• Défaillances : LC

    Défaillances : LCCassandra est mariée depuis un an avec Matthew, et leur bonheur semble sans nuages.
    Jusqu'à ce qu'un orage, un soir, pousse Cass à emprunter une route qu'elle n'aurait jamais dû prendre, à travers la forêt.
    Trop isolée, trop sombre, trop dangereuse.
    Tellement dangereuse, d'ailleurs, que lorsqu'elle dépasse une voiture arrêtée sur le bord de la chaussée, Cass choisit de ne pas s'arrêter pour proposer son aide à la femme qui se trouve à l'intérieur.
    Mais lorsqu'elle apprend, le lendemain, que la femme a été retrouvée sauvagement assassinée, Cass est assaillie par la culpabilité.
    Et les coups de fil anonymes qu'elle reçoit désormais chez elle transforment ses angoisses en terreur.
    Elle en est persuadée : quelqu'un l'a vue, ce soir là. Quelqu'un qui continue de l'observer. Quelqu'un qui pourrait bien être l'assassin.
    Pourtant ni Matthew, ni Rachel, sa meilleure amie, ne prennent ses craintes au sérieux.
    Et Cass elle-même commence à douter : comment être sûre de quoi que ce soit alors qu'elle perd chaque jour un peu plus la mémoire, oubliant le code de l'alarme, sa place de parking, ce landau qu'elle a commandé même si elle n'a pas d'enfants, et ce que peut bien faire dans sa cuisine ce couteau ensanglanté qu'elle ne reconnaît pas.

    Editeur :  Hugo Thriller
    Genre: Thriller psychologique
    Date de sortie: 04/01/2018
    Prix du livre papier : Broché 19,95€ 
    Version numérique:  12,99 €
    ISBN: 9782755636512

     

     

    Défaillances : LCAprès son premier roman, Derrière les portes, énorme coup de cœur pour un contre la montre stressant, je me demandais si B.A Paris parviendrait encore à me surprendre avec un nouveau thriller psychologique palpitant.  C'est avec des sentiments ambivalents que je me suis lancée dans cette lecture. J 'étais partagée entre la crainte d'être déçue (peut-on faire mieux ou aussi bien que pour le dernier ?) et l'espoir que cela le soit. 

    Je me suis trouvée surprise  avec cette impression de déjà lu dans les premières pages, la situation me rappelant  le début de La disparue de Noel de Rachel Abbot, mais très vite cette comparaison disparaît, hormis le fait que Cass emprunte une route isolée et  croise une voiture arrêtée le reste est totalement différent et l'auteure nous transporte dans son univers.

    C'est à travers le récit de Cass que  l'auteure nous plonge dans une ambiance anxiogène et que lecteur vit les émotions de l’héroïne.

    Un personnage qui perd ses repères suite au stress et la culpabilité qui la ronge et Cass s'enfonce jour après jour dans la paranoïa, avec le récit journalier de son quotidien et de son calvaire. Rongée par une culpabilité effroyable notre héroïne sombre jour après jour dans un gouffre sans fond duquel elle ne parvient pas à sortir.

    Mais le lecteur de s'interroger : A quel point la culpabilité peut-elle être destructrice ? Est-ce crédible ? Qu'aurions nous fait et ressenti à sa place ? Probablement qu'influencé par le contexte actuel et toutes les mises en garde contre les manigances et les agressions serions-nous passés ce soir là sans rien faire. Mais pour autant nous sentirions aussi coupables de la mort de Jane ? Certainement pas. Alors une intrigue crédible ? Mais nous ne sommes pas Cass avec son profil psychologique fragile, son stress, sa fatigue après une année scolaire épuisante et surtout ses antécédents médicaux. En fait, le décor est planté et tout se joue, B.A Paris nous ayant bien harponnés avec une intrigue addictive qui ne vous lâche pas jusqu'à ce que vous ayez atteint la dernière porte.

    L'histoire est particulièrement bien menée avec les  défaillances psychologiques de notre personnage principal qui nous touche et nous émeut dans sa détresse.

    La méthode de l'auteure est efficace, elle distille le doute insidieusement, nous entraînant dans des pistes possibles, puis tire le tapis, incitant le lecteur a tout remettre en question. Quelles sont les chances qu'un assassin la harcèle ? Pour autant pourquoi les appels n'ont lieu que quand son mari est absent ? Est-elle vraiment épiée ou juste paranoïaque ?  Qu'en est-il de sa santé mentale  ?

    Oui le tout est particulièrement bien ficelé et le lecteur assiste impuissant à la dégradation physique et psychologique de notre héroïne. On s'étonne cependant du peu de soutien de sa meilleure amie tandis que l'auteure brosse un portrait réaliste des comportements d'un mari aimant pris dans un engrenage infernal. 

    L'ambiance est étouffante, oppressante et le lecteur est avide de souffler un peu, mais B.A ne lâche rien jusqu'au dénouement.

    Un dénouement somme toute attendu, sans l'être, c'est toute la subtilité et le talent de B.A Paris, avec un rebondissement de dernière minute assez surprenant car malgré ce que peut imaginer le lecteur en suivant les petits cailloux semés par l'auteure, rien n'a quand même étayé cette piste.

    L'auteur maîtrise les codes du thriller psychologique et nous offre une intrigue pourtant logique à laquelle on songe très rapidement mais B.A parvient toujours à instiller le doute. 

    Pour autant même si j'ai très apprécié cette lecture, j’émets quelques réserves avec quelques points que j'aurais aimé voir davantage développés et que je ne peux vraiment pas aborder ici sans spolier. Une petite discussion avec ma jumelle de lecture s'impose. J'ai d'avoir l'avis de mes partenaires de lecture.

    En conclusion je dirais que c'est un excellent thriller psychologique dans lequel on se laisse facilement emporter, particulièrement  bien construit qui vous tient en haleine, entre manipulations, mensonges et trahisons. C’est angoissant, prenant et étouffant à souhait et particulièrement addictif. Mais pour l'heure Derrière les portes reste un coup de coeur.

    Une auteure à suivre (qui continuera à nous surprendre ), que j'ai eu la chance de rencontrer au Salon de Livre et avec qui j'ai pu discuter. Une auteure Anglaise qui parle parfaitement le français.

     

    Défaillances : LC

     

     

    Défaillances : LC

     

     

     

    Avec Anne, Gaelle et Marie

     

    Extraits citations

     

    "il est dur de croire que la décision instinctive de prendre le raccourci par la foret ce vendredi soir fatidique a eu un effet aussi dévastateur  dans ma vie. Jane était peut-être au mauvais endroit au mauvais moment, mais moi aussi, Moi aussi." 

     

    "les larmes me piquent aux yeux. Je ne vois pas comment cette culpabilité pourrait disparaître et la pensée de d'avoir à la porter le restant de mes jours me semble trop cher payé pour un instant d’égoïsme. Mais la vérité est là : si j'avais pris la peine de sortir de ma voiture elle serait peut-être encore en vie.

     

    "-oui merci, ça va aller.

     En refermant la porte derrière elle, je sais que non, pas encore. Mais un jour j'irai bien. A la différence de Jane, j'ai toute la vie devant moi"

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Mars à 20:26
    Les thrillers psychologiquemes me plaisent énormément et voilà une auteur que je vais suivre.
    Un coup de cœur pour moi, comme le premier.
    Mais tu as dû le voir sur mon blog.
    Merci pour les photos
    2
    Gaelle GUITTON
    Mardi 27 Mars à 20:26
    Oh j’ai tres envie de voir ce qui te chagrine. Elle a marqué un grand coup avec son premier roman.
    3
    Mercredi 28 Mars à 06:50

    oui, une belle lecture ! merci pour cette belle critique ! bonne journée

    4
    alain
    Mercredi 28 Mars à 09:32

    Je l'ai acheté  je vais bientôt le lire

    merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :