• The rain : Après l'apocalypse LCJe m'appelle Ruby Morris. Je déteste la pluie. Je vais vous dire un truc étrange au sujet des apocalypses, un truc que je ne savais pas avant d'en vivre une. Ça a l'air assez horrible, hein ? Faites-moi confiance... Ça peut toujours être pire. C'est ce qui arrive quand vous êtes seul, qu'il y a eu une apocalypse mondiale et que vous espérez l'arrivée de votre père comme il l'avait promis, mais qu'il ne se pointe pas. Alors qu'est-ce que vous allez devenir ? Et chaque jour, vous essayez de ne pas vous poser la uestion... Tout va bien se passer. Ou pas...

     

    Editeur :  Bayard jeunesse
    Genre:  Dystopie
    Date de sortie: 14/03/2018
    Prix du livre papier : Broché  15,90€  Numerique : 10,99 ( mouais ! )
    ISBN: 274705280X 

     

     

     

     

     

     

    The rain : Après l'apocalypse LCUn 2e tome qui réserve bien des surprises.  Cependant j'avoue que dans le premier tiers du roman, l'action peine à se mettre en place..

     Nous retrouvons Ruby 15 ans rejetée par les dirigeants de la base militaire et qui a préféré retourner chez elle plutôt que rester à Salisbury avec les autres bons "bons à rien"  qui se sont organisés pour survivre.Elle découvre ainsi que son père est venue la chercher et elle attend donc son retour pendant une durée indéterminée. Son univers  est réduit à peau de chagrin. Qu'est donc devenu le voisin responsable de la mort de son père, les évadés de la prison ?  le lecteur ne le saura jamais. Quoiqu'il en soit pour des raisons peu clairement définissables. Nous avons donc une jeune fille de 15, qui préfère vivre isolée jusqu'à ce que  Saskia réapparaisse soudain sans crier gare. Pourquoi ? Comment ? Encore des questions qui ne trouveront jamais de réponses.

     Un nouvel objectif induit pas Sask se dessine et  notre héroïne va vivre de  nouvelles  péripéties qui vont ainsi réunir  certains personnages du premier tome. N'est-ce pas ce dont le lecteur rêvait ?

    Voici donc Ruby de retour à la base, d'un coté " les bons", de l'autre "les inutiles". Rien n'a changé dans le cas Ruby jusqu'à ce que certains rebondissements surprenants changent la donne et enfin l'histoire prend du sens et j'avoue que jusqu’alors je me demandais où voulait bien nous emmener l’auteur en dehors des grandes phases d’introspection de notre héroïne.

    Cependant tout est plutôt confus, fouillis et peu crédible. OK on est dans une dystopie, cependant de nouvelles questions viennent me titiller, et je ne peux en parler sans spolier.

    Bref de rebondissements en rebondissements, même si parfois on a l'impression de tourner en rond, le lecteur parvient en fin de tome, car malgré tout c'est addictif, même si la lecture a été moins   fluide que dans le premier tome. Tout d'abord parce que j'ai détesté les  nombreux passages en majuscule ! OK c'est pour nous signifier que Ruby est en colère et le tout est narré dans le genre journal intime. Cependant j'ai trouvé ceci désagréable à lire.

    Bref pour moi une deuxième opus d'un niveau en dessous du précédent qui nous mène vers une conclusion somme doute assez  abrupte et inattendue . Les anti-héros restent  attachants  quand bien même Ruby m'a énormément agacée.

    De nombreuses questions restent sans réponses et certaines situations à mon sens pas crédibles, comme celle-ci par exemple ?  Comment la communauté croisée par Ruby peut-elle atteindre cette destination finale ? Qu'est devenu le groupe de Salisbury ? 

    Malgré mes bémols je reconnais que la saga est addictive, y compris ce tome car le lecteur attend des réponses. La dystopie est  au départ originale et  aurait pu être une bonne dystopie jeunesse mais ce tome 2 gache un peut le tout. Cependant je reste déçue par cet opus alors que le premier était prometteur. 

     

    The rain : Après l'apocalypse LC

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Outlander : Le Chardon et le Tartan1945 : Claire retrouve son mari pour leur lune de miel dans un village écossais. Au cours d’une balade, elle découvre un menhir auquel la population locale voue un culte particulier. En s’approchant pour le toucher, Claire va comprendre pourquoi : elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille. Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au coeur de la lutte opposant Écossais et Anglais. L’un des combattants est le sosie de son époux, mais Claire aura tôt fait de comprendre que présent et passé ne se ressemblent pas… et qu’il lui faudra faire un choix !

     

    Editeur : J'ai lu
    Genre: Romance  historique
    Date de sortie: 20/08/2014
    Prix du livre papier : Poche 16,00€
    Version numérique: 5,99 €
    ISBN: 2290106097 

     

     

     

     

    Outlander : Le Chardon et le TartanPremier tome de la saga parue en France en 1995, il ne manque donc pas d'avis sur la question, d'autant qu'une série dérivée cartonne sur Netfix. Fan du genre romance historique je n'ai pas résisté à l'attrait de cette interprétation télévisée. Mais avant de me lancer dans le visionnage de la version cinématographique, j'ai préféré lire les romans d Diane Galbadon tout en suivant les épisodes sur Netfix au fur et à mesure.

    Je vais donner un énième avis qui ne changera en rien la la popularité d'une saga à succès qui comporte pas moins de 10 volumes, certains volets étant si imposants  qu'il a fallu les scinder en 2. Ce premier chapitre pour lui seul  600 pages version papier et 776 en epub.  Je tiens tout d'abord a dire que la série, pour les épisodes que j'en ai vu jusqu'alors,  est proche du roman avec quelques libertés sur l'ordre des événements parfois, ce qui ne m'a pas dérangée. Mais laissons de coté la  série pour se concentrer sur les romans de Diane Galbadon.

     Ce premier tome est particulièrement addictif. Malgré le nombre impressionnant de pages, le talent de l'auteure est tel que l'on ne voit pas le temps passer et l'on a du mal à abandonner sa lecture. J'ai du renoncer à celles en cours, tellement  les aventures de Jamie et Claire sont captivantes

     L'auteure nous transporte dans une épopée historique des plus enrichissantes.( Fans du genre, foncez !) mais pas que. Le contexte y est particulièrement  décrit sur tous les tableaux, paysages, mode vie sans que cela soit ennuyeux. Nous sommes en immersion totale dans l' Ecosse du XVIIIe siècle. C'est là que nous partageons le quotidien de Claire qui vient du futur. Un futur dans lequel elle est une jeune femme moderne qui n'a pas la langue dans sa poche, ce qui donne des dialogues percutants. Claire une femme du XXe siècle, une battante qui a connu l'horreur de la seconde guerre mondiale, que l'on n' obligera jamais à faire quoi que ses soit contre son gré. Même Jamie aura du fil à retordre avec elle.

    Un mélange de genre particulièrement maîtrisé avec des personnages hors du commun. Leçon d'histoire anglaise et Ecosse ludique, intrigues palpitantes, romance entre Jamie et Claire époustouflante et magnifique qui séduira les romantiques.

    Le lecteur se demande quel impact la Claire du futur va pouvoir avoir sur les événements de 1745 ? Une Claire qui dénote dans le paysage dans un contexte dans lequel la femme du XVIIIe n'a qu'un seul rôle à jouer. Et notre héroïne avec son caractère bien trempée ne va guère se plier  aux conventions sociales qui régissent les femmes de l'époque. On note une part de féminisme dans l’approche de ce roman. Claire nous charme, comme elle charme tous ceux qui font sa connaissance.

    Quant à Jamie, ce jeune et beau écossais de 23 ans il est irrésistible. Beau dedans comme dehors. Forcement il nous séduira comme il  séduit Claire au point que celle-ci se retrouva face à des choix cornéliens. Pourtant sa vie en 1745 est menacée à tout instant, et un mari l'attend dans son autre vie. L'on se demande donc quels seront ses décisions quand la possibilité de rentrer se fera et  existe-t-il une possibilité de rentrer ?

    Le lecteur se laisse transporter dans les aventures du couple narrées par Claire. De rebondissement en rebondissement, il tremble et s’émeut pour lui. La vie au XVIIe en Ecosse est compliquée pour un fugitif recherché par les Anglais, surtout quand un chef de garnison dangereux et sadique comme Jack Randall est à vos trousses. Randall, l'ancêtre de Franck, le mari du XXe siècle de Claire à la ressemblance  frappante avec ce dernier, un homme dangereux pour Jamie, mais aussi pour Claire. Mais le danger pour cette dernière ne tient pas qu'à l'ancêtre de Franck mais à tous les hommes qu'elle croise sur sa route et qui veulent abuser d'elle.  Dans ce contexte historique, le viol n'est pas qu'un problème du XXe siècle. Il fait parti du paysage, les femmes sont peu  considérées, leur rôle est réduit à bien peu de choses. sans compter que la jeune femme est soupçonnée d'espionnage par les 2 groupes d'opposants, les Anglais et le Clan MacKenzie. Et tous les moyens sont bons pour la faire avouer.

    Au fur et à mesure que l'on avance, nous ne sommes pas au bout de nos surprises quand nous découvrons les raisons profondes de l'entêtement de Randall à poursuivre Jamie. J'avoue que l'auteure m'a énormément étonnée, nous menant sur des chemins inattendus, nous faisant partager des moments forts avec des passages difficiles à lire qui peuvent heurter certains lecteurs.

    Les aventures de nos protagonistes nous laissent peu de répit, tant elles sont passionnantes, les personnages principaux attachants, bien campés et charismatiques, tandis que d'autres nous révulsent.

    De chapitre en chapitre la question que je me pose, c'est : qu'elle est donc l'implication de Claire sur les évenements de 1745 ? Va -t-elle modifier le futur, et par effet rebond sa propre vie ?

    Et où est la vérité, si elle était ailleurs ? Ne faut pas voir l'aventure à l'envers ?

    C'est un énorme coup de cœur pour ce premier opus. Je comprend l'engouement du public, pour la version écrite et la série. Une saga historique particulièrement bien documéntée qui tient aussi de la fantasy avec des scènes érotiques mais aussi de violence dans un siècle dans lequel les fiers Highlanders luttent contre la domination Anglaise. L'Histoire dans l'histoire.

    Quitter Jamie est Claire est difficile et je vais terminer mes autres livres en cours que j'ai abandonné pour me consacrer totalement à ce tome qui m'a tenu en haleine, éveillée tant je ne pouvais le lâcher, m'a stressée et émue dans certains passages. J'espère que ma binôme Gaelle me  rejoindra sur cette épopée historique qui devrait lui plaire.

     

    Outlander : Le Chardon et le Tartan

     

     

     

     

     

     

     

     

    Extraits citations

     

     

    "Car là où il y a tout l'amour, il n'est plus besoin de paroles. Il est tout. Il est immortel et se suffit à lui- même"

     

    "- Oh, oui, Sassenach, répondit-il d'un ton narquois. je suis ton maître... et ton esclave. Il semble que je ne puisse posséder ton âme sans perdre la mienne."

     

    "Tu es le sang de mon sang, la chair de ma chair, 

    Je te donne mon corps, pour que nous ne fassions  qu'un, 

    Je te donne mon âme jusqu'à la fin des jours."

     

    "- je ne sais pas si vous pouvez comprendre.. Ce qui m'est arrivé fait partie de moi au même titre que mes cheveux roux ou ma façon de marcher. Les gens le savent le pensent mais n'y pensent pas, cela ne change en rien  leur façon de me traiter. (...)

    - mais  s'ils voyaient de leurs propres yeux les séquelles de la flagellation, ce serait. (...)

    - ... plus intimidant peut- être. (...) Si Alec voyait mes cicatrices, il ne pourrait plus me voir sans penser à mon dos (...)" 

     

    "- la qualité du pardon se mesure à sa douceur"

     

     

    J"e crois qu'on a tous en nous un petit espace qui n'appartient qu'å nous, comme une forteresse, notre refuge le plus intime. C'est peut-être notre âme, cette chose qui fait qu'on est soi-même et personne d'autre. C'est un endroit qu'on ne montre à personne, sauf parfois à quelqu'un qu'on aime beaucoup "

     

    "Je fis une dernière tentative.
    -Et cela ne vous ennuie pas que je ne sois plus vierge ? demandai-je.
    Il hésita un moment avant de répondre:
    -Pas tant que vous ne voyez aucun inconvénient à épouser un puceau."

     

    "L'histoire n'est que la somme de tous nos actes réunis."

     

    "Je peux endurer ma douleur, mais pas la tienne. Je ne le supporterais pas."

     

    "- Comment s'est passée ta première fois, Jamie? T'as saigné? cria la voix graveleuse, facilement reconnaissable, de Rupert.
    - Non, mais si tu ne la fermes pas, c'est toi qui vas saigner, rétorqua Jamie."

     

    "Une marque identique à la mienne. Ici, en ce temps, la marque de Satan ou celle d'un grand sorcier. Mais, pour ceux de mon époque, la simple et banale petite cicatrice ronde du vaccin du BCG."

     

    -Sassenach ?
    -Oui.
    -Tu sais, la forteresse dont je t'avais parlé, celle que je porte en moi ?
    -Oui, alors ?
    -Elle n'est pas totalement détruite. Et il me reste encore un toit pur m'abriter de la pluie."

     

    "- Pendant qu'on grimpait sur cette colline, hier, j'ai prié de toutes mes forces. Pas pour que tu restes, ça ne me semblait pas juste. J'ai prié d'avoir la force de te laisser partir. J'ai dit : "Seigneur, si j'ai jamais fait preuve de courage dans ma vie, c'est aujourd'hui qu'il m'en faut. Aidez-moi. Rendez-moi assez fort pour ne pas tomber à ses genoux et la supplier de rester."
    Il me regarda en souriant.
    - C'est l'épreuve la plus dure que j'aie jamais traversée, Sassenach."

     

    © D. Gabaldon


    votre commentaire
  • Eh hop le préquel est terminé

     

    Quelques chapitres sur Wattpad 

    en cours de relecture chez mes beta. Moi je laisse décanter en attendant.

     

     


    2 commentaires
  • Ta nouvelle vie commence ici LC SPSolène jeune veuve, mène une vie intense au sein de la maison d’édition parisienne dans laquelle elle travaille, entourée de ses amis qui souhaiteraient la voir refaire sa vie. La veille de son anniversaire, elle reçoit le courrier d’un notaire l’informant qu’elle est l’unique héritière de Soline Balavenne. Mais qui est donc cette inconnue qui lui lègue tous ses biens ? Solène accepte cet héritage : un phare sur l’île de Bréhat, en Bretagne. Elle quitte Paris pour s’installer sur l’île et s’engage dans un chemin initiatique à la découverte de cette femme, au travers des lettres qu’elle a dissimulé dans le phare. Dans cette quête sur ses racines, elle rencontre Erwan, un homme taciturne et peu enclin envers les touristes qui viennent coloniser Bréhat.

     

    Editeur :  Auto-édition
    Genre: Romance sentimentale
    Date de sortie: 28/4/2018
    Prix du livre papier : Broché  12,00€  
    Version numérique: empruntable sur Kindle, 0,99 € à l'achat
    ISBN: 1980903727 

     

    Ta nouvelle vie commence ici LC SP

    Je remercie l'auteure Véronique Masagu de nous avoir contacté ma binôme Gaoulette et moi, par l'intermédiaire de Babelio pour nous proposer ce SP.  Ce qui nous a permis de faire une nouvelle LC. Il n'est pas facile d'être remarquée en auto-édition,  d'être remarquée tout court  quand on est auteur débutant, chaque avis compte. Tout au moins quand il est positif. Personnellement je  ressors avec un avis mitigé. 

    Tout d'abord parlons du décor de cette idylle, oui bien sur le lecteur sait où il se trouve et visite l''Île à travers une énumération de lieux, mais qu'en est-il de l'ambiance, des senteurs marines, des paysages ? Eh bien ceci m'a manqué pour visualiser cette île de Brehat que je ne connais pas. Pour beaucoup de lecteurs, elle a suffit à les faire rêver, mais perso, il m'a manqué un petit quelque chose dans cette visite touristique, malgré le fait qu'on s'y sente bien. De plus le lecteur que je suis aurait aimé qu' Erwan qui aime son île nous la fasse partager sa passion, et les quelques légendes ne m'ont pas suffit.

    Pour le reste l'écriture est plutôt scolaire, cependant une fois entrée dans l'histoire je m'y suis habituée.

    Celle-ci est bien construite, bien que trop convenue, et la romance  entre les 2 protagonistes arrive bien vite, le bourru Erwan, quel âge a -t-il ?, tombe rapidement sous le charme de Solène et réciproquement, un peu dommage, mais en 140 pages environ... forcement. Personnellement, j'aime les histoires d’amour qui se construisent ou qui sont plus complexes. Le personnage d' Erwan aurait mérité d'être plus travaillé. Solène, on comprend aisément ses états d'âmes, ces inquiétudes et ses sentiments. 

    Les coups d'éclats  et les rebondissements sont un peu étonnants avec les réactions excessives des personnages et  la relation de Solène avec sa grand mère trop téléphoné pour les besoins de l'histoire et pas vraiment réaliste (désolée c'est la soignante qui parle)

    Malgré tout c'est une jolie histoire feel good  avec des thèmes récurrents d'une romance,  abandon, deuil, reconstruction, qui se lit en quelques heures sur un transat à la plage, sans prise de tête pour que l'on ne cherche qu'à passer un agréable moment de détente.

    Une fin donc sans surprise mais telle que l'attendue dans ce genre de romance qui trouve sa place dans le style Harlequin.  Personnellement j'ai un faible pour les romances plus longues qui permettent qu'elles soient plus abouties.

     

    Ta nouvelle vie commence ici LC SP

     

     

    Avec Gaelle


    4 commentaires
  • Autiste ...et AlorsCe voyage littéraire et photographique vient bousculer les clichés et toutes les idées reçues que l'on peut avoir sur l'autisme. Tous les sujets de la vie sont abordés : L'école, le sport, la musique, la famille, l'amour, l'environnement...dans une volonté de sensibiliser le plus grand nombre, tout en découvrant les visages de l'Autisme Pluriel d'aujourd'hui.
    Ce livre témoigne d'une révolution lancée par les familles d'enfants autistes. Des familles qui luttent pour intégrer leurs enfants autistes dans la société et faire respecter leurs droits fondamentaux. Olivia Cattan, journaliste, mère d'un enfant autiste, et Présidente de SOS autisme France, a voulu montrer leur quotidien et abordé tous les sujets de la vie : La famille, les Pères, les Mères, la Fratrie ; La santé, l'école, l'emploi, l'Art, le sport, l'amour, la croyance, la vieillesse, la précarité. 
    Dans cette enquête poussée, elle alerte les pouvoirs publics sur le manque de Médecins spécialisés et de personnel formé, l'absence de prise en charge adaptée et d'Education, et de programmes de Recherche sur l'autisme. Elle soulève également les interrogations qui pèsent sur le lien entre l'autisme et l'environnement. L'autisme qui touche en France 600 000 personnes; 1 enfant sur 100.

     

    Editeur :  Max Milo
    Genre: Santé, Reportage
    Date de sortie: 3/5/2018
    Prix du livre papier : Broché  24, 90€  
    ISBN:  2315008670

     

     

     Autiste ...et AlorsQu'est-ce que l'autisme, quelles sont nos connaissances sur le sujet, nos à priori ?

    L'auteur remonte à l'attribution de ce terme, aux causes présumés de l'autisme. Génétique ? La relation mère enfant ? La cause environnementale est à ce jour la plus plausible tandis que celle de la mère tend à reculer.

    De la même manière l'étiquette de pathologie mentale, qui a longtemps maintenu ses enfants dans des institutions spécialisés, voire psychiatriques, tend aussi à disparaître et redonner la vraie place à ses enfants différents auxquels il faut donner les moyens de trouver une place dans la société et leur offrir un avenir possible.  

    Ainsi l'auteure démontre que des dépistages précoces sont bénéfiques aux enfants afin de l'aider rapidement. De même il nous faut poser un autre regard sur l'autisme sur lequel la population ne porte toujours pas un regard bienveillant ( mais c'est aussi le cas pour tous les autres handicaps). L'individu a besoin de se reporter à la NORME et de nous interroger alors sur cette normalité établie par qui et au nom de quoi ?

    Ce livre vous pousse aux questionnements : qu'est ce qui nous empêche d'être bienveillants envers les autres, ces autres dont on ne comprend leur mode de fonctionnement et qu'il faut décoder . Est-ce notre propre peur de ne pas réussir à les comprendre, à les aider ?   Pour ce qui en est de l'autisme, comme pour tout, il nous faut sortir de nos préjugés et cesser de mettre des individus dans des boites. Accepter cette différence. Après tout ne s'enrichit-on pas l'un de l'autre justement dans la différence, car nous sommes tous uniques donc  forcement  parfois insaisissables ? Ouvrons donc nos esprits  parfois étroits, et  oublions nos préjugés pour avancer, et nous développons, ou apprenons, la tolérance.

    On ressort de cette lecture choqué et furieux de voir autant de discrimination  qui ne fait qu'ajouter ainsi de multiples  barrières aux possibilités de voir progresser un autiste et au parcours du combattant des parents. C'est ainsi que l'on découvre que les sports, la danse, la musique qui leurs sont bénéfiques leur sont refusés, souvent, par des individus bien pensant qui ne voient que le risque d’éléments perturbateurs, par méconnaissance et  manque de moyens aussi, ces enfants ayant besoin d'un accompagnement pour  les aider.

     On s’étonne  de constater une disparité entre la prise en charge de ces enfants en France et dans les pays anglo-saxons  et de se demander pourquoi ? 

    Les chapitres sont courts et concis. Ils expliquent, proposent des solutions, mettent en avant les parents, les soutiens. Le tout est agrémenté de magnifiques photos, d’anecdotes.

    C'est émouvant, enrichissant, et révoltant aussi, nous mettant en colère contre cette société discriminatoire, qui peine à mettre en place  ses propres lois.  

    Certains témoignages sont perturbants et touchants. On ne sort pas indifférent de cette lecture quand on constate  que les droits des autistes sont bafoués au pays des droits de l ' Homme. Cherchez l'erreur.

    Une lecture qui donne envie de s 'investir  dans une cause juste, pour l'avenir d'enfants. Et étonnement on ne songe qu'à l'autiste enfant, on en oublie qu'ils deviennent adultes et que les difficultés d'intégration dans une société dans laquelle on fait peu de cas  de leur devenir. Pourtant il est prouvé que les autistes sont de par leur mode de "fonctionnement" très recherchés par les chasseurs de tête dans certains pays, tous bien sur ne sont pas des génies, mais la preuve est qu'il faut leur donner une place dans la société comme tout un chacun.

    Je remercie Masse Critique Babelio et les éditions Max Milo pour ce magnifique livre.

     

     

    Autiste ...et Alors

     

     

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires