• Butterfly Dreams LC Gaelle

     

    Butterfly Dreams LC Gaelle   Corin a vingt-cinq ans, une boutique qui marche bien et… une peur panique de mourir jeune. Chaque semaine lui apporte son nouveau lot de symptômes plus inquiétants les uns que les autres, jusqu’au jour où, persuadée d’avoir un problème cardiaque, elle intègre un groupe de soutien.

    C’est là qu’elle rencontre Beckett. Beckett dont le cœur s’est arrêté un beau matin. Trois minutes. Trois minuscules minutes qui ont changé sa vie à jamais. Finis le saut à l’élastique, les matchs de foot endiablés et les voyages au bout du monde. Désormais, il est malade. Mais, quand le destin projette ces deux âmes blessées l’une contre l’autre, c’est peut-être leur chance de réapprendre à vivre… et à aimer ? Une bouleversante histoire d’amour et d’espoir

     

     

     Editeur : Harlequin
    Genre: romance sentimentale, Sick-lit
    Date de sortie: 10/05/2017
    Prix du livre papier : Broché : 7,90€
    ISBN: 2280369699  

    Disponible en e-book : 7,99€ 

     

     

     

    Chick-lit romance ?

     Je ne sais dans quelle catégorie ranger cette drôle d'aventure dans laquelle nous entraine l'auteur, entre humour et sérieux du thème principal.

    Corin est un sacré personnage totalement névrosée,a-sociale,hypocondriaque et même égocentrique.  Sa peur de mourir  rend le personnage tantôt touchante, tantôt irritante (très irritante) quand face à elle Beckett vit quand à lui avec une épée Damoclès sur la tête et une vraie pathologie cardiaque.

    Comment un jeune homme aussi équilibré peut-il s'enticher d'elle ?

    Au fil des pages je me suis attachée à eux, éprouvé de la compassion pour Corin malgré sa perturbante personnalité, son coté paranoïaque. A mon sens ça passe ou casse, je ne pense pas qu'il puisse avoir de demi-mesure dans les sentiments que suscite cette héroïne chez le lecteur. Il faut dépasser la façade et de chapitres en chapitres on ne peut que comprendre sa plus grand frayeur et ses tentatives pour tenir les autres à distances jusqu'à sa rencontre avec Becktt qui va bouleverser son univers, son mode de pensée, l'incitant à vivre l'instant présent.

    Le chemin ne sera pas facile. Pas évident d'apprendre à relativiser, revoir ses objectifs, de voir le verre à moitié plein. C'est la leçon que Beck a apprise. Quand on flirte avec la mort, il faut vivre chaque minute comme si c'était la dernière, il faut revoir ses priorités car dans ce contexte la vie prend une toute autre dimension. C'est le message de l'auteur dans ce roman. C'est triste alors et l'on sombre dans le mélo ? Eh bien non pas du tout.

    Les reparties sont drôles,j'ai souri et ri parfois devant les efforts de Beckett pour apprivoiser Corin avec un humour comme il le dit lui-même parfois douteux.

    J'avoue que plus j'avançais, plus j' appréhendais l'issue, vu le thème il y aurait-il un happy-end possible?

    Corin n'est pas malade mais Beckett comme tous les cardiaques peut voir sa vie s’arrêter, bien qu'il est fait son deuil de sa vie passée de ses activités physiques intenses, j'ai eu peur pour lui à plusieurs reprises.

     C'est que Beck est un jeune homme  comme  toute jeune femme rêve de rencontrer, doux attentionné affectueux, parfait si parfait que Corin ne peux imaginer qu'il s’intéresse à elle.

    Une romance drôle qui m'a fait trembler pour son personnage principal.  Moi les fins à la Avant toi de Jojo Moyes ça me mets à l'envers à la fin de ma lecture. 

    Le final est explosif et inattendu à coté du reste de l'intrigue un peu trop lisse  malgré le comique de certaines situations, peut-être même un peu trop abracadabrantes (peut-on réellement aller a un groupe de soutien et passer sous les radars ?).

    Toutefois l’auteur fait bien passer le message, malgré les nuages il faut rester positif, garder espoir, s’apitoyer ne sert a rien et empêche de profiter pleinement de chaque minute. Oui nous mourrons tous demain, certains sont prédestinés a partir plus tôt que prévu mais quoiqu'il en soit comme tente de l’enseigner Beck à Corin, il faut vivre pleinement chaque instant.

    Une lecture qui a commencé sans grand enthousiasme je dois le dire, Corin m’énervait un peu. Puis au  fil des pages la personnalité et le passé de l’héroïne s'expliquent et l'on s'y attache. Je déplore que le personnage d' Adam ne soit pas assez développé sur certains points, même si dans les derniers chapitres il en dévoile un peu.

    Je ressors toutefois avec un sentiment ambigu, j'ai compris au voulait en venir l'auteur mais je ne sais comment l'expliquer, il manque quelque chose que même l'émotion ressentie avec le final et me laisse avec un gout de pas assez de ne je ne sais quoi.

    Ah je disais en début de chronique que je ne savais pas dans quelle catégorie le ranger et bien c'est du sick-lit.  Vous ignorez ce que c'est ?  Eh bien moi aussi jusqu'à cette heure et Avant toi de Jojo Moyes en fait partie.

    Il s'agit de romans  qui mettent en vedette des adolescents aux prises avec des maladies terminales, des automutilations et des dépressions. Bon ici il s'agit pas d'ado.

     

     

     

     

     Avec Gaelle

     

    Extraits citations

     

     

    "IL fallait que je continue à vivre. Attendre de mourir n'était pas une option"

     

    "je l’aimais de chaque partie de mon corps? Les mots n'avaient aucune importance; Le silence et l'amour étaient rois"

     

    "Je vis pour moi moi. Et ça justifie tous les sacrifices."

     

    "Ma vie entière avait basculé en un instant. J’étais aussi en colère? En colère d'être toujours en vie parce que à quoi bon ?"

     

    " C'etait ce qui m’était le plus dur depuis mon infarctus? Vivre avec cette ombre toujours tapie dans un coin de ma tête."

     

    " j'ai besoin de quelqu'un de capable de naviguer avec moi, peu importe la taille des vagues"

     

    "J'étais fasciné par son honnêteté. La vérité brute des mots"

     

    "-Arrêtez de voir  votre vie comme un compte à rebours Considérez-la plutot comme une odyssée. Ne soyez pas  obnubilée par la fin du voyage?Profitez de l'instant présent"

     

    "- C'est vrai. Et s'il y a une chose que j'ai apprise depuis que j'ai failli mourrir, c'est qu'il faut se cramponner  aux choses qui comptent.Les passions, les personnes qui nous rendent heureux"

     

    ""-Quand je te regarde , ce n'esty pas l'homme qui pourrait mourir que je vois. Je vois celui qui a le pouvoir de me dévaster."

     

    © A. M Walters

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle guitton
    Mercredi 8 Novembre à 12:03
    Tu as été beaucoup plus généreuse et pourtant tu remontes des choses que j’ai pensé. Comme Toi je suis perplexe et perdu avec ce roman.
    2
    Mercredi 8 Novembre à 20:23
    Merci pour ton avis et je pense laisser ce livre de côté
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :