• Oxygène LC

    Oxygène LCLe commandant Helen Grace parviendra-t-elle à échapper à ses plus vieux démons ? Après Au feu, les pompiers, une nouvelle enquête signée M. J. Arlidge.
    Lorsque le commandant Helen Grace est appelée dans une boîte de nuit SM de Southampton, elle ne s'attend pas à ce que ce corps ligoté, retrouvé sans vie, soit celui d'une vieille connaissance tout droit sortie de la double vie qu'elle cache à ses supérieurs : Jake, son dominateur. Helen Grace se lance à la poursuite du meurtrier tout en dissimulant cette relation. 
    Mais lorsque l'assassin fait une deuxième victime, Helen se trouve face à un dilemme : doit-elle confesser ses zones d'ombre et se voir retirer l'enquête ou continuer à mentir et risquer de se perdre dans ce jeu dangereux ?

    Editeur :  Escales éditions
    Genre: Thriller Collection Les Escales Noires
    Date de sortie: 21/02/2019
    Prix du livre papier : Broché 21,90€ 
    Version numérique: 15,99€ 
    Nombre de pages: 380

     

     

    Oxygène LCM.J Arlidge a encore frappé avec opus explosif. Il nous convainc de son talent avec ces nouvelles aventures d' Helen Grace. Une intrigue qui prend un chemin des plus inattendu et s'achève dans un cliffhanger époustouflant. Non, le lecteur n'est pas du tout préparé à un tel final.

    Certes au fil des pistes, des pièces du puzzle, des petits cailloux que l'on suit consciencieusement, le lecteur en vient  à s'interroger sur le lien entre ces meurtres et Hélen; quand est-il ?  Pure coïncidence ? Ou l’assassin a un compte a régler avec notre commandant  ? Si l'on suit cette pistes, plusieurs  coupables sont envisageables.

    Une nouvelle enquête, pour notre personnage récurent qui met à mal sa position d'inspectrice au vu de ses relations avec Jack ; la situation se complique quand d'autres personnes de son entourage, lié à l'univers du BDSM sont aussi assassinés. Tout un pan de sa vie secrète risque-t-elle d'être dévoilée au grand jour ?

    Nous plongeons donc dans un univers considéré par beaucoup comme pervers. Ces meurtres sont donc t-il  haineux ? 

    M. J Arlidge reste fidèle à sa construction de base, suspects plausibles, fausses pistes, conséquences des arrestations sur l'individu présumé coupable, et impact sur sa vie quand les journaleux s'en mêlent avec leurs titres racoleurs. Nous retrouvons donc Emilia, que l'on déteste déjà depuis longtemps et son comportement ne fait que renforcer l'aversion que l'on éprouve pour ce personnage qui se fiche comme une guigne de la vie des gens. De plus, une haine assez inexpliquée perdure envers Hélen, et l'on s'inquiète de voir ses efforts, pour faire tomber notre commandant fétiche de son piédestal se concretiser.  Emilia cherche la faille pour écorner l'image d' Hélen Grace. Y parviendra-t-elle ? 

    Dans cet opus l'auteur apporte des réponses à des questions que le lecteur se pose dans les derniers tomes, à savoir l'identité de celui qui épie notre commandant confirmant ainsi ses doutes. Et la gifle est magistrale. 

    Les émotions sont garanties. M.J Arlidge  nous mène, tambour battant, vers son final retentissant, particulièrement dans les derniers chapitres.  L’oxygène nous manque et c'est la chute en roue libre. Pas moyen de s'arrêter avant de toucher terre, secoués, K.O ! 

    Nonnnnnnnnn ! C'est le cri du coeur que pousse le lecteur arrivé à la dernière ligne, pour plusieurs raisons. Tout d'abord parce qu'on ne peu accepter de devoir attendre encore un an avant de découvrir la suite des aventures d' Hélen, en sachant qu'elle est déjà écrite. Et parce que l'on a du mal à accepter ce rebondissement qui cependant fait de cet opus une pépite.

    Le volet thriller psychologique est tout aussi maîtrisé que le suspens. La personnalité des personnages est très travaillée, l'univers policier également et l'auteure nous offre quelques belles interactions entre les protagonistes secondaires, entre jalousie, coups bas, conflits et jeux de pouvoir.

    Quant à Hélen, si vous êtes attachée à elle,  c'est désormais définitif tant sa personne est à la fois fragile et forte et malheureusement très seule.  On se demande dès lors qui va rester à ses cotés, la soutenir dans l'épreuve qu'elle va vivre, vu que certains l'abandonnent à son sort pour des multiples raisons.

    Thriller psychologique addictif qui se dévore. Le meilleur, avec Am Stram Gram  qui le talonne de pres.

    M.J Arlidge est maître dans l'art du rebondissement, vous touche, vous fait vibrer, vous émeut et l'on le déteste  parfois du sort qu'il réserve à certains des protagonistes que l'on suit depuis le début de l'aventure avec lui. Comme dans ces autres opus, l'auteur fait appel à la tolérance et à l'ouverture d'esprit. Ne pas juger, ne pas condamner car tout n'est pas blanc ni noir. 

    Méga coup de cœur.

    Valide mon item Tueurs en série pour le Challenge Babelio

     

     

     

    Avec Marie et Gaelle

     

    Oxygène LC

     

     

    Oxygène LCL'auteur : 

    Nationalité : Royaume-Uni 
    Né(e) à : Londres , le 10/10/1974

    Biographie : 

    Matthew Arlidge est auteur de roman policer. Il est diplômé en littérature anglaise de St John's College à Cambridge.
    Scénariste, il a travaillé pour la télévision pendant quinze ans. Il a dirigé également une maison de production indépendante, qui a permis à plusieurs séries policières de voir le jour. 
    "Am stram gram" (Eeny Meeny, 2014) est son premier roman. Le suivant, "Il court, il court, le furet" (Pop Goes The Weasel, 2014), un sequel, projetait un tueur type Jack l'Éventreur dans les bas-fonds de la ville portuaire de Southampton. 
     
    Sa saga à lire dans l'ordre :
    "Am stram gram, l court, il court, le furet,La Maison de poupée, Au feu, les pompiers, Oxygène.
    La suite est déjà publiée en VO.
     

    Extraits citations 

     

    "certaines blessures sont-elles trop profondes pour guérir ? Un amour brisé est-il irréparable"

     

    " elle avait commis l'erreur de considérer Paine comme un misogyne, mais de toute évidence il était capable d'aimer, de  faire preuve e tendresse et de dévouement. Il était  peut-être impossible de vraiment connaitre une personne dans la vie" 

     

    © M.J Arlidge

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 7 Mars à 14:59

    magnifique critique ! je mets la mienne sur Babelio

    2
    Gaelle
    Jeudi 7 Mars à 16:41
    Sors de ma tête!!!!!! Opus époustouflant ! L’année prochaine on plaque tout dès Que son tome sort en ebook comme avec les Sept sœurs
    3
    Jeudi 7 Mars à 17:45
    LADY MARIANNE

    une critique super--- des arguments-
    tu as adoré ce roman- !! merci pour ton ressenti-
    bises-

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :