• Viens on le fait LC

     

    Viens on le fait LCQui n'a jamais rêvé de dîner avec son écrivain préféré ? 
    William James, l'énigmatique romancier à succès, a pensé à tout pour satisfaire ses lecteurs.Caché dans l'un des six cent mille exemplaires de son nouveau livre, un unique ticket attend un heureux gagnant. À la clé, une soirée en tête-à-tête avec lui. 
    Anna s'évade de sa routine, partagée entre ses enfants, son mari et son travail, grâce à la lecture. Elle ignore que le roman qu'elle vient d'acheter s'apprête à bouleverser sa vie. 
    Il ne devait s'agir que d'un dîner, une rencontre furtive entre deux inconnus. 
    Il suffira d'un secret partagé pour tout faire basculer.

     

    Editeur : Librinova
    Genre:  Romance contemporaine
    Date de sortie: 23/11/2018
    Prix du livre papier :  Broché : 18,90€ 
    Version numérique: 5,99 € 
    Nombre de pages :  369

     

     

    Viens on le fait LCLe dernier Nicolas Carteron tant attendu est là. Enfin ! Notre jeune écrivain a su faire une promotion à la mesure de son roman.  Comment de lectrices ont rêvé d'obtenir ce ticket d'or ? Aux dernières nouvelles, contrairement au roman, il n'y avait pas de gagnante, tout au moins ne s'est-elle pas manifestée. Pour l'instant. Personnellement j'air raté le coche. 

    À peine lu la dernière ligne, je me suis dit : « waouh ! » Et je me suis souvenu des doutes exprimés par Nicolas lors d'un échange «épistolaire», court mais passionnant, sur messenger,  après que la lecture son troisième roman ( le 1e pour moi)  Elle était si jolie .

    On retrouve d'ailleurs, dans le personnage de William, un peu de notre auteur, qui sous forme de clin d’œil rend hommage aux nombreuses personnes qui ont marqué sa vie, particulièrement au niveau littéraire. De même il lance un message à tous ceux qui espèrent voir leur rêve se réaliser. Ne pas baisser les bras, préserver,travailler.

    Oui, travailler. Ce qui transparaît dans ce roman, c'est l'attention que porte l'auteur à l’écriture. Il ne se contente pas de nous narrer une histoire. Il pose ses mots, choisis précautionneusement, il joue avec pour nous offrir une douce mélodie parfaitement orchestrée.

    Au bout de 3 romans, j'étais déjà sous le charme de la plume et de l'imagination de Nicolas Carteron. Mais, là ? Je ne sais pas si je vais trouver les mots face à la poésie des siens, qui enchantent le lecteur et subliment ce qui pourrait être, une banale histoire d'adultère, en magnifique histoire d'amour teintée de suspens. Eh oui, l'auteur ne conte pas que des romances, il aime y mêler une intrigue policière le plus souvent.  

    Ses mots sonnent justes à travers le ressenti de William et ceux d' Anna, en qui de nombreuses femmes se reconnaîtront,  ou reconnaîtront une amie, un membre de leur entourage, tant ce qu'elle vit, éprouve, est le quotidien de nombreuses femmes.

    C'est le point fort de cette romance. S’appuyer sur les sentiments humains. Les comportements justifiables, ceux qui ne le sont pas. Les doutes, les questionnements. Ce à quoi l'on est contraint, par obligation, par peur de faire du mal aux autres en s'oubliant soi-même.  Et quand est-il de nos propres sentiments dans la balance des obligations que l'on s'impose, pour ses enfants, le plus souvent, pour se conformer à la morale bien pensante et des promesses faites qui nous engagent pour la vie. Doit-on pour cela sacrifier notre bonheur ? N'y a-t-on pas droit ?

    C'est à travers la correspondance épistolaire entre Anna et William, suite à une rencontre qui n'aurait jamais du avoir de suite, que nous vivons cette aventure, cette relation platonique. Que nous partageons les émotions des protagonistes, suivons l'évolution de cet échange de lettres, qui en viendra à des fugaces rencontres. L'alchimie entre ces personnages n'est pas sexuelle comme dans la plupart des romances contemporaines, et c'est ce qui permet à Nicolas Carteron de se démarquer. 

    De fait, l'auteur pose des questions pertinentes : où commence l'adultère ? Au premier regard, au premier baiser ? Qu'est-ce qui pousse une femme et un homme, déjà engagés, l'un vers l'autre ? Qu' attendent-ils d'une liaison faite de rencontres secrètes et de mensonges ?

    Personnellement, je pense que tant que chacun est épanoui dans sa vie de couple, il ne sera pas sujet à la tentation, et je ne parle pas physique, pour les femmes, un compliment, un regard, le fait de se sentir belle dans le regard de l'autre suffit.  C'est bien ce que traduit l'auteur à travers les pensées d' Anna. Quant à William, ce personnage très particulier, à la vie réglé au millimètre prés, on peut s'étonner peut-être de sa témérité à sortir du cadre rassurant de son quotidien.

     Néanmoins, la crédibilité et la  cohérente de romance sont aussi la force de ce roman, particulièrement bien construit. L'auteur nous  emmène pas à pas vers la fin de son histoire. Tout ce tient, bien carré avec ses éléments justifiables sur  le pourquoi d'un échange de lettres et pas de mail, sur le mystère qui pèse, sur l'issue finale, sur le dénouement, sur le comportement de certains personnages secondaire. Nicolas Carteron nous ouvre des portes et laisse entrevoir des éléments de réponses sur ce qui concerne l'intrigue parallèle. L'auteur maîtrise la partie suspens et j'avoue,  que malgré mes doutes, il est parvenu à me surprendre. Pour ce qui en est de la relation entre William et Anna, il est aussi teinté de suspens. Cette liaison restera-t-elle platonique ? 

    Le petit bémol, si l'on peut dire c'est le démarrage. Je dois dire que j'ai eu un peu de mal dans les 2 premiers chapitres. Puis tout va crescendo et je me suis passionnée pour cette histoire, merveilleusement narrée avec ses personnages émouvants, touchants que Nicolas Carteron pousse aux questionnements et qui nous incitent à notre tour à revoir, ou a confirmer nos propres idées sur l'adultère.

    Premier coup de cœur de l'année. Et que souhaiter à Nicolas Carteron, si ce n'est qu'à l'image de son héros, il soit reconnu comme l' auteur talentueux qu'il est et le succès qu'il mérite.  Depuis son premier roman sa plume a gagné en maturité, et je suis subjuguée par sa maîtrise des mots  avec lesquels il joue, usant de métaphores et de poésie pour décrire certaines scènes au point de les sublimer. 

     

     

    Avec Gaëlle : son avis ICI

     

     

    Viens on le fait LCL'auteur :

    Nationalité : France 
    Né(e) le : 24 janvier 1989
    Biographie : 

    Nicolas Carteron, jeune écrivain picard , lauréat du prix spécial du jury Véolia du 21e concours de la jeune Nouvelle de Nemours.
    Né à Rosny-sous-Bois le 24 janvier 1989. Il a grandi en Picardie et plus précisément à Crépy-en-Valois dans l’Oise. Doué en sciences, il s’est orienté vers des études techniques, et suivait un cursus dans une école d’ingénieur en électronique et informatique industrielle.

    Amoureux de littérature, il a réorienté son parcours pour se consacrer totalement à l’écriture qui est sa véritable passion.Le vrai déclic se fait à l’âge de 12 ans quand il a entre les mains Jessie de Stephen King. Très vite, il commence à écrire ses propres histoires, sous forme de nouvelles. 

    Le dimanche 26 septembre 2010, il rencontre Yves Grannonio, libraire, à l’occasion d’une dédicace organisée à Brie-Comte-Robert à La Librairie du Château. Ce dernier lit alors un manuscrit que Nicolas avait apporté sur place et est tout de suite convaincu du talent du jeune homme, qu’il encourage à écrire.

    Le 29 mai 2011, il est lauréat du concours de la Jeune Nouvelle de Nemours grâce à sa nouvelle : L’homme qui voulait la peau de Clint. Désormais persuadé « d’être tombé sur une perle rare », Yves Grannonio décide alors de l’éditer et crée pour cela Les Éditions Grannonio, qui publient le 19 octobre 2011 son premier roman, Une Éternité Plus Tard.

     

    Le détail :

    Un roman qui mène romance et suspens et incite à revoir les jugements sur les l’adultère, en faisant preuve d'un peu de tolérance. D'autres sujets sont abordés dans cette histoire, dans laquelle on note une part d'autobiographie, adroitement mêlée à la fiction, que les fidèles lectrices de Nicolas Carteron ne manqueront pas de noter.

    La parenthèse  :

    Pour celles qui souhaitent recevoir un tome dédicacé par l'auteur, le contacter en MP sur sa page FB  . Nicolas Carteron aime converser avec ses lecteurs.

    J'en profite pour remercier, une fois de plus, BookiWooki, membre de Babelio qui m'a fait découvrir cet auteur.

     

     

    Viens on le fait LC

     Mes avis 

     

    Elle était si jolie 

     

    Se souvenir des beaux lendemains

     

    Une éternité plus tard

     

    Quand ta lettre est arrivée

     

    Extraits citations 

     

    " - pour moi, l'amour te fait miroiter ce que tu veux être ou aimerai être dans les yeux d'un autre.  C'est un sentiment inventé par les livres pour t'aider à te raccrocher à un espoir alors  qu'on devrait prendre chaque moment comme il vient."

     

    " Mon coeur bat à présent pour deux femmes, l'amour va à mon épouse et la  passion à Anna"

     

     "quand on trouve chaussure à son pied, il faut apprécier la pointure, à trop vouloir en essayer d'autres, on fini comme le cordonnier, le plus mal chaussé"

     

    " Le seul risque d'être heureux, c'est qu'ensuite, on peut être malheureux" 

     

    " comme j'aimerais que  choisir ne soit pas renoncer "

     

    "Sommes-nous faits pour aimer un seul et unique amant toute sa vie? 
    Pouvons-nous aimer autrement qu’à travers le prisme familial ?"

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 23 Janvier à 09:51
    LADY MARIANNE

    un talentueux et beau jeune homme-
    un ticket pour un diner quelle excellente idée- il va faire un tabac !
    merci pour ton analyse--- tu nous donne envie d'en savoir plus-
    merci pour sa bio-  il ira loin ! bravo-
    bon mercredi- bises-

    2
    Gaelle
    Mercredi 23 Janvier à 16:43
    Je te rejoins sur tout sauf le début. Moi ça M’a pas dérangé au contraire
    3
    Nicolas Carteron
    Jeudi 24 Janvier à 11:29

    Merci beaucoup pour ce magnifique retour de lecture <3

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :