• Journal d'un vampire en pyjama: LC

     

     

    « Ce livre est le vaisseau spécial que j'ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent. Quand la réalité dépasse la (science-) fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d'amour aussi. Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n'ai rien eu à inventer. Si ce n'est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon cœur

     

     

    Ce livre a rejoint ma PAL à l'instant où j'en ai connu la teneur. Je voyais sans cesse passer cette page de couverture et des chroniques à son sujet mais j'étais persuadée qu'il s'agissait d'une énième roman avec des vampires pour héros, celui ci au vu du titre , surement traité sur le monde  humoristique.

    Je dois avouer, que  je ne me suis intéressée qu'une fois à sa chronique et à son résumé,  celle de Hamisoitil (dont j'aime assez les choix littéraires, c'est pourquoi je suis donc allée voir son avis) et ...

    ... Et bien , je n'ai pu résister après l'avoir lu de  glisser  Journal d'un vampire en pyjama dans ma wishlist puis peu de temps après ma PAL

    Je dois avouer que le nom de l'auteur ne me parlait mais pas du tout sur le coup.

    C'est sur une suggestion de Gaoulette ( gloutonne de livres en ce moment) que j'ai pensé la rejoindre pour une LC, et découvrir ce livre plus tôt que prévu. Patpépette bien sur s'est empressée de nous rejoindre et voilà notre trio prêt pour une nouvelle découverte

    A part le style humoristique de l'auteur, et que vampire il y ait (pas vraiment du genre auquel on songe) , c'était loin,  mais vraiment à des années lumières, de ce que je pensais. Et ce malgré le résumé. Mais bien sur ,une fois l'identité de l'auteur découverte ( ainsi que toute sa biographie musicale et litteraire) ce n'était pas si surprenant ( je connais et apprécie les textes qu'il a écrit pour Olivia Ruiz son ex)

    Pas surprenant , mais un peu quand même car il faut tout le talent de cet auteur pour  raconter un combat contre la maladie d'une manière humoristique et poétique. Cette aventure ressemble à un conte, un conte qui comme tous les contes se termine avec un magnifique Happy End.

    Mais ce n'est pas, ni la fin , ni le début, prévisibles ( si on peut dire) qui importent, mais la manière particulièrement imagée qu’utilise Mathias Malzieu pour nous faire partager ses peurs, ses espoirs et ses peines vécues pendant une année particulièrement douloureuse.

    Et c'est drôle , émouvant,  et touchant de partager toutes ses incertitudes sur son devenir , cette menace qui vient brusquement chambouler sa vie , ses projets en cours et à venir, son univers réglé jusqu'à cette heure comme du papier à musique.  Dame Ocles et son épée le suit comme une ombre , à l'affut de la moindre opportunité.

    On sent bien à travers ces lignes que ce poète , joue de la magie des mots et use à l’excès de jeux de mots, pas de mélo, mais une arme pour dédramatiser la peur de mourir , l'isolement, la douleur...

    Sa métaphore sur le vampire et sa maladie, en lien avec  son besoin constant de sang pour survivre , est  je dois dire particulièrement bien choisie, je souri en songeant qu’habituellement les vampires c'est nous les infirmières. Oui on ressent beaucoup d'autodérision, sa meilleure arme certainement dans ce combat

    L'on devine qu'il n'a pas ri tous les jours, je n'imagine pas, je sais combien coûte le confinement en chambre stérile, la douleur lié aux soins lourds ( je déteste assister à un mylogramme) et toute la batterie d'examens et cette attente insoutenable des résultats Oui je connais particulièrement tout çà.

    Et bien évidemment les passages rendant hommage aux  donneurs (sans lesquels rien ne serait possible ) et aux médecins et infirmières, m'ont, beaucoup touchée, il va sans dire. Je ne peux que rêver , que pour nos patients cancéreux, plus particulièrement et pour les autres aussi, nous soyons mon équipe et moi perçues comme des Nymphirmières.

    "Je veux vivre le mieux possible, pour ne pas insulter le  travail de ceux qui m'ont donné leur sang, leur temps ,leur moelle osseuse"

    " L’hôpital ne va pas me manquer mais les personnes à l’intérieur, si"

    Oui tout en alliant humour et poésie, Mathias Malzieu nous fait partager son quotidien, découvre ceux sur qui on peut compter et sur ceux qui désertent. Il nous entraine sur le vaisseau spatial qu'il s'est construit pour lutter  contre sa guerre des étoiles, et je n'ai pas eu l'envie de l'abandonner. Son esprit créatif et sa rage lui  ont permis de mettre à distance la réalité pour mieux l'affronter, un besoin surement vital comme le furent les transfusions

    Un coup de cœur.

     

     

     

     

     

     

     

    Extraits citations

     

     

    " On vous vole beaucoup de choses lorsque vous entrez dans une chambre stérile La liberté, l'intimité, les cheveux parfois"

     

    "Impossible de me projeter Ma vie est régie par la contrainte, l'attente et le flou"

     

    " Les infirmières portent des armoires à glace émotionnelles sur leur dos en souriant Ce sont des grandes déménageuses de l'espoir A elles la lourde tache  de diffuser quelques bribes de lumière aux 4 coins de l'enfer, là où les anges perdus font du stop à main nue"

     

    " le bain révélateur de la  maladie dévoile certaines personnes sous un visage étonnant Les bienveillants, les courageux, les solides Les sordides aussi...."

     

    " désormais j'aurais besoin du sang des autres pour vivre C'est officiel, je suis devenu un vampire"

     

    " Un beug... Je me suis fait hacker le système immunitaire, du coup je m'autodétruis Je suis mon propre cancer"

     

    ©M.Malzieu

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Mai 2016 à 18:24

    Très bonne chronique qui résume bien l'ambiance du livre, nos ressentis se rejoignent sur pas mal de points.

    2
    Vendredi 6 Mai 2016 à 21:38

    Je suis contente que ce livre a été un coup de coeur  pour toi :) Ça me fait vraiment plaisir .

    3
    Samedi 7 Mai 2016 à 09:32

    passes une bonne journée ! bizzzz

    4
    gaoulette
    Dimanche 8 Mai 2016 à 18:51

    Mathias Malzieur fait un super hommage au personnel médical en donnant des jolis noms poétiques. C'est une super autobiographie, douce, original. Je comprends que tu es encore plus touchée par son livre. Merci pour ta dédicace aussi (gloutonne) heureusement ça ne fait pas grossir.

    5
    Mardi 10 Mai 2016 à 18:49

    Je n'ai lu que La mécanique du coeur de cet auteur, je tenterai peut-être celui-ci à l'occasion au vu de ta chronique :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :