• Paroles

     

    Paroles Rappelle-toi Barbara
    Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
    Et tu marchais souriante
    Epanouie ravie ruisselante
    Sous la pluie
    Rappelle-toi Barbara...
    Oh Barbara
    Quelle connerie la guerre
    Qu'es-tu devenue maintenant
    Sous cette pluie de fer
    De feu d'acier de sang
    Et celui qui te serrait dans ses bras
    Amoureusement
    Est-il mort disparu ou bien encore vivant..

    Editeur : GAllimard
    Genre:  Collection Folio Poésie
    Date de sortie : 10/9/1976 new collection,n
    Prix du livre papier :  Broché : 8,86 Poche  : 7,40
    Version numérique: 6,99
    Nombre de pages : 253

     

     

     

    Paroles Incontournable Prévert, de celui que l'on découvre sur les bancs de l'école, et que l'on n'apprécie que mieux, pour le plaisir, des années plus tard quand on en vient à aimer les mots, leur sonorité, leur musicalité et à mieux à en saisir la beauté
    La poésie de Prévert ne peut se lire d'une traite. Il faut la savourer la déguster à petites doses.
    Les paroles de cet auteur se lisent, à voix haute et ce n'est que meilleur souvent pour s'imprégner comme il se doit de ses mots chantants. Bien s^r on ne peut aimer tous ces textes, certains resonnent en nous plus que d'autres. 

    Prévert,  c'est intemporel.

     

    Paroles

     

    Paroles L'auteur 

    Nationalité : France
    Né(e) à : Neuilly sur Seine , le 04/02/1900
    Mort(e) à : Omonville-la-Petite (Manche) , le 11/04/1977
    Biographie :

    Jacques Prévert est un poète et scénariste français.
    Auteur d'un premier succès, le recueil de poèmes, "Paroles", il devient un poète populaire grâce à son langage familier et à ses jeux sur les mots. Ses poèmes sont célèbres dans le monde francophone et appris dans les écoles françaises.
    En 1925, il participe au mouvement surréaliste, il y rencontre Marcel Duhamel, Raymond Queneau, Yves Tanguy et André Breton. Jacques Prévert témoigne d'un engagement politique sincère. Surréaliste inclassable, certains observateurs n'hésitent pourtant pas à l'apparenter au courant libertaire. Cet engagement est à l'origine de belles réussites mais aussi d'échecs.
    Jacques Prévert est le scénariste et dialoguiste de grands films français des années 1935-1945 : "Le Quai des brumes", "Le jour se lève", "Les Visiteurs du soir", "Les Enfants du paradis" et "Les Portes de la nuit" de Marcel Carné, "Le Crime de Monsieur Lange" de Jean Renoir, "Remorques et Lumière d'été" de Jean Grémillon.
    Pendant la guerre, il protège ses amis juifs, le décorateur de cinéma Alexandre Trauner et le musicien Joseph Kosma qui, grâce à lui, peuvent poursuivre leur travail (Ses poèmes sont mis en musique par Kosma dès 1935).
    Il écrit aussi des sketchs, des chœurs parlés pour le théâtre et des chansons.
    A partir des années 1940, il réalisé de nombreux collages qui constituent pour lui une autre forme de poésie.
    Il écrit des pièces de théâtre. Sa fille Michèle naît en 1946. et il épouse Janine Tricotet en 1947. Le 12 octobre 1948, à Paris, il tombe d'une porte-fenêtre et reste plusieurs jours dans le coma. Le hasard a voulu que Pierre Bergé en ait été témoin, le jour même où celui-ci venait d'arriver pour la toute première fois dans la capitale alors qu'il se promenait sur les Champs-Élysées.
    A Paris, il habite dans le quartier de Montmartre, derrière le Moulin Rouge, sur le même palier que Boris Vian. Après la résiliation du bail de sa résidence secondaire d'Antibes, il achète une maison en 1971 à Omonville-la-Petite, dans la Manche. Il y mourra d'un cancer du poumon. Il est enterré au cimetière de cette commune aux côtés de sa femme et de sa fille.
    Anarchiste de cœur, Prévert se disait « rêveur » ou « artisan » plutôt que « poète ». C'était un homme libertaire, subversif, antimilitariste et anticlérical.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle
    Samedi 4 Janvier à 17:23
    J’ai lu aussi dans mes années jeunesses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :