• Six ans déjà

     

     

     

    Impuissant, Jake assiste au mariage de Nathalie, la femme qu'il aime. Leur histoire est bien finie, et elle lui fait promettre de ne plus jamais le contacter. Ni d'essayer de le revoir.
    Jake tiendra parole, pendant six ans. Jusqu'à ce qu'il tombe sur la notice nécrologique de Tood Sanderson, le mari de Nathalie.

     

     

     

     

     

    Comme a son habitude l'auteur nous entraine tambour battant, dans une intrigue policière avec de nombreux rebondissements et comme d'habitude , rien n'est ce que l'on attend

    Par moments il est un peu difficile de suivre le rythme , et tout semble un peu trop dingue pour l'histoire soit totalement crédible.

    Cependant l'aventure est addictive et le personnage principal plutôt charismatique, on pardonne donc à l'auteur toutes ces  folies qui ne semblent pas possibles dans la vraie vie et ce sentiment de déjà lu. Oui les ficelles sont toujours les même dans les romans de H.Coben mais son style étant très agréable , forcement on l'excuse  encore.

    Parce que on aime son cheminement qui va nous apporter les réponses à nos questions toujours nouvelles.

    L'auteur sème ces cailloux, nous fait douter, parfois tellement  il rajoute de nouvelles pièces au puzzle et que l'on se demande à quelle partie elles vont bien pouvoir s'emboiter.

    Oui H.Coben maitrise son sujet , et nous fait passer un bon moment , malgré le fait que la trame est assez ressemblante d'un roman à l'autre. Alors si vous souhaitez passer un bon moment de lecture fluide, facile et addictive , n’hésitez pas.

     

     

     

     

     

     

    Extraits citations

     

    "Le monde est un chaos Jake et ceux qui le voient en noir et blanc en paient  toujours le prix"

     

    "- L'espoir, Jake, vous savez ce que c'est?

    -Je crois oui

    - C'est ce qu'il y a de plus cruel au même C'est pire que la mort, une fois qu'on est mort ,on ne souffre plus Mais l'espoir, çà vous soulève pour mieux vous faire retomber ensuite Ca vous berce puis çà vous broie Encore et encore Çà ne s’arrête jamais."

     

    J'avais considéré Otto comme une entité isolée Sa mort accidentelle avait été un drame personnel, la fin d'une vie solitaire Sauf que personne n'est totalement isolé La mort çà fait des vagues, çà crée un écho"


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 14:50
    LADY MARIANNE

    pas facile quand on publie régulièrement de ne pas se laisser rattraper par les autres romans-
    merci pour ton avis-
    bisous-

    2
    Samedi 28 Novembre 2015 à 09:32

    je ne lis pas exprès cet article ! bizzzz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :