• Le sang versé LC

    Le sang versé  LC

    Après un long congé maladie, l'avocate Rebecka Martinsson est de retour, en mission pour son cabinet, dans sa ville natale de Kiruna. Mais les retrouvailles sont loin d'être aussi paisibles que le suggèrent les forêts enneigées de Laponie. Une femme pasteur, dont l'engagement féministe suscitait des remous dans la communauté, est retrouvée sauvagement mutilée, pendue à l'orgue de son église. Cette exécution fait remonter en Rebecka le souvenir traumatisant d'une enquête sur le meurtre d'un autre pasteur à laquelle elle avait participé un an auparavant. 
    Le coupable est-il le même ? Y aura-t-il d'autres victimes ? La terre, désormais, semble prête à dévoiler le sang versé... Ce suspense implacable, somptueusement éclairé par les lumières polaires, révèle tout ce qui rend Asa Larsson incontournable : une intrigue parfaitement menée, une écriture singulière, envoûtante et une grande sensibilité psychologique.

     

    Editeur :  Albin Michel
    Genre:  Polar
    Date de sortie: 02/04/2014
    Prix du livre papier : Broché  22,00€  Poche : 7,60€
    ISBN: 2226256091 

     

     

     

     Le sang versé  LC

    Prix du meilleur  roman policier suédois ? Et bien il faut croire que mes critères ne sont pas les mêmes.

    Je dirais qu'il s'agit plutot d'une étude sociologique d'une communauté dans laquelle un pasteur a été sauvagement assassiné. Le pourquoi étant plus important que par qui.

    L'auteure nous brosse le portrait de tous les personnages  mêlés de près et de loin à l'affaire. Ce qui donne trop de digressions avec la description des paysages, du temps qu'il fait, et des vécus présents ou passé des protagonistes. C'est sûr l'image qui s'impose à nous est complète tellement  Asa Larsson est minutieuse, trop même et l'intrigue passe au second plan.  

    L'auteur nous plonge une fois de plus dans un univers religieux avec le meurtre de Mildred la pasteure détestée de beaucoup par ses initiatives perturbant un milieu rural macho. Point intéressant et réaliste du quotidien des femmes, maltraitées, déconsidérées et j'en passe. 

    Autant j 'ai apprécié l'idée dans le tome précédent, autant j'ai trouvé le thème redondant cette fois-ci.

    Pour autant la religion n'est pas vraiment le sujet principal de cette intrigue, c'est Rebecka. Et si en début de lecture il appréciable de découvrir les effets secondaires sur notre héroïne suite au drame qui la frappée 2 ans plus tôt. Drame qui la poursuit et déterminera la suite des événements dans cet opus, le lecteur s'essouffle en cours de route et s'ennuie.

    Que dire des chapitres concernant la Louve ?   J'en cherche encore l’intérêt, et pour être tout à fait honnête, l'auteur m'a fait craquer et poussé dès la 1/2  partie du récit à les sauter, n'y trouvant rien en lien avec  l'intrigue. Je veux croire  qu'Asa Larsson ait souhaité faire un parallèle entre Gula Ben et Rebecka y mettant une part de symbolique, mais je ne suis pas parvenue à y adhérer. 

    Il faut attendre le dernier 1/3 du récit et je suis large pour que les événements se bousculent vers une fin que je trouve précipitée. J'ai beau avoir compris que les auteurs nordiques ne sont pas du genre à vous tenir en haleine genre un Coben, mais là c'est d'une platitude effrayante.

    Une fin inattendue et surprenante dois-je reconnaître, mais qui ne me réconcilie pas  avec l'auteure, ne me convaincant pas et arrivant de manière bien trop abrupte.

    Le seul plus, c 'est la petite séquence émotion qu'elle a suscité en moi m'étant attaché au personnage de Nalle. Quand à Rebecka, elle m'a passablement énervée.

    Je ne comprends pas les objectifs de l'auteur dans ce roman classé policier et primé, où ça en Suède ?  Car qu'en est-il de cette aventure bien moins policière qu'elle ne le devrait dans laquelle j'attendais une participation active de notre héroïne principale. Asa Larsson se complaît à nous livrer les détails minutieux de la vie quotidienne, rendant certes les scènes réalistes mais sans intérêt pour l’énigme. Je me triture le cerveau sur l'importance de la disparition du chat de l'inspecteur ( et l'auteure en parle longtemps y revenant même à plusieurs reprises) dans cette histoire.

    Un deuxième opus sur un personnage récurent et Asa Larsson nous promet une suite,( d'ailleurs soit dit en passant je n'ai pas eu les réponses attendues du dernier tome) qui me laisse pantoise et très déçue, ne correspondant pas à ce que j'attend d'un  roman policier, et encore moins d'un vendu comme primé, à croire que nous n'avons pas les même valeurs.

    Je pense que bien qu'ayant apprécié le premier volet, que je considérais  comme un tome de présentation, je m’arrêterais à ce 2e opus. L’héroïne ne pas pas convaincue, et le style de polar non plus, bien que l'écriture soit plaisante.

     

     

    Le sang versé  LC

     

     

     

    Avec Anne

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Février à 17:54

    et bien en ce moment les lectures de polar ne sont pas les meilleures lectures ... un passage à vide pour beaucoup ! 

    2
    Gaelle GUITTON
    Mardi 6 Février à 18:10
    Oh je vois que c’est la grosse déception et pourtant prime je vais aller voir celle de Anne.
    3
    Mardi 6 Février à 18:17
    Bon pas pour les mêmes raisons, mais nous n' avons aimé ni l'une ni l'autre.
    Tu as dû lire mon avis et pas accroché du tout.
    Comme toi, je ne comprends pas que ce livre ait été primé.
    Ou alors j'écris aussi et je suis récompensée.
    4
    Mardi 6 Février à 19:58
    LADY MARIANNE

    oups pas apprécié ! mauvaise pioche !!
    bonne continuation tout de même !  tu vas trouver d'autres bons romans-
    bisous -

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :