la fin, la culpabilité, le désamour  de soi qui l'empêche d'avancer malgré tous les coups de pouces

    En fait les personnages  m'ont tous un peu gavé cette fois  ci , et çà n'avançait pas dans les histoires des uns et des autres , plus j'avançais et voyais le nombre de pages diminuer plus je me désespérais de voir quelque chose d'intéressant se passer

    Gary attend Hortense

    Shirley attend l'amour oui mais doux

    Philippe attend Joséphine

    Jo attend l'inspiration pour un nouveau livre  et moi j’attends que çà bouge

    Cà bouge sur la fin les 50 dernières pages

    OUf ! c'est terminé et je suis un peu déçue

    malgré tous ces bons mots ces petites références littéraires ces citations que j'aime tant

    les référence à des musiciens que je découvre,à Cary Grant ....

    Dommage j'avais hâte de le finir

    et je dis au revoir à tous

    Jo, Hortense, Shirley, Gary, Zoé, Gaétan, Josiane  Marcel,Junior, Henriette

    Bonne route

    Ils se sont retrouvés tous ?

    Bon je ne peux vous le dire

    il aut aller aux 50 dernières pages pour le savoir

     A vous de voir

     

    Extraits

    "Il y a des gens avec qui l'on passe une grande partie de sa vie et qui ne vous apporte rien, Qui ne vous éclairent pas, ne vous nourrissent pas, ne vous donnent aucun élan

    Encore heureux quils ne vous détruisent pas à petit feu....

    Et puis il y a ceux qu'on croise.. qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute ,une 1/2 h et changent le cours de votre vie.Vous n'attendez rien d'eux...et  quand vous les quittez vous découvrez qu'ils ont ouvert une porte en vous, déclenché un parachute, initié ce merveilleux mouvement qu'est le désir...."

     

     

    "Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier animal et péché le dernier poisson alors il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible"


    3 commentaires
  •  

     

     

     

     

    et d'autres encore sur  Belfond


    2 commentaires
  •  

    Fan De Mary C'est pour vous

     

    Sortie Mai 2013

     Critique de Brigit Bontour sur le Salon Litteraire


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique