• On la trouvait plutot jolie LC Marie Gaelle

    On la trouvait plutot jolie LC Du désert sahélien à la jungle urbaine marseillaise, en quatre jours et trois nuits…
    Un suspense renversant et bouleversant.

     » – Qu’est-ce qui ne va pas, Leyli ? Vous êtes jolie.
    Vous avez trois jolis enfants. Bamby, Alpha, Tidiane. Vous vous en êtes bien sortie.
    – Ce sont les apparences, tout ça. Du vent. Il nous manque l’essentiel. Je suis une mauvaise mère. Mes trois enfants sont condamnés. Mon seul espoir est que l’un d’eux, l’un d’eux peut-être, échappe au sortilège.
    Elle ferma les yeux. Il demanda encore :
    – Qui l’a lancé, ce sortilège ?
    – Vous. Moi. La terre entière. Personne n’est innocent dans cette affaire.  »

     

    Editeur :  Presse de la Cité
    Genre: Policier Polar
    Date de sortie: 12/10/2017
    Prix du livre papier : Broché : 21,90€
    Version numérique et audio sur Amazone
    ISBN: 2258145341  

     

     

     

     

    Michel Bussi est un auteur que j'aime suivre même si je ne suis pas particulièrement addict à son style littéraire et que je n'ai pas adhéré à tous ces romans. Je suis donc partante pour cette LC avec  mes copinautes de lecture, Marie et Gaëlle.

    Quelle n'est pas ma surprise de découvrir que l'action principale se déroule chez moi, à Port-de Bouc !

    J'avoue que malgré tout je me perd dans les méandres d'une ville que je ne connais que trop bien et m’aperçoit que l'auteur  a pris quelques libertés qui m'ont un peu déstabilisée, jusqu'à ce que ....

    Une fois de plus Michel Bussi est fidèle à son style, cette trame de construction qui lui est propre, et le lecteur fidèle se laisse encore prendre dans les filets de ce maitre du suspens et des surprises.

    Eh oui, l'auteur m'a scotché ! Il faut arriver pratiquement à la fin de sa lecture pour tout comprendre.

    Le thème principal est particulièrement fort et ce qui semble une histoire banale ,n 'en est pas vraiment une et se trouve plus que jamais touchante et perturbante tant le sujet est d'actualité. Le choix de la ville comme toile de fond n'en est que justifié, oui Port-de-Bouc terre des migrants depuis toujours à travers les âges, ville cosmopolite, plus melting pot que jamais, sujette à une crise communautaire et à la rébellion d'une population  ( d'origine grecque, italienne, pied-noire..) devant ce qu'elle estime une" invasion"oubliant parfois son propre parcours, mais dans laquelle subsite encore cet esprit de solidarité et d'entre aide.

    Donc je dis bravo Mr Bussi pour ce choix et j'avoue que je suis plus curieuse que jamais sur les méthodes de travail de l'auteur, particulièrement sur ces choix de lieux  en toile de fond,  et nous offrant ainsi une promenade à travers la France.

    Donc au travers d'une histoire policière Michel Bussi dénonce les manigances et le pouvoir de certains individus profitant de la misère pour leur propre profit personnel. La vie  des hommes est bien peu de choses en regard de l'argent et de ce business immonde! 

    Comme à son habitude l'auteur nous offre des personnages aux personnalités fouillés, parfois déconcertantes , mais surtout des énigmes surprenantes dont le lecteur n'en constituera  le puzzle  qu'à l'issue du voyage.  Michel Bussi maitrise l'art des apparences et nous dupe... longtemps.

    Je ne vais pas trop développer car je risque de spolier et je déteste ça dans un chronique.

    Ce roman va rejoindre Nymphéas noirs sur le podium de mes romans préférés de l'auteur, avec un autre coup de cœur.

    Un roman fort déstabilisant qui n'a pas fait l’humanité parmi les lecteurs peut-être parce qu'il est trop dérangeant, poussant le lecteur a avoir de l'empathie pour un assassin, tellement ces escrocs qui l’aucune considération pour la vie humaine sont à vomir. L'auteur ouvre la porte sur un débat sur la migration clandetine et dénonce des dérives innommables qui peut-être ne pourraient exister avec un cadre légal autre que celui existant.

    Alors oui c'est un coup de cœur et pas parce que Port-de- Bouc ma ville en est la toile de fond, mais la connaissant ma vision et ma lecture n'a pas la même que la plupart des lecteurs. La famille Maal m'a  profondément touchée, quel qu’en soit le membre, la droiture de l'inspecteur Julio me laisse croire et espérer que la Justice existe toujours, quand à Ruben, le fantasque Ruben et ses "souvenirs" délirants, me persuader qu'il faut garder l'espoir  en l'humanité, que la solidarité n'est pas juste un mot dans le dictionnaire.

    Merci Mr Bussi pour cette histoire de femmes, des femmes fortes qui gardent le tête haute et espoir malgré l'adversité et les manipulations dont elles sont victimes, encore un thème d'actualité qui rejoint les derniers scandales en cours.

    Une couverture magnifique particulièrement attractive qui ne laisse rien transparaitre du contenu.

     

     

     

     

     

     

    Avec Gaelle et Marie

    cliquer sur les noms pour avoir leurs avis

     

    Et pour le plaisr petite promenade virtuelle à Port de Bouc

     

    On la trouvait plutot jolie LC

     

     

    On la trouvait plutot jolie LC

    On entrevoit au fond le Fort de Bouc ou Fort Vauban

     

    On la trouvait plutot jolie LC

    On n'a plus cette vue depuis la construction du B&B

     

    On la trouvait plutot jolie LC

    Surnommé le petit Port par les anciens face au Port Renaissance , nous sommes ici du coté de la Jété qui fait face au Fort Vauban

     

    On la trouvait plutot jolie LC

    La meilleure vue du Fort c'est de la Jeté( en travaux en ce moment)  n c'est en cet endroit que passe les pétroliers pour rejoindre  les raffineries de Lavera, Berrre et la Mède.

    La localisation de villa Jourdain Blanc-Martin est une pure invention de l'auteur, car il est impossible d’après  l'adresse présumée d'avoir la vue décrite par l'auteur

     

    On la trouvait plutot jolie LC

     

    Le Port Renaissance  et la Criée, ici encore  Michel Bussi a pris quelques libertés, celle-ci est malheureusement fermée depuis de nombreuses années, on ne peut plus assister au ballet des chalutiers.

     

    On la trouvait plutot jolie LC

    En mémoire du Chantier naval, le Provence toute une histoire sociale de Port de Bouc

     

     

     

    On la trouvait plutot jolie LC

     

    Le Port renaissance sur l'emplacement du chantier 

     

    On la trouvait plutot jolie LC

    Le Port sur l'ancienne base de lancement des bateaux

     

    On la trouvait plutot jolie LC

     L'espace jeux devant les Aigues Douces et la plage

     

    On la trouvait plutot jolie LC

    Vue des Aigues Douces de la plage des Combattants ou grand Mur juste devant chez moi

     

    On la trouvait plutot jolie LC

     

    Les Aigues Douces vue de la plage de la Pointe Vela

     

     

     

     

    Enregistrer


  • Commentaires

    1
    Gaoulette
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 16:47
    Jolies les photos. Très bonne idee. Je me suis posée là question si les descriptions correspondaient à ta ville. Il faut que je vienne un jour. Bonne vacances.
    2
    Khanel
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 16:52
    Un article très complet . Une belle critique . Je suis ravie d'avoir partagé cette lecture avec toi et Gaëlle
    3
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 18:12
    Voilà un auteur que je n'arrive pas à lire.
    Et merci pour les photos qui complètent l'article.
    Bonne soirée
    4
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 20:32
    LADY MARIANNE

    Ha oui j'ai vu ce matin chez Khanel3-
    je me disais !!
    de belles photos ensoleillées !!
    bonne soirée et week-end- bises-

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :