• Thrillers/Suspens

  •  

    L’évangile selon Jacques Lucas SPJusqu’à ce jour, j’avais une idée assez précise de ce que pouvait être le bonheur : un appart dans un quartier chic, des toiles vendues à prix d’or avant même d'avoir été peintes, et Mélodie... Mélodie, le modèle que je rêvais depuis toujours de serrer dans mes bras, et qui venait de me rouler la pelle de ma vie…
    Ouais, c’était sûrement ça, le bonheur.
    Y avait bien cette « Ombre » au tableau, celle qui avait entrepris de nettoyer la ville de ses clochards d’origine maghrébine, mais c’était tellement loin d’ici, dans les rues sombres…
    Et puis, ce matin-là, en rentrant, j’ai trouvé cet attroupement devant mon immeuble, et tous ces flics chez moi, à l’étage… C’est là que le cauchemar a commencé, et que les souvenirs de ma vie d’avant ont refait surface.
    Et si l’assassin, c’était tout simplement moi, David Huxley…"

    Editeur : Sindadboy Editions
    Collection :   Thriller/polar fantastique
    Date de sortie : 1/12/2007
    Prix du livre papier :  Broché : 17,00  
    Version numérique: 2,99
    Nombre de pages :  292

     

    L’évangile selon Jacques Lucas SPCyrille Audebert a eu la gentillesse de me permettre de lire cet opus, en me le proposant en SP. Après la lecture d'Un temps de chien, j'étais curieuse de découvrir le tome précédent. Un pur polar parfaitement mené. Tout comme celui-ci.

    Une fois de plus, je n'ai pas pris la peine de lire le résumé. J'avoue que de ce fait, je ne suis pas parasitée par les infos qu'il distille, bien que l’auteur ne dévoile que peu d’informations. Et c'est beaucoup mieux.

    J'ai donc fait le chemin à l'envers en découvrant les liens qui unissent les divers personnages, rencontrés dans Un temps de chien. Avec dans cet opus, un David Huxley  au centre d'une enquête en tant que suspect plus que potentiel.

    Comme dans le précédent roman, Cyrille Audebert maîtrise son sujet, l'intrigue est parfaitement ciselée, les soupçons vont et viennent aux gré des doutes et des éléments que l'auteur nous apporte. Le rythme, soutenu, nous tient en haleine et rend l'histoire addictive. 

    Une fois de plus, les personnages sont bien campés, les situations cohérentes et leur enchaînement, jusqu'au dénouement, parfaitement dirigé. 

    Une fois de plus, j'ai pris plaisir à suivre cette intrigue, parfaitement construite, narrée d'une plume plaisante et riche qui porte agréablement le récit. 

    Une allusion au passé de David, reste néanmoins intrigante et l'on ne peut qu’espérer que l'auteur nous en dévoile, un jour, tous les tenants et aboutissants.  

    Cette deuxième lecture confirme le talent de Cyrille Audebert, un auteur que je vais suivre et que je conseille aux amateurs de polars.

     

    L’évangile selon Jacques Lucas SP

     

    Pour en savoir plus sur l'auteur, voir les infos sur la chronique de Un temps de chien

     

     

    L’évangile selon Jacques Lucas SP

     

     

      


    2 commentaires
  • Le dilemme  LCS'il parle, il la détruit. S'il se tait, il se détruit. Et vous, que feriez-vous ?

    PAR L'AUTEUR DE DERRIÈRE LES PORTES, SÉLECTION PRIX DOUGLAS KENNEDY 2020

    Que la fête commence !
    Livia rêve depuis toujours d'une soirée inoubliable pour son quarantième anniversaire. Alors Adam, son mari, a tout fait pour que la fête soit grandiose. Leurs amis sont là, tous réunis dans le jardin de leur maison de Windsor. Ne manque plus que leur fille Marnie, qui viendra exprès de Hong Kong – mais cela, Livia ne le sait pas ; ce sera une surprise. Parmi les invités, un sujet de conversation jette un furtif voile d'ombre sur la soirée : un avion s'est écrasé au Caire, le matin même. Mais il suffit d'une coupe ou d'une invitation à danser pour que la tristesse s'éclipse. Seul Adam le sait : Marnie aurait dû être à bord de cet avion. Heureusement, se dit-il, qu'elle a manqué sa correspondance et qu'elle n'a donc pas pu monter à bord. Sans doute a-t-elle été transférée sur un autre vol. Dans ces conditions, pas la peine d'inquiéter Livia, n'est-ce pas ?

     Editeur :  Hugo Thriller
    Genre: Thriller psychologique
    Date de sortie: 02/04/2020
    Prix du livre papier : Broché 19,95€ 
    Version numérique:  9,90 €
    Nombre de pages  :  377

     

     

    Le dilemme  LCDepuis Derrières les portes, B.A Paris est une auteure dont je suis fan, ou plutôt, dont nous sommes fans avec ma binôme de lecture, donc forcement. nous attentions avec impatience la sortie Française pour une LC.

    J'avoue qu'une fois de plus l'auteure a su me surprendre avec ce thriller psychologique parfaitement maîtrisé. anxiogène, stressant de bout en bout avec une montée en puissance des émotions, au fur et à mesure que l'on avance et que l'on pressent l'inévitable issue. 

    Dans une alternance de voix nous suivons à ce qui ressemble au quotidien domestique d'une couple marié de puis plus de 20 ans, parents de Josh et Marnie qui se prépare à fêter l’anniversaire de Livia, un événement dont elle rêve depuis longtemps.

    Le personnage au départ, semble superficiel, tant cela peut sembler futile cette envie dingue qui la taraude depuis tant d'années. Mais au fur et à mesure que B.A Paris, dans un turn over judicieusement mené, nous  fait découvrir le passé des protagonistes, leurs failles, leurs forces et leurs blessures, les éléments s'imbriquent parfaitement et notre regard évolue. Cependant, cela se fera très progressivement, car les révélations faites au fil des chapitres nous déconcertent et nous troublent quand elle en vient à aborder sa relation avec sa fille Marnie.

    En parallèle nous suivons Adam, auquel l'on s'attache rapidement malgré les informations que Livia distille au compte goutte. 

     A travers le dilemme des protagonistes, les secrets, les quiproquos, la culpabilité des personnages, l'auteure aborde de nombreux sujets particulièrement forts, poignants.

    Les comportements de nos personnages peuvent être perçus comme invraisemblables, et il est vrai qu'au prime abord le maintien de cette fête peut choquer. Peut-on vraiment la maintenir alors que le doute vous obsède ? Mais l'auteure justifie les actes d'Adam, et rend cette histoire plausible tant elle peaufine le volet psychologique de  chaque membre, tant elle distille une note d'espoir, auquel nous mêmes, lecteurs l'on s'accroche comme le fait Adam. Et le déni est un moyen psychologique puissant pour se protéger de la criante et douloureuse vérité.  

    B.A Paris m'a totalement chamboulée avec ce récit, me laissant partagée entre l'envie de poser mon livre un moment pour me débarrasser de ces émotions trop fortes qui m'assaillaient, et le besoin viscéral de poursuivre pour en découvrir le dénouement, l'espoir vrillé au corps. Marnie était-elle en vie, ayant bien raté sa correspondance ? S'expliquera-t-elle sur ce secret détenu par sa mère, le groupe d'amis explosera-t-il suite à la révélation ? Que pensera son père de sa petite chérie ? Livia se réconciliera-t-elle avec ses parents ? 

    Une fois de plus B.A Paris explore l’âme humaine face à des situations particulières. Elle y parvient avec brio, et même si le style dans ce récit a deux voix, m'a moyennement emballée, j'ai eu un énorme coup de coeur pour ce roman addictif qui m'a fait vibrer, émue aux larmes tant l'auteur parvient à nous faire éprouver de l'empathie et ressentir leur souffrance.

    Le dilemme  LC

    Le dilemme  LC

     

    Le dilemme  LC

    L'auteur :

    Nationalité : Royaume-Uni
    Né(e) à : Angleterre , 1958

    Biographie :

    B. A. Paris a vendu plus de 2 millions d’exemplaires de son premier thriller, Derrière les portes. Traduite dans 37 pays, elle est devenue une star mondiale. En France, après l’immense succès de Derrière les portes en 2016, Défaillances a été retenu dans la sélection du Prix des lectrices de Elle en 2017. Depuis sa sortie en mars 2018 en Angleterre puis aux États-Unis, Dix petites poupées rencontre à son tour un succès phénoménal.

     

     


    1 commentaire
  • Un temps de chien SPAu cœur d’étranges événements, les lieutenants Margot Baudor et Octave Billy enquêtent sur des cadavres horriblement mutilés. L’assassin est-il un dangereux psychopathe ou un animal de légende comme certains détails tendent à le prouver ?
    Entre mythologies celtes, crimes rituels et chasse à l’homme, une plongée dans un incroyable univers.
    "Un Temps de Chien" est la suite de "L’Évangile selon Jacques Lucas".

     

    Editeur : Sindadboy Editions
    Collection :   Thriller/polar fantastique
    Date de sortie : 6/2/2009
    Prix du livre papier :  Broché : 9,90€  
    Version numérique: 2,99
    Nombre de pages :  250

     

     

     

    Un temps de chien SPC'est au terme de ma lecture que je découvre le résumé. J'aime bien les défis de ce genre, me plonger dans une lecture à l'aveugle, enfin presque, parce que je n'ignorais pas qu'il s'agissait d'un polar, mais pas d'un fantastico-polar, aussi me suis-je trouvée un peu surprise dans les premiers chapitres avec ces histoires de chien, mais je n'en dévoilerai pas d'avantage pour conserver la part de mystère de cette déroutante intrigue.

    Parce que déroutante elle l'est, et tout au long notre esprit cartésien, à l'image des enquêteurs cherche une réponse cohérente aux mystérieux événements.  Le tout est très mystique et déjanté et l'on appréciera la pointe d'humour qui s'y glisse, particulièrement dans les échanges entre Margot et l'étrange Irlandais.

    Le lecteur se laisse rapidement porter par la plume fluide et le style plaisant de l'auteur. 

    Personnellement, j'ai apprécié la manière de Cyrille Audebert de construire son intrigue, apportant une touche culturelle instructive, et nul besoin de chercher sur la toile  des infos complémentaires( ce qu'il m'arrive de faire quelques fois)  sur certaines légendes, sur les chiens irlandais, l'auteur les glisse subtilement dans son texte, sans que cela soit barbant ou rébarbatif, bien au contraire.

    Le récit nous happe et nous transporte dans un univers non conventionnel et l'on appréciera l'approche sur le thème de créatures mythiques qui ont traversés les siècles.

    En cours de lecture, on comprend que ce tome fait suite à un précédent roman, cependant ne pas l'avoir lu au préalable ne nuit pas à la compréhension des relations entre les divers protagonistes. Mais bien évidement comme dans toute série avec des personnages récurrents, je conseille de lire avant celui ci  L'évangile selon Jacques Lucas. 

    Le dénouement peut laisser supposer une suite. J'ignore si c'est dans  l'intention de  Cyrille Aidebert, que je remercie au passage pour ce SP, et qui m'a offert un très bon moment de lecture et s'il veut bien, m'en proposer d'autres, je suis partante.  

    En attendant, je recommande aux amateurs du genre thriller/polar fantastique de venir découvrir la plume et l'imagination de l'auteur en se plongeant dans cette aventure très addictive. Esprits  trop cartésiens, passez votre chemin, vous trouveriez, bien évidemment cette intrigue totalement incohérente. Mais si vous êtes fans des mondes imaginaires et des belles plumes : foncez !

     

    Un temps de chien SP

     

    Un temps de chien SPL'auteur :

    Nationalité : France
    Né(e) à : Rennes , le 16/01/1959
    Biographie :

    Cyrille Audebert est un romancier français.

    Tour à tour fort des Halles, artisan d’art, vendeur ambulant, publicitaire, plombier, chauffeur de maître, mais aussi maçon, joueur professionnel, déménageur et quelques autres étrangetés, dont commercial dans une entreprise de lingerie féminine et dresseur de chèvres, il se destine à rapidement devenir auteur à succès (on va se gêner).

    Si la parution de son premier roman « L’Évangile selon Jacques Lucas » s’effectue en 2007, Cyrille Audebert écrit depuis toujours. Ses textes se trouvent au départ dispersés entre des périodiques, dont la revue littéraire L’Encrier renversé et divers forums sur le web.

     

    Un temps de chien SP

     


    3 commentaires
  • Le berceau vide Challenge les féminines

     

    Sylvie a vingt ans et elle n'a quitté Cally, son bébé d'un mois et demi, que cinq minutes. Cela a suffi pour qu'un ravisseur pénètre dans l'appartement et transforme la vie de Sylvie en cauchemar.
    Plus le temps passe, plus les chances de retrouver l'enfant s'amenuisent. Il y a aussi ce terrible soupçon qui pèse sur la jeune femme : et si elle s'était débarrassée de son bébé ? Sa propre mère en viendrait presque à le penser. Quant au FBI et à Peter, le père de l'enfant, ils semblent en être convaincus. Quand elle finit par comprendre qu'elle ne peut plus compter sur quiconque, elle décide d'entreprendre sa propre enquête pour retrouver sa fille. Ou la perdre à jamais.

    Éditeur : France Loisirs
    Genre: Thriller psychologique
    Date de sortie : 1/11/1995
    Prix du livre papier :  Broché : 1,5 Relié : 2,90 Poche : 7,95
    Version numérique: 5,99
    Nombre de pages :  330

     

     

      

    Le berceau vide Challenge les féminines Thriller psychologique qui démarre plutôt mollement pour devenir intriguant et haletant.

    Le volet psychologique prend une bonne part du récit et l’auteur nous fait douter de l’équilibre psychique de Sylvie, cette jeune femme atteinte de troubles de l’attention. Pas à pas, l’on en vient à se demander devant l’absence de pistes si notre personnage principal n’a pas nui à son enfant.

    D’un autre côté, l’auteur traite subitement la souffrance de Sylvie, son sentiment de culpabilité et d’autres thèmes tels que le désir d’enfant, la perte.

    Au fil des chapitres, notre Sylvie instable se transforme, une fois les éléments en place et malgré sa fragilité émotionnelle, en une femme déterminée à retrouver Cally, coûte que coûte. Jessica Auerbach parvient à rendre son personnage crédible par son comportement, et son acharnement à convaincre le seul inspecteur qui ne la croit pas coupable, devient réaliste.

    Les portes s’ouvrent grâce aux clés que l’auteur nous donne au fur et à mesure que l’on avance. Et l’on en vient à être néanmoins surpris, après quelques doutes insidieusement glissés par l’auteure sur certains personnages qui deviennent suspects à leur tour.

    La plume est fluide, l’intrigue bien construite et le thriller se lit rapidement. Je reproche néanmoins à l’auteure quelques digressions et je regrette qu’elle ne soit pas développée une idée en rapport avec l’inspecteur et son fils. De même, la fin un peu abrupte m‘a un peu déconcertée.

     

     

    Le berceau vide Challenge les féminines

     

    Le berceau vide Challenge les féminines L'auteur :

    Nationalité : États-Unis
    Né(e) le : 1 janvier 1960

    Biographie :

    Jessica Auerbach est diplômée de Vassar College et Wesleyan University en littérature anglaise et musique. Elle a écrit quatre romans : Catch Your Breath (Putnam, 1996); Sleep, Baby, Sleep (Putnam, 1994); Painting on Glass (Norton, 1988); et Winter Wife (Ticknor & Fields, 1983). Elle a aussi écrit un scénario , Swing Time.
    Son dernier livre, Writing in Chocolate, s'inspire de son travail dans une boutique de chocolat, et tient du documentaire, du roman policier et du livre de mémoires.

     


    2 commentaires
  • Un petit jouet mécanique Challenge les fémininesIl ne faut jamais revenir au temps maudit de son enfance.

    En ouvrant la maison d'Acquargento, désertée vingt ans plus tôt, c'est tout l'été de ses 16 ans qui brûle la mémoire d'Anna : l'aridité du soleil corse, l'omniprésente menace des guêpes, l'indifférence des parents, l'ennui moite de l'adolescence... et l'arrivée surprise d'Hélène, sa
    cagole de sœur aînée, bébé au bras, plus égoïste et méchante que jamais. Plus dangereuse surtout. Cet été-là, Anna en était convaincue, Hélène jouait avec la vie de sa propre fille.

    Paranoïa, jalousie de petite sœur ou pressentiment d'un drame annoncé ?

    Editeur : Écailler
    Genre:  Polar noir
    Date de sortie: 1/3/2019
    Prix du livre papier :  17,00 Poche : 5,95
    Version numérique: 5,95€ 
    Nombre de pages :  160

     

     

     

    Un petit jouet mécanique Challenge les fémininesRoman court, mais puissant. Puissant de part la plume de l'auteur, de part le style original  avec ce emploi de ce "Vous "qui nous prend à partie et nous implique dans l’aventure. Puissant par la douloureuse  et dramatique histoire narrée.

    Un panel de souvenirs d'enfance, mélange de nostalgie et de douleurs comme nous en avons tous connus, certains plus que d'autres. Un panel d'émotions dans cette histoire tristement réaliste. 

    Jalousie, émois d'adolescente hors norme pour ses parents et pourtant...  Marie Neuser brosse le portrait d'une jeune Anna qui ne ressemble pas à sa sœur, loin sans faut, et sous ses airs de rebelle Sous son style gothique se cache une ado sensé, qui maîtrise on ne peut mieux la situation, sensée, posée, adulte. La sœur de l'ombre, le vilain petit canard, et quand l'enfant prodigue est de retour, les parents de voient qu'une jeune ado en crise.

    Un livre choc, thriller stressant, ambiance sourde, malaise insoutenable tant l'on craint l'issue qui se profile au fil des chapitres.

    L'auteure aborde avec justesse le thème principal de son intrigue, je ne peux y faire allusion ouvertement, le plaisir en serait gâché pour le futur lecteur.  

    Un livre sombre qui ne laisse pas indifférent et qu'il vaut mieux découvrir en s’abstenant de lire la 4e de couverture qui en dévoile un peu trop.

    Coup de coeur.  

    Une auteure que je vais suivre

     

    Un petit jouet mécanique Challenge les féminines

     

    Un petit jouet mécanique Challenge les fémininesL'auteur :

    Nationalité : France
    Né(e) à : Marseille , le 12/09/1970
    Biographie :

    Marie Neuser a fait des études à la Fac d'italien à Aix-en-Provence d'où elle sort en 1995 avec l'Agrégation.

    Elle s'installe à Marseille en 1995 où elle vient tout juste d'être nommée. Elle enseigne alors au lycée Saint-Exupéry, puis deux ans dans un collège difficile, avant d'obtenir un poste fixe au lycée Victor Hugo, où elle enseigne non seulement l'italien mais aussi le théâtre.

    En qualité de vacataire, elle donne des cours à l'Université de Provence en traduction et littérature, pendant trois ans.

    Marie Neuser a aussi étudié l'espagnol, le portugais avant de s'attaquer aujourd'hui au japonais. Ce qui ne l'empêche pas de s'intéresse également beaucoup à la criminologie.

    Elle est l'auteur de "Je tue les enfants français dans les jardins" (L'Ecailler, 2011), qui s'inspire de son expérience de professeur au collège, repris chez Pocket en 2014, et "Un petit jouet mécanique" (L'Ecailler, 2012).


    "Je tue les enfants français dans les jardins" a été nominé pour les prix littéraires suivants : Prix de Villeneuve-lès-Avignon, 2012 ; Grand Prix de la Littérature Policière, 2012 ; Prix SNCF du Polar, 2012 ; Prix du Goéland Masqué (Penmarc'h), 2012; 2 e au Grand Prix de Littérature policière, 2012 ; Prix du Concierge masqué, 2013.

    Marie Neuser a été lauréate du 10 e Prix littéraire des lycéens et apprentis PACA en 2014 pour "Un petit jouet mécanique".

    "Prendre Lily", son troisième roman, paraît en 2015 chez Fleuve Editions.

    Marie Neuser vit depuis vingt ans avec le chanteur d'Elektrolux.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique