• Chroniques lunaires : Levana LC

    " Miroir, mon beau miroir, qui d'entre toutes est la plus belle ? " Bien avant de devenir la cruelle et magnifique reine des Lunaires, bien avant que Cinder, Scarlet et Cress ne se rencontrent, Levana a vécu une tout

    autre histoire. Une histoire d'amour et de guerre, de trahison et de mort. Une histoire qui n'a jamais été contée... jusqu'à présent.

     

    Editeur : PKJ
    Genre: Jeunesse Dystopie
    Date de sortie: 16/4/2015
    Prix du livre papier :  Broché : 16,90€ 
    Version numérique: 11,99
    Nombre de pages :  256

     

     

     

     

     

     

    Un passé douloureux est-il est un justificatif à des actes innommables ? Peut-on s'émouvoir devant ce qu'a subi Levana ? 

    L'auteure, tout comme dans Heartless, s'attache a nous montrer le vrai visage de cette monstrueuse reine. La Reine de coeur m'avait émue, et j'avoue que  je comprend les sentiments de Levna. Oui, Marissa Meyer sait jouer de sa plume pour décrire ses personnages pas tout blanc, pas tout noir, tout en contrastes. Et oui, comme dans la vie réelle, nous possédons tous une part de sombre en nous, qui prend plus ou moins de place. 

    Notre méchante reine cache des blessures secrètes, et pas que physiques, grâce à ce magnétisme propre aux Lunaires. Et comme tout un chacun recherche l'amour, l'attention, l'admiration des autres. Sous son masque de beauté fatale, la manipulatrice s'avère être un être fragile et meurtri. On parvient presque à lui pardonner tant sa souffrance est grande. Cependant le passé douloureux de notre protagoniste justifie-t-elle des actes répréhensibles  ? Peut-on vraiment contraindre à aimer et de ce fait user de son pouvoir pour en avoir l'illusion ? 

    On doit reconnaître ce talent à l'auteur que celui de voir frémir nos sentiments envers un personnage antipathique.  Car l'on s'émeut, force est de le reconnaître, l'on ressent de l'émotion, des sentiments ambivalents.

    Une fois encore ce tome est addictif, et l'on en voudrait encore. L'on s'attache déjà à Winter et l'on s’émeut de la relation complexe entre son père et Levana. On compatit et l'on s'attache à cet homme pour lequel la Reine est prête à tout. C'est de ce tome que nous découvrions l’identité de Jacin Clay et que certains éléments de l'intrigue globale se mettent en place.

    On s'éloigne un peu ici du conte de Blanche Neige. Certes, Levana est la belle mère du conte, celle qui souhaite la mort de sa belle fille. Qu'en est-il ici ? J'espérais une explications sur les cicatrices de Winter, mais pour l'heure il n'en est rien. Mais je ne doute pas que l'auteure nous apporte les réponses au moment qu'elle jugera opportun, tant sa saga est superbement structuré. Cependant nous en apprenons davantage sur les motivations de Levana. Certains faits que nous suspections se confirment tandis que Marissa Meyer trouve encore le moyen de nous surprendre. 

    L'addictivité ne faiblit pas, Marissa Meyer mène sa barque d 'une main de maître et tient le cap de son spacionef adroitement nous menant au port dans lequel elle a décidé de nous  voir arriver.

    Je suis totalement sous le charme de la plume de l'auteure et de son imagination, de sa manière d'aborder la psychologie de ses personnages, les rendant réels, crédibles tant ils sont aboutis, sujet à des troubles émotionnels, victimes de leur passé,. Marissa Meyer nous fait éprouver des sentiments ambivalents même pour les plus cruels d'entre eux. Et pourtant on ne peut consentir à l'inacceptable, accepter les dommages collatéraux comme le décide Levana, ceci au nom du bien de la Communauté. Les conséquences sont bien trop intolérables dans le dénouement, auquel on s'attendait plus ou moins.

    Nouveau coup de coeur pour ce prequel qui se laisse lire entre entre Cress et  Winter, sans pour autant qu'il y ait un ordre véritable.

     

     

    Extraits citations 

     

    "- Manipuler une proie est un moyen trop facile de tricher, continua Channary. [...] Je n'ai pas envie de gagner de cette manière. J'aurai gagné quand j'entrerai dans l'histoire lunaire comme la reine la plus désirable de tous les temps.
    - La moins sélective, en tout cas. Tu n'as jamais envie de... tomber amoureuse, tout simplement ?
    - L'amour... Quelle enfant tu fais. [...] L'amour est une conquête ! L'amour est une guerre ! [...] Voilà ce que je pense de l'amour ! cria Channary."

     

    "- Je crains que ce ne soit pas des assassins dont il vous faille vous méfier le plus.
    Elle toucha la chaîne qu'elle portait à son cou.
    - De quoi devrais-je donc me méfier, selon vous ?
    Elle fit un pas hésitant vers lui.
    - De vous-même, répondit-il d'un ton ferme"

     

    "- Je t'aime, murmura-t-elle. Ça au moins, ça a toujours été réel.
    Il se raidit, mais s'il avait une réponse à lui donner, elle s'en alla avant de pouvoir l'entendre."

     

    "Le destin emportait sa femme. Comme si les étoiles en personne bénissaient leur union."

     

    "Quelle idiote elle était. Quelle incurable idiote ! D'avoir cru qu'on pourrait l'admirer. D'avoir cru qu'elle pourrait être belle, adorée, ou simplement remarquée. D'avoir cru pouvoir être quoi que ce soit."

     

    © M.Meyer


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle
    Vendredi 30 Août 2019 à 15:09
    Comme toi j’ai pensé à Heartless. Un opus émouvant et dans Winter on verra la Reine Levana d’un autre regard
    2
    Vendredi 30 Août 2019 à 17:45
    LADY MARIANNE

    je découvre cette saga --

    la méchanceté vient suite à des incidents de la vie-
    bisous-

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :