• Confess

     

     

    Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin.
    Lorsqu'elle franchit la porte d'une galerie d'art à Dallas pour un entretien, elle s'attend à tout sauf à l'irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry.
    Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu'elle risque bien plus gros qu'elle ne pensait.
    Elle n'a qu'une solution : s'éloigner d'Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c'est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeurs que la vérité...

     

     

     

    Je suis fan de l'auteure Colleen Hoover depuis que j'ai découvert sa plume fluide , simple et agréable avec Hopelless mais mon  énorme coup de foudre a été pour Losing Hope qui n'est toujours pas édité en France. J'ai dans ma PAL de nombreux autres de ses romans en attente, et j'ai décidé de commencer par celui-ci.

    Ce qui est le plus frappant chez cette auteure c'est qu'elle maitrise parfaitement le jeu des émotions, elle nous dévoile juste ce qu'il faut pour nous intriguer. Son plus grand talent est de toucher la corde sensible et de parvenir à nous toucher.

     Ces personnages sont jeunes, charismatiques et leurs histoires émouvantes,et quel que soit notre âge , on se laisse prendre.  Sa plume avec tout fois un vocabulaire simple est très addictive et  quand l'on ouvre le livre , on ne parvient pas à s’arrêter.

     J'ai été touché par Auburn cette jeune fille de 15  ans dont les adultes ne prennent pas assez en compte la douleur, ce qui est assez choquant.  La suite bien sur était prévisible, mais ce n'est pas le plus important.

    J'ai énormément aimé la relation complexe Owen/ Auburn et j'ai trouvé terrible que cette jeune fille soit contrainte a faire des choix aussi douloureux, difficile d'expliciter sans spolier.

    J'avais hâte d'en savoir davantage sur Owen, c'est avec lui que l'auteure joue avec nos nerfs! Pour Auburn on comprend très vite les enjeux que  Lydia et Trey lui impose, deux personnages à vomir! Aubrun subit les chantages et les manipulations de sa  belle famille. 

     C'est une histoire de deuils, d'injustice, de résilience et d'espoir!

     Ce roman nous fait nous interroger:

    - peut on comparer l'amour et la souffrance qu'une jeune fille peut éprouver pour son premier amour  et celui d'une mère ?

    - Sa présence dans les derniers instants de la vie de celui qu'elle aime était  moins importante que celle des parents ?

    - Pour quelle raison sa souffrance serait moindre et sur quoi se base-t-on pour dire qu'elle oubliera alors qu'une mère jamais ?

    - Peut on remplacer l'être perdu par un substitut ?

    La fin est plus ou moins attendue, on la devine au fil des pages , mais pas totalement. Bien sur elle est douce , romantique et magnifique.

    La version papier est belle , on y trouve des confessions authentiques et de magnifiques  toiles d'un peintre Danny O'Connor que j'avoue ne pas connaitre.

    Une très belle romance mais ma préférée reste a ce jour  Hopeless et Losing Hope.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Extraits citations

     

     

    " je t'aimerai  toujours meme, quand je ne pourrais plus"

     

    "comment une fille de 15 ans peut elle justifier un amour dénigré par tous ?  Impossible de se défendre  contre l'inexpérience  de l'âge D'ailleurs ils ont sans doute raison. On ignore ce qu'est l'amour entre adultes , mais ça ne ne nous  empêche pas d'en éprouver. Et c'est comme si notre cœur allait se briser.

     

    "Selon ma mère , il y a les gens que l'on rencontre, dont on fait connaissance, et il y a ceux qu'on rencontre et qu'on connaissait déjà"

     

    " Vous venez me sauver ? C'est cela Auburn. En tout cas, ça donne cette impression et voilà longtemps que j'avais perdu toute forme d'espoir"

     

    " On boit pour échapper à une douleur émotionnelle et le lendemain, on recommence pour échapper à la douleur physique qui en découle."

     

    "-en fait ,ça me permet de mieux apprécier les gens quand je les sais capables de si bien faire semblant. Surtout les personnes qui nous sont le plus proches.

     

    © C. Hoover

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaoulette
    Jeudi 6 Octobre 2016 à 20:59
    Tu devrais adore Ugly love et Maybe Someday! Fonce!!!! Après tu as la trilogie Indécent qui est aussi superbe! Bienvenue dans le club Coho
    2
    Vendredi 7 Octobre 2016 à 06:55

    bonne journée

    3
    Vendredi 7 Octobre 2016 à 10:15
    LADY MARIANNE

    merci pour ta présentation et ton ressenti !!
    bisous du vendredi-

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :