• Les yeux couleur de pluie LC

    Les yeux couleur de pluie LCÉtudiante en médecine, Marie-Lou est, du jour au lendemain, affectée à Brest. Autant dire le bout du monde pour celle qui n’a jamais quitté sa Grenoble natale. Une nouvelle existence commence alors pour elle, loin des siens, de ses montagnes : il va falloir s’habituer au climat, à la région, à la collocation, aux collègues… Surtout, c’est l'insouciance et la légèreté de ses vingt-cinq ans qui vont être confrontées à la dure réalité du monde hospitalier. Une nuit, elle croisera Matthieu, interne en ORL. Ce loup solitaire, mystérieux et poétique, arrivera-t-il à lui faire une place dans sa vie ?

    Editeur :  Livre de poche
    Genre: Romance contemporaine
    Date de sortie: 1/05/2017
    Prix du livre papier : Broché 17,00€  Poche :7,20€
    Version numérique:  4,99 €
    ISBN: 225307117X 

     

     

     

     

    Les yeux couleur de pluie LCUne couverture, un titre et un résumé attractifs. En  toile de fond : l'univers médical  que je connais aussi bien que l'auteure, coté soignant cela va s'en dire. Pour autant l’intégration des internes, les relations avec les différents membres d'un service, celle avec les patients je maîtrise, j'étais cadre donc les petits nouveaux et nouvelles qu'il faut accompagner c'est, enfin c'était mon domaine. Je ne suis donc pas en terrain inconnu. C'est évident,Sophie Tal Tem s'appuie sur ses propres expériences pour nous élaborer cette fiction en créant des personnages de toutes pièces, dit-elle, avec surement un peu d'un tel et de celui-là qui a marqué son internat ou son quotidien. Et ceci rend crédible les ambiances hospitalières. Donc notre auteure nous a concocté une romance dans un domaine qu'elle maîtrise et le tout est très sympathique et nous change un peu des auteures françaises qui situent leurs histoires outre atlantique. En France aussi on a des Carter, des Abby, des Ross etc..Oui oui des super beaux et (belles) internes qui font fantasmer les petites infirmières, leurs co-intenes, les toubibs aussi ! J'ai assisté à de mignonnes romances, d'autres plus clashy dans mon petit hôpital de province. 

    Donc j'étais ravie de lire cette romance, toute attendrie par des souvenirs lointains (enfin pas tant que ça quand même) et de me plonger dans les aventures sentimentales de Marie- Lou, ses relations avec ses supérieurs hiérarchiques, ses amis, ses co-internes. Il m'a un peu manqué les interactions avec les infirmières qui sont très présentes dans un service et d'une grand aide pour ces jeunes novices dans la profession et je pense particulièrement à une scène du roman. Dommage que cet aspect là est été négligé. Il donnerait presque à penser que médecins et soignants ne se mélangent pas. Ce qui est totalement faux et les jeunes infirmières sont bien souvent les premières à fréquenter les soirées à l'internat. 

    Si ce volet hospitalier et apprentissage est particulièrement bien développé par l'auteure avec des situations anecdotiques, il en est beaucoup moins de la romance, et des relations entre Matthieu, Anna, la colocataire plutôt inexistante, que je trouve un peu trop superficiellement traitée. Tant et si bien que j'ai eu beaucoup de mal à la trouver convaincante. 

    Comment l’héroïne peut-elle s'enticher de Matthieu si peu présent, avec qui elle partage si peu de moments, pas surprenant qu'elle ignore tout de lui et qu'elle le trouve si énigmatique, avec cette distance qu'il instaure. Réponse inattendue et abracadabrante à mes yeux. Le seul rebondissement dans cette jolie histoire cousue de fil blanc dans un style simple et agréable qui se lit plaisamment sur un transat en bord,  en de plage ne demandant ni effort ni grande concentration. Mais de là à illuminer notre été comme le promet la quatrième de couverture,  à mon sens l'accroche est un peu exagérée, je ne pense pas que le souvenir de cette lecture marquera ma mémoire. Les personnages sont trop inconsistants et j'ai eu grand mal à m'y attacher.

    Je retiendrais  essentiellement la visite guidée de Brest, ses spécialités locales, les paysages alentours,Sophie Tal Men faisant la part belle à une région qu'elle affectionne puisqu'elle y vit. Pour ce qui en est de la "séquence émotion" , ce que moi je recherche d'une romance et bien, je l'attends encore. Pas que je souhaitais une histoire complexe, mais un peu plus de peps dans la relation des nos protagonistes principaux.

    En conclusion que dirais-je de ce roman  vendu comme un feel good, entre rencontres, passions, non dit-dits péripéties drôles et dramatiques... un roman plein de fraîcheur qu'on ne lâche pas ?

    Eh bien il n'a pas répondu à toutes mes attentes, car je n'y ai trouvé ni péripéties d'aucune sorte, ni passion. Il reste un petit roman léger pour l'été du genre de ceux dont on attend pas grand chose, un feel good ? Plus ou moins. Pas en tout cas le genre de littérature que j'affectionne avec cette romance  trop bluette à mon goût. Un aventure bien trop courte. Mais c 'est le premier roman de l'auteure et  je suis curieuse de lire la suite.

     

    Les yeux couleur de pluie LC 

    Les yeux couleur de pluie LC

     

     

     

     Avec Gaelle

     

     

    Extraits citations

     

     

     " Par moments, j'ai  l'impression étrange et un peu magique que tout a été tracé dans un seul but : rencontrer Mathieu"

     

    " Le poids des genes... Quelle fatalité ! Le résultat sera surement positif. Comment vont réagir les enfants "

     

    "on ne fait pas un métier facile, regrette-t-il. L'empathie que l'on ressent dans ces moments là nous rappelle que nous ne somme pas uniquement des techniciens. Cette émotion nous permet d''exercer notre métier le plus humainement possible. gardez_la elle est précieuse."

     

    © S. Tal Men

     


  • Commentaires

    1
    Gaelle Guitton
    Lundi 20 Août à 12:46

    Maintenant que tu le fais remarquer elle occulte carrément les infirmières c'est vrai. On a l'impression qu'elle met une barrière du coup alors qu'à l'hôpital c'est une équipe avant tout. 

    Alors je partage ton point de vue. Je voulais un roman sur la vie d'une interne j'aurais été comblé. Mais me vendre une romance non existante je suis loin d'être conquise. L'auteure écrit bien mais seulement sur un sujet qu'elle maitrise, l'hôpital. Je ne suis pas sure qu'elle publiera autre chose dans un autre univers.

    2
    Lundi 20 Août à 13:40
    LADY MARIANNE

    oui tu est en grandes vacances depuis peu--- encore de frais souvenirs-
    on te crois volontiers et j'aime ton ressenti-
    merci pour cette présentation et avis !!bisous-

    3
    Mardi 21 Août à 06:46

    Que de belles critiques ! bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :