• Baad

     

     

     

    BARBARIE
    Des jolies petites filles, vêtues de tenues d’apparat, apprêtées pour des noces de sang.

    ABOMINATION
    Deux femmes, deux mères. À Kaboul, Nahid se bat pour empêcher le mariage de sa fille, dix ans, avec un riche Occidental. À Paris, les enfants de Nicole, ex-agent des services secrets, ont été enlevés. Pour les récupérer, elle doit retrouver un chimiste en fuite, inventeur d’une nouvelle drogue de synthèse.

    AFFRONTEMENT
    Il se croit protégé par ses réseaux et sa fortune, par l’impunité qui règne en Afghanistan. Mais il reste encore dans ce pays des policiers déterminés à rendre la justice, comme l’incorruptible chef de la brigade criminelle, le qomaandaan Kandar.

    DÉFLAGRATION
    Nicole et Nahid aiguisent leurs armes. Pour triompher, elles mentiront, tortureront et tueront. Car une mère aimante est une lionne qui peut se faire bourreau.

     

     

     

    Je ne sais pas si c'est pareil pour vous , mais il y a des périodes ou on enchaine des lectures avec des thèmes qui se regroupent d'un livre à l'autre.

    Pour moi c'est l' Afghanistan. Et pourtant je ne le fais pas de manière délibérée, après Si la lune éclaire nos pas, me voici donc de retour dans ce pays torturé, brisé qui finalement ne s'est pas bien remis des multiples guerres qui ont éprouvé le pays . Pays gangréné, premier producteur mondial de pavot à opium avec tous les trafics que cela implique pays de Daesh, d'Al-Qaïda et l'on comprend assez bien pourquoi.

    C'est ce que laisse entrevoir ce roman. Quel meilleur contexte pour ce thriller magnifiquement ficelé avec ces histoires qui ne semblent sans aucun lien entre elles, celle de Nicole et de Kandar, celle de l'assassinat de gamines par un serial-killer et la recherche d'un  grand chimiste créateur d'un drogue la plus pure au monde qui perturbe le petit monde mafieux italien.

    L'auteur à travers cette enquête policière nous décrit une société aux antipodes de la notre, avec l’importance de la religion dans la vie courante, la difficulté pour les femmes de s’extraire du carcan qui leur est imposé, et la manière très particulière des afghans d’envisager la vie, le rapport à l’autre, tout  est  choc culturel avec ces differents ethnies qui compose ce pays  et toutes les implications  qui en découle. Petits occidentaux on ne peut pas vraiment connaitre et encore moins comprendre cette société tellement c'est dépaysant à tout les points de vues.

    Cédric Bannel fait la part  belle aux policiers mettant en avant une volonté de probité, avec son personnage de Kandar , un ancien de Massoud, qui a résisté, survécu à tout, et son équipe à son image irréprochable, amoureux de son épouse, militante de la cause des femmes,une équipe qui pourtant se voit contrainte a user de la violence dans certains interrogatoire plutôt musclés dirais-je.

     D'un autre coté il dénonce la corruption, les manipulations et toutes les déviances de ces nouveaux hommes de pouvoir que le contexte géo-politique a crée de toutes pièces dans un pays en reconstruction.

    Cette intrigue est riche d'enseignements sur un pays encore à la dérive, mais dont la population reste bien que parfois fataliste assez optimiste, dans un contexte politique fragile.

    2 volets donc traités en alternance qui vont se rejoindre et c'est au fur et à mesure que nous arrivons au bout de cette enquête .

    Un roman captivant et addictif, avec des personnages on ne peut plus réalistes et particulièrement attachants pour leur noblesse d'âme. Deux personnages principaux que l'on a du mal à quitter le soir.

    Le style de l'auteur est plaisant et efficace sans lourdeur malgré les descriptions et la documentation partagé sur de nombreux domaines. Le suspens est bien dosé pour nous tenir en haleine tout en ne nous entrainant pas dans un rythme effréné.

    Tout au long de cette lecture on ressent l'attachement de l'auteur pour ce pays et ces Afghans qui  gardent l'espoir de construire un monde meilleur. Oussama Kandar incarne ce héros d'un pays actuellement blessé, fracturé, en quête de stabilité.

     Je remercie Net Galley et les éditions Laffont pour cette découverte, un coup de cœur pour les personnages, le coté éducatif, et la passion de l'auteur qui transpire au fil des pages pour ce pays et sa population aux ethnies si diverses, dont il nous offre un aperçu très visuel.

     A lire absolument. Je vais moi à contre sens découvrir L'homme d Kaboul avec le personnage de Oussama Kandar

     

     

    Coups de Coeur

     

     

    Extraits citations

     

    " en un an il avait deja amassé  près de deux cent cinquante mille dollars De quoi s'acheter une belle maison avec l'eau courante et électricité, un Toyota en bon état et deux épouses neuves"

     

    "un ventre fertile de bonne qualité devait produire des  garçons pour pérenniser le clan, c'etait ainsi"

     

    " la guerre a cet étrange pouvoir de réunir des hommes très differents par une fraternité d'une intensité inouïe, dont le temps ne vient jamais a bout"

     

    " dans cette période  terrible qu’avoient été les années 1990 personne e pouvait affirmer avoir été tout blanc ou tout noir"

     

    " s'allier à un petit Satan lorsqu'on veut en détruire un grand, n'est ce pas la base de toute politique internationale?"

     

    © C. Bannel

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaoulette
    Vendredi 23 Décembre 2016 à 19:13
    J''ai pas lu ta critique en entier car je l'ai dans ma pal. Mais du coup tu me donnés envie de le sortir plus tôt
    2
    Gaoulette
    Vendredi 23 Décembre 2016 à 19:15
    Mais je vais lire le tome 1 d'abord comme t'en parles
    3
    Samedi 24 Décembre 2016 à 09:31

    je n'ai pas vraiment aimé ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :