• Romances

  •  

    Butterfly Dreams LC Gaelle   Corin a vingt-cinq ans, une boutique qui marche bien et… une peur panique de mourir jeune. Chaque semaine lui apporte son nouveau lot de symptômes plus inquiétants les uns que les autres, jusqu’au jour où, persuadée d’avoir un problème cardiaque, elle intègre un groupe de soutien.

    C’est là qu’elle rencontre Beckett. Beckett dont le cœur s’est arrêté un beau matin. Trois minutes. Trois minuscules minutes qui ont changé sa vie à jamais. Finis le saut à l’élastique, les matchs de foot endiablés et les voyages au bout du monde. Désormais, il est malade. Mais, quand le destin projette ces deux âmes blessées l’une contre l’autre, c’est peut-être leur chance de réapprendre à vivre… et à aimer ? Une bouleversante histoire d’amour et d’espoir

     

     

     Editeur : Harlequin
    Genre: romance sentimentale, Sick-lit
    Date de sortie: 10/05/2017
    Prix du livre papier : Broché : 7,90€
    ISBN: 2280369699  

    Disponible en e-book : 7,99€ 

     

     

     

    Chick-lit romance ?

     Je ne sais dans quelle catégorie ranger cette drôle d'aventure dans laquelle nous entraine l'auteur, entre humour et sérieux du thème principal.

    Corin est un sacré personnage totalement névrosée,a-sociale,hypocondriaque et même égocentrique.  Sa peur de mourir  rend le personnage tantôt touchante, tantôt irritante (très irritante) quand face à elle Beckett vit quand à lui avec une épée Damoclès sur la tête et une vraie pathologie cardiaque.

    Comment un jeune homme aussi équilibré peut-il s'enticher d'elle ?

    Au fil des pages je me suis attachée à eux, éprouvé de la compassion pour Corin malgré sa perturbante personnalité, son coté paranoïaque. A mon sens ça passe ou casse, je ne pense pas qu'il puisse avoir de demi-mesure dans les sentiments que suscite cette héroïne chez le lecteur. Il faut dépasser la façade et de chapitres en chapitres on ne peut que comprendre sa plus grand frayeur et ses tentatives pour tenir les autres à distances jusqu'à sa rencontre avec Becktt qui va bouleverser son univers, son mode de pensée, l'incitant à vivre l'instant présent.

    Le chemin ne sera pas facile. Pas évident d'apprendre à relativiser, revoir ses objectifs, de voir le verre à moitié plein. C'est la leçon que Beck a apprise. Quand on flirte avec la mort, il faut vivre chaque minute comme si c'était la dernière, il faut revoir ses priorités car dans ce contexte la vie prend une toute autre dimension. C'est le message de l'auteur dans ce roman. C'est triste alors et l'on sombre dans le mélo ? Eh bien non pas du tout.

    Les reparties sont drôles,j'ai souri et ri parfois devant les efforts de Beckett pour apprivoiser Corin avec un humour comme il le dit lui-même parfois douteux.

    J'avoue que plus j'avançais, plus j' appréhendais l'issue, vu le thème il y aurait-il un happy-end possible?

    Corin n'est pas malade mais Beckett comme tous les cardiaques peut voir sa vie s’arrêter, bien qu'il est fait son deuil de sa vie passée de ses activités physiques intenses, j'ai eu peur pour lui à plusieurs reprises.

     C'est que Beck est un jeune homme  comme  toute jeune femme rêve de rencontrer, doux attentionné affectueux, parfait si parfait que Corin ne peux imaginer qu'il s’intéresse à elle.

    Une romance drôle qui m'a fait trembler pour son personnage principal.  Moi les fins à la Avant toi de Jojo Moyes ça me mets à l'envers à la fin de ma lecture. 

    Le final est explosif et inattendu à coté du reste de l'intrigue un peu trop lisse  malgré le comique de certaines situations, peut-être même un peu trop abracadabrantes (peut-on réellement aller a un groupe de soutien et passer sous les radars ?).

    Toutefois l’auteur fait bien passer le message, malgré les nuages il faut rester positif, garder espoir, s’apitoyer ne sert a rien et empêche de profiter pleinement de chaque minute. Oui nous mourrons tous demain, certains sont prédestinés a partir plus tôt que prévu mais quoiqu'il en soit comme tente de l’enseigner Beck à Corin, il faut vivre pleinement chaque instant.

    Une lecture qui a commencé sans grand enthousiasme je dois le dire, Corin m’énervait un peu. Puis au  fil des pages la personnalité et le passé de l’héroïne s'expliquent et l'on s'y attache. Je déplore que le personnage d' Adam ne soit pas assez développé sur certains points, même si dans les derniers chapitres il en dévoile un peu.

    Je ressors toutefois avec un sentiment ambigu, j'ai compris au voulait en venir l'auteur mais je ne sais comment l'expliquer, il manque quelque chose que même l'émotion ressentie avec le final et me laisse avec un gout de pas assez de ne je ne sais quoi.

    Ah je disais en début de chronique que je ne savais pas dans quelle catégorie le ranger et bien c'est du sick-lit.  Vous ignorez ce que c'est ?  Eh bien moi aussi jusqu'à cette heure et Avant toi de Jojo Moyes en fait partie.

    Il s'agit de romans  qui mettent en vedette des adolescents aux prises avec des maladies terminales, des automutilations et des dépressions. Bon ici il s'agit pas d'ado.

     

     

     

     

     Avec Gaelle

     

    Extraits citations

     

     

    "IL fallait que je continue à vivre. Attendre de mourir n'était pas une option"

     

    "je l’aimais de chaque partie de mon corps? Les mots n'avaient aucune importance; Le silence et l'amour étaient rois"

     

    "Je vis pour moi moi. Et ça justifie tous les sacrifices."

     

    "Ma vie entière avait basculé en un instant. J’étais aussi en colère? En colère d'être toujours en vie parce que à quoi bon ?"

     

    " C'etait ce qui m’était le plus dur depuis mon infarctus? Vivre avec cette ombre toujours tapie dans un coin de ma tête."

     

    " j'ai besoin de quelqu'un de capable de naviguer avec moi, peu importe la taille des vagues"

     

    "J'étais fasciné par son honnêteté. La vérité brute des mots"

     

    "-Arrêtez de voir  votre vie comme un compte à rebours Considérez-la plutot comme une odyssée. Ne soyez pas  obnubilée par la fin du voyage?Profitez de l'instant présent"

     

    "- C'est vrai. Et s'il y a une chose que j'ai apprise depuis que j'ai failli mourrir, c'est qu'il faut se cramponner  aux choses qui comptent.Les passions, les personnes qui nous rendent heureux"

     

    ""-Quand je te regarde , ce n'esty pas l'homme qui pourrait mourir que je vois. Je vois celui qui a le pouvoir de me dévaster."

     

    © A. M Walters

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    2 commentaires
  •  

    Scènes from an Italian restaurant   Quel était ce restaurant italien, aux nappes à carreaux rouges et blancs ? Ophélia ne l’avait jamais remarqué. Pourtant, elle passait par là tous les matins, pour aller travailler. Un matin, alors qu’elle accusait mal le décalage horaire de son retour de voyage, il lui fallait un cappuccino d’urgence. Elle était entrée.
    Parfois des destins se mêlent, des liens se tissent avec ceux que le hasard a mis sur nos chemins. Au fil des jours, adoptant le cappuccino du Caffe Mio comme rituel matinal, Ophélia va découvrir que derrière chaque personne qui travaille dans ce restaurant ou encore ne fait qu’y passer, se cache une histoire, dont certains éléments vont bouleverser sa vie irrémédiablement.

     

     

    Editeur :Amazon Media EU S.à r.l. (le 3/11/2017)  
    Collection : romance sentimentale
    Langue : Français
    ISBN 1548245437 
    Prix éditeur : 9,44
    Disponible en e-book : 0 ,99 €

     

     

     

     

    C'est l'auteure Laureline Roy ( Au premier jour du reste de sa vie)  qui m' a tentée. Et j'ai eu l'agréable surprise que Lucie Renard accepte ma demande de lecture en SP puisqu’à cette heure ce roman n'est pas encore sur le marché.

     Dans un premier temps c'est bien sur la couverture qui m'a séduit, (eh oui ça marche comme ça chez moi), le titre m'a intrigué et pour ce qui en est du résumè et bien je ne m'y étais pas trop penchée, parfois j'aime bien les surprises.

    Nous suivons donc Ophélia qui prend ses quartiers dans ce petit restaurant italien sur sa route pour le boulot.

    Nous partageons ses émotions dans son quotidien, le plaisir qu'elle éprouve de faire sa pause dans cette ambiance chaleureuse, le regard qu'elle pose sur les habitués, les gens de passages, la curiosité qui l'a pousse parfois à écouter des conversations personnelles, mais ce n'est jamais impudique.

    L'auteur nous fait sourire, car qui ne s'est jamais laissée transportée par certaines ambiances et laisser glisser son regard sur des inconnus, écoutant au passage les conversations ? Avoir été présente sans l'être comme téléspectateur d'un film ? Moi, ça m'arrive parfois.

    Au fil des pages nous découvrons la personnalité de l'héroine, ses rêves ses espoirs et ses souvenirs que certaines scènes du Café Mio suscitent en elle. Un café, un lieu de rencontres, d'amitiés naissantes et autres. 

    Dans cette histoire, Lucie Renard nous rappelle ce besoin de l'individu de rituels, ce besoin  de trouver ses marques pour se rassurer, et trouver une ambiance chaleurs dans des lieux communs pour chasser les idées noires qui nous assaillent parfois.

    Ici les atmosphères sont bien rendues et j'avoue que le lecteur se laisserait bien tenté par un petit capuccino, la gentillesse de Billie et le sourire de Matt.

    La plume de l'auteure est fluide, et les descriptions détaillées, pour moi un peu trop, certains précisions (détails vestimentaires de notre héroïne, par exemple) n'apportent pour moi, rien à l' histoire et cassent un peu la rythmique.

     Je n'adhère pas non plus aux introductions musicales et les nombreux extraits;  je ne me suis sentie concernée que par une seule référence , quant à elle très à propos, c'est celle sur la chanson de Billie Joel, vous en comprendre les raisons à la lecture de cette histoire.

    Pour le reste totalement à cette douce romance, à ces rencontre inattendues et aux rebondissements qui vont en découler, et j'avoue que  ce soudain coté  action m'a surprise, je ne l'attendais plus, devenue rêveuse devant ma table à  carreaux rouges et blancs.

    Puis j'ai pris le TGV direction le sud de la France et rencontré d'autres protagonistes et partagé des moments encore plus inentendus.

    L'auteur est brillante quand il s'agit de retranscrire le climat sentimental, le contexte, les environnements, elle le fait avec une précision chirurgicale et le lecteur se projette, visualise les lieux et les personnages.

    Ce roman est assez court, cependant l'auteure parvient a faire passer ses messages, avec ses personnages généreux, sympathiques qui prônent l'amour, l'amitié, la main tendue

    Un roman  plein de douceur que même certains thèmes forts, comme le deuil, la violence conjugale, ne parviennent pas à noircir tant les auras  aux couleurs chaudes des personnages qui scintillent de mille feux.

    Un très agréable moment de lecture dans lequel  je me suis perdue dans la douce ambiance du Caffe Mio

    Mais il m'a juste manqué un peu plus d'action ( comme l'arrivée de  Nathaliel Goodwill ;) par exemple ) Eh oui je suis une adepte des romances compliquées et qui bougent beaucoup.

     

     

     Une agréable découverte, je ne connaissais pas cette chanson de ce chanteur

     

    Extraits citations

     

    " Nos expériences nous déforment, elle nous retiennent, elle nous enferment dans le méfiance et nous empêche de vivre pleinement"

     

    "- parfois c'est au moment même où l'on se dit qu'il faut faire quelque chose, qu'il faut effectivement le faire. Après il est peut être trop tard"

     

    "je trainais dans les café pour poser ma solitude au milieu d'une foule anonyme. Ce n'est sans doute pas pareil, la solitude, quand on l'a choisie pour un moment pour faire le vide, comparé au vide abyssal de ceux que la vie à laissés seuls."

     

    "Il y a une histoire derrière chaque personne et toujours une raison pour laquelle il/elle est comme ça"

     

    © L.Renard

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    4 commentaires
  • Finding Cinderella  Une rencontre fortuite dans l'obscurité mène de dix-huit ans, Daniel et la jeune fille qui tombe par hasard sur lui pour professer leur amour pour l'autre. Mais cet amour est assortie de conditions: ils sont d'accord, il ne durera une heure, et il ne sera faire croire.
    Lorsque l'heure est en place et la jeune fille se précipite comme Cendrillon, Daniel essaie de se convaincre que ce qui est arrivé entre eux ne semblait parfait parce qu'ils prétendaient qu'il était parfait. Des moments comme ça avec des filles comme elle ne se produisent pas en dehors de contes de fées.
    Un an et une mauvaise relation plus tard, son incrédulité dans insta-amour est dépouillé jour où il rencontre Six: une fille avec un nom étrange et une personnalité encore plus étrange. Daniel se rend vite compte de la façon dont il a fait semblant de se sentir à propos de Cendrillon et la façon dont il se sent vraiment à propos de Six peut-être pas si différent après tout. Surtout quand les deux amours de sa vie finissent par être un dans le même.
    Malheureusement pour Daniel, trouver Cendrillon ne garantit pas leur heureusement jamais après ... Il menace que davantage.

     

     

    Editeur : Pocket Jeunesse
    Genre: jeunesse
    Date de sortie: 17/08/2017
    Prix du livre papier : Broché : 14,90€
    Prix du livre numérique:  9,93€
    N: 226627242X 

     

     

    La saga Hopeless est pour moi une des plus touchantes écrite par Colleen Hoover.

    Holder est un de mes personnages préférés et Daniel le personnage secondaire que l'on découvre vraiment dans Losing Hope (premiere lecture)  était assez intriguant. On ne peut qu'aimer Daniel si on se souvient bien  de son humour décalé, de son affection pour Holder et son pétage de plomb dans la scène du réfectoire au retour d' Hodler. Daniel nous séduit déjà, tout son comportement, ces marques d'amitié indéfectible nous laisse entrevoir un jeune homme honnête, fidèle, droit dans ses bottes.

    Sans nul doute que les fans de cette série se souviennent de l'épisode du placard raconté par Daniel  parce que cette scène importante est le point de départ de celle-ci? .

    C'est donc avec plaisir que nous retrouvons le jeune homme et Six revenue après un  an d'absence.

    Nous suivons avec plaisir cette attirance entre nos protagonistes principaux et toutes les émotions ressenties par Daniel.

    C'est tout doux et romantique à souhait, un peu guimauve diraient certains, mais j'aime l'évolution des relations que notre héros entretient avec les filles et découvrons la vraie personnalité de Six.

    Les deux personnages sont attachants, drôles et très charismatiques.

    les dialogues pétillants et plein d’humour, la plume de Colleen Hoover est parfaite pour raconter cette  belle aventure.

    Donc l'on rit souvent, mais l'émotion est aussi au rendez-vous et le tout est particulièrement addictif l’auteure parvient encore à nous surprendre malgré le fait que bien sur certains éléments mis bout à bout laissent deviner le fin  mot de l histoire. Cependant je suis bluffée et émue.

    Je suis sous le charme de la drôle de famille de Daniel, je l'adore !

    Mme Colleen Hoover je suis très contente que vous ayez décidé de vous consacrer à l'écriture,nous offrant ainsi des personnages variés mais toujours renversants et qui touchent toujours notre petit cœur. Quelle bonne idée de nous avoir offert un tome spécial Daniel et Six. Je sais que ce fut une surprise pour vous d'en découvrir le succès , alors qu'il ne s’agit que juste d'un spin-off et très court, trop court peut-être ce qui vous a  obligé a écrire une romance ou tout va très vite. Mais c'est du bonheur et après avoir attendu si longtemps la version française de Losing hope ( lecture FR), un coup de cœur encore plus grand que pour le premier tome, c’est un plaisir de retrouver nos personnages chouchous.

    Il est donc impossible de détrôner Holder de sa place, et ce tome ne sera pas un coup de cœur, cependant contrairement à May be not, j'ai énormément apprécié ce tome. Je dois me résoudre a accepter qu'une page se tourne avec ce dernier volet.

     J'ai hâte de découvrir le dernier Collen Hoover que l'on va lire avec ma binôme Gaelle, comme d’habitude.

     

      

     

     

    Avec Gaelle

     

    Extraits citations

     

     

    "la douleur est telle que je voudrais m'arracher le cœur pour ne jamais ressentir ça"

     

    "on ne joue pas à faire semblant dans le noir"

     

    "_ serieux ! tu es mon meilleur pote et je t'adore. Je n'ai pas honte d'avouer que j'aime un mec. Je te kiffe, Holder, voilà c'est dit : moi Daniel Wesley, j’aime Dean Holder. Pour toujours"

     

    "On gardera le souvenir d'une expérience unique ou on a aimé quelqu’un"

     

    " c'est étrange à l'écouter on dirait un peu moi, en fille"

     

    © C. Hoover

     

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    3 commentaires
  •  

    Love Story au collège LC GaelleTrois personnages. Un lieu.
    Emilie Delaporte a tout pour être heureuse : un métier qu'elle aime, des élèves attachants et des collègues sympas (pour la plupart). Et pourtant, un jour, c'est la chute. En une soirée, sa tranquillité d'esprit vole en éclats.
    Guillaume aime Emilie et n'en fait pas de mystère. Pourtant, quand une nouvelle collègue débarque et lui fait les yeux doux, il doute.
    Laurent est le nouveau chef qui doit composer avec les humeurs de ses troupes et son attirance pour Emilie. Sa position est-elle un frein à une relation entre eux ?

     

     

     

    Editeur :  Evidence Éditions
    Genre: Romance
    Date de sortie: 28/06/2017
    Prix du livre papier : Broché : 12,00€
    ISBN: 9791034802579 

    Disponible en e-book: 4,99 €

     

     

     

    La couverte m'a séduite tout comme le titre, quand je l'ai découvert chez ma binôme de LC Gaoulette

    Et comme d'habitude , j'ai eu envie de la suivre dans cette aventure, pour elle un livre itinérant d'une jeune auteure Anne Saulot

    Je me suis donc lancée dans la lecture de ce roman très court, trop court peut-être, sans en avoir lu le résumé au préalable

    Finalement avec cette méthode les surprises sont au rendez-vous !

    Au vu du titre on s'imagine partager une  romance entre des adolescents

    Il n'en est rien !

    Emilie est une jeune trentenaire professeur d'anglais, Guillaume 22 ans professeur d' EPS, super sexy, pas encore diplômé, et Laurent le nouveau principal, la quarantaine charmant.

     Donc on s'attend à une intrigue avec ce petit triangle amoureux. Tout porte à croire qu'une relation va se nouer entre Laurent et  Émilie.

    Anne Saulot nous entraine dans les couloirs du collège, nous faisant évoluer dans le petit monde des professeurs, sujet qu'elle maitrise étant elle mème professeur d'Anglais

    L' histoire est mignonne, aborde les questions de différence d'âge pouvant influer sur les relations amoureuses, Guillaume est plus jeune qu’Émilie de 8 ans et Laurent de 10 ans l'ainé de notre personnage principal.

    En amour est-ce que ça compte ?

    Le style de l'auteure est agréable, simple, la romance pas très originale et manque pour moi d'un peu de peps. Mais ce roman se laisse lire et l'auteure garde le suspens jusqu'au bout.

    J'avoue que certains rebondissements m'ont surpris et je ne les ais pas vraiment compris car amenés bien trop brusquement. Je n'ai pas du tout saisi le comportement de Laurent et se brusque changement de direction, le tableau brossé de Laurent ne laissait présager une telle attitude.

    Le récit un peu court a ses failles ne permettant pas d'approfondir certaines situations ou traits de caractères qui auraient donné un plus à cette romance. Cependant les personnages sont sympathiques,  parfois drôles, mais pas de ceux qui me font vibrer et m'émouvoir, ils sont un peu trop lisses pour moi.

    Un petit roman sympa , à lire l'été au bord de la plage , ou entre deux livres forts. Toutefois j'ai passé un agréable moment

    Premier roman d' Anne Saulot, affaire à suivre...

     

      

     

    Avec Gaelle

     

     

    Extraits citations

     

    "-C'est fou qu'une meuf comme toi soit encore célibataire à ton âge. Si tu veux des descendants, il va falloir te trouver un mec, et vite !
    Il ponctua son offre d'un clin d'œil suggestif."

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    3 commentaires
  •  

    Obsession 2  LC   La vérité. Voilà ce qui terrorise Elena Scott. Et c'est dans une simple lettre qu'est dissimulé le plus insoutenable des secrets. Celui qui pourrait tout détruire et tout remettre en question. Elena se retrouve face à un choix, son choix : l'ouvrir et risquer de faire voler en éclats sa relation naissante avec Ethan ? Ou, au contraire, se cacher de la possible réalité en espérant que tout ne soit que mensonges ? Le passé qu'Ethan a mis tant de mal à enfouir, semble se nourrir de cette incertitude, et renaître de ses cendres. La nature de leur relation n'est-elle que le seul obstacle auquel ils doivent faire face ? Une menace, bien plus grande, semble se dessiner. Une ombre pourrait venir les emporter vers les ténèbres. Entre secrets, passion, mensonges et trahisons, Ethan et Elena devront faire face à bien des dangers, pour tenter de reconstruire leur histoire...

     

     

     

     

    A vrai dire , je ne sais pas par ou commencer tellement j'ai du mal à transcrire mes émotions

    Tout d'abord, je souhaite rappeler que  ma binôme de LC Gaoulette et moi, sommes étiquetés par ceux qui nous connaissent comme des librivores, voire livropahte, titre que nous revendiquons avec fierté, avec 500 à 600 chroniques à cette heure sur Babelio ce pour moi depuis 2013 et l'obtention d'un joli petit badge Expert Roman d'amour, idem pour ma binomette.

    Vous vous demandez amis lecteurs pourquoi je tiens à préciser ce point de détail ?

    Et bien pour que vous puissiez mieux comprendre nos points de vue plutôt sévères sur cette saga;

    Donc en  tant que Librivore, lectrice pour un comité de lecture, béta-lectrice pour des auteurs en herbe, ou lectrice en Service Presse, j'ai au fil des ans des attentes, voire certaines exigences et c'est pourquoi, parfois ça passe ou ça casse

    Le marché du livre est florissant, aujourd’hui tout le monde se plait à écrire et depuis le succès interplanétaire  de 50 nuances de Grey dont le style est encore à ce jour particulièrement critiqué par des lecteurs exigeants, qui ne se contentent pas d'une intrigue, mais aussi de la manière de raconter une histoire, on peut  donc lire le pire et le meilleur.

    Pour moi, je suis désolée de le dire, c'est le pire du pire.

    Oui je suis particulièrement sévère je sais, mais il ne peut pas en être autrement sauf si, l'auteure reprend son histoire et retravaille sa grammaire, son vocabulaire et son ortographe

    Pour moi, lectrice 2 points sont importants :

    • La cohérence de l'intrigue
    • le style, la forme et l’orthographe

    Si l'intrigue est passionnante, bien ficelée, j'en oublie le style factuel, les coquilles, Il n'est pas necessaire que le tout soit ampoulé, un vocabulaire simple me convient du moment qu'il est adapté;

    Ce qui n'a pas été malheureusement le cas ici.

    Je ne dénigre pas le travail d'écriture, des heures de relectures, je sais ce que c'est. Mais ici j'ai des doutes, trop de fautes et des phrases parfois auxquelles je n'ai rien compris, jusqu'à ce que parfois je me triture le cerveau pour imaginer certaines scènes

    Je pourrais vous offrir un petit florilège en spoliant un peu, mais je ne le ferais pas, nous avons échangés avec ma binome nos points de vue et j'avoue que si elle n'avait pas été là pour me soutenir dans cette épreuve, oui ce fut le cas, j'aurais abandonné au tiers de ma lecture;

    Oui moi abandonner un livre, cela aurait été une première !

    Ce qui veut dire, vous l'aurez compris que l'intrigue n'a pas pris le pas sur l'écriture, comme c'est arrivé parfois

    J'attendais et gardais espoir pour ce tome 2, vu que les avis faisait mention de nets progrès de l'auteure.

    Soit nous sommes des extraterrestres, comme aurait dit Patpépette ou dirait Anne, Gaoulette et moi, soit les autres avis sont influencés par l'amitié que portent  les lectrices à Anna Santos

    Pour être honnête, l'idée de départ est excellente et il y avait matière à une bonne romance complexe et émouvante

    Comment nos 2 protagonistes vont pouvoir faire face avec cette bombe qui leur explose en pleine figure dans l'épilogue du tome précédent ? Comment peuvent-ils gérer cette relation incestueuse , si le test de paternité  se trouve avéré ?

     Donc nous voilà avec un sujet fort et pas aisé à traiter, pour preuve, le débat autour de ce magnifique roman qu'est Forbidden.

    Et ....

    Je suis baladée tout le long de cette histoire en même temps que ce fichu test de paternité, dont Elena se refuse  de connaitre le résultat et à qui Ethan a refilé le bébé

    Bon OK, c'est le choix de l'auteure pour maintenir le suspens et les divers rebondissements, aussi surprenants les uns que les autres.

    Mais rien à faire, je n’accroche pas Elena m'énerve, et Ethan ne me séduit toujours pas.  Que dire de l'entrée en scène de Max et du comportement inattendu de Stéphane ?

    Malgré les secrets dévoilés, il faut pour ça attendre "une  plombe " et tourner en rond  avec des répétitions en boucle, je suis restée sur ma fin et j'ai crissé grave à la lecture de phrases dont le vocabulaire à se  vouloir parfois recherché n'était pas adapté, à d'autres moments à l'utilisation du langage "parlé" limite, celui de  mes jolis quartiers Nord de Marseille, genre j'ai envie de lui donner un pain, Je suis tombé dans la drogue, dans la bouche d'une star de ciné et business man ? Et bien non ça ne passe pas chez moi, j'ai beau me faire violence, je peux pas et cette lecture n'est plus un plaisir mais une épreuve, dont il me tardait  d'en voir le bout.

    Mais malgré les allusions fréquentes de ma binome, pour une fois nous avons failli à notre sacro-sainte règle, ne jamais discuter de nos impressions sur une LC en cours et ce jusqu'à son terme, je n'étais pas au bout de mes surprises 

    Eh non, il m'a fallu arriver aux dernières scènes, un vrai festival, un feu d'artifices d'incohérences.

    Non je n'ai pas toujours tout compris comment les personnages pouvaient disparaitre pour réapparaitre comme par enchantement, comment certaines scènes digne d'un grand film hollywwodien pouvait tenir la route, tant je peinais à me les visualiser.

    Et c'est en pourquoi nous avons eu besoin de nous soutenir en cherchant ce qu'avait compris l'autre

    Oui on peut se permettre quelques digressions dans un roman ou dans un film, le lecteur ou le téléspectateur en est conscient, mais trop c'est trop.

    Un drogué peut-il parvenir à tenir en échec des gardes du corps chevronnés  ? Je vous  ferais grâce des scènes d'inaction de ces derniers Max et Jason dans des scènes dans lesquelles leur rôle est essentiel, tant et si bien qu'ils semblent s'être volatilisés, mais heureusement qu' Ethan et Elena sont là pour se sauver eux-mêmes

    Bref, un premier tome passable pour moi, le style, la forme, le vocabulaire m'ayant dérangé mais je gardais espoir, l'auteure très déçue par mon avis plutôt négatif, OK négatif, j'assume, m'ayant assuré que dans ce tome ,elle avait beaucoup progressé

    Euh, je pense que nos critères question écriture sont aux antipodes l'un de l'autre, et je ne prétends pas au statut d'écrivain, mais j'ai tendance à soigner mes chroniques en pensant à ceux qui vont les lire, donc je m'efforce de trouver les mots justes et  à construire des phrases cohérentes

    Autant le premier volet de cette duologie incitait à la tolérance et à lire la suite, autant celui-ci ne suscite que ... du désespoir.

    Certains diraient peut-être que c'est un livre léger à lire au bord de plage, euh vraiment c'est une lecture que j'ai failli abandonner, moi qui ne le fait JAMAIS ! Donc je ne peux même pas le classer dans cette catégorie

    Je suis donc arrivée au terme de mon défi, parvenir a refermer ce livre à la dernière page;

    Et ... eh bien je reste avec un million de questions en tête.

    Que sait-on vraiment de Cole ?  Qui est-il vraiment ? Celui qui a permis à Ethan de devenir cette star adulée ? c'est ce qui nous ait vendu dans le premier tome, pour devenir un drogué et dealer qu' Ethan à toujours soutenu et aidé.  Comment peut-il passer d'un statut à l'autre, devenir obsédé par Elena, enfin je crois que c'était l'idée de départ dans le précédent tome pour  se transformer en une autre obsession, se se venger d' Ethan

    Pourquoi Ethan s'obstine-il à taire un secret honteux, alors que cela n'en est pas un ?

    Pourquoi Elena doit elle aller à son rendez-vous avec Cole qui la fait chanter, avec un objet appartenant à Ethan, en l’occurrence un tee-shirt de ce dernier et dont on n'entendra plus jamais parler par la suite

    Comment Cole a-t-il  su que les parents d'  Elena venaient à NY  pour être à point nommé au bon endroit pour la parvenir aux fins qu'il s'était fixé

    Et j'en oublie encore des questions qui relèvent quelques incohérences

     En dehors de ces questionnements, oui je m'interroge souvent quand je lis, trop peut-être, ais-je ressenti de l'émotion et de l'empathie pour une Elena toujours terrorisée, fatiguée et geignarde ? Ais-je été séduite par Ethan, Max ou Stéphane, encore moins

    Dois-je noter ce livre ?

    je vais m'abstenir, je ne suis vraiment pas bon public pour cette romance pour laquelle l'on trouve beaucoup d'avis  positifs sur Amozone avec un seul avis mitigé à cette heure, qui met en avant le manque de fluidité, tous les autres lecteurs félicitent l'auteure pour ce roman très bien écrit.

    Désoléeeeee mais les extraterrestres ont débarqué et n'ont pas les même valeurs. 

    Donc amis lecteurs à vos propres avis, et petit conseil, si l'écriture, la fluidité, les fautes d’orthographe et de syntaxe sont importants pour vous, eh bien ce ne sera pas évident pour vous, dans le cas contraire si vous parvenez à faire abstraction de tout ça , foncez pour pour faire votre propre opinion

     

     

    Avec  Gaoulette

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique