• Comment je suis devenu Malcom X

     

    Comment je suis devenu Malcom X   Les parents de Malcolm l'ont toujours poussé à réaliser ses rêves. Mais comment Malcolm Little peut-il continuer à espérer après le meurtre de son père et l'internement de sa mère en hôpital psychiatrique ? D'autant que ses professeurs lui rient au nez lorsque Malcolm leur confie vouloir devenir avocat. Devenu orphelin, privé de ses frères et soeurs, Malcolm décide de fuir ce monde dominé par les blancs, d'abord à Boston, chez sa demi-soeur, pour s'étourdir de musique, d'alcool et de danse, avant de partir à Harlem, et de devenir un escroc accompli. Emprisonné pour vol à l'âge de 20 ans, Malcolm découvrira la religion musulmane, rencontrera la foi et deviendra Malcolm X, grand prêcheur militant pour la défense du peuple noir.

     

    Editeur : Bayard ( 18/10/2017)  
    Collection : Jeunesse
    Langue : Français
    ISBN 2747090469  
    Prix éditeur : 17,90
    Disponible en e-book :11,99€ 

     

     

     

     

    Qui ne connait pas Malcom X et son tragique destin ? Mais que connait le public de l'avant Malcolm ? De son chemin semé d'embuches qui déterminera sa destinée ?

    C'est ce que nous raconte sa fille Ilyasah  Shabazz dans cette fiction ( c'est elle qui le précise)sous forme de biographie narré par le protagoniste principal Malcom Little, ce qui rend la lecture plaisante.

    C'est la période de 1925  à 1946 qui sera la toile de fond de cette aventure humaine, bien avant que Malcom devienne  El-Hajj Malek El-Shabazz, la somme de tout ce qu'il a été, le fils de son père,Malcolm Little, Red, Détroit Red.

    C'est ce le message que veut faire passer sa fille.  Un destin tout tracé ?   Le destin que l'on se choisit avec les moyens que l'on se donne malgré les embuches et le chaos ?

    L'auteure est claire dans ses notes, elle veut donner l'espoir à tous ceux qui doutent, qui chutent en leur montrant à travers ce récit, que la preuve en est, son père malgré son passé a pu devenir ce qu'il a souhaité être.

    Donc nous le suivons de la petite enfance  durant laquelle notre protagoniste vole pour étancher sa faim, à sa porte de sortie en allant vivre avec sa demi-sœur Ella et son penchant pour la rue.

    Ses rencontres feront de lui un petit voyou, tenté par l'argent facile,ébloui par son succès auprès de filles, et l'acquisition d'une sorte de statut social, alors que ses rêves ont été brisés ne pouvant être avocat car  il est Juste un nègre.

    Ce n'est donc pas que les aventures chaotiques de Malcolm que nous fait partager Ilyasah Shabazz, mais la vie d'un peuple victime de la suprématie blanche, de ségrégation, mais aussi tout un art de vivre à travers  l’influence  musicale marqué par le jazz et les plus grands musiciens de cette époque Duke Elligton, Billie Holiday et sa célèbre chanson Strange Fruit qui fait allusion aux lynchages et aux pendaisons. C'est l'époque des zazous, du défrisage des cheveux et d'un mode vie de l'après guerre que nous offre l'auteure. Tout une atmosphère particulièrement bien retranscrite dans laquelle le lecteur s'imagine rire et danser, mais aussi s'insurger et s'apitoyer.

    Donc être noir en 1930 n'est pas une sinécure, encore plus quand on est militant, que l'on se bat pour le droit des noirs et que les messages du père prêcheur (chrétien) ne sont plus que des mensonges pour le jeune Malcolm qui trouve alors dans la rue et les escroqueries ce qu'il croit sa place.

    Alors comment suite à son incarcération ce jeune délinquant a pu devenir ce leader luttant pour le droit de Afro-Américains et devenir un figure emblématique? 

    Eh bien cette période de prison n'est pratiquement pas traitée dans ce roman, dommage.

    J'aurais aimé en savoir plus. Comment et pourquoi toute une famille élevée dans la foi chrétienne dispensée par des parents aimants l'abandonne pour la religion musulmane ? Que trouve-t-on de plus ?

    J'ai beaucoup de mal à comprendre ce revirement religieux, j'aurais donc aimé savoir ce que le jeune Malcolm a trouvé comme écho dans la Nation of Islam. 

    Au terme de ma lecture je m'interroge toujours sur cette question existentielle du destin.

    Que serait devenu Malcom si Ella ne l'avait pas accueilli chez elle, S'il avait suivi le chemin qu'elle souhaitait pour lui, S'il n'avait pas fait certaines rencontres ?

     Oui cette histoire nous fait nous interroger sur notre destinée. Sommes nous victimes de nos choix ? Les écueils comme pour Malcolm sont-ils nécessaires pour grandir ? Sont-ils nécessaires pour que la somme de tout fasse ce que nous sommes ?

    Qu'est-ce que le Destin ?

    Celui de Malcom était-il tout tracé et qu'il devienne comme l'avait prédit son père un grand prêcheur ?

    Je pense qu'il n'existe aucune vraie réponse, alors chacun penchera pour ce qu'il veut, c'était la Destinée de Malcom de devenir El-Hajj Malek El-Shabazz , où il l'est devenu suivant ses propres choix, mais la encore est-ce vraiment des choix ?

    Je conclurais en disant que ce fût une lecture passionnante, me revoyant sans cesse à des recherces plus approfondie sur le personnage, le contexte musical, la danse pour ce que je connaissais pas de ce cette toile de fond.

    Et j'avoue avoir très envie de lire l'autobiographie de Malcom X, mais il semble que l'édition soit épuisée. Peut-être que suite à ce livre, elle sera relancée qui sait.

    Un roman jeunesse, mais pas que pour les ados, à l'écriture fluide, qui transmet des valeurs et qui est ludique tout en étant éducatif, traitant d'une période de l'histoire à la fois culturelle et sociale. Merci à babelio Masse critique privilège et les éditions Bayard pour ce roman

     

     

     

     

    Strange fruit

     

     

    Une image bien différente de celle que l'imagine à travers le portrait brossé par sa fille  dans ce livre.

     

    Extraits citations

     

    "- Ils me prenaient  tous pour une Blanche. C'est ma seule façon d'avoir du travail"

     

    " A partir de cet instant j'ai arrêté de prêter attention à ses paroles. Notre père n'était pas là. Il n’était plus là et moi j'avais faim"

     

    "Mon père n'aurait jamais pu se comporter comme ça. Il savait se défendre, ne jamais s’incliner. Idem pour ma mère; Voilà pourquoi le monde des Blancs les avaient broyés"

     

    "-Peut être que si le monde était juste, mais tel qu'il est, on doit se serrer les coudes,ajoute-t-il (... )Tu le saurais, si tu ne venais pas de nulle part"

     

    "- C'est la vraie vie mon garçon a repris Mr Ostroxski. Meme si tu es excellent en classe, une fois franchies ces portes, tu es juste un Nègre"

     

    Ma vie en a été bouleversée. Quel intérêt de retourner à l'école après cette révélation ? Je n'avais pas besoin de diplôme de fin d'études secondaires pour être un Nègre"

     

    " Qu'on l’appelle Dieu, qu'on l’appelle Allah... Je ne vois qu'une chose : aucun dieu ne se préoccupe de nous. Sinon pourquoi seront-on ici ?"

     

    "la prison est faite pour vous briser, mais je suis déjà en pièces. Ces  barreaux ne peuvent rien me prendre qui m'est déjà été enlevé"

     

    "tout ce qui s'est passé avant cez jour compte; je suis la somme de ce que j'ai vécu jusqu'ici"

     

    " Je suis le fils de mon père. Ils seront toujours à mes trousses. Mais je ne plierais jamais"

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle guitton
    Mardi 7 Novembre à 21:19
    C’est bizarre quand on lit ta critique je Ne l’aurays Pas classer en littérature jeunesse. Mais je trouve bien de pousser les jeunes à connaître Malcom X. Il me tarde de le lire. Mais beaucoup plus tard.
    2
    Mercredi 8 Novembre à 06:46

    Surement intéressant ! bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :