• Romances

  •  

     November 9 LC Gaelle  Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer. La jeune femme est sur le point d’aller s’installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d’actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain. Ils se croisent comme des étoiles filantes mais l’intensité de ce qu’ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le neuf novembre. Fallon devient alors la source d’inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est une mine d’informations pour lui et, pour tous les deux, c’est le moyen de faire le point sur leur vie. Jusqu’au jour, un neuf novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman ? Et pourquoi ferait-il une chose pareille ?

     

    Editeur :  Hugo roman
    Genre:  New Romance
    Date de sortie: 26/10/2017
    Prix du livre papier : Broché  17,00€ 
    Version numérique: 9,99€ 
    ISBN: 9782755634747

     

     

     November 9 LC GaelleEt voilà le dernier Collen Hoover en LC avec ma binôme Gaelle. Il faut dire que notre auteur ne nous laisse guère de temps mort entre ses sorties livresques, et l'on ne va pas s'en plaindre.

    Le seul risque c'est que c'est romances deviennent répétitives et donc ennuyeuses. Eh bien l'imaginaire de CoHo est sans limite, aucune histoire ne se ressemble pour le plus grand bonheur de ses fans. Si nos héros vivent toujours des histoires torturées, aucune n'a jamais rien en commun avec l'autre. Donc coté émotion, nous sommes servies, une fois encore !

    Cependant en début de lecture, cette romance ne semble pas d'extraordinaire, vraiment pas.

    2 jeunes gens qui se rencontrent pour la première fois, éprouvent une attirance réciproque et pas que physique, c'est assez banal dans les new romance, hormis le fait qu'ils ne se donnent rendez-vous qu'une fois l'an le 9 novembre, jour anniversaire de leur rencontre, mais pas que.

    C'est la scène avec Kyle qui donne un petit coup de peps à cette intrigue et nous accroche vraiment. Les questions fusent à tout allure.

    J'avoue que suivre nos 2 protagonistes que les 9 novembre annuels peut être un peu déroutant et l'on pourrait penser qu'une seule journée par an semble bien peu pour construire une relation entre 2 personnes. Pourtant Colleen Hoover parvient à relever ce défi. 

    D'année en année, l'auteur nous tient sous sa coupe, nous manipule nous tient en haleine avec ces rebondissements et ses révélations à point nommé.

    Nous suivons avec plaisir l'évolution psychologique de nos héros, vibrant avec eux au gré du vent et des tempêtes. On a la larme a l’œil, on rit, on tremble, on s’émeut, se réjouit, déchante. Eh oui, l'auteur est brillante, elle nous fait passer par toutes les émotions possibles.

    Ses personnages sont complexes comme dans la vraie vie, fragiles, battants, attachants, odieux , charismatiques.  Ils chutent, commettent des erreurs, se relèvent. On ne les comprend vraiment qu'une fois qu'ils ont tombé leur masques. 

    Ben nous séduit par son coté déjanté, ses repliques drôles, son idée saugrenue de rendez-vous annuel, sa gentillesse et sa douceur, sa manière de redonner confiance à Fallon, la beauté n'est pas que physique. Ah  un jeune homme parfait, bien sous tout rapport jusqu'à ce que l'on découvre ses démons ! Pour autant je reste sous son emprise séduite !

    Fallon, son passé douloureux joue en sa faveur dès la première rencontre, face à un père (dont j'aurais aimé en savoir davantage sur sa version de certains événements) à qui l'on aimerait nous aussi en coller une. Fallon forcement on a envie de l'épauler, l'aimer. Elle est attachante et charismatique, mais en tant que lectrice c'est pour Ben que j'ai plus d'empathie et de sympathie.

    Le dénouement avec la lecture du roman de Ben est inattendu. Pas une seconde je n'ai imaginé cette possibilité. 

    Un coup de cœur (mais pour l'instant ne détrône pas ceux qui sont le sur le podium de mes préférés avec  Holder, Sky, Ridge et Sydney)  pour cette folle histoire émouvante aux personnages touchants aux personnalités authentiques et réalistes.

    Bravo Colleen Hoover, une fois encore et parviens à séduire son lectorat, à très bientôt pour de prochaines lectures, certains anciens romans attendent dans ma PAL

     

     November 9 LC Gaelle

     

     Avec Gaelle

     

     

     Extraits citations

     

     "Si les mensonges n'étaient que des mots écrits,

    Je les effacerais

    Mais ils prononcés; gravés en nous"

     

    "- Je veux que tu sois le premier et le dernier" 

     

    "- C'est trop facile de tomber amoureuse, Ben. le plus dur c'est ensuite, quand on veut s'en détacher"

     

    " (..) Au moins ce qu'on ne connait pas ne vous manque pas"

     

    "- Fallon, quand on trouve l'amour, on le garde. On le saisit à deux mains et on fait tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas le laisser vous échapper"

     

    "- C'est ça l'amour, Ben, l'amour est sacrifice"

     

    "La jeunesse et la beauté s'effacent. Pas la bonté humaine"

     

    © C. Hoover 

     

     


    4 commentaires
  • Les derniers jours de Rabbit Hayes LC

    Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n'a plus que neuf jours à vivre.
    Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa soeur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu'elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l'espoir de la sauver s'amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s'interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.
    Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. 

     On ne profite jamais mieux du présent qu’au moment de s’en aller.
     

    Editeur :  Le Cherche midi
    Genre: Jeunesse
    Date de sortie: 18/02/2016
    Prix du livre papier : Broché: 20,00 € Poche  8 € 
    ISBN:  9782749141732

    Existe en numérique Gratuit en ce moment pour les abonnés Kindle

     

     

    CLes derniers jours de Rabbit Hayes LC e roman j'en entend parler depuis longtemps, mais j'en ai toujours repoussé la lecture à cause du thème

    Je l'ai même laissé en stand by après avec  avoir accepté une LC avec une amie , qui elle est allé au jusqu'au bout.

    Ma binôme Gaelle m'ayant assuré que que ce n'était pas triste et que c’était une histoire magnifique, le livre à emmener sur une île déserte !

    OK ! Je fais toujours confiance à ma jumelle de lecture donc quand Anne Saulot  la présenté comme sa future lecture, je n'ai pu m’empêcher de lui proposer d'en faire une LC.

    Gaelle, une fois encore ton conseil était justifié. ce livre est une pépite.

    Il faut que je vous dise que ce qui m'a rebuté au prime abord, c'était de suivre les 9 derniers jours de Mia en Soins palliatifs pour la simple et unique raison que ce milieu là, je le connais parfaitement et ces derniers mois des histoires similaires je les ais vécu plus que je ne l'aurais voulu. De part mon métier et mon service d'affectation, je côtoie de nombreux patients en SP dans mon service. Donc le thème je le connais par cœur d'autant qu'il me renvoie à des histoires familiales aussi. De ce fait mon approche pour cette lecture est bien évidemment différente de beaucoup d'entre vous, amis lecteurs.

    C'est pourquoi en premier lieu, je tire mon chapeau  à Anna McPartlin ! Dommage qu'il n'y ait pas en fin de lecture une petite note de l'auteure, souvent il explique ainsi ses choix. Alors j'ignore si notre auteur a vécu ou partagé des événements de ce genre, toujours est-il que ce roman peut passer pour une histoire vraie.

    Tout est d'un réalisme époustouflant, je vous assure.  De telles scènes je les ais vécues.  Elles sont intenses, émouvantes, poignantes comme dans la vraie vie.

     Anna McPartlin nous fait partager toutes  les émotions et comportements de tous les personnages à travers toutes les étapes du deuil décrites par Elisabeth Kübler-Ross, (et elles concernent tous les protagonistes de cette histoire) :

    • le choc à l'annonce de la nouvelle, plus de guérison possible pour Mia
    • Le déni, non Mia ne peut pas mourir, elle est trop jeune, elle a encore des choses à vivre
    • La colère et le marchandage, avec la quête de Molly et son obstination a trouver un traitement.
    • La tristesse, que va devenir Juliet ?
    • L'acceptation et le lâcher prise.

    Ces phases sont particulièrement bien glissées dans cette romance dramatique, et il faut les connaitre pour les retrouver au fil de la lecture, tellement l'auteur est brillante et sa plume fluide et addictive. pour un lecteur lambda elles passent pas la traduction des émotions de chaque personnage. Ceci pour dire qu' Anna McPartlin maîtrise particulièrement son sujet.

    Je pourrais vous donner ainsi à penser que cette histoire est triste ? Eh bien absolument pas. C'est tout comme dans la vie, des moments de joie, de peine, d'intenses émotions de toutes sortes, l'auteure nous emporte dans son ascenseur émotionnel.  Tout particulièrement avec les flash-backs dans la vie de Rabbit et de sa petite famille et nous découvrons ainsi la place de  Johnny et sa propre histoire qui est aussi celle de Mia. C'est le récit d'une magnifique aventure humaine, d'amour et d'amitié. L'auteure brosse le tableau d'une famille que beaucoup rêverait d'avoir, des parents unis, un groupe d'amis intimes toujours présents et fidèles et qui comme nous traversent des tempêtes. Mais des familles comme ça, j'en ai connu et soutenu dans cette ultime épreuve d'accompagnement et d'acceptation et croyez moi, même pour un soignant ce n'est pas toujours évident, car quand l'on accompagne le patient dans son traitement durant des années; et bien l'on s'attache les uns aux autres donc le soutenir dans son dernier séjour avec  vous est très douloureux pour nous soignants et j'ai en mémoire des échanges qui me donnent envie de pleurer encore aujourd'hui .  

    Rabbit  n'est pas la seule héroïne de cette aventure,  Il y a Johnny bien sur et bon sang j'ai ressenti si fort cette injustice, vécu moi même cette colère en suivant pas à pas cette relation particulière et si intense . Tous les autres protagonistes sont aussi les héros, à leur manière, de cette aventure : Molly, Jack, Juliet, Jay, Grace, Lenny et leurs enfants, la famille celle des liens du sang et l'autre tout aussi importante avec Mélanie et les anciens membres du groupe musical de Johnny. Ils sont tous si magnifiques dans cet accompagnement quotidien. Ils vous touchent tous, vous font rire et pleurer alors que le lecteur les accompagne durant ces fameux  9 jours et dans leur passé.

    C'est à la fois pétillant et poignant et tous comme toute cette petite bande plus le lecteur avance et moins il souhaite quitter Rabbit, jusqu'à ce que lui aussi, comme tous les protagonistes, accepte de la laisser partir.

    Dans ce roman l'auteur nous interpelle sur nos croyances, sur le marchandage qu'il fait faire parfois comme si Dieu pouvait changer la donne, il laisse le lecteur réfléchir sur la vie après la mort, faut-il croire en quelque chose pour partir plus sereinement ? Apparemment non, le lâcher prise de Rabbit semble plutôt être dû à sa tranquillité d'esprit quant au sort de Juliet, plutôt qu'à l'espoir d'une existence autre que terrestre et de retrouvailles avec un être cher.

    C'est un roman plein d'optimisme et de belles valeurs morales et d'investissement, de temps de présence et d'amour et je suis émue aux larmes car il me ramène à des souvenirs douloureux et d'autres tout aussi plein de vie, à des départs similaires, C'est un roman d'une réalité incroyable , je félicite Anna McPartlin pour la sensibilité de sa plume magique qui m'a transporté malgré ce sujet grave et sensible. Et si elle n'a rien vécu de tel, je la félicite encore plus pour la crédibilité et le travail documentaire qu'elle a du faire.

    Roman bouleversant qui prend aux tripes , un coup de cour à coté duquel je serais passée sans les conseils  de ma binôme.

     

    Les derniers jours de Rabbit Hayes LC

     

     

    Coups de Coeur

     

     

     

     

    Avec Anne Saulot auteure

     

    Extraits citations

     

    "_ On dirait bien que je n'ai pas le choix

    _ On ne l'a  jamais quand c'est vraiment important. C'est une illusion ma chère.

     

    " _parfois, il faut savoir lâcher prise"

     

    "_ tu as  le droit d'être en colère Rabbit

    _ Non je n'ai pas le temps"

     

    " le temps de l'espoir, du combat et des faux semblants approchait de sa  conclusion"

     

    "_ Je ne dis pas que cela va la guérir, mais cela pourrait tout de même prolonger sa vie"

     

    "_ La vache c'est raide ! Ce n'est pas un cancer stade IV, mais ça craint quand même."

     

    "_ non, tu as renoncé. Dès l'instant où tu l'as conduite là-bas, tu l'as abandonnée."

     

    " Si j'entre sur mes deux pieds, je pourrais ressortir. Enfin peut-être... pensa-t-elle"

     

    © A. McPartlin


    3 commentaires
  • The élements : Gravity of us LC

      Graham Russell et moi n’étions pas fait l’un pour l’autre.

    Mes émotions me dirigeaient et il était apathique. Je rêvais tandis qu’il vivait dans les cauchemars. Je pleurais quand il n’avait aucune larme à verser.
    Malgré son cœur glacé et mon envie de fuir, nous partagions parfois des instants. Des instants où nos yeux se rencontraient et où nous voyions nos secrets. Des instants où ses lèvres goûtaient mes peurs et où j’aspirais sa douleur. Des moments où nous imaginions ce que ce serait de s’aimer.
    Ces instants nous faisaient flotter, mais quand la réalité nous a rattrapé et que la gravité nous a forcé à descendre.
    Graham Russell n’était pas un homme qui savait comment aimer et je ne le savais pas non plus. Mais, si jamais la chance de tomber amoureuse encore une fois, je tomberais pour lui indéfiniment.
    Même si nous étions destiné à s’écraser sur le sol.

       

    Editeur :  Hugo roman
    Genre: Romance contemporaine
    Date de sortie: 02/11/2017
    Prix du livre papier : Broché : 17;00€ (10,15 sur Amazone)
    Version numérique: 9,99€ ( à emprunter sur Amazone et 3,55 à l'achat)
    ISBN: 2755634782 

     

     

    Et voilà c'est fini ! The élements : Gravity of us LC

    Avec ce dernier tome de la saga les éléments, Brittainy C.Cherry revient un peu au style de son premier tome, enfin tout au moins sur le fait que toute relation est possible quand c'est Mektub, même avec deux protagonistes aux personnalités si dissemblables. 

    Elisabeth et Tristan n'avaient rien en commun, ils ne se connaissaient pas depuis toujours comme Logan et Angela, ni  Maggie et Brooks, mais ils vivaient tous les 2 un drame personnel similaire qui avait bouleversé leur vie.

    Lucy et Graham sont deux électrons libres évoluant dans des mondes différents.

    Elle est pétillante, pleine de vie, généreuse, éprouve tous  les  sentiments possibles, se donne sans retenue et sans rien attendre en retour. Une baba cool, loufoque, spontanée. Portant la vie ne la pas épargnée, la sienne, comme celle de beaucoup de monde ce qui rend l'histoire réaliste, a été semée d’embûches. Elle a vécue la perte d'un être cher, s'est battue avec Mari, avec ses espérances en bandoulière. Les valeurs familiales sont importantes pour elle, tout comme l'amitié.

    Graham n’éprouve rien, si ce n'est de la colère parfois.Il contrôle tout et particulièrement ses émotions qu'il considère comme une faiblesse. Il est sombre, n'est même pas défaitiste puisqu'il ne croit ou plutôt n’espère plus rien. Il vit tout simplement. Marié, pour des raisons terre à terre à une femme à son image, quoique !

    Si Lucy a tiré une force de ses épreuves, Graham au contraire est devenu un a-social bourru et odieux parfois.

    Oui, Brittainy C Cherry possède ce talent propre a certains écrivains et  parvient en créant toujours des personnages déconcertants à nous surprendre encore, à nous attacher à eux ! Elle se renouvelle sans cesse. Et celui-ci, Graham, eh bien je crois que je n'en avais pas encore rencontré  ce genre de type qu'il semble impossible à aimer, hormis qu'il est super canon !

    Alors qui donnerait une chance à Graham ? Qui supporterait les réflexions et comportements blessants d'un tel homme ? Qui parviendrait à en tomber amoureuse, à dégeler ce cœur de glace ? Eh bien,  seule une Lucy peut le faire.

    En fait l'auteur réussit un tour de magie, parce que nous aussi lectrices, nous succombons  à son charme, non c'est devant ses faiblesses que nous chutons, avec l'envie irrépressible de sauver son âme et toucher son cœur, parce que lui parvient malgré son abominable caractère à toucher le notre.

    D'une certaine manière  Graham est un peu comme Tristan (les fans n'ont pas oublié) :  il ne se laisse pas approcher, mais à un niveau supérieur. Lucy l’agace, l'indispose, il ne l'aime pas (Ok il n'aime personne, rectificatif il ne veut aimer personne ) et pourtant il va la laisser entrer dans sa vie pour des raisons bien égoïstes !

    Alors on se demande bien comment va évoluer cette aventure (sur laquelle on ne parierait pas un iota) dont certains rebondissements m'ont scotché, car vraiment il fallait y songer. A partir de là bien là suite, évidemment, est plutôt prévisible, mais Brittainy C.Cherry prend son temps, ici les héros ne sautent pas dessus, pas de scènes de sexe à gogo, le lecteur n'en a pas besoin, c'est une vrai et magnifique romance dans laquelle l 'auteur de sa plume particulièrement addictive nous tient en haleine. 

     Oui, Brittainy C. Cherry maîtrise sa plume, joue avec nous. Elle nous fait rire avec quelques scènes cocasses, elle nous émeut jusqu'au larmes parfois. Et même quand toutes les cartes sont abattues, elle en sort encore une de sous le manteau pour nous laisser sans voix.  

    J'ai aimé suivre l'évolution du héros sous l'effet de la présence de Lucy, les personnages secondaires et tout particulièrement le Professeur Ollie, je n'ai pas vraiment compris le comportement de Mari, me suis demandé quelles étaient les motivations de Lyric mais bon, ça n'enlèvre rien à la beauté de l'histoire . 

    Quand deux électrons libres se télescopent et bien ça donne ça !

    Et quand la devise de Lucy est L'air au-dessus de moi, la terre au dessous- de moi, le feu en moi, l'eau tout autour et l’esprit devient moi

    Eh bien la boucle est refermée avec cette référence aux 4 éléments: l'eau, le feu, la terre et l'air, autour desquels notre auteure a construit ces magnifiques histoires qui concernent des personnages sans aucun lien entre eux ce qui permet de les lire indépendamment les uns des autres. 

    Je suis très heureuse d'avoir pu découvrir cette auteure qui ne compte pas que cette série à son actif, ces autres romans ne sont pas encore publiés en France, j'espère qu'Hugo Roman nous fera ce plaisir bientôt.

    La plume de l'auteur est belle, fluide agréable et ses aventure addictives , ses couvertures sublimes et je remercie Hugo Roman d'en avoir conservé le VO. Pour celle-ci ce mannequin athlète ( Stuart Reardon ) qui fait également la couverture  d'un autre roman pas encore paru en France

    The élements : Gravity of us LC

     

     sur le monde du Rugby, curieuse de le découvrir, Gaelle tu me suis ? Oui bien sûr ça va se terminer en LC. 

     

    Pour  en revenir à ce roman, et bien coup de cœur pour ce couple insolite et pour la conclusion de cette saga commencée il y un an avec ma binôme Gaoulette. 

    J'ai aimé l'idée originale autour de laquelle l'auteure a construit sa saga avec pour fil conducteur les 4 éléments qu'elle est toujours parvenue à glisser dans chaque tome de manière cohérente. J'aime le style de Brittainy, ses héros, leurs blessures et leur force de caractère. J'aime  qu'elle me fasse rire et parfois m'émouvoir aux larmes. Coup de cœur pour cette série dont voici mon podium : The Silent Waters ex equo avec The Gravity of us, The air he breathes et The fire

    J'aimerais maintenant pouvoir lire d'autres histoires hélas pas encore publiées en France.

     

     

    Coups de Coeur

     

     

     

     

    Extraits citations

     

    "L'air au dessus de moi, la terre en dessous, le feu en moi, l'eau tout autour. Je te donne mon âme, je me donne à toi , entièrement"

     

    " Elle portait son cœur en écharpe, alors que le mien était bouclé par des chaines métalliques tout au fond de mon âme"

     

    "= Vous souriez, vous agissez comme si vous étiez libre, mais cela ne veut pas dire que la cage n'existe pas. Cela veut simplement dire que vous avez baissé votre niveau d'exigence et que vous accepter  de voler moins haut"

     

    "je n'était pas une homme qui espérai, j’étais un homme qui existait tout simplement"

     

    " c’était dingue de réaliser, alors que l'on connait une personne depuis toujours , qu'e, fait on ne sait absolument rien d'elle"

     

    "parfois ce que nous aimons le plus  étaient les monstres qui nous bordaient la nuit"

     

    " s'il y avait une chose que j'avais apprise au contact des êtres humains , c’était qu'ils mentaient tous. Je ne faisais confiance à personne"

     

    " Rien dans la vie n'est du au hasard"

     

    © B.C. Cherry

     

     

    LC avec Gaelle

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Butterfly Dreams LC Gaelle   Corin a vingt-cinq ans, une boutique qui marche bien et… une peur panique de mourir jeune. Chaque semaine lui apporte son nouveau lot de symptômes plus inquiétants les uns que les autres, jusqu’au jour où, persuadée d’avoir un problème cardiaque, elle intègre un groupe de soutien.

    C’est là qu’elle rencontre Beckett. Beckett dont le cœur s’est arrêté un beau matin. Trois minutes. Trois minuscules minutes qui ont changé sa vie à jamais. Finis le saut à l’élastique, les matchs de foot endiablés et les voyages au bout du monde. Désormais, il est malade. Mais, quand le destin projette ces deux âmes blessées l’une contre l’autre, c’est peut-être leur chance de réapprendre à vivre… et à aimer ? Une bouleversante histoire d’amour et d’espoir

     

     

     Editeur : Harlequin
    Genre: romance sentimentale, Sick-lit
    Date de sortie: 10/05/2017
    Prix du livre papier : Broché : 7,90€
    ISBN: 2280369699  

    Disponible en e-book : 7,99€ 

     

     

     

    Chick-lit romance ?

     Je ne sais dans quelle catégorie ranger cette drôle d'aventure dans laquelle nous entraine l'auteur, entre humour et sérieux du thème principal.

    Corin est un sacré personnage totalement névrosée,a-sociale,hypocondriaque et même égocentrique.  Sa peur de mourir  rend le personnage tantôt touchante, tantôt irritante (très irritante) quand face à elle Beckett vit quand à lui avec une épée Damoclès sur la tête et une vraie pathologie cardiaque.

    Comment un jeune homme aussi équilibré peut-il s'enticher d'elle ?

    Au fil des pages je me suis attachée à eux, éprouvé de la compassion pour Corin malgré sa perturbante personnalité, son coté paranoïaque. A mon sens ça passe ou casse, je ne pense pas qu'il puisse avoir de demi-mesure dans les sentiments que suscite cette héroïne chez le lecteur. Il faut dépasser la façade et de chapitres en chapitres on ne peut que comprendre sa plus grand frayeur et ses tentatives pour tenir les autres à distances jusqu'à sa rencontre avec Becktt qui va bouleverser son univers, son mode de pensée, l'incitant à vivre l'instant présent.

    Le chemin ne sera pas facile. Pas évident d'apprendre à relativiser, revoir ses objectifs, de voir le verre à moitié plein. C'est la leçon que Beck a apprise. Quand on flirte avec la mort, il faut vivre chaque minute comme si c'était la dernière, il faut revoir ses priorités car dans ce contexte la vie prend une toute autre dimension. C'est le message de l'auteur dans ce roman. C'est triste alors et l'on sombre dans le mélo ? Eh bien non pas du tout.

    Les reparties sont drôles,j'ai souri et ri parfois devant les efforts de Beckett pour apprivoiser Corin avec un humour comme il le dit lui-même parfois douteux.

    J'avoue que plus j'avançais, plus j' appréhendais l'issue, vu le thème il y aurait-il un happy-end possible?

    Corin n'est pas malade mais Beckett comme tous les cardiaques peut voir sa vie s’arrêter, bien qu'il est fait son deuil de sa vie passée de ses activités physiques intenses, j'ai eu peur pour lui à plusieurs reprises.

     C'est que Beck est un jeune homme  comme  toute jeune femme rêve de rencontrer, doux attentionné affectueux, parfait si parfait que Corin ne peux imaginer qu'il s’intéresse à elle.

    Une romance drôle qui m'a fait trembler pour son personnage principal.  Moi les fins à la Avant toi de Jojo Moyes ça me mets à l'envers à la fin de ma lecture. 

    Le final est explosif et inattendu à coté du reste de l'intrigue un peu trop lisse  malgré le comique de certaines situations, peut-être même un peu trop abracadabrantes (peut-on réellement aller a un groupe de soutien et passer sous les radars ?).

    Toutefois l’auteur fait bien passer le message, malgré les nuages il faut rester positif, garder espoir, s’apitoyer ne sert a rien et empêche de profiter pleinement de chaque minute. Oui nous mourrons tous demain, certains sont prédestinés a partir plus tôt que prévu mais quoiqu'il en soit comme tente de l’enseigner Beck à Corin, il faut vivre pleinement chaque instant.

    Une lecture qui a commencé sans grand enthousiasme je dois le dire, Corin m’énervait un peu. Puis au  fil des pages la personnalité et le passé de l’héroïne s'expliquent et l'on s'y attache. Je déplore que le personnage d' Adam ne soit pas assez développé sur certains points, même si dans les derniers chapitres il en dévoile un peu.

    Je ressors toutefois avec un sentiment ambigu, j'ai compris au voulait en venir l'auteur mais je ne sais comment l'expliquer, il manque quelque chose que même l'émotion ressentie avec le final et me laisse avec un gout de pas assez de ne je ne sais quoi.

    Ah je disais en début de chronique que je ne savais pas dans quelle catégorie le ranger et bien c'est du sick-lit.  Vous ignorez ce que c'est ?  Eh bien moi aussi jusqu'à cette heure et Avant toi de Jojo Moyes en fait partie.

    Il s'agit de romans  qui mettent en vedette des adolescents aux prises avec des maladies terminales, des automutilations et des dépressions. Bon ici il s'agit pas d'ado.

     

     

     

     

     Avec Gaelle

     

    Extraits citations

     

     

    "IL fallait que je continue à vivre. Attendre de mourir n'était pas une option"

     

    "je l’aimais de chaque partie de mon corps? Les mots n'avaient aucune importance; Le silence et l'amour étaient rois"

     

    "Je vis pour moi moi. Et ça justifie tous les sacrifices."

     

    "Ma vie entière avait basculé en un instant. J’étais aussi en colère? En colère d'être toujours en vie parce que à quoi bon ?"

     

    " C'etait ce qui m’était le plus dur depuis mon infarctus? Vivre avec cette ombre toujours tapie dans un coin de ma tête."

     

    " j'ai besoin de quelqu'un de capable de naviguer avec moi, peu importe la taille des vagues"

     

    "J'étais fasciné par son honnêteté. La vérité brute des mots"

     

    "-Arrêtez de voir  votre vie comme un compte à rebours Considérez-la plutot comme une odyssée. Ne soyez pas  obnubilée par la fin du voyage?Profitez de l'instant présent"

     

    "- C'est vrai. Et s'il y a une chose que j'ai apprise depuis que j'ai failli mourrir, c'est qu'il faut se cramponner  aux choses qui comptent.Les passions, les personnes qui nous rendent heureux"

     

    ""-Quand je te regarde , ce n'esty pas l'homme qui pourrait mourir que je vois. Je vois celui qui a le pouvoir de me dévaster."

     

    © A. M Walters

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    2 commentaires
  •  

    Scènes from an Italian restaurant   Quel était ce restaurant italien, aux nappes à carreaux rouges et blancs ? Ophélia ne l’avait jamais remarqué. Pourtant, elle passait par là tous les matins, pour aller travailler. Un matin, alors qu’elle accusait mal le décalage horaire de son retour de voyage, il lui fallait un cappuccino d’urgence. Elle était entrée.
    Parfois des destins se mêlent, des liens se tissent avec ceux que le hasard a mis sur nos chemins. Au fil des jours, adoptant le cappuccino du Caffe Mio comme rituel matinal, Ophélia va découvrir que derrière chaque personne qui travaille dans ce restaurant ou encore ne fait qu’y passer, se cache une histoire, dont certains éléments vont bouleverser sa vie irrémédiablement.

     

     

    Editeur :Amazon Media EU S.à r.l. (le 3/11/2017)  
    Collection : romance sentimentale
    Langue : Français
    ISBN 1548245437 
    Prix éditeur : 9,44
    Disponible en e-book : 0 ,99 €

     

     

     

     

    C'est l'auteure Laureline Roy ( Au premier jour du reste de sa vie)  qui m' a tentée. Et j'ai eu l'agréable surprise que Lucie Renard accepte ma demande de lecture en SP puisqu’à cette heure ce roman n'est pas encore sur le marché.

     Dans un premier temps c'est bien sur la couverture qui m'a séduit, (eh oui ça marche comme ça chez moi), le titre m'a intrigué et pour ce qui en est du résumè et bien je ne m'y étais pas trop penchée, parfois j'aime bien les surprises.

    Nous suivons donc Ophélia qui prend ses quartiers dans ce petit restaurant italien sur sa route pour le boulot.

    Nous partageons ses émotions dans son quotidien, le plaisir qu'elle éprouve de faire sa pause dans cette ambiance chaleureuse, le regard qu'elle pose sur les habitués, les gens de passages, la curiosité qui l'a pousse parfois à écouter des conversations personnelles, mais ce n'est jamais impudique.

    L'auteur nous fait sourire, car qui ne s'est jamais laissée transportée par certaines ambiances et laisser glisser son regard sur des inconnus, écoutant au passage les conversations ? Avoir été présente sans l'être comme téléspectateur d'un film ? Moi, ça m'arrive parfois.

    Au fil des pages nous découvrons la personnalité de l'héroine, ses rêves ses espoirs et ses souvenirs que certaines scènes du Café Mio suscitent en elle. Un café, un lieu de rencontres, d'amitiés naissantes et autres. 

    Dans cette histoire, Lucie Renard nous rappelle ce besoin de l'individu de rituels, ce besoin  de trouver ses marques pour se rassurer, et trouver une ambiance chaleurs dans des lieux communs pour chasser les idées noires qui nous assaillent parfois.

    Ici les atmosphères sont bien rendues et j'avoue que le lecteur se laisserait bien tenté par un petit capuccino, la gentillesse de Billie et le sourire de Matt.

    La plume de l'auteure est fluide, et les descriptions détaillées, pour moi un peu trop, certains précisions (détails vestimentaires de notre héroïne, par exemple) n'apportent pour moi, rien à l' histoire et cassent un peu la rythmique.

     Je n'adhère pas non plus aux introductions musicales et les nombreux extraits;  je ne me suis sentie concernée que par une seule référence , quant à elle très à propos, c'est celle sur la chanson de Billie Joel, vous en comprendre les raisons à la lecture de cette histoire.

    Pour le reste totalement à cette douce romance, à ces rencontre inattendues et aux rebondissements qui vont en découler, et j'avoue que  ce soudain coté  action m'a surprise, je ne l'attendais plus, devenue rêveuse devant ma table à  carreaux rouges et blancs.

    Puis j'ai pris le TGV direction le sud de la France et rencontré d'autres protagonistes et partagé des moments encore plus inentendus.

    L'auteur est brillante quand il s'agit de retranscrire le climat sentimental, le contexte, les environnements, elle le fait avec une précision chirurgicale et le lecteur se projette, visualise les lieux et les personnages.

    Ce roman est assez court, cependant l'auteure parvient a faire passer ses messages, avec ses personnages généreux, sympathiques qui prônent l'amour, l'amitié, la main tendue

    Un roman  plein de douceur que même certains thèmes forts, comme le deuil, la violence conjugale, ne parviennent pas à noircir tant les auras  aux couleurs chaudes des personnages qui scintillent de mille feux.

    Un très agréable moment de lecture dans lequel  je me suis perdue dans la douce ambiance du Caffe Mio

    Mais il m'a juste manqué un peu plus d'action ( comme l'arrivée de  Nathaliel Goodwill ;) par exemple ) Eh oui je suis une adepte des romances compliquées et qui bougent beaucoup.

     

     

     Une agréable découverte, je ne connaissais pas cette chanson de ce chanteur

     

    Extraits citations

     

    " Nos expériences nous déforment, elle nous retiennent, elle nous enferment dans le méfiance et nous empêche de vivre pleinement"

     

    "- parfois c'est au moment même où l'on se dit qu'il faut faire quelque chose, qu'il faut effectivement le faire. Après il est peut être trop tard"

     

    "je trainais dans les café pour poser ma solitude au milieu d'une foule anonyme. Ce n'est sans doute pas pareil, la solitude, quand on l'a choisie pour un moment pour faire le vide, comparé au vide abyssal de ceux que la vie à laissés seuls."

     

    "Il y a une histoire derrière chaque personne et toujours une raison pour laquelle il/elle est comme ça"

     

    © L.Renard

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique