• Devil night Tome 1 Dark romance

    Devil night Tome 1 Dark romanceLeur amour peut les sauver… ou les détruire.
    Michael Crist. Un nom qui fait frissonner chaque fille de notre petite communauté privilégiée de la côte Est. Moi comme les autres. Sauf que moi, ce n’est pas sa beauté à couper le souffle ou le fait qu’il soit riche et adulé qui me fascine – enfin, pas seulement. Non, moi, c’est la noirceur que je devine sous sa carapace dorée. La violence dans son regard noisette. Son mépris pour les règles, les lois, la morale. Ce miroir permanent de tout ce qui est noir et sombre au fond de moi. En dix-neuf ans, Michael ne m’a jamais jeté un regard. Mais, le jour où il s’intéresse à moi, je ne sais pas si je dois être excitée… ou terrifié

     

    Editeur :  Harlequin
    Genre: Dark Romance
    Date de sortie: 08/02/2017
    Prix du livre papier : Broché 14,90€
    Version numérique: 9,99 €
    ISBN:  2280364344 

     

     

     

    Devil night Tome 1 Dark romanceC'est sur les conseils de ma binome, Gaelle, que je me suis lancée dans cette aventure avec l'idée de pouvoir la rejoindre pour la lecture du tome 2 de cette saga de Pénélope Douglas. Auteure dont je découvre la plume avec la lecture de ce roman. Ce tome traînait dans ma PAL depuis un moment déjà.

    J'avoue que pour avoir déjà d'autres  romances du genre, j'avais quelques idées en tête sur à quoi s'attendre. Cependant Penelope Douglas se distingue des autres auteurs avec sa propre approche du thème. Son oeuvre est moins centrée sur le sexe, et plus sur  la manipulation psychologique. Cependant toutes les règles de la Dark romance ,( suivre le lien si vous voulez en savoir plus sur ce genre) sont respectés : violence psychologique, manipulation, vengeance, haine, amour. Bon, un genre que tout le monde ne peut pas apprécier c'est certain.

    Cependant les histoires de vie ne sont pas toutes de belles romances gluantes de guimauve, elles sont parfois sombres, basés sur la domination d'un des partenaires et je défi quiconque de prétendre que ce n'est pas la réalité. 

    Pénelope Douglas maîtrise donc le genre, son roman est monstrueusement démoniaque et savamment orchestré.

    Ericka est sous le charme de Michael depuis toujours, quant à lui c'est attraction n'est pas réciproque, la jeune fille semble l'agacer au plus au point et ils ne jouent pas dans la même cour. Il l'ignore donc jusqu'à cette fameuse Devil Night.  Nuit durant laquelle Ricka fait preuve d'audace et va rejoindre les 4 cavaliers dans leurs délires, mais les événements les entraînera malgré eux vers une fin imprévisible qui les changera tous à jamais. Le jeu perpétuel auquel ils jouent va,  cette fois-ci, mal se terminer.

    Dans ce récit à 2 voix, celle de Ricka  et Michael, nous suivons nos protagonistes entre présent et passé, plus exactement  durant la Devil Night, jusqu'à ce que les événements du présent s'expliquent.

    Manipulation, harcèlement, provocation, mensonge, trahison, tout est dosé à point pour faire  frissonner le lecteur et le tenir en haleine jusqu'au dénouement.

    Une approche donc originale, cependant je dois signaler une petite déception de ma part, tout se joue pour moi un peu trop vite.   J'aurais apprécié plus de suspens, avec des tourmenteurs  agissant plus longtemps. Quant au rebondissement quant éclate la vérité, là encore, le revirement  de position de nos protagonistes  sont à mon sens bien trop rapides. OK la miss tatillonne est de retour face à ses attentes personnelles qui s'attendait à plus de pression sur Ricka.

    Cependant coté noirceur des personnages le lecteur est servi, l'auteure dépeignant une classe sociale avec ses ados qui s'imaginent au dessus de  tout, allant au bout de leurs désirs sans songer aux conséquences, à la morale, jusqu'à ce que leurs méfaits les rattrapent.

    Justice, trahison, jalousie, amour contrarié, violence, Pénelope Douglas dose savamment ses ingrédients  et de sa plume fluide et addictive nous tient sous sa coupe,  nous liant à ses Cavaliers  et leur Reine, car Ericka va révéler  une autre facette de sa personnalité. C'est ainsi que nous découvrirons qu'elle a été le déclencheur pour  Michael, et il suffira d'une étincelle pour l'embraser elle même et mettre à jour sa vraie nature.

    En toile de fond, de ce qui pourrait sembler une simple romance,  se profile des thèmes importants tel que la quête initiatique d'un ado qui cherche a se positionner, à la recherche, de reconnaissance, d'amour filial, d'admiration, de pouvoir et cherchant à construire et asseoir sa personnalité, à se définir par ses propres règles et non pas celles des autres.

    "les règles, les contraintes, les attentes et ce qu'on considère comme acceptable... tout ce qui me retient a été crée par les autres. Ce sont les contraintes des autres. Les règles et les attentes des autres"

     Mais pour autant les moyens utilisés doivent être-t-il contraire à la morale ? De même l'auteur interroge sur le comportement d'une génération pour qui tout est dû. Et soulève ainsi une problématique de mode de pensées.

    - vous parlez d'une génération ingrate, dont la vie tourne autour de la technologie que le votre nous  a donné. je ne crois pas que ce soit une perceptive valable.(...)

    - C'est comme  emmener son enfant chez le concessionnaire pour lui acheter une voiture et se mettre en colère  quand il  choisit une.

    (...) Selon lui, notre génération pensait que tout lui était dû mais c’était plus compliqué que ça.

    - mais ils ne savent pas apprécier ce confort, (..)

    - parce que  ce n'est pas du confort pour eux. C'et la norme. Leur référentiel et différent du notre."

    L'auteure brosse donc un tableau peu reluisant de ces jeunes gens, auxquels on ne reste pas pourtant indifférent. Mais peuvent-ils impunément  perpétuer de mauvaises actions  au nom de la liberté d'action ? Il faut croire que non puisque malgré leur statut social, le pouvoir de l'argent une seule nuit et un concours fâcheux de circonstances  va les projeter en enfer et les changer à jamais. Pour le meilleur  ou pour le pire ?

    je remercie Gaelle ma jumelle pour m'avoir incité par sa chronique à me laisser tenter par cette lecture,une romance sombre mais pas autant que l'on pourrait penser et pas que. Presque un coup de cœur.  Ainsi je vais pouvoir la rejoindre sur la suite des aventures du groupe avec celle de  Kai dans le prochain opus au résumé intriguant. 

    Une saga en 4 tomes  que nous allons suivre, c'est certain.

    Ps la couverture est superbe et je la préfère à la VO.

     

    Devil night Tome 1 Dark romance

     

    Extraits citations

     

     

    "elle me déchirait, et ça m'était égal. Je voulais bien brûler si c'était par elle"

     

    "nous ne sommes pas obligé de vivre dans une réalité inventée par un autre"

     

    "nos écorchures et nos bleus, nos tatouages, nos cicatrices, nos sourires et nos rides racontaient notre  histoire, et je ne voulais pas d'un morceau de papier immaculé. Je la voulais elle et tout ce qu'elle était. Au moins pour ce soir"

     

    "l’Intérêt d’être une fille discrète, c'est que personne ne vous connait jamais vraiment, ce qui vous laisse l'avantage de la surprise, si vous décidez de changer  de cap comme dans des situations  comme celle-ci"

     

    "- mais travailler dur forge le caractère, a objecté le professeur en réponse à l'étudiant. Le respect n'est pas un droit inné. On apprend la patience à la valeur de la lutte." 

     

    "mauvaise actions et mauvaise graine, qu'importe que la maison se délite du moment qu'elle est jolie "

     

    © P. Douglas


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle GUITTON
    Lundi 30 Avril à 20:30
    TRop contente qu’on se rejoigne pour cette Lc sortie prévue bientôt. Le tome Kai devrait être tendu
    2
    Lundi 30 Avril à 21:05
    Merci pour ton avis et pour un peu, je me laisserai tenter, mais pas 4 tomes, il faut que je sois raisonnable
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :