• L'amour, la mer, le fer et le sang SP

    L'amour, la mer, le fer et le sang SPCôtes danoises, hiver 865
    Sven aime la mer. Il aime les raids, il aime les femmes, il aime son peuple et l’aventure mais... depuis peu, il se prend à rêver de semailles et de moissons, de terres et de cultures et, pourquoi pas, d'une femme, d’un foyer, d’une famille.
    Une grande expédition est prévue au printemps. Les rives anglo-saxonnes. Cela tombe bien ! Il paraît que leurs femmes sont belles et leurs terres fertiles. C’est décidé : il en sera. Une épouse, une ferme, un commerce florissant vers le Jutland, et à lui le bonheur d’une vie nouvelle !
    Mais quand on n’est rien d’autre, aux yeux de la femme de ses rêves, qu’un païen, un barbare, un envahisseur aux mœurs cruelles... quand on est l’amant d’une femme jalouse et le sujet d’un roi cupide... l’entreprise s’annonce difficile !
    L'histoire d'un amour improbable au temps des grandes invasions vikings.

    Editeur : Auto-édition
    Genre: Romance historique
    Date de sortie : 30/09/2018
    Prix du livre papier :  Broché : 9,90€ 
    Version numérique: 2,99 
    Nombre de pages :  194

     

    L'amour, la mer, le fer et le sang SPDans ce roman, Aurélie Depraz nous transporte au Moyen-Age, lors de la colonisation de certains territoires,  pas encore unis, qui deviendront plus tard la Grande-Bretagne. 

    Tous les codes de la romance historique sont respectés, n'en déplaise à ceux qui trouve le volet historique trop développé.

    Une fois de plus l'auteure plante consciencieusement son décor sur des bases documentaires sérieuses et offre ainsi, aux amoureux d'Histoire, une approche ludique. Elle présente le contexte social, apporte des raisons logiques aux errances des Vikings.

    Coté romance, rien de bien nouveau, je vous l'accorde, mais c'est un peu le soucis avec ce genre littéraire à moins de l'appréhender, tout simplement, comme une histoire d'amour dans un contexte historique et de n'en attendre plus que ce qu'elle est prévue d'offrir : un agréable moment de lecture.

    Je m'étais plainte dans ma chronique de Pour l' amour d' une Sasunnach, de trouver les personnages trop lisses, du manque de réparties, tant j’aime que ça "pète". Eh bien, le couple Sven/ Aalissia se frite davantage, mais, (oui, je sais, je suis du genre pénible), ce n'est pas encore assez explosif à mon goût. Cette relation me rappelle celle d'une saga  que nous avions lu  avec ma binôme de lecture : Terre des Vikings dont nous étions ressorties déçues, tant le volet historique s’avérait négligé et la romance très fleur bleue.

    Néanmoins, ici, les liens se nouent sur des bases cohérentes, et débouchent, bien évidement, sur une fin évidente et bienvenue. Conforme à l'issue attendue d'une romance avec ses rebondissements, ses chutes à point nommées conformes au genre. S'en plaindre serait illogique, tant le happy-end est la conclusion "obligatoire" va-t-on dire dans ce genre litteraire. 

    Coté style, je le trouve bonifié, j'imagine que le texte de pour l'Amour d'une Sasunnach est antérieur à celui ci.  La plume est plus fluide, plaisante, les phrases travaillées, le vocabulaire recherché, adapté au contexte moyenâgeux avec  des renvois au lexique pour la compréhension de termes spécifique. Encore une fois, c'est cohérent avec la romance historique. Pour ceux que la profusion de références, de descriptions rebutent, je conseille de passer leur chemin et laisser les fans du genre apprécier, quant à eux ce genre. Pour moi, une romance historique sans le vocabulaire approprié  n'aurait aucun intérêt. C'est mon point de vue et je l'assume.

     Une fois de plus je remercie Aurelie Depraz pour m'avoir instruit de manière ludique sur tout un pan d'histoire que l'on n’étudiait pas à l'époque, et permis de passer un plaisant moment de lecture avec une aventure qui respecte tous les codes de la romance pour qui veut se cultiver, tout en rêvant de belles histoires d'amour.

    L'amour, la mer, le fer et le sang SP

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle
    Vendredi 8 Novembre 2019 à 08:19
    Une auteure qui se bonifie c’est super positif. Si j’ai autre item viking je penserais à ce livre. Il a l’air mieux que notre harlequin lol
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :