•  Le contrat LC Gaelle Elle lui a vendu son corps, saura t-il conquérir son cœur...?

        Un contrat qui va tout changer...

    Après la faillite de son père, Angeline supplie son principal créancier, Lancaster, d'éponger ses dettes. Il lui propose alors un arrangement d'un genre particulier : un contrat de mariage aux clauses multiples et variées... Angeline accepte d'épouser cet homme qu'elle n'a jamais vu. Mais elle n'avait pas prévu qu'il soit aussi attirant...
    Luttant contre sa culpabilité et ses peurs, elle ne peut s’empêcher de se poser une question : pourquoi lui a t-il proposé de l'épouser ?

     

    Editeur :  Hugo Roma
    Genre: New Adult
    Date de sortie: 04/10/2017
    Prix du livre papier : Broché : 16,50€
    ISBN: 286374464X

    Disponible en e-book: 3,99 €

     

     

     

    J'avoue que si ma binôme ne m'avait pas suggéré de participer à cette LC, jamais je ne me serais intéressée à cette trilogie

    je ne saurais dire pourquoi, mais j'éprouvais quelques réserves, tout d'abord parce que j'ai du mal avec les romans issus de Fyctia et Wattpad, car malgré leur succès ceux-ci ne sont parfois  à la hauteur de  mes exigences, pour autant il ne faut pas généraliser et certains sont à couper le souffle, mais mes dernières expériences tristement négatives, m'ont un peu refroidie. De plus je constate que malgré  fait que ces romans soient édités, donc sensément corrigés, l'on a parfois de très désagréables surprises

    Pour moi, je dis encore et toujours,la romance, l'intrigue ne me séduit pas forcement quand le style failli à la règle

    Ici, c e n'est pas tant le style,ni le vocabulaire, ni les coquilles, qui m'ont perturbé mais la mise en page avec  des passages en gras, pas toujours adaptés parfois pour traduire les pensées intérieure des personnages, habituellement en italique, et à d'autres moments des mots voulant être mis en évidence, mais pour cela, encore faut-il que le lecteur y trouve un intérêt

    Toujours en gras les échanges de textos. Donc l'on fini un peu par s'y perdre.

    Exigeante ? Intransigeante ? Certainement et j' assume

     Que dire sur les mots en majuscules voulant traduire la colère ?

    Tout ceci peut sembler accessoire , cependant cela me dérange dans ma lecture.

    Passons à l'intrigue.

    Si je dois reconnaitre , que les rebondissements et les révélations au fil des chapitres sont intéressants, je reste toutefois avec un avis mitigé sur la cohérence de certaines scènes que j'ai même parfois du mal à visualiser, pour ne parler que, sans trop spolier de la scène sous la table ! Coté cohérence, pour tout dire la première, scène que j'ai trouvé bien trop extravagante :  la signature du  fameux contrat, qui donne l' image d'une nana un peu barge ce qui ne joue pas en sa faveur .

    Tout comme il est totalement irréaliste que l’héroïne n'ait aucune idée de l'apparence physique de son futur mari. On trouve tout sur le net, tout le monde se fait gooliser  , de plus cet homme est  responsable de la situation financière du papa, quoique nous soyons assez dans le vague sur ce sujet  Tout comme cette jeune femme issue d'une classe sociale aisée se choque dans certaines situations (attention spolier : la vente aux enchères).

     je suis donc parvenue au terme de ma lecture avec un avis très mitigé.

    On trouve cependant de bons éléments dans cette romance,malgré tout je ne suis pas parvenue à adhérer à l'histoire, ni être touchée par les personnages,quels qu'ils soient, qui n'ont de cesse de se hurler dessus par textos interposés en majuscule ou en gras au cas ou le lecteur débile ne  saisirait pas la subtilité des échanges.  Donc je ne dirais pas que les dialogues sont percutants, drôles etc ...mais d'un total ennui et l’héroïne m'insupporte par ses comportements que je trouve disproportionnés.

    C'est une fois cette chronique bouclée que je me suis penchée sur les avis et j'avoue être surprise et choquée par certaines d'entre-elles qui font allusion à du plagiat, liens à l'appui.

    je me suis donc rendue sur le lien et j'ai un peu survolé les chapitres  et ma foi ... j'avoue m’interroger, ayant trouvé des répliques très troublantes  tellement elles sont similaires, pour autant je n'ai pas tout lu :Le-Contrat Fan fiction 

    Alors cette allusion va-t-elle altérer mon jugement ?

    Il faudrait que je me fasse vraiment une opinion en me lançant dans les aventures d' Hermione

    Pour l'heure, je peux dire que j'ai lu ce roman et que je suivrais bien ma binôme dans la suite par pure curiosité, et sait-on jamais il est arrivé que mes opinions tranchées soient revues au fils des tomes

     

      

     

     

     Avec Gaelle et Amandine

     

    Enregistrer

    Enregistrer


    2 commentaires
  • Wonder LC Anne, Gaelle, Marie Ne jugez pas
    un livre [mot raturé et changé en Garçon]
    sur sa couverture [de même, changé en son apparence]

    "Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire."

    Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n'est jamais allé à l'école. Aujourd'hui, pour la première fois, ses parents l'envoient au collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux ?

    Dans la lignée du Bizarre incident du chien pendant la nuit, un petit bijou de sensibilité et de drôlerie. Un roman irrésistible sur le destin peu ordinaire d'August Pullman, un enfant différent

     

     

     

    Editeur : Pocket jeunesse
    Genre: jeunesse
    Date de sortie: 22/05/2014
    Prix du livre papier : Broché : 17,90€
    Prix du livre numérique:  10,99€
    ISBN:2266249622   

     

     

     

     

    Une LC à plusieurs sur idée de Gaelle et comme d'habitude , une excellent idée

    J'avoue avoir déjà vu cette couverture , sans m'y être vraiment intéressée, à ma décharge , j'ai tellement de livres en attente dans ma PAL

    Gaelle a tente le groupe avec la bande annonce et sa belle distribution avec Julia Roberts, actrice que j'adore

    J'ai été surprise par la construction de ce roman , je pensais que nous la suivrions a travers le regard du protagoniste principal August.

    Eh bien non, ce livre est écrit en plusieurs parties, Les  six des personnages principaux (August, Via, Jack, Summer, Justin et Miranda) racontent leurs versions de l'histoire chronologiquement,au fil des mois, ce qui permet de suivre leurs ressentis et leurs émotions.

    Le roman est réaliste et touchant, le style d'écriture est simple et écrit du point de vue interne, cela donne au lecteur l'impression que les personnages lui parlent, ce qui le met en immersion dans l'histoire et le rapproche d'eux.  Donc  forcement on s' attache à tous les personnages y compris aux secondaires comme le Principal Mr Bocu. Le genre de personne que l'on aimerait  avoir rencontré dans son parcours scolaire,que l'on soit étudiant ou parent, avec son humanité qu'il porte comme un étendard .

    Ce roman est une leçon de vie, redonne un sens aux choses essentielles.

    Non l'apparence n'est pas ce qui nous définit, le physique n'est rien à coté de la beauté de l’âme

    August est vraiment magnifique ! Sa famille parfaite peut sembler stéréotypé à certains, mais elle ne l'est pas, car ce thème est réaliste et touche à ce qu'il a de plus vrai et de plus profond, l'amour des parents pour leur enfant quel que soit le handicap et ces parents sont époustouflants, courage, abnégation m'impressionnent toujours, et je m'interroge parfois sur mes propres limites et ma force de caractère , si j'avais été confrontée un jour à de telles épreuves. J'ai un profond respect teinté d'adimiration pour ces parents, ces femmes extraordinaires qui ne se voient pas comme ça et j'en connais§

    C'est émouvant et drôle. Le style simple donne l'impression de lire le journal intime des différents protagonistes Peut-être manque-t-il le point de vue de maman.

    le lecteur partage donc les angoisses d' August, vit avec lui les rebuffades dont il fait l'objet, la méchanceté et la bêtise humaine, bien plus grave quand elle concerne les adultes. Mais tout n'est pas triste dans la vie D'August au contraire, jour après jour son petit cercle d'amis grandit et les moments  de joie sont nombreux dans ce petit groupe qui résiste dans un petit esquif branlant luttant dans la tempête jusqu'à ce qu'une tornade bouscule tout le monde et le marque à jamais.

    L'auteure sait trouver les mots justes pour narrer une période de transition difficile pour August jusqu'alors super protégé, confronté à plusieurs handicaps (entrée au collège, petit nouveau, image de soi)  qu'il va relever avec brio, grâce à des rencontres qui vont changer sa vie et celle des autres.

    Eh oui, les épreuves grandissent, Via nous le prouve, cette jeune fille va apprendre très tôt à relativiser les petits drames de son quotidien.

    "(...) car la pire journée de ma vie, la pire chute, le pire bleu, la pire crampe ou la pire méchanceté qu'on m'est dites, ce n'est rien à coté de ce qu' August à du subir"

    Outre le thème principal de ce roman, la beauté n'est pas qu’extérieure, Raquel Jamarillo Palacio, nous fait partager le quotidien d'adolescents au collège, confrontés à des choix, poussés par règles informulés qui régissent les liens sur des critères induits depuis Dieu sait quand. Règles auxquelles il est difficile de déroger sous peine de devenir un paria.

     C'est à travers les mots de Via que l'on en sait davantage sur la pathologie d' August et quoiqu'en soit les descriptions il est difficile d'imaginer le physique de ce dernier, d'abord parce que comme il le dit si bien

    "quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire" 

    et puis parce qu'au fil des pages comme tous les amis, proches d' Auggie on s’habitue et on oublie le visage d' August pour s'attacher à ce petit bonhomme formidable Alors bien évidemment lors du dernier chapitre ( la distribution des prix)  j'ai pleuré !

    Je remercie R.J.Palacio pour ce moment, pour ce message de courage, d'optimisme, d'espoir et de foi  en la bonté des hommes, et Gaëlle pour m'avoir entrainé une fois de plus dans une belle aventure émouvante.

    Ps j'ai adoré les préceptes du prof d' Anglais

    UN coup de cœur pour ce roman et j'avoue avoir hâte d'en voir l’interprétation cinématographique

    Je tenais à dire que j'aime la couverture et que je suis contente que contrairement à d'autres pays le titre original n'est pas été traduit, il donne tout son sens à ce roman.

     

     

     

     

     

     

     

    Avec Gaelle, Anne et Marie

     

    Extraits citations

     

    "(...) alors qu'il prend soin de ses créations les plus précieuses par des moyens invisibles à nos yeux, comme des parents qui nous aiment aveuglmement, une grande soeur se sent coupable de chercher à vivreen dehors de vous, un gamin à la voix rauque qui a renoncé à ses amis pour être votre ami. Meme une fille aux cheveux rose qui garde une photo de vous dans son portefeuille, peut être que c'est une grande loterie, mais l'univers, en fin de compte, se  charge de retablir l'équilibre. L'univers prend soin de tous ses oisillons"

     

     

    "voici mon secret Il est simple : on ne voit bien qu'avec le cœur L'essentiel est invisible pour les yeux" Antoine de St Exupery

     

     

    "je serais toujours la grande soeur d'un garçon affligé d'un défaut de naissance: là n'est pas le problème. Simplement, je n'ai pas envie que cette réalité définisse ce que je suis"

     

    "on a passé tellement de temps à répéter à August qu'il était normal qu'il croit être comme les autres  Le problème c'est qu'il n'en est rien"


     

    " j'aimerais bien que ce soit tous les jours Halloween. On porterait tous des masques Comme ça,on pourrait prendre le temps d’apprendre à se connaitre avant d dévoiler nos visages"

     

    " c'est pour ça que les bonnes actions sont  comme des monuments Construits de souvenirs et non de pierres"

     

    "ses paroles douces m'ont apaisé Mais aucun mot ne pourra jamais changer mon visage"

     

    "lorsqu'on a le choix entre juste et être bon, il faut choisir la bonté"

     

    "la seule raison pour laquelle je ne suis pas ordinaire, c'est que les autres me voient comme ça"

     

    © R.J. Palacio

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    3 commentaires
  •  

    Le lionnes de Venise

     

       Venise, campo Santa Fosca, octobre 1627. Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus rouée des espionnes de la cité des Doges, est venue faire reproduire une étrange gravure.

    Lucia est décidée à percer cette énigme et à sauver son père. Dans une quête effrénée, elle s'immisce parmi les puissants, se mêle au bal des faux-semblants du carnaval, s'enfonce dans les arrière-cours des palais. Une Venise fascinante, oppressante, où le pouvoir se confond avec l'amour, où les étreintes succèdent aux duels et les baisers aux complots.

    Dans ces bas-fonds de la cité lacustre, amis et ennemis avancent masqués. Lucia joue de ses charmes, de son épée, de son poignard aussi qu'elle porte au mollet. Elle ruse, croise le fer avec Giorgio Cornaro, le fils du doge, homme corrompu et dangereux, prête à tout pour découvrir la vérité sur cette gravure dont tous, à Venise, sont convaincus qu'elle recèle le secret du pouvoir absolu.

    Après le succès de sa série sur Aliénor d'Aquitaine, Mireille Calmel nous plonge avec maestria dans la Venise trouble du XVIIe siècle. Un formidable roman de cape et d'épée qui entraînera le lecteur de la cité des masques aux terres des mousquetaires.

     

    Editeur : XO Editions (02/03/2017)
    Collection : Romance Historique
    ISBN 2845638531  
    Prix éditeur : 19,99€
    Disponible en e-book : 12 ,99 €

     

     

     

    En premier lieu c'est la couverture qui m'a fait craquer, alors qu'il n'était pas question que j’achète un nouveau livre vu l'état de ma PAL, puis le résumé a eu raison de mes réticences.

    J'avoue n'avoir aucun regrets, le contenu est à la hauteur du contenant, ma seule surprise est qu'il s'agit du tome un d'une saga en je ne sais pas combien de tomes.

    Bon pas trop longtemps à attendre, le deuxième opus sort en novembre eh bien n'en déplaise à ma PAL et à mon porte-monnaie, je vais l'acheter.

    Que dire ce premier tome ?

    D'abord  je donne un super bon point à M. Calmel, qui ne nous laisse pas en stand by avec des questions sans réponses.

    Enfin, si il reste encore une part d'ombre autour de cette gravure et de Luigi/Henri mais le lecteur peut se satisfaire  de celles données et attendre la suite.

    Un roman historique rythmé, des rebondissements et des révélations, du mystère, des manipulations, le contexte de cette époque durant laquelle les puissants de ce monde jouent de leurs pouvoirs

    le style de l'auteure est fluide, les descriptions du contexte et de lieux sont justes, appropriés et adaptées sans jamais ennuyer le lecteur par trop de détails

    les batailles de cape et d’épée vous tiennent en haleine le souffle court, la partie romance et les scènes d'amour teintées d'un peu d'érotisme sont imagées sans être vulgaire, ni trop présentes.

     Nous évoluons dans deux mondes différents, d'un coté la noblesse manipulatrice et de l'autre la population populaire, imprimeurs, pêcheurs, gondoliers.

    Que peut Lucia contre les hommes de l'ombre au pouvoir incommensurable qui vont l'utiliser afin d servir elurs desseins ?

    parviendra-t-elle à les manipuler à son tour pour parvenir à atteindre le but  qu'elle s'est fixée ?

    j'avoue que la volonté et les comportements de nos protagonistes, Isabella et  Lucia, peut surprendre au vue d'un leur jeune âge, mais il faut rester dans le contexte historique. Peut-être, ce qui m'a un peu fait tiqué question crédibilité et la  rapidité à laquelle la jeune fille parvient à se glisser dans le rôle que lui à attribué Giorgio ?

    M. Calmel brosse toutefois un tableau réaliste des coutumes  de l'époque, dénonçant des mœurs dépravés et particulièrement celles de ces soit disant religieux Il est vrai qu'à l'époque prêtre, cardinal etc... s’avérait être un métier lucratif pour certaines catégories de personnes haut placées.

    L'intrigue est addictive et l'auteure sème le doute dans nos esprits. A qui peut-on vraiment se fier ?

    Les personnages aux personnalités passionnées, sont charismatiques et l'on se plait à imaginer des histoires d'amour durables entre Marco et Lucia.

    Bref l'on ne s’ennuie pas une seconde à suivre nos jeunes gens dans leur course contre la montre pour sauver leur vie et retrouver le père de Lucia et le lecteur apprécie la précision des passe d'armes.

    C'est très rapidement que nous parvenons au terme de cette aventure côtoyant des personnages ayant réellement existé et l'auteure a su imaginer une intrigue cohérente en lien avec leurs passés comme le confirment les notes de fin de page

    Il en est de même pour  ce grimoire intriguant dont elle fait le centre de l'intrigue et pousse la lectrice curieuse que je suis à m’intéresser à toutes ces éléments historiques passionnants.

    Malgré ça je ne donnerait pas la note maximale car je trouve que va un peu trop vite.

     

     

    Extraits Citations

     

    "La langueur amoureuse  n'était pas un état à Venise. C'était une règle. Et, à en juger par la sensualité animale qui se dégageait d'elle, cette femme en maitr_isait les nuances"

     

     

    "_Décidément tu as toutes les qualités

    _ Non, belle je suis comme cet endroit Suffisamment petit pour ester à ma place.

    _ La grandeur d'un homme ne se mesure pas à sa richesse"

     

    "_ce n'est pas raisonnable signorin, essaya Sforza

    Elle se leva

    _ La raison n'est pas ce qui guide mes pas"

     

    © M.Calmel

     

     

     

     

    Enregistrer


    3 commentaires
  •  

     

     

    Au coeur de l'été LC   Week-end de la Saint-Jean sur l’île de Sandhamn. Les jeunes fêtards ont envahi les pontons, le port grouille de bateaux blancs. Musique à fond et alcool à flots. Dans la foule, une jeune fille avance en titubant avant de s’effondrer sous les yeux de la police.
    Pendant ce temps, Nora Linde s’apprête à célébrer la Saint-Jean avec son nouveau compagnon Jonas et sa fille Wilma. Mais la fête tourne au cauchemar lorsque, dans la nuit, Wilma disparaît. Le lendemain matin, le cadavre d’un garçon de seize ans est retrouvé sur la plage.
    L’inspecteur Thomas Andreasson, l’ami d’enfance de Nora, est dépêché sur les lieux. Les premiers éléments de l’enquête lui en révèlent toute la difficulté, chacun ayant sa propre version des faits. Qui est la victime et qui le meurtrier de cette nuit d’été ?

     

     

     

    Editeur : Albin Michel (01/03/2017)
    Collection : Polar/Policier
    Langue : Français
    ISBN 2226318224 
    Prix éditeur : 22,00€
    Disponible en e-book : 14 ,99 €

     

     

     

     

    Un petit moment de douceur dans l'archipel Suédois en compagnie de Nora et Thomas les héros récurrents de Viveca Sten

    Oui de douceur malgré le  triste assassinat inexpliqué d'un jeune homme de 16 ans, c'est l'impression que l'on a quand on sort d'une Dark Romance  et que l'on se glisse sur les pas de l'auteure.

    Ce n'est ni gore, ni mené tambour battant, mais personnellement cela me va bien.

    Notre auteure suédoise, fait plutôt la part belle aux personnalités de nos protagonistes principaux ainsi qu'à celles des autres acteurs de ses romans.

    Elle aborde des problème sociétaux et quelque soit l'endroit dans le monde; l'on ne peut que tristement constater que les problèmes des adolescents sont interchangeables où qu'ils vivent.

    D'épisodes en épisodes je reste sous le charme d'un mode culturel festif pour un pays de grand froid, Moi et mes à priori sur le "nord", en bonne méridionale qui se respecte ! Eh bien j'en suis pour mes frais

    Donc évolution des mœurs à travers la planète, à Stockholm, Paris ou Marseille... il faut boire, se droguer pour s'amuser et profiter de la vie, vision étriquée des jeunes ados qui cherchent de l'assurance et du plaisir par des biais dangereux.

    Au delà de cette" mode " si on peut dire, d'autres problématiques se posent, comme ici, avec ces moyens faciles  afin de désinhiber, avec toutes sortes de substances illicites particulièrement nocives et pourtant si facilement accessibles

    Nous évoluons entre mensonges, non dits, dénis  ou trop de confiance des parents envers des enfants  qu'ils jugent incapables de commettent certains actes répréhensibles, par capables de certains méfaits !  parce que les parents sont indulgents , tolérants pour de nombreuses raisons, culpabilité, manque de temps ou mille autre choses encore.

    Donc non tout n'est pas c qu'il semble, et même l'équipe d’enquêteurs se laisse prendre tout comme les parents trop pris par leur propre vie.

    Nous retrouvons Jonas et Nora pris dans les mailles d'une relation compliquée que celle d'une famille recomposée au moment ou les enfants fragilisés par les séparations cherchent leur place  dans une nouvelle dynamique alors qu'ils ont déjà besoin de se trouver eux même.

    Personnellement j'ai aimé cette approche de l'auteure avec ces thèmes contemporains  qu'elle mêle bien dans son histoire policière, que Viveca Stena traite avec finesse sous sa plume simple et efficace. Un roman tristement réaliste aux conséquences dramatiques pour de nombreux protagonistes de cette journée festive.

     En effet son enquête n'est pas très complexe et l'on s'avance toute voile dehors vers une issue prévisible, après que l'auteure est instillée certains doutes avec un démarrage surprenant sujet, un temps à des interrogations ?

     Quel rôle joue Wilma dans cette aventure ?  Est-elle en danger ? Ou impliquée dans cet assassinat ?

     Ce n'est pas un policier à 100 à l'heure, c'est un polar dans lequel la vie des protagonistes principaux prennent beaucoup de place , nous touchent, nous émeuvent J'avoue avoir beaucoup tremblé pour le jeune Tobbe, compris la douleur des parents de Victor et ce sentiment d'injustice, poussant à des extrémités choquantes

    Je suis contente d'avoir découvert cette auteure nordique, et j'avoue que le ton est particulier, bien loin des Coben, Craig et Cie qui mènent leurs aventurent tambour battant et nous laissent essoufflés, Viveca Sten, elle nous laisse le temps  de découvrir ses paysages, profiter des ferry, des brises marines, des couleurs et des odeurs et de la douceur de vivre de cette île  (parfois mouvementée il est vrai) qu'elle affectionne : Sandhamn.

    Une aventure qui reste addictive. pas un coup de cœur mais un excellent moment de lecture comme les fois précédentes. Une auteure à suivre.

     

     

     

     

     

     

     

     Avec Gaelle, Anne, Marie

     

    Pour suivre les aventures de Nora et Thomas il faut lire les tomes dans l'ordre

    La reine de la Baltique

    Du sang sur la Baltique

    Les nuits de la St jean

    Les secrets de l'île

    Au coeur de l'été

     

     

    Extraits citations

     

     

     "Quelqu’un la bouscula, elle heurta une poubelle.
    Son regard errait au hasard. Un sanglot lui échappa et elle s’appuya à une bouche d’incendie. Mais personne ne lui prêtait attention, le brouhaha alentour montait par vagues, la musique tonitruante noyait le gémissement qui s’échappait de sa gorge"
    « Faut que je retrouve le bateau », geignit-elle."

     

    "C’était devenu une tradition, chez les jeunes de Stockholm, de se rendre dans l’archipel pour la Saint-Jean. Cette sortie n’avait qu’un but : s’enivrer le plus possible, soit à bord d’un bateau, soit ailleurs."

     

    "On n’est jeune qu’une seule fois dans la vie"

    ©V.Sten

     

    Pour suivre les aventures de Nora et Thomas il faut lire les tomes dans l'ordre

    La reine de la Baltique

    Du sang squr la Baltique

    Les nuits de la St jean

    Les secrets de l'île

    Au coeur de l'été

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    3 commentaires

  •  

    Heartless : Despair   Après avoir passé dix-huit ans dans une unité psychiatrique, me voilà enfin en liberté. Mais les choses ont changé. Mon frère Blake a épousé Melody avec lequel il a eu une ravissante petite fille, Cereus. Et ma ravissante nièce, qui est devenue mon obsession, ignore tout de moi. Or mon passé obscur m’a laissé un héritage pour le moins douloureux : des pulsions contre lesquelles je ne peux rien. Et il n’existe aucun remède à ma folie.

     

     

     

    Editeur : Milady (19/05/20217)
    Collection : DARK ROMANCE
    Langue : Français
    ISBN 2811209212 
    Prix éditeur : 16,90€
    Disponible en e-book :9,99 €

     

     

    Je ne pouvais attendre que ma binôme me suive sur ce coup là, elle va le faire c'est sur et je ne vais pas patienter longtemps avant de découvrir son avis. Mais il m'étais impossible de poursuivre dans les autres LC sans terminer cette saga et je constate arrivée au terme de cette aventure que la porte reste entrouverte. C'est du moins l'impression que j'avais à la lecture des dernière lignes, jusqu'à ce que je découvre, surprise !, qu'il existe un tome 3 qui ne va pas tarder à sortir sur le marché :  Vacant ! et même un tome 4

    Vous vous souvenez de la mise en garde en préambule dans le premier tome  ?

    Oui bien sur personne n'a oublié , ni les "même pas peur", ni ceux qui ont passé leur route, ce livre ne leur correspondant pas. Eh bien ce message prend toute sa dimension ici.

    C'était noir et sombre dans le premier ? Non, c'était juste  une mise en bouche, je vous assure ! Le coté Dark Romance étant si peu exploité. Pour autant j'étais tombé sous le charme de la plume de l'auteure qui m'avait séduite au point d'en avoir oublié ce bémol contrairement à ma binôme Gaoulette, qui de fait à jugé ce livre suivant le genre, alors que la romance a pris le pas chez moi !  

    Ryan ! C'est autour de Ryan que se construit cet opus, alors évidemment l'on craint le pire et l'on espère le meilleur. Mais un psychopathe n'a pas d'âme alors que peut-on espérer de la relation qu'il cherche à entretenir avec sa nièce  Céreus ?

    Bon cette fois ci je sais dans quoi je m'engage, enfin je le penses ! Cependant, c'est bien plus troublant et effrayant de ce que ce à quoi je m'attendais

     C'est ... gore Le rouge est partout, souvent, le noir aussi et ces couleurs vous assaillent sans cesse. C 'est l'angoisse chevillée au ventre que l'on avance

    On a peur pour Cereus et pour Melody et même pour Blake.  Ryan dehors ! Ryan cette bête sauvage, particulièrement manipulateur et d'un intelligence hors du commun, ce psychopathe étant parvenu à duper un psychiatre est dehors !

    Frissons garantis je vous assure, déjà rien que le regard sur la page de couverture vous suggère l'étendue de la folie du personnage, et est à mon sens très représentative, je n'en voudrais pas d'autre

    Quelles peuvent être les motivations d'un tel monstre après 18 ans d'internement durant lesquels il a dupé son monde et dont l'état mental et la folie meurtrière n'a pas faibli d'un iota ?

     Cherchera-t-il à se venger ?

    Une intrigue haletante, à l'ambiance prégnante, angoissante, dans laquelle  Ker Dukey ne nous épargne pas de détails  sur les meurtres précédemment commis par Ryan

    Encore une fois l'auteure se joue de nous avec ses rebondissements et ces finals inattendus et époustouflants

    Comment parvient-elle à humaniser ce monstre sanguinaire dont elle ne nous offrait que quelques images floues de ses pulsions meurtrières  dans le premier tome ?

    Dire que j'ai dévoré ce volet est un euphémisme, encore une fois je me suis laissée happée par la plume magique et addictive de l'auteure et dire qu'encore une fois , et malgré quelques points de détails coté cohérences (oui le fait  que Ryan soit sous surveillance et que pourtant Blake ignore qu'il rencontre sa fille) j'ai encore eu un coup de cœur pour ce roman, j'ai aimé suivre les personnages dans leur vie 18 ans plus tard et retrouver Melody et Blake toujours aussi fous l'un de l'autre, bien que l’intrigue soit plus centrée sur le personnage de Ryan

    Dire que j'ai davantage apprécié que le premier  ? Je vais passer pour une folle qui se plait à dévorer des romans sombres et nous en avons pas mal  à notre actif avec ma binôme

    IL faut croire que j'aime les âmes tourmentées qui trouvent ou pas le chemin de la rédemption grâce à des personnages lumineux

     Cereus est elle ce genre de personnage ? Ou au contraire sa part d'ombre que semble entrevoir Ryan risque de nous engloutir  ?

    Bon pour ce il va falloir attendre encore .... un peu

     

     

     

     

     Avec Gaëlle

     

     

     

     

     

     

     

    Extraits citations

     

     

    " S'il a une chose que je sais de façon certaine sur la vie, c'est que l'on ne choisit pas qui son coeur doit aimer Soit il aime soit il n'aime pas c'est tout"

     

    "- certaines personnes sèment  leur propre tempête et se plaignent d'en être les victimes quand le premier éclair les frappe"

     

    "on dirait que mon grand frère a enfin admis  que je n'ai jamais été brisé à la base et que, par conséquent, je ne suis pas réparable"

     

    "il faut être fort pour accepter l'amour, le donner  en retour et le comprendre Et pour le ressentir surtout"

     

     

    "tous ces psychiatres aiment les trucs liés à la mère, ils adorent expliquer nos comportement par les abus qu’auraient  commis un parent"

     

    "nous sommes les esclaves de nos besoins, de nos envies, de nos appétits...  Et moi, j'ai une faim de tous les diables"

     

    "Je suis de chair et de sang.
    Je ne dois mon apparence humaine qu'a une savante manipulation génétique.
    Nous sommes liés par le sang, étroitement connectés.
    Mais , s'il faut une âme pour faire de nous véritables humains, alors, que suis-je, moi ?"

     

    © K. Dukey

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    1 commentaire