• Au premier jour du reste de sa vie SP

     

     Au premier jour du restee de sa vie SP 

       

        A quarante-sept ans, la vie d'une femme au foyer bascule lentement dans la morosité. Plus de mari, plus d'enfants, et elle se perd dans un quotidien sans joie. Comment envisager un avenir alors que ses propres envies ne passaient que par eux, pour eux? Un nouveau départ sur une terre étrangère et une troublante rencontre bouleverseront ses certitudes. Ne serait-il pas temps qu'elle soit simplement... Caroline?

     

     

     

     

     

     Information produit

     

    • Format : Format Kindle
    • Taille du fichier : 1017 KB
    • Nombre de pages de l'édition imprimée : 460 pages
    • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
    • Langue : Français
    • ASIN: B06X9TGDQ3
    • Prix : e-book : 2,00€
    •             Broché : 12,95

     

     

     

    Je remercie l'auteure Laureline Roy d'avoir sollicité mon avis pour son premier roman. Un titre qui ressemble  à celui du film Le premier jour du reste de ta vie et celui du roman de Virginie Grimaldi, avantage ou inconvénient ? Je me demande.

    L'intrigue ne tourne pas autour des critères standard  préférés de la nouvelle  vague littéraire des nouveaux auteurs, avec leurs protagonistes jeunes beaux et sexy s'attirant l'un l'autre, aux passés  troubles et douloureux.

    Ici c'est l'histoire de Caroline 47 ans qui après une vie bien remplie de femme au foyer, se retrouve seule. Les enfants sont adultes et pris leur envol, son mari n'est plus là et elle se retrouve déprimée dans une grande maison vide, sa sœur va la stimuler et la pousser à se reconstruire en lui offrant une opportunité incroyable, un défi à relever.

    Mais comment faire face à une nouvelle vie, s'adapter à de nouvelles habitudes, s'engager dans un métier ? L'âge a-t-il de l'importance, est-ce plus facile pour les trentenaires ? A l'approche de la cinquantaine les chances de réussir sont-elles les même ? Quelles sont les chances de vivre une vie de femme, peut-on encore intéresser un homme ?  Ne devient-on qu'une mère dont les enfants n'ont plus vraiment besoin ? Peut-on encore toucher un homme physiquement et émotionnellement ?

    L'auteure aborde plusieurs thèmes et son histoire est très réaliste.  Notre protagoniste principale à 47 ans est sujette aux doutes et particulièrement  sur son pouvoir de séduction, elle est pétrie de complexes de toutes sortes ( en particulier celui de son corps)et a beaucoup de mal à se défaire d'une certaine morale puritaine. 

    Matthew est un homme sur de lui charismatique, et particulièrement beau, c'est pourquoi Caroline qui a connu peu d'hommes dans sa vie, voire un seul son mari, Antoine gère mal cette relation complexe pour elle et simple aux yeux de Matthew.

    Ce dernier semble sous le charme de Caroline mais qu'attend-t-il de cette relation ?

    Laureline Roy nous plonge dans la relation intime du couple,nous fait partager  l’épanouissement de l’héroïne à travers les relations sexuelles qu'elle entretient avec  Matthew, d’où quelques scènes assez rapprochées assez explicites qui le  deviendront moins au fil des pages.

    La plume de l'auteure est fluide et agréable, le vocabulaire varié et les scènes de sexe,  traitées avec recherche, sobriété et sans vulgarité.

    L'intrigue m'a surprise, n'ayant pas lu le résumé, je ne  m'attendais pas à des scènes érotiques poussées, mais plus à de la suggestion. J'étais plutôt dans l'idée d'un romance soft et des questionnements de notre héroïne sur sa vie après Antoine.

    Le début est un peu lent, et Caroline ne séduit pas immédiatement, puis pas à pas l'on s'attache à  elle à son couple. L'on comprend les doutes de l’héroïne très féminins, ses questionnements réalistes de cet âge et les idées très stéréotypés que l'on peut avoir sur les hommes en général et des comportements en lien à une éducation sujette à la morale judéo-chrétienne d'une génération, la nouvelle évolue bien plus vite.

    Cette génération de cinquantenaire peut facilement s'identifier à Caroline, c'est mon cas et  j'ai donc compris son attitude, ses doutes et j'ai admiré son lacher-prise et son courage. Non pas facile de rebondir et relever de nouveaux défis.

    Alors non , je n'ai pas trouvé ses comportements ambivalents, son besoin de taire ses sentiments et de s’inquiéter de ceux de son partenaire, pas beaucoup plus explicite qu'elle.

    Après donc un début un peu monotone, on se laisse entrainer dans une histoire qui devient addictive et touchante.

    Notre héroïne nous incite à croire en un futur riche et épanouissant. A l'aube de la cinquantaine la vie n'est pas derrière  nous, un Matthew peut transformer votre vie  en lui rendant son statut  de femme.

    Un roman et une auteure à découvrir.

    Mon petit bémol : je n'aime pas la couverture que je ne trouve pas assez accrocheuse et qui ne rend pas hommage au contenu.

    Cependant je serais bien en peine proposer quelque chose qui ne soit pas du genre romance guimauve.

    Une bon moment de lecture sans être un coup  de cœur.

     

     

     

                                    

     Extraits citations

     

    "-(...) Ne jamais laisser la moindre place au hasard, car le hasard peut t'enlever les personnes que tu aimes et gâcher ta vie"

     

    "-Un enfant a toujours besoin de savoir que sa mère l'aime et le soutient. "

     

    "elle est fatiguée de batailler sans cesse contre la tristesse, la solitude, le deuil, la peur d'un nouveau départ, et , en cet instant d'une relation même sans lendemain"

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Juin à 21:03
    Merci pour ton avis et inutile de résister je ne l'achèterai pas.
    Bisous
    2
    Lundi 19 Juin à 23:42

    Un thème qui m'interroge, j'ai 43 ans et ce sont des questions que je me pose aussi...

    3
    Mardi 20 Juin à 06:43

    petit coucou ! biz

    4
    Mardi 20 Juin à 12:57
    LADY MARIANNE

    C'est important une couverture--- une carte de visite-
    je vois que bof sans plus---
    merci tes avis sont constructifs-
    bisous-

    5
    Gaoulette
    Lundi 26 Juin à 20:24
    J'ai tres envie de le lire celui la. Je me le note quand il sortira
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :