• Wonder LC Anne, Gaelle, Marie

    Wonder LC Anne, Gaelle, Marie Ne jugez pas
    un livre [mot raturé et changé en Garçon]
    sur sa couverture [de même, changé en son apparence]

    "Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire."

    Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n'est jamais allé à l'école. Aujourd'hui, pour la première fois, ses parents l'envoient au collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux ?

    Dans la lignée du Bizarre incident du chien pendant la nuit, un petit bijou de sensibilité et de drôlerie. Un roman irrésistible sur le destin peu ordinaire d'August Pullman, un enfant différent

     

     

     

    Editeur : Pocket jeunesse
    Genre: jeunesse
    Date de sortie: 22/05/2014
    Prix du livre papier : Broché : 17,90€
    Prix du livre numérique:  10,99€
    ISBN:2266249622   

     

     

     

     

    Une LC à plusieurs sur idée de Gaelle et comme d'habitude , une excellent idée

    J'avoue avoir déjà vu cette couverture , sans m'y être vraiment intéressée, à ma décharge , j'ai tellement de livres en attente dans ma PAL

    Gaelle a tente le groupe avec la bande annonce et sa belle distribution avec Julia Roberts, actrice que j'adore

    J'ai été surprise par la construction de ce roman , je pensais que nous la suivrions a travers le regard du protagoniste principal August.

    Eh bien non, ce livre est écrit en plusieurs parties, Les  six des personnages principaux (August, Via, Jack, Summer, Justin et Miranda) racontent leurs versions de l'histoire chronologiquement,au fil des mois, ce qui permet de suivre leurs ressentis et leurs émotions.

    Le roman est réaliste et touchant, le style d'écriture est simple et écrit du point de vue interne, cela donne au lecteur l'impression que les personnages lui parlent, ce qui le met en immersion dans l'histoire et le rapproche d'eux.  Donc  forcement on s' attache à tous les personnages y compris aux secondaires comme le Principal Mr Bocu. Le genre de personne que l'on aimerait  avoir rencontré dans son parcours scolaire,que l'on soit étudiant ou parent, avec son humanité qu'il porte comme un étendard .

    Ce roman est une leçon de vie, redonne un sens aux choses essentielles.

    Non l'apparence n'est pas ce qui nous définit, le physique n'est rien à coté de la beauté de l’âme

    August est vraiment magnifique ! Sa famille parfaite peut sembler stéréotypé à certains, mais elle ne l'est pas, car ce thème est réaliste et touche à ce qu'il a de plus vrai et de plus profond, l'amour des parents pour leur enfant quel que soit le handicap et ces parents sont époustouflants, courage, abnégation m'impressionnent toujours, et je m'interroge parfois sur mes propres limites et ma force de caractère , si j'avais été confrontée un jour à de telles épreuves. J'ai un profond respect teinté d'adimiration pour ces parents, ces femmes extraordinaires qui ne se voient pas comme ça et j'en connais§

    C'est émouvant et drôle. Le style simple donne l'impression de lire le journal intime des différents protagonistes Peut-être manque-t-il le point de vue de maman.

    le lecteur partage donc les angoisses d' August, vit avec lui les rebuffades dont il fait l'objet, la méchanceté et la bêtise humaine, bien plus grave quand elle concerne les adultes. Mais tout n'est pas triste dans la vie D'August au contraire, jour après jour son petit cercle d'amis grandit et les moments  de joie sont nombreux dans ce petit groupe qui résiste dans un petit esquif branlant luttant dans la tempête jusqu'à ce qu'une tornade bouscule tout le monde et le marque à jamais.

    L'auteure sait trouver les mots justes pour narrer une période de transition difficile pour August jusqu'alors super protégé, confronté à plusieurs handicaps (entrée au collège, petit nouveau, image de soi)  qu'il va relever avec brio, grâce à des rencontres qui vont changer sa vie et celle des autres.

    Eh oui, les épreuves grandissent, Via nous le prouve, cette jeune fille va apprendre très tôt à relativiser les petits drames de son quotidien.

    "(...) car la pire journée de ma vie, la pire chute, le pire bleu, la pire crampe ou la pire méchanceté qu'on m'est dites, ce n'est rien à coté de ce qu' August à du subir"

    Outre le thème principal de ce roman, la beauté n'est pas qu’extérieure, Raquel Jamarillo Palacio, nous fait partager le quotidien d'adolescents au collège, confrontés à des choix, poussés par règles informulés qui régissent les liens sur des critères induits depuis Dieu sait quand. Règles auxquelles il est difficile de déroger sous peine de devenir un paria.

     C'est à travers les mots de Via que l'on en sait davantage sur la pathologie d' August et quoiqu'en soit les descriptions il est difficile d'imaginer le physique de ce dernier, d'abord parce que comme il le dit si bien

    "quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire" 

    et puis parce qu'au fil des pages comme tous les amis, proches d' Auggie on s’habitue et on oublie le visage d' August pour s'attacher à ce petit bonhomme formidable Alors bien évidemment lors du dernier chapitre ( la distribution des prix)  j'ai pleuré !

    Je remercie R.J.Palacio pour ce moment, pour ce message de courage, d'optimisme, d'espoir et de foi  en la bonté des hommes, et Gaëlle pour m'avoir entrainé une fois de plus dans une belle aventure émouvante.

    Ps j'ai adoré les préceptes du prof d' Anglais

    UN coup de cœur pour ce roman et j'avoue avoir hâte d'en voir l’interprétation cinématographique

    Je tenais à dire que j'aime la couverture et que je suis contente que contrairement à d'autres pays le titre original n'est pas été traduit, il donne tout son sens à ce roman.

     

     

     

     

     

     

     

    Avec Gaelle, Anne et Marie

     

    Extraits citations

     

    "(...) alors qu'il prend soin de ses créations les plus précieuses par des moyens invisibles à nos yeux, comme des parents qui nous aiment aveuglmement, une grande soeur se sent coupable de chercher à vivreen dehors de vous, un gamin à la voix rauque qui a renoncé à ses amis pour être votre ami. Meme une fille aux cheveux rose qui garde une photo de vous dans son portefeuille, peut être que c'est une grande loterie, mais l'univers, en fin de compte, se  charge de retablir l'équilibre. L'univers prend soin de tous ses oisillons"

     

     

    "voici mon secret Il est simple : on ne voit bien qu'avec le cœur L'essentiel est invisible pour les yeux" Antoine de St Exupery

     

     

    "je serais toujours la grande soeur d'un garçon affligé d'un défaut de naissance: là n'est pas le problème. Simplement, je n'ai pas envie que cette réalité définisse ce que je suis"

     

    "on a passé tellement de temps à répéter à August qu'il était normal qu'il croit être comme les autres  Le problème c'est qu'il n'en est rien"


     

    " j'aimerais bien que ce soit tous les jours Halloween. On porterait tous des masques Comme ça,on pourrait prendre le temps d’apprendre à se connaitre avant d dévoiler nos visages"

     

    " c'est pour ça que les bonnes actions sont  comme des monuments Construits de souvenirs et non de pierres"

     

    "ses paroles douces m'ont apaisé Mais aucun mot ne pourra jamais changer mon visage"

     

    "lorsqu'on a le choix entre juste et être bon, il faut choisir la bonté"

     

    "la seule raison pour laquelle je ne suis pas ordinaire, c'est que les autres me voient comme ça"

     

    © R.J. Palacio

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Khanel
    Jeudi 12 Octobre à 20:01
    Un pur bonheur ce livre
    2
    Jeudi 12 Octobre à 20:26
    Je ne sais pas si tu as lu ma critique, mais toutes nous nous rejoignons pour un coup de cœur et merci à Gaëlle de nous avoir entrainées dans cette belle lecture
    3
    Gaoulette
    Jeudi 12 Octobre à 21:35
    Je suis super contente de l’avis général. On se donnera nos avis sur le film aussi. Encore une fois Maribel tu assures en critique
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :