•  

    Les esclaves du passé Daniel Alberton, riche marchand d'armes anglais, est retrouvé assassiné dans la cour de son entrepôt de Tooley Street. Sur place, le détective William Monk découvre la montre de Lyman Breeland, officier de l'Union américaine, à qui Alberton refusait de vendre des fusils.

    Un coupable tout désigné ? D'autant plus que Breeland semble avoir regagné son pays, accompagné par Merrit, la fille d'Alberton, jeune idéaliste acquise à la cause abolitionniste.
    Alors que la guerre de Sécession est sur le point d'embraser les États-Unis, Monk, accompagné par sa femme Hester et Philo Trace, l'ennemi juré de Breeland, va devoir se lancer à sa poursuite à travers l'Atlantique et une Amérique ensanglantée par ses premières batailles.

     

     

     

     

     

    Les esclaves du passé Anne Perry est une auteure de romans policiers ayant majoritairement pour cadre  l’époque Victorienne. Tentée depuis longtemps par les divers avis, j’ai enfin franchi le pas.

    L’auteure nous plonge ici dans une intrigue qui prend, semble-t-il au prime abord, ses sources dans le conflit Américain entre Sudistes et Nordistes.

    Une grande part du récit nous plonge dans le contexte social de l’époque, à travers les ressentis des divers personnages clefs de cette aventure.

    Je découvre ainsi des protagonistes récurrents d’Anne Perry dont il aurait peut-être été préférable suivre les aventures à partir du premier tome, tant les antériorités apportent d’éléments sur eux, et j’avoue que cela m’a un peu manqué. Cependant débuter par le 11e opus de la saga William Monks ne pose aucun problème de compréhension

    L’auteur nous entraine au fil de l’enquête au beau milieu de la première bataille entre unionistes et sudistes et les descriptions sont suffisamment claires et précises pour que le lecteur s’empreigne de l’ambiance et des ressentis des personnages dont elle brosse le portrait psychologique avec justesse.

    S’agissant d’un roman policier, je m’attendais à un volet enquête plus présent. Ce n’est qu’en dernier tiers du récit que nous y plongeons vraiment.

    Bien  que l’identité de l’assassin semble parfaitement évidente, dans un premier temps, l’auteure  insinue le doute, et la conclusion n’est, tout compte fait, pas très surprenante , mais qui me laisse néanmoins en manque de certaines réponses.

    Une des raisons pour laquelle, j’avoue que je ressors avec un avis assez mitigée de ma lecture, bien qu’ayant apprécié les thèmes abordés, les descriptifs et la plume de l’auteure qui semble très justement traduite.

    Il m’a manqué, ce  je ne sais quoi qui me fait aimer la littérature policière anglaise.   Peut-être le volet énigme n'était pas assez prononcé ?  

     

    Les esclaves du passé

    Les esclaves du passé L'auteur 

    Anne Perry, née en 1938 à Londres, est aujourd'hui célébrée dans de nombreux pays comme la reine du polar victorien grâce au succès de ses deux séries, les enquêtes du couple Charlotte et Thomas Pitt, et celles de l'inspecteur amnésique William Monk. Elle s'est depuis intéressée à d'autres périodes historiques tels que le Paris de la Révolution française ( A L'ombre de la guillotine), la Première Guerre mondiale (la saga des Reavley), ou encore Byzance au XIIIe ( Du Sang sur le soie). Anne Perry partage sa vie entre Inverness (Écosse) et Los Angeles

     


    1 commentaire
  •  

    C'est dans la boite SPJeff Marnier. C'est mon nom. Je suis un inspecteur plutôt bien coté, voire admiré par certains. Comme tout le monde, j'ai mes problèmes. Les psychopathes ne manquent pas. Je bosse jour et nuit. La vérité ? Je suis accro à la vodka, à la solitude, et depuis peu... à un site Internet. "La boîte noire". C'est un endroit sombre. Un repère de flics. Un cloaque virtuel où jeme sens chez moi. Tellement chez moi que j'oublierégulièrement de me coucher. Que je sois éveillé ou non, c'est rarement bon signe quand mon téléphone portable sonne en pleine nuit. Un tueur de flics court dans la région. Catherine est morte. Je dois me mettre au vert quelques jours. Me protéger. Réfléchir. La ronde des boîtes tombe à point nommé.
    Je pars pour un huis clos secret entre inspecteurs. Une réunion entre des inconnus en mal de découvertes. Une nuit durant laquelle soulever le couvercle d'une boîte peut vous laisser des traces indélébiles.

    Editeur : Sema  Editions
    Genre: Thriller
    Date de sortie: oct 2020
    Prix du livre papier : 2  versions en précommande 
    Version numérique: 
    Nombre de pages :  282

     

     

    C'est dans la boite SPJ'aurais presque envie de dire que Stephen King et Maxime Chattam, peuvent affûter leurs crayons, (si l'on peut dire), stimuler leurs cellules grises, tant l'auteur de ce roman risque de leur faire de l'ombre. 

    Nous sommes ici dans le même registre que les auteurs précités, enfin presque, et dont je suis super fan pour ce qui est de ce genre littéraire. Des auteurs brillants, et j'avoue que Frédéric Ernotte n'a rien à leur envier.

    De part son imagination débordante il nous entraîne dans un thriller psychologique si sombre que l'on n'en sort pas indemne. Stressant, anxiogène. l'auteur ne laisse pas de répit, et conclue cette intrigue par un dénouement auquel le lecteur ne s'attend absolument pas. Et plus dure est la chute.

    La tension monte crescendo tout au long du récit dans lequel l'on s'attache à Jeff, tant et si bien que le stress croît dans les derniers chapitres, le coeur papillonnant d'espoir. Jusqu'à l'issue finale.   

    La plume de l'auteur est superbe, celui-ci ne fait pas dans la demi-mesure, la psychologie des personnages est parfaitement élaborée et  rend l'intrigue des plus réalistes.

    La construction du récit est minutieuse et l'auteur pousse son idée de base en développant  les enquêtes parallèles des protagonistes secondaires réunies dans une sorte de game à énigmes proposé par le forum et nous comble par son imaginaire débordant.  Je lui tire mon chapeau.  Proposer 8 enquêtes supplémentaires, relativement élaborés, il fallait le faire.

    Donner plus de détails sur cette pépite reviendrait totalement à spolier ce récit. Je ne peux que vous conseiller de découvrir la plume et l'esprit retors de ce talentueux auteur qui nous en fait voir de toutes les couleurs dans une aventure addictive et stressante.   

    Un auteur à suivre pour moi, et je remercie les Editions  Sema Editions pour cette superbe découverte avant la vente en ligne. 

     

    C'est dans la boite SP

    C'est dans la boite SP

    C'est dans la boite SP

     

     Le détail :

    Ce roman a déjà éte publié sous le même titre en 2012 chez Avant Propos Editions 

     

     

    C'est dans la boite SPNationalité : Belgique
    Né(e) à : Namur , le 28/01/1982

    Biographie :

    Frédéric ERNOTTE est un « barman littéraire » qui mélange les codes du thriller pour surprendre. Les ingrédients du cocktail ? Un ton, une construction narrative millimétrée, une maîtrise des retournements et une bonne dose d’humour noir.

    Assistant social et journaliste de formation, Frédéric Ernotte compte trois ovnis à son actif : « C’est dans la boîte » (Éd. Avant-Propos), « Ne sautez pas ! » (Éd. Lajouanie) et « Comme des Mouches » (Éd. Lajouanie)

    Jusqu’à présent, il vécut heureux et eut beaucoup de lecteurs.

     Source : https://fredericernotte.wordpress.com/

     

     

    C'est dans la boite SP


    1 commentaire
  •  

    A cache cache SPVictime d'un coup monté, Helen Grace est désormais seule face à elle-même. Parviendra-t-elle à sortir vivante de la prison de Southampton ?

    Pour Helen Grace, la meilleure inspectrice du pays, la chute est vertigineuse : accusée de meurtre, enfermée aux côtés du tueur qu'elle a fait condamner, il lui faut désormais survivre jusqu'au procès et prouver, d'une façon ou d'une autre, son innocence.
    Quand un corps est retrouvé mutilé dans la cellule voisine, cette situation étouffante se transforme en véritable cauchemar. Il lui faut à tout prix arrêter l'assassin...
    Avant qu'elle ne soit sa prochaine victime. Fidèle à son sens du suspense et du rebondissement, M. J. Arlidge poursuit dans ce sixième volet la série des Helen Grace

     

     

     

     

     

    A cache cache SPConclusion magistrale pour les aventures mouvementées d' Helen Grace notre personnage récurent. De tome en tome nous sentions l'étau se resserrer autour d'elle. Mais jamais, nous n'avions envisagé la chute du dernier opus. En tout cas pas moi.

    De ce fait ce tome reste assez stressant, d'autant que seule Charlie se bat pour faire rétablir la vérité et enquête sans soutien pour stopper l'engrenage bien huilé et faire admettre à tous qu'Helen est victime d'un talentueux manipulateur. On ne s’étonnera pas du peu de soutien de sa hiérarchie, tant l'auteur met en avant certains éléments qui l'expliquent. En parallèle nous suivons Helen dans l'univers carcéral. 

    Mais, une fois de plus, M.J Arlidge reste fidèle au fil conducteur de tous ses romans. Il maintient le lecteur en équilibre sur une corde raide avançant tel un funambule entre suspens et rebondissements dans une nouvelle enquête d'Helen au sein de la prison. Il nous fait douter de tout et de tous. Et surtout joue de nos émotions. Au fil des tomes le lecteur s'attache au commandant Helen Grace et nous fait donc craindre pour son sort. Comme tout auteur, il peut mettre un terme à la vie de ses personnages et donc de nous demander quel avenir il réserve à son protagoniste principal. Que sera donc l'issue de cet opus ? Une conclusion à cette série de 6 tomes ? Un nouvel rebondissement ?  et lecteur aura donc le plaisir de suivre notre héroïne dans d'autres aventures ?

    La réponse ne nous sera donné  que dans un dénouement auquel le lecteur aspire avec impatience et inquiétude ce qui rend la lecture particulièrement addictive, ce qui ne faiblit pas tout le long de cette saga commencée il y a quelques années et que je conseille fortement aux amateurs du genre. Ma binôme de lecture et moi avons, au fil des ans, attendu avec impatience et fébrilité chaque sortie annuelle la sortie VF de chaque tome déjà édité outre Atlantique, pour dire à quel point l'auteur nous a séduit par sa plume, ses intrigues et son talent de maître du suspens. 

    Coup de coeur.

    A cache cache SP

     

    A cache cache SPL'auteur :

    Nationalité : Royaume-Uni
    Né(e) à : Londres , le 10/10/1974
    Biographie :

    M. J. Arlidge ou Matthew Arlidge est un auteur de roman policer.

    Il est diplômé en littérature anglaise de St John's College à Cambridge. Il étudie ensuite la production cinématographique et télévisuelle à l'Université de Bristol.

    Il travaille d'abord comme producteur et scénariste pour la télévision britannique, obtenant le succès avec la série télévisée policière "Cape Wrath" en 2007. Il travaille également sur la série télévisée "Mistresses" (2008) et signe six épisodes de la célèbre série télévisée policière "Affaires non classées" ("Silent Witness") (2015-2018).

    Il a travaillé pour la télévision pendant quinze ans. Il a dirigé également une maison de production indépendante, qui a permis à plusieurs séries policières de voir le jour.

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    L’évangile selon Jacques Lucas SPJusqu’à ce jour, j’avais une idée assez précise de ce que pouvait être le bonheur : un appart dans un quartier chic, des toiles vendues à prix d’or avant même d'avoir été peintes, et Mélodie... Mélodie, le modèle que je rêvais depuis toujours de serrer dans mes bras, et qui venait de me rouler la pelle de ma vie…
    Ouais, c’était sûrement ça, le bonheur.
    Y avait bien cette « Ombre » au tableau, celle qui avait entrepris de nettoyer la ville de ses clochards d’origine maghrébine, mais c’était tellement loin d’ici, dans les rues sombres…
    Et puis, ce matin-là, en rentrant, j’ai trouvé cet attroupement devant mon immeuble, et tous ces flics chez moi, à l’étage… C’est là que le cauchemar a commencé, et que les souvenirs de ma vie d’avant ont refait surface.
    Et si l’assassin, c’était tout simplement moi, David Huxley…"

    Editeur : Sindadboy Editions
    Collection :   Thriller/polar fantastique
    Date de sortie : 1/12/2007
    Prix du livre papier :  Broché : 17,00  
    Version numérique: 2,99
    Nombre de pages :  292

     

    L’évangile selon Jacques Lucas SPCyrille Audebert a eu la gentillesse de me permettre de lire cet opus, en me le proposant en SP. Après la lecture d'Un temps de chien, j'étais curieuse de découvrir le tome précédent. Un pur polar parfaitement mené. Tout comme celui-ci.

    Une fois de plus, je n'ai pas pris la peine de lire le résumé. J'avoue que de ce fait, je ne suis pas parasitée par les infos qu'il distille, bien que l’auteur ne dévoile que peu d’informations. Et c'est beaucoup mieux.

    J'ai donc fait le chemin à l'envers en découvrant les liens qui unissent les divers personnages, rencontrés dans Un temps de chien. Avec dans cet opus, un David Huxley  au centre d'une enquête en tant que suspect plus que potentiel.

    Comme dans le précédent roman, Cyrille Audebert maîtrise son sujet, l'intrigue est parfaitement ciselée, les soupçons vont et viennent aux gré des doutes et des éléments que l'auteur nous apporte. Le rythme, soutenu, nous tient en haleine et rend l'histoire addictive. 

    Une fois de plus, les personnages sont bien campés, les situations cohérentes et leur enchaînement, jusqu'au dénouement, parfaitement dirigé. 

    Une fois de plus, j'ai pris plaisir à suivre cette intrigue, parfaitement construite, narrée d'une plume plaisante et riche qui porte agréablement le récit. 

    Une allusion au passé de David, reste néanmoins intrigante et l'on ne peut qu’espérer que l'auteur nous en dévoile, un jour, tous les tenants et aboutissants.  

    Cette deuxième lecture confirme le talent de Cyrille Audebert, un auteur que je vais suivre et que je conseille aux amateurs de polars.

     

    L’évangile selon Jacques Lucas SP

     

    Pour en savoir plus sur l'auteur, voir les infos sur la chronique de Un temps de chien

     

     

    L’évangile selon Jacques Lucas SP

     

     

      


    2 commentaires
  • Le dilemme  LCS'il parle, il la détruit. S'il se tait, il se détruit. Et vous, que feriez-vous ?

    PAR L'AUTEUR DE DERRIÈRE LES PORTES, SÉLECTION PRIX DOUGLAS KENNEDY 2020

    Que la fête commence !
    Livia rêve depuis toujours d'une soirée inoubliable pour son quarantième anniversaire. Alors Adam, son mari, a tout fait pour que la fête soit grandiose. Leurs amis sont là, tous réunis dans le jardin de leur maison de Windsor. Ne manque plus que leur fille Marnie, qui viendra exprès de Hong Kong – mais cela, Livia ne le sait pas ; ce sera une surprise. Parmi les invités, un sujet de conversation jette un furtif voile d'ombre sur la soirée : un avion s'est écrasé au Caire, le matin même. Mais il suffit d'une coupe ou d'une invitation à danser pour que la tristesse s'éclipse. Seul Adam le sait : Marnie aurait dû être à bord de cet avion. Heureusement, se dit-il, qu'elle a manqué sa correspondance et qu'elle n'a donc pas pu monter à bord. Sans doute a-t-elle été transférée sur un autre vol. Dans ces conditions, pas la peine d'inquiéter Livia, n'est-ce pas ?

     Editeur :  Hugo Thriller
    Genre: Thriller psychologique
    Date de sortie: 02/04/2020
    Prix du livre papier : Broché 19,95€ 
    Version numérique:  9,90 €
    Nombre de pages  :  377

     

     

    Le dilemme  LCDepuis Derrières les portes, B.A Paris est une auteure dont je suis fan, ou plutôt, dont nous sommes fans avec ma binôme de lecture, donc forcement. nous attentions avec impatience la sortie Française pour une LC.

    J'avoue qu'une fois de plus l'auteure a su me surprendre avec ce thriller psychologique parfaitement maîtrisé. anxiogène, stressant de bout en bout avec une montée en puissance des émotions, au fur et à mesure que l'on avance et que l'on pressent l'inévitable issue. 

    Dans une alternance de voix nous suivons à ce qui ressemble au quotidien domestique d'une couple marié de puis plus de 20 ans, parents de Josh et Marnie qui se prépare à fêter l’anniversaire de Livia, un événement dont elle rêve depuis longtemps.

    Le personnage au départ, semble superficiel, tant cela peut sembler futile cette envie dingue qui la taraude depuis tant d'années. Mais au fur et à mesure que B.A Paris, dans un turn over judicieusement mené, nous  fait découvrir le passé des protagonistes, leurs failles, leurs forces et leurs blessures, les éléments s'imbriquent parfaitement et notre regard évolue. Cependant, cela se fera très progressivement, car les révélations faites au fil des chapitres nous déconcertent et nous troublent quand elle en vient à aborder sa relation avec sa fille Marnie.

    En parallèle nous suivons Adam, auquel l'on s'attache rapidement malgré les informations que Livia distille au compte goutte. 

     A travers le dilemme des protagonistes, les secrets, les quiproquos, la culpabilité des personnages, l'auteure aborde de nombreux sujets particulièrement forts, poignants.

    Les comportements de nos personnages peuvent être perçus comme invraisemblables, et il est vrai qu'au prime abord le maintien de cette fête peut choquer. Peut-on vraiment la maintenir alors que le doute vous obsède ? Mais l'auteure justifie les actes d'Adam, et rend cette histoire plausible tant elle peaufine le volet psychologique de  chaque membre, tant elle distille une note d'espoir, auquel nous mêmes, lecteurs l'on s'accroche comme le fait Adam. Et le déni est un moyen psychologique puissant pour se protéger de la criante et douloureuse vérité.  

    B.A Paris m'a totalement chamboulée avec ce récit, me laissant partagée entre l'envie de poser mon livre un moment pour me débarrasser de ces émotions trop fortes qui m'assaillaient, et le besoin viscéral de poursuivre pour en découvrir le dénouement, l'espoir vrillé au corps. Marnie était-elle en vie, ayant bien raté sa correspondance ? S'expliquera-t-elle sur ce secret détenu par sa mère, le groupe d'amis explosera-t-il suite à la révélation ? Que pensera son père de sa petite chérie ? Livia se réconciliera-t-elle avec ses parents ? 

    Une fois de plus B.A Paris explore l’âme humaine face à des situations particulières. Elle y parvient avec brio, et même si le style dans ce récit a deux voix, m'a moyennement emballée, j'ai eu un énorme coup de coeur pour ce roman addictif qui m'a fait vibrer, émue aux larmes tant l'auteur parvient à nous faire éprouver de l'empathie et ressentir leur souffrance.

    Le dilemme  LC

    Le dilemme  LC

     

    Le dilemme  LC

    L'auteur :

    Nationalité : Royaume-Uni
    Né(e) à : Angleterre , 1958

    Biographie :

    B. A. Paris a vendu plus de 2 millions d’exemplaires de son premier thriller, Derrière les portes. Traduite dans 37 pays, elle est devenue une star mondiale. En France, après l’immense succès de Derrière les portes en 2016, Défaillances a été retenu dans la sélection du Prix des lectrices de Elle en 2017. Depuis sa sortie en mars 2018 en Angleterre puis aux États-Unis, Dix petites poupées rencontre à son tour un succès phénoménal.

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique