• Les nuits de la Saint Jean

     

    Les nuits de la Saint Jean

     

    L’angoisse monte à Sandhamn : une jeune fille a disparu au cours de la nuit. Sous une pluie battante, l inspecteur Thomas Andreasson et ses collègues ratissent l île, en vain : Lina Rosén reste introuvable et l enquête conclut à une noyade accidentelle.
    Quelques mois plus tard, l’île de Sandhamn est couverte de neige et de glace. L amie d enfance de Thomas, Nora Linde, vient prendre quelques jours de vacances avec ses deux petits garçons. Mais en jouant dans la forêt, les enfants font une découverte macabre : des restes humains enfouis dans un sac sous la neige.
    La jeune fille a été assassinée et atrocement mutilée. Pourquoi un tel acharnement ? Est-il possible que ce soit le cadavre de Lina ? Les indices sont tout aussi ténus que lors de sa disparition et Thomas redoute que le meurtrier ne frappe à nouveau.

     

    Les nuits de la Saint Jean

     

    Je  n'ai pas pu résister devant ce troisième volet. Après etre passé du tome 2 au tome 1,avoir suivi les aventures de Thomas et son amie Nora,m’être passionnée pour cette vie , certes perturbée sur l'ile de Sandham, j'ai eu une terrible envie de m'y replonger et de suivre encore un peu les personnages.

    Nous avions laissé Nora et l'affreux Henrick brouillés, et Thomas dans une vie amoureuse un peu compliquée

    Nous retrouvons donc tout ce petit groupe d'enquêteurs encore une fois sur cette petite ile paradiasique

    Encore un meurtre à Sandhamn,et l'auteur insiste pour en faire un petit coin de paradis, c'est pas vraiment crédible, oui j'avoue, mais tant pis,j'ai gommé tout çà pour retrouver ce petit coin de Suéde, et Thomas et Nora.

    Ce n'est plus l'été, et l'auteur présente donc une ile avec des conditions climatiques peu clémentes et malgré tout , vante la douceur  d'y vivre.

    Thomas et son équipe, enquêtent sur le meurtre donc de la jeune Lina disparue quelques mois plus tôt.

    En parallèle nous suivons la vie d'une famille, au XIXe siècle, rigueur des conditions de vie,c'est la vie d'un jeune garçon élevé  par son père, suivant des préceptes religieux  très sévères. On y rencontre la tante de Signe, personnage des épisodes précédents, et même si les intrigues policières peuvent se suivre sans difficulté , en lisant ces tomes isolement, je conseille fortement de suivre l'ordre chronologique pour mieux apprécier l'évolution de l'histoire du point des protagonistes.

    Et oui , nous nous demandons quel rapport entre cet assassinat de nos jours  et ces évènements du passé,L'auteur nous y mènera progressivement, dans un développement très psychologique et je dois avouer que j'ai mis un bon moment à faire les liens 

    Pour autant coté intrigue policière, je dois reconnaitre que çà manque un peu de corps, mais tant pis , parce que le tout et bien ficelé , avec différentes pistes pour nous faire douter, et un peu plus de suspens  n'aurait pas nuit à l'intrigue.

    Par contre l'auteur insiste sur les relations humaines entre ses personnages, ( relation Pernilla/ Thomas en lien avec la mort d' Emily, celle de Nora et Henrik, celle de Thorwald et son père, violence et désamour) sens le plus de ses romans, tout comme elle s'attache à dépeindre les conditions de vie , du siècle passé. dépaysement assuré, dans cette ambiance glaciale, loin des doux étés de  Sandhamn

    Quand au final , waouh , j'en reste s'en voix, c'est la porte ouverte à de nombreuses conjonctures, et je n'en dirais rien de plus, je suppose que l'auteur va reprendre l'aventure avec nos héros , enfin j'espère.

    J'ai énormément apprécié ce volet, pas non plus au point dire que c'est un coup de cœur, mais j'ai profité d'un excellent bon moment de lecture. Et je sais que je suivrais désormais cette auteure

     

     

     

    Extraits citations

     

    "Pourquoi il ne m'aime pas?"
    La question resta suspendue. Ils savaient tous deux de qui il s'agissait.
    Le pouvoir absolu du père n'était pas un sujet qu'ils abordaient à la maison.
    C'était une vérité qui n'avait pas besoin d'être énoncée, elle était aussi évidente qu'intangible. L'avis de Gottfrid avait force de loi.
    Et voilà que Thornwald l'exprimait au grand jour."

     

    "Comprenez vous ce que nous avons traversé Ingrid et moi ? plus de vie , juste une existence"

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 06:53

     

    je suis dégoutée de ne pas lire autant ! bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :