• Après l'obscurité l'integrale

     

     

     

    La vie de la pétillante Olivia aurait pu être parfaite si une tache de naissance n'était pas venue tout gâcher. Pleine de complexes, c'est à peine si la jeune femme ose affronter son reflet. Fond de teint, compliments de son meilleur ami : rien n'y fait. Co-animatrice d'une émission radio, elle est bien plus à l'aise terrée derrière son micro.
    Un ascenseur.
    Une panne de courant.
    Un ouvrier du bâtiment terriblement troublant.
    La lumière après l'obscurité.
    Qui est donc ce mystérieux Noan qui est parvenu à la rassurer ? Une nouvelle obsession... ou un fantôme du passé ?

     

     

    Je ne sais pas ni comment, ni depuis combien de temps ce livre est dans ma Play-livre, longtemps surement puisque je ne me souvenais plus du résumé, un résumé et une couverture prometteuses. Une auteure inconnue. Je me lance donc entre deux LC, et oui l'objectif vider ma PAL play-livre ce  que je n'arrive toujours pas à faire.

    La plume de Eve Morelli est fluide  et et agréable et les sujets sensibles  particulièrement bien traités. En effet la cruauté des ados est indiscutable, il en faut peu pour être bannie d'un groupe,  traitée comme une pestiférée à cause d'une anomalie physique et que ne ferait-on pas pour être accepté et  le groupe le plus populaire, alors que vous recherchez affection et reconnaissance, au point de parfois sacrifier quelques personnes au passage. L'amitié compte alors bien moins que l'apparence, les sentiments que l'on éprouve.

    Puis les années passent et la maturité qui va avec prend le dessus sur votre personnalité, le vrai vous prend sa place. Vous regrettez alors vos comportements passés, mais les blessures infligées aux autres sont parfois difficiles à faire disparaitre. Elles sont parfois pire que celles qui se voient.

    C'est toute l'histoire de la vie d'Olivia, cette marque indélébile la complexe, l'handicape au point de lui faire perdre toute confiance en elle jusqu'au jour où elle rencontre Noan. Ce même Noan responsable de son manque de confiance, de la fixation qu'elle fait sur sa tache depuis qu'il la rejeté pour s'intégrer dans un groupe. Cependant elle l'ignore, il le lui cache et leur relation débute sur un mensonge.

    Les personnages de l'auteur sont attachants et charismatiques,  nous suivons l'histoire d' Olivia et Noan mais aussi celle d' Iris. C'est un roman émouvant qui traite également du deuil, de familles d’accueil,  une histoire de pardon, c'est émouvant et triste mais aussi plein d'espoir avec une pointe d'humour.

    Une histoire agréable à lire avec peu de rebondissements qui traite d'amour et d'amitié et de confiance en soi

    La couverture est magnifique, c'est peut être elle qui m'a attirée. Et j'ai aimé le petit clin de la fin avec l'interview entre Olivia et Eve Morelli.

     

     

     

     Extrait citations

     

    "le temps s’accélère quand il s'agit de sentiments"

     

    "que peut on faire de toute façon, à part croire les gens sur paroles"

     

    "est-ce qu'être con quand on est jeune nous définit pour la vie ? Nous oblige à le rester pour toujours"

     

     ©E.Borelli

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


  • Commentaires

    1
    Gaoulette
    Samedi 15 Avril à 10:48
    Ah tu me tentes. Et je t'avouerais que je voulais lire un livre de cette Maison d'edition. Je me le note.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :