• Le trône de fer Tome l’intégrale

    Le trône de fer Tome l’intégrale Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer, tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors s'en sortiront indemnes..

     

    Editeur : Pygmalion/J'ai lu
    Genre:  Fantasy
    Date de sortie: 2/1/2010
    Prix du livre papier : Broché  22,90 Semi-poche :  17,50 ( J'ai lu)
    Version numérique: 17,99 (presque aussi cher que le poche)
    Nb de pages : 1178

     

     

     

     

    Le trône de fer Tome l’intégrale J'avoue que pour une fois je le fais à l'envers. Habituellement je lis les romans avant de visionner la série. Mais cette fois-ci je suis sous le charme de cette mythique saga cinématographique qui défraie la chronique et dont le final laisse les fans abasourdis, mécontents. Donc forcement la curiosité l’emporte : quand est-il de l'oeuvre originale ? Les scénaristes dont George Martin RR sont-ils restés fidèles à la saga de base ? 

    Nombreux sont ceux qui ont abandonnés la lecture de cette titanesque saga dont chaque tome en version intégrale avoisine les 1000 pages. Il faut reconnaître qu'il est plus difficile à suivre sur le papier les aventures de nos protagonistes que dans la série. L'auteur nous perd parfois en route avec tous les membres de ces nombreuses familles : Stark, Lannister, Tyrell, Barathéon, Arryn, Tully, Targaryen... sans parler des personnages de l'ombre tels que les Autres.

    Mais l'on se passionne pour les aventures  de tous ces personnages qui guerroient au nom de diverses raisons : pouvoir, vengeance, survie de  leur maison, protection de leur héritage.

    On se prend d'empathie pour certains d'entre eux et pour autant l'auteur parvient  à nous déconcerter en faisant évoluer nos sentiments, tant les protagonistes ne sont ni blanc , ni noir, et que le fait que bien doit triompher du mal est loin d'être une évidence, tant tout est si contrasté, tant les motivations des acteurs de l'intrigue peuvent à un moment nous sembler justifiables.

    L'auteur brosse le portrait d'individus forts, faibles, monstrueux et touchants tout à la fois. Éprouvant des sentiments, vivants des événements justifiants parfois leurs actes  qui en deviennent pardonnables parfois. C'est ainsi que l'on s'émeut devant des rebondissements inattendus  et que l'on s'en vient à détester l'auteur pour le sort qu'il réserve à certains de ses héros, que l'on s'en réjouit,aussi, que l'on tremble pour eux.

     A l'approche historique s’inspirant de l'époque moyenâgeuse avec ses concepts de chevalerie, de guerre sanglantes, de lutte pour un obtenir un trône, vient se mêler le coté surnaturel, à peine évoqué pour l'instant mais qui intrigue sur l'issue des événements. 

    Événements qui sont contés suivant plusieurs points de vues, sans pour autant que les personnages prennent la parole, mais  qui nous sont partagés à travers leurs yeux et leurs ressentis. 

    C'est le plus qu'apporte la lecture par rapport à la série, même si parfois les passages au vu de la longueur descriptive sont parfois un peu indigestes, mais qui ont permis aux scénaristes de mettre en scène les détails de grandes batailles ou de grands banquets. 

    L'auteur nous passionne pour toutes ces intrigues politiques et le sort, parfois, dramatique et inattendu des personnages. On ne sait jamais à quoi s'attendre. Avec George Martin RR rien n'est prévisible. Ce qui déconcerte un peu, tant en notre fort intérieur on ne peut qu'imaginer que la justice triomphera et que happy-end il y aura. Cependant les choix de l'auteur, sont à posteriori, justifiables dans ce contexte historico-fantastique, univers de duplicité, de vengeance, de loyauté et trahison.  

    C'est donc avec beaucoup appréhension que j'avance à petit pas dans ce monde virtuel dans lequel le talent de l'auteur pour nous attacher de manière improbable à tous les protagonistes et à leur avenir est inconstatable. 

    L'on note, bien évidemment, des interprétations nuancés dans la série qui cependant s'appuie sur les bases du roman, et je dois avouer sont très cohérentes et bien plus intéressantes pour les intrigues politiques menées par certains personnages de la saga.

     

    Le trône de fer Tome l’intégrale


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle
    Lundi 10 Juin à 15:25
    J’attends de finir la saison 8 pour lire la saga. J’aimerais découvrir comme toi toutes les subtilités qu’on a pas dans la série.
    2
    Mardi 11 Juin à 20:16
    LADY MARIANNE

    1000 pages pour chaque tome !!  pas trop fastidieux ??
    je préférerais le film pour débuter-
    merci pour ta bonne présentation bien étayée-
    bonne soirée- bisou-s

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :