• Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

     

     

    Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

    Dans une petite ville d'Alabama, à l'époque de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Avocat intègre et rigoureux, il est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche.
    Ce bref résumé peut expliquer pourquoi ce livre, publié en 1960 – au coeur de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis –, a connu un tel succès. Mais comment est-il devenu un livre culte dans le monde entier ?
    C'est que, tout en situant son sujet en Alabama dans les années 1930, Harper Lee a écrit un roman universel sur l'enfance. Racontée par Scout avec beaucoup de drôlerie, cette histoire tient du conte, de la court story américaine et du roman initiatique.
    Couronné par le prix Pulitzer en 1961, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur s'est vendu à plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde entier.

     

     

    Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

     

     Je ne vais surement pas faire une chronique très originale, il s'en trouve tellement  sur cette œuvre que je vais répéter ce qui s'en dit : ce roman est un bijou, un  petit diamant.Cet œuvre litteraire classique , j'en entend parler depuis si longtemps,et j'en avais trouvé de nombreuses références dans nos romans contemporains, c'était donc pour moi incontournable, Le roman à lire. Il arrive parfois que certaines œuvres soient tellement médiatisés et encensées qu'elles en sont décevantes, du fait qu'on en attend parfois trop.

    Ici nulle déception, c'est juste le petit chef d’œuvre couronné du prix Pulitzer qu'il mérite c'est incontestable.

    Un roman qui défie le temps, qui ne prend pas de rides, et je reste persuadée qu'il n'en prendra pas au fil du temps. Et je ne pense pas que nous devions nous en réjouir malheureusement. La toile de fond : la société américaine des années 1930 et, plus particulièrement, la société forgée par la mentalité sudiste.

    Atticus Finch, y est un avocat intègre, qui défend un homme noir injustement accusé du viol d'une femme blanche. Comment peut il en être autrement , il n’est même pas besoin de preuve tant il est évident que Tom, parce qu’il est noir est le  bouc émissaire idéal, on parlerait  aujourdhui de délit de faciès.

    Ce père qui élève seul ses enfants prône des valeurs morales  qu'il s'efforce de transmettre à Scout et Jem.
    L'auteur fait une analyse pertinente des problèmes inhérents au contexte social de l’époque : Racisme et intolérance raciale dans l’Amérique rurale des années 1930.
    Egalement roman initiatique : nous suivons Scout , petite fille au regard à la fois innocent et lucide , Jem, le grand frère protecteur et Dill l’orphelin débordant d’imagination. Bénéficiant d'une éducation avant-gardiste, Scout va passer d'une enfance  bienheureuse à la désillusion.
    Le livre est porté par la voix de Scout dans un style narratif poétique, drôle et  dramatique. Quelque fois les propos de Scout peuvent surprendre de par la justesse des réflexions peut être des propos un peu trop matures dans la bouche d'une petite fille de 5 ans au début du roman.

    Roman culte, outil pédagogique,il sert souvent de tremplin à des débats sur l’éthique, l’équité et la tolérance .

    je pourrais continuer encore et encore pour vous convaincre que c'est UN des  ROMAN  A LIRE ABSOLUMENT (donc si vous l'avez dans vos PAL sortez le vite) , mais je vais en rester là , Je rajouterais  juste que les personnages sont très convaincants, touchants, émouvants. Que l'on aimerais avoir un père comme Atticus, une petite sœur anticonformiste, un peu garçon manqué comme Scout,un frère comme Jem , et l'ami à l'imagination débordante de Dill. Tous les personnages secondaires sont très importants dans l'histoire, ils sont aux aussi très réalistes.

    Vous l'aurez donc compris un gros mais très gros 

     

     
     
    pour ce roman  également très 
     

    et très 

     

      surtout la deuxième partie

     Pour Info ce roman présente la particularité d'être paru, en français, sous trois titres successifs

    • Quand meurt le rossignol
    • Alouette, je te plumerai
    • Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur 

    Il a été adapté au cinéma en 1962 sous le titre de : Du silence et des ombres (To Kill a Mockingbird) avec Gregory Peck dans le rôle de l'avocat Atticus Finch. Cette adaptation cinématographique du roman est nommé à huit reprises aux Oscars et en remporte trois : Oscar du meilleur acteur pour Gregory Peck,

     

     

    Maintenant j'ai envie de voir cette interprétation ciné

     

     

     Et une surprenante nouvelle bientôt en France le second roman d' Harper Lee :

    Va et poste une sentinelle .

    En savoir plus ici

     
    Extraits citations
     
    "Tirez sur tous les geais bleus que vous voudrez, si vous arrivez à les toucher, mais souvenez-vous que c’est un péché que de tuer un oiseau moqueur. "
     
    "Pour commencer, cette affaire n’aurait pas dû être jugée. Elle est aussi évidente que la différence entre le noir et le blanc ».

    "S'il y a qu'une sorte de gens, pourquoi n'arrivent-ils pas à s'entendre ? S'ils se ressemblent, pourquoi passent-ils leur temps à se mépriser les uns les autres ?"

    "Moi je pense qu'il n'y a qu'une seule sorte de gens, les gens."

    "Je voulais que tu comprennes quelque chose, que tu voies ce qu’est le vrai courage, au lieu de t’imaginer que c’est un homme avec un fusil à la main. Le courage, c’est de savoir que tu pars battu, mais d’agir quand même sans s’arrêter. Tu gagnes rarement mais cela peut arriver."

    " dans nos tribunaux quand c'est la parole d'un homme blanc contre celle d'un noir , c'est toujours le Blanc qui gagne"

    "mais , ici quand  tu as une seule goutte de sang noir, tu deviens tout noir"

    " si je parlais comme les Blancs à mon église et avec mes voisins. Ils croiraient que je veux prendre des grands airs"

    " la seule chose qui ne doive pas céder à la loi de la majorité est la conscience de l'individu"

    " les gens normaux ne tirent jamais aucune fierté de leurs talents"

    " les enfants sont des enfants, mais ils savent repérer une esquive plus vite que les adultes et toute esquive les embrouille"

    "ce n'est pas parce qu'on est battu d'avance qu'il ne faut pas essayer de gagner"

    "toi Miss Scout Finch tu fais partie des gens ordinaires. Tu es tenue d'obéir aux lois"

     

     

     

     

     
     
     

     

     
     

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Juin 2015 à 18:59

    Tu me donnes envie de le relire !

    2
    Mardi 9 Juin 2015 à 19:28
    ne te prive pas Leeloo
    3
    Mercredi 10 Juin 2015 à 06:57

    Un excellent livre que j'ai lu il y a quelques années ! bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :