• Chroniques lunaires : Cinder LC

     

    Chroniques lunaires : Cinder LCLes humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

     

    Editeur : PKJ
    Genre: Jeunesse
    Date de sortie: 14/3/2013
    Prix du livre papier :  Broché : 17,90€ Poche : 7,90
    Version numérique: 12,99
    Nombre de pages :  412

     

     

     

    Quand tu suis ta binôme les yeux fermés sans prendre le temps de lire le résumé, juste parce que l'auteure t'a séduite avec Heartless dans lequel elle prend comme point de départ Alice aux pays des merveilles.

     

    Chroniques lunaires : Cinder LCEh bien tu restes coite, une fois ta lecture terminée, la plume en l'air en te demandant comment tu vas pouvoir traduire ton ressenti. Il faut reconnaître que l’imagination de Marissa Meyer est sans bornes et qu'il fallait oser transformer ce célèbre conte de notre enfance en dystopie, la transposant dans un monde futuriste dans lequel notre Cendrillon est un cyborg.

    L’histoire est addictive. L'auteure utilise ce qui lui est nécessaire dans le conte de Perrault et concocte des aventures incroyables à notre Cinder. Jamais je n'aurais imaginé qu'elle puisse encore me surprendre après Heartless. Et pourtant, elle y est parvenue. L’évolution des événements reste assez prévisible, on suspecte assez rapidement l'identité véritable de notre héroïne. Cependant Marissa Meyer nous tient quand même en haleine tout au long du récit avec ses rebondissements qui suscitent chez le lecteur de l'émotion et de l'espoir dans certaines situations.

    On tombe sous le charme des protagonistes, tout comme l'on ressent de l'aversion pour d'autres. On ressent divers sentiments, on s’émeut pour la petite Pearl tandis que l'on s'attache à Iko et l'on s'attriste du sort réservés à ces personnages. 

    Le mélange entre les 2 genres littéraires est assez détonnant. Il faut reconnaître que faire de Cinder la propriété de la belle mère du conte, et introduire des sujets contemporains tel que l'esclavage, les pandémies (j'avoue avoir un peu pensé à l'arrivée du SIDA), poser le décor en Asie plutôt qu'en Amérique, peu sembler saugrenu, osé et original. Mais perso j'adore ! L'auteure y aborde des thèmes sérieux, tel que la question des choix, des décisions qui impacteront l'avenir du plus grand nombre et ainsi comment l'on se contraint à quelques sacrifices. Et de nous poser la question des limites du libre arbitre. Pour preuve, Cinder se retrouve à jouer un rôle dont elle se serait bien passé, contrainte d'accepter de suivre des routes auxquelles elle n'aurait jamais songé. Dans cet opus, le voile est levé sur certains mystères, mais il reste de nombreux questionnements dont nous trouveront les réponses, j'imagine, tout au long de la saga.

    Une saga jeunesse à partir de 11 ans qui ravira les jeunes lecteurs, mais les autres également tant les romans de Marissa Meyer s'adaptent à tout public friand de fantastique et romans jeunesse. 

    La traduction est la hauteur de la plume de l'auteur et de la grande ME qu'est PJK, ce qui est à noter tant parfois les traductions sont affligeantes.

    Avant de découvrir le style de Marissa Meyer, j'avoue que je ne me serais pas lancée dans cette lecture, la couverture ne m'attirait pas vraiment et je suis une dingo des couvertures. Elles conditionnent souvent mes envies, bien que parfois le contenu soit parfois décevant.

    Coup de coeur pour ce premier volet des Chroniques Lunaires. 

    Chroniques lunaires : Cinder LC

     

     

     Chroniques lunaires : Cinder LCL'auteur :

    Nationalité : États-Unis 
    Né(e) à : Tacoma, Washington , le 19/02/1984

    Biographie : 

    Marissa Meyer est diplômée en création littéraire à Pacific Lutheran University à Tacoma dans l'État de Washington.
    Avant d'écrire Cinder, Meyer à travaillé comme éditrice durant 5 ans. Elle a également écrit des récits de fan-fiction d'après le manga Sailor Moon sous le pseudonyme d'Alicia Blade.
    Meyer affirme avoir été inspirée pour écrire Cinder, premier tome des Chroniques lunaires, après avoir participé à un concours d'écriture en 2008, avec une histoire centrée autour d'un Chat botté futuriste.

    site officiel :
    http://www.marissameyer.com/ 
     
     
    La parenthèse : 
     
    Pour le plaisir, la couverture de la version poche 

    Chroniques lunaires : Cinder LC

     
     
     

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle
    Samedi 24 Août 2019 à 19:11
    Moi j’ai adoré les couvertures. C’est pour ça que je me suis lancée. On partage le même ressenti. C’est quand même très addictif
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :