• Tu m'apelles en arrivant

     

     

    Ce livre est le récit au jour le jour d'une mort programmée. C'est l'histoire d'un lien unique entre un fils au destin hors du commun et une mère au caractère exceptionnellement fort. Écrit à l'instant et à l'instinct, c'est également un témoignage de société brutal et sans concession. C'est surtout la peinture de cinquante-cinq ans de complicité passionnelle qui mèneront à une fin bouleversante. Des dizaines de souvenirs drôles ou touchants, légers ou pesants, mais toujours hors normes. Des morceaux de vie semblant extraits d'un roman populaire, et pourtant bien réels. Un va-et-vient continu entre le futile et l'infiniment grave. Deux trajectoires étonnamment fusionnelles. Les confessions sans réserve d'un homme public. Des secrets inavoués. Un suspense tragique. Un dénouement qui pose toutes les questions des terribles choix ultimes en cas d'inéluctable. Mais aussi, l'ombre du mystique, de l'irréel, de l'inexplicable. C'est l'histoire de deux traces de pas jumelles sur un chemin de vie qui, au final, ne laisseront qu'une seule empreinte : celle de l'amour absolu.

     

     

    Mon avis

     

     Jamais au grand jamais je n'aurais acheté ce livre, ni n’achète jamais des livres de célébrités, publiques quelles soient star de cinéma , du petit écran ou autre

    De plus je ne suis ni fan , ni non plus anti Patrick Sébastien

    J'entend ce qui se  dit et ce qu il a  enduré  comme critiques,

    Il fait parti de ces hommes

    qui dérangent (pas étonnant son amitié avec Coluche , il en fait quelques fois allusion dans le roman)

    Je ne suis non plus pas fan de son  genre de musique,

    Les serviettes au repas de famille bof

    mais je comprend que l'on puisse adorer

    J’apprécie son talent pour tous les grands spectacles de sa carrière voilà sans plus

    On ne peut tout aimer passionnément , fanatiquement dans la vie

    J'ai été triste pour lui a la perte de son fils, quel malheur de perdre son enfant, mais je ne le connais pas sa vie,  publique , pourtant

    le pauvre, il ne peut vivre ses peines comme tous le monde, tout est analysé, médiatisé

    je ne crois pas me souvenir de la mort de sa mère

    Pas assez intéressée par la  télé

     J'ai rencontré dans ma vie ( comme tout un chacun je pense ) des personnes célèbres

    Un jour Herbert Léonard aux Pyramides du Caire

    les jeunes ignoraient qui c'était et les plus âgées se sont précipitées pour se faire prendre en photo avec lui

    Bon enfant il a laissé faire , mais n'aurait pas t il préféré être tranquille , c'est toujours la question  que  je me pose ?

    Idem sur les Champs  j'ai croisé Cyril Lignac les arpentant d'un pas décidé , il a ralenti l'allure s'attendant  à une interpellation , nous chuchotions avec ma belle sœur

    ( C'est C Lignanc  non ?)

    On l'a laissé passer il  repris son train , surement se serait il laissé prendre en photo

    mais nous l'avons laissé tranquille

    C'est mon choix

    Je pense toujours  a une histoire que j'avais  entendue jeune

    des journalistes vautours déguisés en ambulanciers  pour prendre en photo une grande star du cinéma français  Gérard Philipe décédé

    quelle horreur!

    Je m’égare , je m’égare, tout ceci pour dire pourquoi je n'aurais jamais lu ce livre  si mon amie Angèle ne me l'avait prêté me le conseillant fortement, un livre à lire et son opinion étant similaire à la mienne , je lui ais fait confiance

    Merci Merci Angèle et à toi aussi Patrick pour ce magnifique cadeau

     il a été mon compagnon  tout ce livre et voyez vous  , il m'as très vite tutoyé moi le lecteur ( tout du P Sébastien bien sur )

    car c'est  avec chacun d'entre nous  que Patrick veut partager sa peine et 1000 autres moments emplis de gaîté

     ce livre est vraiment un vibrant hommage à sa maman,

    à la femme de sa vie, celle à qui il doit d'être tout ce qu'il est

    C'est un livre émouvant fort,parfois j'ai souri, parfois j'étais si émue limite aux bords des larmes

    Comme c'est difficile d'avancer pas à pas avec une mort programmée, ah je suis bien placée pour le savoir moi l’infirmière, mais moi tout simplement  qui l'ai vécu personnellement

    Il nous renvoi à nos histoires personnelles

    La fierté, l' Amour pour nos pères 

    Quelle chance ils ont eu tous les 2 de s'aimer si fort, c'est déroutant cette relation fusionnelle (pour moi  l'orpheline de mère)

    mais comme Patrick je veux dire , merci papa  pour ce que je suis je te le dois, même si toi non plus n'est plus là pour l'entendre comme quoi il ne faut pas attendre

     Vous l'avez compris j'ai adoré ce livre , malgré son coté super triste, j'ai suivi Patrick et Dédée

    j'ai fait leur connaissance

    Et ben dis donc pas toujours facile d'être un artiste, non je leur laisse la place finalement car moi si je suis mal , je ne suis pas obligé de jouer la comédie et dire

    "Show must go one"

     

    de nombreuses fois il aurait aimé être tout simplement Patrick Boutot

     

     Ce livre est un petit florilège de belles phrases, belles leçons de vie,de souffrance 

     

      Extraits

     

    Tu m'apelles en arrivant

    " si tu  n'aimes pas les autres  tu ne t'aimeras jamais  et il vaut mieux que tu soit copain avec toi"

    " Même si tu ne pleurs pas à l'enterrement c'est pas grave , t'es pas obligé"

    Dédée

     

    "Et pourtant j'ai donné tout l'amour que je pouvais.

    mais trop n'est jamais assez tous les amoureux le savent"

    P.Sébastien

     

    " si j'avais su que je l'aimais autant , je l'aurais aimé davantage"

    F. Dard

     

    "Une vraie mère avec un grand M.. C'est pour çà que je l' M"

    P Sébastien

     

    " Puisqu'on se vante tous de baiser la femme des autres,  yen a forcement un qui baise la mienne "

    Coluche

     

    Olivier c'est  ma plus belle histoire d'amour au masculin. Rien de sexuel,

    juste une fusion ,rare , belle"

     

    " Les handicapés ne sont pas des 30 millions....Et puis pas de Canigou, pas de Whiskas à vendre. que de l'abnégation à admirer. la télé ne  célèbre que les ultra-sportifs que pour susciter chez le téléspectateur consommateur l identifications"

    P Sébastien

     

    " Vaut mieux passer pour un con que pour un salaud"

     

    " L'argent c'est comme de la glace à la pistache. Si tu gobes çà écœure.Faut déguster lentement"

    Dédée

     

    " Fais attention en rentrant ...

    t'en fais pas je suis super clair  et puis du sais même si je roule un peu vite je suis toujours  prudent

    tu m’appelles en arrivant ...

    Il n'a pas appelé ... il n’appellera plus ..

     

    Il est 5 h du matin à Martel et la pluie ... Normal il pleut tous les jours à 5 h.dans ma tête c'est l'heure où le petit s'est tué. On s’appelle souvent maman et moi à cette heure là"

    " Si ce livre parait ...pour que peut être une femme en découvrant la vie de maman reconsidère sa mission de mère Pour qu'un fils soit plus attentionné et surtout pour que Maman existe dans d'autres mémoires ..."

     

    " parce que la mort d'un enfant est infiniment plus vulgaire. la grossièreté suprême. Inacceptable . D'ailleurs on dit veuf ,orphelin, mais pour la perte d'un enfant il n'y a pas de mot"

    " celui qui te demande ou en sont tes soucis n'a en général pas envie que tu les égraines...

    ce n'est pas la réponse qui compte mais la question. Montre qu'il s’intéresse"

     

    " Un cahier quadrillé et une boite de crayons d  couleurs me tenaient lieu de console de jeux.

    C'étaient le bonheurs d'avant plus poétiques et moins onéreux"

     

    " j'ai poussé bien au chaud. Bâtard battu par quelques méchants ...mais tellement couvé de précautions et d'amour ordinaire"

    P Sébastien

     

    Oh il y en a d'autres au fil des pages

     

    C'est donc mon dernier coup de coeur

     

    Ma note:  ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ 


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 8 Octobre 2013 à 22:20

    je suis comme toi par rapport aux stars ! merci pour ce beau témoignage ! bonne soirée

    2
    gogioso
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 06:53

    Merci Maribel pour ce temoignage et ces extraits ! moi  aussi je n'achète pas de biographie sur les celebrités mais cette histoire  a certainement le merite d'être lue ! gros bisous

    3
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 08:36
    ema2

    Bonjour Miss, je ne suis pas fan de P Sébastien non plus, mais par contre je ressens de lui qu'il est un homme généreux qui cherche à rendre les gens heureux autour de lui. Certaines stars je pense doivent avoir de sacrés qualité de coeur mais les médias déforment tout autour d'eux. 

    Je ne suis pas étonnée que ce livre te plaise... je pense qu'il me plairait aussi si je l'avais entre les mains.

    Bisous et belle journée à toi, merci pour ton avis.

    4
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 16:32

    merci pour ce bel article Missnefer, super intéressant ! quel profondeur on peut lire au travers les passages de ce livre. On y perçoit une philosophie de la vie aussi. Merci

    5
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 11:40

    Pas fan de P.Sébastien  non plus et ne regarde pas ses émissions, mais su^rement un récit bouleversant.
    Une fois, à Paris, j 'ai croisé Bernard Rapp et l 'ai laissé tranquille aller son chemin.
    Bisous et bon jeudi

    6
    Samedi 12 Octobre 2013 à 10:31

    HelloJe n'aime pas sa suffisance quant il présente des personnes, il coupe toujours la parole. Mais j'ai écouté un interview où il s'est dévoilé calmement et j'ai apprécié le personnage d'une façon différente. Pas sûr que je lise le livre Bisous Bon WE et bonnes vacances.

    Je râle car j'écris en blanc sur fond blanc j'espère qu'il n'y aura pas de bévues (lol)

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Samedi 12 Octobre 2013 à 21:43

    Quel bel avis ! ça donne envie de le lire.
    Comme toi, je n'aurai jamais acheté un livre de célébrité. 

    Pour celui que j'avais lu de l'actrice charlotte valandrey, c'est ma mère qui me l'avait passé et du coup voyant l'autre à la bibliothèque je m'y était également intéressée.

    De même pour le livre de Delphine de Vigan qui parle aussi de sa maman - mort programmée - suicide. C'est ma voisine qui me l'a passé - un livre très fort aussi que j'ai lu avec plaisir.

    Oui Patrick Sébastien pour y revenir, un sacré personnage, qui ne peut qu'écrire un livre intéressant et émouvant, ça ne m'étonne pas. Il m'a déjà toujours ému étant jeune quand il imitait avec émotion certains acteurs, chanteurs, décédés.

    De nos jours il fait plus "tout public" .. rigolo ... mais je ne pense pas que ce soit sa nature profonde - c'est un émotif qui se cache sous sa carapace, sa "grande gueule"..

     

    bises

    christelle

     

    8
    Dimanche 13 Octobre 2013 à 14:53

    Un petit coucou pour te souhaiter un beau dimanche je t'embrasse Mireille

    9
    Lundi 14 Octobre 2013 à 09:10

    coucou

    si tu as une idée pour le prochain défi , ce serait super , j'avais pensé les champignons mais si tu as un sujet d'actualité , là j'ai la maison pleine d'amis pour 12 jours , ensuite nous rentrons en bourgogne , mais je pourrais toujours le lancer

    Douceur automnale...
    bonne journée
    bisoussssssssssss
    10
    Lundi 14 Octobre 2013 à 10:53

    Bisous et bon lundi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :