• Hate list

     

    Hate listLorsque Valérie franchit le seuil du lycée, elle sait que rien ne sera plus jamais pareil. Cinq mois plus tôt, Nick, son petit ami, a ouvert le feu dans la cafétéria de l’école, tuant une dizaine d’élèves avant de se suicider. Des élèves agaçants, pénibles et arrogants qui figuraient sur la liste que Valérie et Nick ont tenue pour se défouler. Pourquoi ce qui n’était qu’un jeu est devenu un drame ? Comment va-t-on accueillir son retour au lycée ? Est-elle aussi coupable que Nick ? 

     

    Editeur : Albin Michel
    Genre: Adolescents
    Date de sortie: 10/04/2018
    Prix du livre papier : Broché 15,00€  Poche : 8,45
    Version numérique: 6,99 €
    ISBN:  1980536031 

     

     

     

     

      

    Hate listHate list ou le poids des mots. De tous ces mots que l'on lance parfois à tort et à travers. Je te hais, je le déteste ! Des mots rien que des mots. Des mots et des noms qui répétés inlassablement viennent titiller l'esprit fragile d'un jeune malmené par ses collègues de  lycée parce que ces derniers vous trouvent différent et qu'eux aussi lancent des mots qui peuvent blesser, qui sont encore que des mots mais qui font mal. Jusqu'au jour  au tout par en vrille.

     Valerie a bien dressé une liste, inscrit sur un cahier les noms de tous ceux qui la bouscule, l'insulte, la tienne à l'écart.  A 15 ans on est parfois fragile, l'avenir est parfois incertain, on se sent dévalorisé mal aimé. Jusqu'à ce que vous rencontriez quelqu'un qui vous ressemble,  une âme sœur qui vous comprenne. Et vous n'êtes plus seul au monde vous êtes Nick et Val jusqu'au drame.

    Dans cette histoire dans laquelle nous suivons Val toute à sa culpabilité qui cherche à se reconstruire, Nick passe au deuxième plan et je reste frustrée, car j'aurais voulu quelques réponses. Quelle place tient Jeremy dans ce drame ?  A quoi bon l'évoquer ? 

    Comment Nick a -t-il pu se persuader que réellement Valérie souhaitait la mort de  tous ces gens qu'elle déteste et qui lui pourrissent la vie ? On ne le saura pas. ¨Parce qu'à ses questions là personnes ne peut répondre. Cependant ne voit-on rien venir ? 

     Nous suivrons Valerie et ses déboires avec son retour au lycée. Le rejet, le regard des autres, de ces survivants qui doivent faire face à cette lycéenne en  partie responsable du massacre  de pauvres innocents. Malgré son geste,- héroïque-, elle reste stigmatisée ce qui ne fera que renforcer sa culpabilité. Que dire des réactions de ses propres parents  ?  De ses amis ? De  notre propre regard et notre sentiment ? 

    C'est une histoire complexe qui soulève beaucoup d’interrogations. D'autant quand  une des élèves fait tout ce qu'elle peut pour intégrer Valerie dans son groupe. Ce fameux groupe tant critiqué par le couple Nick/Val et dans lequel elle n'a jamais été admise. 

    Nous suivons le récit de Valérie entre présent et passé. Elle nous renvoie au jour du drame.  C'est assez confus pour moi.

    Elle nous fait partager ses pensées, ses sentiments, sa culpabilité, sa méfiance face aux comportements des autres envers elle. Nous suivons ses séances de thérapie, partageons sa vie familiale qui nous surprendra tout comme l’accueil que lui réserve  Jessica.

     J'avoue avoir été septique devant ce revirement de situation, je cherchais le piège. Et je me suis également demandé comme Valerie pourrait s'en sortir tant la situation est complexe. Comment des survivants peuvent-ils faire face à cette fille, celle-là même qui a inscrit leurs noms sur la liste et dont le petit ami est un meurtrier ? Peut-on pardonner ?   Ne voir en elle que celle qui a mis fin au massacre ? Une victime ?

    Une histoire complexe aux thèmes contemporains et inquiétants qui prennent  la source dans des drames similaires  bien réels, des fusillades tristement célèbres dans des écoles pour ne citer que la fusillade de Columbine, mais on dénombre  de bien plus récentes. Pour autant cette approche  de reconstruction et de pardon envers soi même et envers les autres me semble difficile et peu convaincante.  Encore moins le message d'espoir  (enfin tout au moins aussi près du drame, tout juste un an après) avec cette fin convenue aux sentiments très modèle américain. A ce propos je note un grosse incohérence chronologique,on a droit à deux événements sur le même mois de mai, d'abord le recueil jour anniversaire, puis les mois passent et hop toujours en mai la remise des diplômes - petite parenthèse-.

    Je ressors avec des sentiments mitigés de cette lecture, et peu d'attachement à  l’héroïne malgré les épreuves qu'elle subit. Je n'ai pas vraiment accroché et j'ai eu du mal d'ailleurs au début à entrer dans l'histoire. Le style quand à lui m'a moyennent plu. 

    Un livre conseillé par ma binôme Gaelle et je n'en sors pas aussi enthousiasmée qu'elle l'a été.

     

    Hate list

     

     

    Extraits citations

     

     

    Bea se trompait. J'était à la fois le monstre et la petite fille éplorée. Je ne pouvais dissocier les deux"

     

    "- J'ai tendance à oublier que tu t'es comportée avec un courage exceptionnel ce jour là. Je ne vois que la fille qui a rédigé cette longue liste  de gens à abattre."

     

    " A sa façon, il était lui aussi victime de la tuerie. Interdit de liberté"

     

    " La tuerie avait tout remis en question. Pour chacun"

     

    " Au début c’était pour rire. Une façon  d'évacuer ma frustration. Sauf que c'est devenu autre chose, qui m'a échappé"

     

    "  Que j'avais joué un rôle, mais  qu'en même temps je n'avais jamais cherché à jouer ce rôle"

     

    "Ça me faisait du bien de sentir qu'avec lui j'appartenais à un nous, qu'il partageait mes sentiments, mes pensées, mes problèmes"

     

    © J. Brown

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 5 Août à 19:45
    LADY MARIANNE

    des citations qui montrent l'atmosphère--- et pourtant tu n'as pas accroché -
    merci pour ton résumé et ressenti- bisous-

    2
    Lundi 6 Août à 10:21

    Il est dans ma PAL, reçu en échange

    3
    Gaelle GUITTON
    Lundi 6 Août à 10:54
    Ah dommage. Comme quoi on arrive à avoir des ressentis différents. J’ai noté tes remarques. Je me souviens plus de cette incohérence
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :