•  

    Endgame: les règles du jeu LC

     

     

    IL FAUT METTRE FIN À ENDGAME.JOUER POUR GAGNER OU SE BATTRE POUR LA VIE ?  Les Joueurs vont terminer Endgame? selon leurs propres règles. Les vrais héros se révèlent et les plus puissants ne sont pas ceux que l'on croit. Et il y a l'étrange Stella, qui semble en savoir plus qu'elle n'en dit, et leur propose une alliance. Faut-il lui faire confiance ? Suspense insoutenable et émotion : au c?ur de l'action la plus intense se profilent les interrogations fondamentales d'êtres complexes, profondément humains.Un final audacieux, captivant, vibrant : le dénouement magistral d'un grand roman.LISEZ LE LIVRE.TROUVEZ LES INDICES. DÉCRYPTEZ L'ÉNIGME.

     

     

     

    J'étais assez impatiente de reprendre cette saga,  j'attendais donc beaucoup, déjà de part le titre et  pour l'évolution de la situation. J'attendais surtout des réponses. Plus même que l'issue de cette histoire.

    En début de ce tome il ne reste plus beaucoup de joueurs, que j'éviterais de citée pour ne pas spolier.

    Des joueurs qui comprennent enfin qu'ils ont besoin de s'unir , mais se feront-il confiance?

    Des joueurs qui perturbent l'ordre des choses , qui souhaitent mettre un terme à ce jeu dont le but ultime est truqué et qui n'étant pas parvenus à détruire la Clef du Ciel ce qui aurait pu mettre un terme à Endgame, se liguent pour la sauver, tandis que d'autres continuent à jouer et que certains sont totalement frappés à la limite schizophrène.

    Nous les suivons donc et l'on s'attache davantage à certains d'entre eux. Chacun participant désormais pour ces propres motivations : l'avenir de la planéte, la vie de petite Alice, la vengeance.

    Dans ce tome j'attendais beaucoup de l'entrée en scène de Stella tout ça pour quoi ?

    Je vais l'avouer dès à présent , je suis frustrée, me suis perdue dans la complexité de ce tome, certaines situations sont peu realistes, d'autre tellement métaphysiques que je ne les ais pas comprises.

    Bien sur j'ai saisi le message de base, l'amour et la vie sont plus fort que tout  et la lumière triomphe du coté sombre. Cependant ça ne me suffit pas !

    Je n'ai toujours pas la réponse à ma question : Pourquoi ? Pourquoi ce jeu ?

    L'histoire reste addictive et les rebondissements fréquents, mais j'avoue que j'ai failli m'étrangler devant certains dénouements. 

    Un final prévisible mais pas à la hauteur de mes espérances, trop de questions sans réponses et d'autres qui me satisfont qu'à moitié.

    En conclusion je dirais que je suis très déçue et très  frustrée.

    J’espérais connaitre les règles du jeu, je me demande l’intérêt d' Ea et de sa fille Stella, des liens de cette dernière avec l'équipe de la CIA, quel est l'objectif de réunir le différentes clefs pour les extraterrestres créateurs, le rôle de kepler 22b, je m'interroge sur les raisons de la révolte de la lignée de Sarah.  Et je ne cite pas tout encore.

    Je me demande si quelque chose m'a échappé dans ce tome qui conclut une saga au départ intrigante, avec de beaux voyages dans des sites mythiques et mystérieux, une lutte sans merci de nos joueurs , des jeunes gens formés pour tuer, et j'ai l'impression d’assister aux jeux du cirque dans l'empire Romain avec ses gladiateurs qui tuent pour survivre si se n'est que je ne suis même pas sûre que ce soit le but des Créateurs.

    Bref j'ai l'impression  de n'avoir rien compris à toute cette saga.

    Cependant je pense qu'une version cinématographique peut être sympa , car elle devrait être rythmée et pleine de rebondissements. 

    Maintenant que j'ai terminée cette saga je me suis penchée sur les chroniques , et je crois que je vais être l’extraterrestre ce service avec mon avis négatif sur ce tome.

     

     

     

    avec Gaelle

     

    Enregistrer


    2 commentaires
  •  

     

    Deuxième mi-temps

     

     

    « Je n'ai pas eu le choix. Tout le monde aurait fait pareil à ma place. En revanche, ce que tout le monde n'aurait pas fait, c'est ce que la famille de mon donneur ou de ma donneuse a fait. Eux avaient le choix. Et ils ont choisi de me donner la vie. »Pierre Ménès a subi une double greffe du rein et du foie. Sans elle, il était condamné. Dans ce livre bouleversant, il raconte pour la première fois l'insupportable attente, la dégradation de son état, la lourde opération et la douleur de ses proches. Mais il partage aussi l'espoir, le soutien indéfectible de l'amour de sa vie Mélissa, la solidarité de son entourage, les visites de grands joueurs de football et les mots d'anonymes, qui l'ont aidé à tenir bon dans les moments les plus durs.Pierre Ménès témoigne aujourd'hui pour rappeler l'importance du don d'organes ? 21 000 personnes sont dans l'attente d'une greffe ? dans un hymne à l'amour et à la vie. 

     

     

     

    Je ne suis pas du tout foot, donc imaginez bien que je ne peux être fan de ses commentateurs sportifs et animateurs et journalistes.

    Pour autant je suis curieuse, ceux et celles qui me suivent le savent,  et je suis éclectique.

    Sur ce coup-ci c'est ma fille qui  m'a incité à faire cette découverte, parce qu'elle, elle l'est fan de football et d'autres sports d'ailleurs, elle connait les joueurs des différents clubs outre un des plus populaires d'entre tous le notre, l' OM,  les commentateurs les journalistes sportifs. L'histoire de Pierre Menes l'a touchée et elle qui ne lit pas, contrairement à moi a souhaité  découvrir et comprendre comment un homme qui assure haut et fort qu'il ne boit pas peut être cirrhotique et manquer mourir s'il ne parvient pas à être greffé à temps.

    Comprendre, ce n'est pas ce qui m'a motivé, pour la simple raison que je connais parfaitement cette pathologie, parce que c'est dans mon domaine, des cas comme celui-ci  j'en vois souvent dans mon service de gastro-entérologie ou je travaille.

    Non ce qui m’intéressais, c'est de savoir ce que Pierre Menes souhaitait faire passer comme message  en racontant son parcours, utilisant sa notoriété pour toucher le plus grand nombre.

    L'homme public je le connais un peu, et j'avoue que l'image qu'il renvoie est bien en corrélation avec ce qu'il dévoile de lui dans son livre. Une personne sympathique, joviale aimant la vie et que cette pathologie a facteurs génétiques va chambouler.

    Il raconte donc  sa descente aux enfers, cette attente et son quotidien tout en nous faisant partager parcours d'homme public et d'homme tout court. Il rend hommage aux personnes qui lui ont offert une autre chance, vante bien sûr le don d'organes

    "Sans vous, c'est simple, je serais mort, écrit Pierre Ménès dès les premières pages de son livre. Sans vous et surtout, avant tout, sans  mon donneur anonyme, et sans sa famille. Je ne serai pas là sans sa générosité, son éthique, son geste d'amour"

    Il nous parle de ses proches, de l'amour qui les unit, des amitiés indéfectibles dans ce monde qu'est le foot si décrié, de tout le soutien qu'il a reçu , comment ils l'ont maintenu en vie et l'ont accompagné dans sa phase :résurrection

    Le journaliste n'oublie pas de les remercier, c'est un peu à postériori qu'il a réalisé combien de personnes l'ont soutenu pendant cette période critique, foule d'anonyme, footballeurs, amis plus ou moins proches... qui lui ont rendu visite dès qu'il est allé mieux.

    Pierre Menes aborde avec humour parfois des moment dramatiques de se vie, nous fait part de l’humiliation ressentie dans unedépendance totale aux autres ,proches et soignants.

    Soignants à qui il rend hommage reconnaissant les difficultés du système de soins et la charge de ces équipes médicales et paramédicales. Dans son parcours tout le monde n'est pas parfait loin sans faut, certains soignants manquent d'empathie  dont sa "Castafiore", j'ai ri mais j'étais très peinée aussi, parce-que je suis plus que consciente de la véracité de ses propos et que j'ai du mal à tolérer moi-même de tels débordements. Mon âme soignante se révolte à chaque fois que l'on me raconte de tels comportements. Ce milieu je le connais parfaitement c'est le mien, donc je comprends ce qu'il a ressenti.

    mais il nous parle aussi de ses belles rencontres avec des personnes qui l'ont tiré vers le haut alors qu'il tombait dans un gouffre sans fond.

    C'est un magnifique témoignage sans tomber dans le pathos, émouvant et drôle parfois, une hymne à la vie.

    Un coup de cœur

     

     

     

     

     

    Extraits citations

     

    " J'ai traversé un moment dans ma vie où vous n'êtes plus éperonne Seulement un corps en attente"

     

    "mon père m'a appris une chose très douloureuse en  "partant" quand j'avais 26 ans: qu'on pouvait crever demain Donc je vis. Je dépense Ça ne m’intéressè pas d'être raisonnable. De crever raisonnable. Les 2 dernières années m'ont prouvées que j'avais raison"

     

    "Dr il y a erreur, je ne bois pas même pas un verre de vin. Mais non. La NASH c'est la cirrhose des buveurs d'eau"

     

    "je n'avais jamais réfléchi à l'attente de greffés, au fait qu'il fallait que quelqu’un meure pour qu’un autre vive"

     

    "je me disais comme elle 53 ans c'est la date limite  pour les Menes mâles"

     

    " dans la vie il faut se laisser faire, surtout quand vous n'y connaissez rien"

     

    "les pauvres kinés sont débordés, à peu près autant que les infirmières  à qui je tire mon chapeau. On les voyait cavaler d'un bout de l'étage à l'autre entre les malades  que des cas lourds en "rea" et quand on les appelait elles arrivaient aussi vite que possibles et toujours aimables.Merci !"

     

    "je les regardais travailler en trouvant leur sort un peu rude surtout pour un salaire minimal. Je les soutiendrais toujours à fond dans leur combat pour leurs conditions de travail, encore une cause à laquelle j'ai été sensibilisé par mon expérience"

     

    ©P.Menes

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    2 commentaires
  •  

     

     

    Hardin n'a rien à perdre... sauf elle. Après leur rencontre la vie ne sera plus jamais la même. Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait bien partie. Tessa sait qu'Hardin peut être cruel, mais quand les origines de leur relation et son mystérieux passé lui sont révélés, cela lui fait l'effet d'une bombe. Tessa est hors d'elle. Hardin sera toujours... Hardin. Mais est-il vraiment le mec dont Tessa est tombé éperdument amoureuse, en dépit de son caractère colérique, ou est-il un étranger, un menteur depuis le début ? Doit-elle s'en séparer ? Ce n'est pas si facile. Le souvenir de ses bras autour d'elle... de sa peau qui l'électrise... de leurs nuits passionnées, trouble son jugement. Pourtant, Tessa n'est pas sûr qu'elle pourra supporter une autre promesse non tenue. Elle a mis toute sa vie entre parenthèses pour Hardin – l'université, ses amis, sa relation avec sa mère, son petit ami, même son début de carrière. Mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu'il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, mais il veut se battre pour elle ! Mais peut-il changer ? Va-t-il changer... par amour ? 

     

     

    After tome 2

     

    On pourrait dire que ce tome est  légèrement mieux, mais  juste un poil que le tome précédent . L'histoire pourrait être intéressante si on ne tournait pas en rond avec ces disputes /réconciliations permanentes et le fait que Tess cède très rapidement

    Le plus dans ce tome est le mode narratif passant de Tess à Hardin ,avec une approche plus poussée sur les sentiments du jeune homme. Je crois que c'est ce qui m'a permis d'avancer et de comprendre le coté coléreux de celui ci, et l'amour qu'il porte à Tess. En fait il a vraiment  besoin que quelqu'un le fasse travailler sur les raisons de sa colère.

    Je n'ai toujours pas accroché au personnage de Tess, encore  moins ici, alors qu'elle navigue entre Zed et Hardin. Je suis intriguée par Zed, quelles sont ses véritables motivations ?

    Les comportements de certains personnages m'ont interpellé et je  ne les ai pas trouvé très plausibles. Comme celui de Karen, la belle mère, qui accepte les éclats et les frasques d'Hardin dans sa maison.

    J'ai trouvé aussi une scène qui semble un copié collé de celle d'Ana ( 50 nuances de Grey)  dialogues identiques ,juste lieux différents. Ici j'ai trouvé choquant et irréaliste qu'une adulte ( Kim) pousse Tess à boire des cocktails jusqu’à s’enivrer.

    J'ai donc lu ce tome assez en transversal, pour avancer et découvrir ce qui  rend cette saga si populaire, c'est pourquoi ,je vais continuer ma lecture, qui sait  peut être l'auteur va me surprendre ?

     

     

    Extraits citations

     

    "Ma conquête ? Putain, t'es sérieuse ? Tu n'es pas une conquête, tu es tout pour moi ! Tu es mon souffle, ma douleur, mon cœur, ma vie !"

     

    "cette douleur n 'est pas seulement dans mon esprit, cette douleur n'est pas que physique. Cette douleur me touche l’âme, c'est quelque chose qui me déchire de l’intérieur et je ne pense pas pouvoir y survivre, personne ne pourrait"

     

    " de quoi que soient faites nos âmes, la mienne et la sienne sont pareilles"

     

    " j'aime à penser que chaque roman que j'ai lu est devenue une partie de moi, qu'il m'a façonnée d'une certaine manière"

     

    " j'en suis devenu ce que j’étais terrifié d’être, quelqu'un sous son contrôle, totalement. Elle pourrait faire de moi le plus heureux des hommes sur terre ou elle pourrai m'anéantir d'un seul mot"

     

    Enregistrer


    2 commentaires
  •  

    Everything everything

     

    Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de "maladie de l'enfant-bulle". En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir dix-huit ans, et je n'ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

     

     

     

    Je ne sais pas vraiment pas quoi commencer.

    Tout d'abord un grand merci à Gaelle qui a su une fois de plus me conseiller pour cette lecture. C'est un gros coup de cœur pour elle.

    Vais-je vous dire s'il en est de même pour moi, ou pas de tout que j'ai trouvé pleins de défauts à ce livre, le trouvant irrealiste, là d'emblée ? Euh et bien non , je vais attendre la conclusion.

    D'abord je vais vous parler du style de l'auteur qui sait parfaitement s'adapter à sa tranche de lecteurs qui parfois sont rebutés par la complexité de l'écriture et bien ils vont adorer. et des autres aussi d'ailleurs,

    Mais le talent de l'auteure ne s'arrête pas là, son ton est juste et les sentiments et émotions de nos adolescents, Madline et Olly sont particulièrement bien décrits. Deux jeunes gens dont on tombe sous le charme des que notre regard se pose sur Olly à travers celui de Madeline.

    Quant à elle qui nous narre son histoire sous forme de journal avec des petites annotions des dessins ce qui rend le tout ludique et humoristique, elle nous séduit par sa fraicheur et son innocence.

    Dans sa bulle protectrice à cause de sa pathologie Dics, elle est devenue une"enfant bulle" à l'univers restreint, comme seuls compagnons sa mère hyper-protectrice et Clara son infirmière. Cependant l'auteure fait de notre jeune fille un personnage très mature, ce qui est très réaliste, car dans la vie il en est de même pour tous ces gosses atteints de maladie au pronostic vital engagé.

    A partir de là, la vie de la jeune fille va se trouver transformée suite à cette rencontre au départ pas du tout physique.

    Les deux jeunes gens pour des raisons differents vont s'attirer l'un vers l'autre. Cependant quel peut être leur avenir commun ?

    La mère de notre héroïne est d'une intransigeance inouïe et le lecteur de s'interroger : que ferais-je à sa place ? Serais-je plus indulgente, offrirais-je à ma fille vivant en huis-clos un peu d'autonomie contrôlée ?

    Personnellement j'ai trouvé son personnage bien trop rigide parce que la vie vaut-elle la peine d'être vécue alors que l'on vit en reclus. Heureusement qu’aujourd’hui la toile ouvre grand les portes sur le monde et  vous permet de communiquer, et ainsi l'auteur nous offre quelques échanges de mails drôles à travers lesquels les personnalités de notre personnages se dessinent avec précision.

    Personnages forts, émouvants, courageux Madelin et Olly prennent des risquent et j'ai trouvé Olly particulièrement touchant et tendre face à une Madeline qui prend conscience qu' Olly vient de bouleverser sa vie.

    On se demande donc comment va pouvoir évoluer ces sentiments amoureux, l'auteur maintient le suspens et nous offre quelques rebondissements très à propos.

    Elle nous fait nous interroger sur la vie, sur l'amour maternel, sur l'amour tout court et sur la nécessité de prendre des risques. 

    Et le plus grand risque dans la vie est-il vraiment de ne pas en prendre ?

    Madeline va nous apporter la réponse car sa décision sera déterminante pour la suite de cette magnifique et émouvante romance, qui m'a émue.

    En conclusion alors je vais vous avouer que c'est un énorme coup de cœur et que j'ai eu de mal à quitter ses protagonistes, Madeline et Olly  avec leurs doutes, leur réflexions sur la vie et leur questionnements, sans oublier Clara dont le rôle dans cette histoire est déterminant.

    Merci ! mille fois merci à ma copine Gaëlle ! un auteur à suivre je pense et un film à voir, j'espère qu'il sera à la hauteur du roman, toujours est-il que la bande annonce est attractive.

     

     

     

     

    Extraits citations

     

     

    " d'après la théorie du chaos le moindre changement dans une situation initiale peut produire les conséquences les plus folles et les plus inattendues. le battement d'ailes d'un papillon peut provoquer un ouragan"

     

    "-peut-être que grandir, c'est décevoir les gens qu'on aime, déclare-t-il redevenant sérieux."

     

    "-des que tu nais, tu es projeté dans ce truc qu'on épelle la vie et qui tourne tourne..."

     

    "si ma vie était un roman qu'on lirait à l'envers rien ne changerait. Aujourd’hui est pareil qu'hier et demain sera pareil à aujourd’hui. Dans le livre d Mady tous les chapitres se ressemble. Jusqu’à l'arrivée d' Olly.."

     

    "la vie est un cadeau N'oublie de la vivre"

     

    " est- ce que grandir ses prendre ses distances vis à vis de sa mère ? Est-ce que je n'ai pas le droit à cette part de normalité ?"

     

    "parfois les mots ne suffisent pas"

     

    "je vais certainement tomber amoureuse d' Olly. Et ce sera une catastrophe"

     

    "on pense tous être spéciaux, enchaine Olly On croit  être comme des flocons de neige, unique et complexes (...) nous ne sommes pas comme des flocons de neige. Nous sommes le résultat d'une série de données."

     

    "moi amoureuse ce serait comme un critique gastronome, ce serait un critique gastronome dans papilles gustatives "

     

    ©N.Yoon

     

     

    24 : Un coup de cœur de quelqu'un de plus jeune

     

     

     

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    1 commentaire
  •  

     

    Condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là même censés assurer l'ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu'il est reconnu innocent et libéré, ce n'est plus le même homme. Il n'a désormais plus qu'une seule idée en tête : se venger de cette société qu'il hait par-dessus tout.
    Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu'à ce qu'une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature...

     

     

     

     

    Voilà c'est fait ! Depuis que Gaëlle me vante les talents de cette auteure, je me suis jetée à l'eau. Il va falloir que quelqu'un vienne me repêcher, je n'arrive pas reprendre mon souffle.

    Cette auteure est machiavélique!  Quel esprit retord ! Comment fait-elle pour faire palpiter mon petit cœur comme ça !

    Après deux dernière lectures plutôt fades, j'avoue que moi qui cherchait quelques sensations fortes je suis servie.  OK! OK! c'est un peu ce qu'on cherche dans un thriller.

    Addictif et perturbant, au point qu'il me faut faire une pause , tellement cette histoire est sombre et douloureuse. C'est froid, brutal et dément ! 

    L'auteur nous manipule de bout en bout ! Tous comme les enfants Max nous perturbe et nous envoute,  faut-il le détester ?

    Son sujet est terriblement inquiétant, les méthodes de Max effrayantes parce que ce type d'expérience n'est pas qu'issue de l'imagination débordante de l'auteure. Oh non, malheureusement !

    Nous assistons donc impuissants à ce formatage, au conditionnements  de ces bébés qui donne froid dans le dos, les enfants ont tous juste 5 ans! Seigneur j'imagine ma pépette devenue la proie de ce prédateur, de cet homme qui de part les sévices subis devient lui même un monstre.

    Claire Favan nous tient en haleine. Le lecteur s'attache à Cameron, prend les  deux autres gamins en pitié qui n'ont d'autre choix que d’obéir pour survive à moi d'avoir la personnalité hors du commun d'un Cameron. L''histoire devient plus centré sur lui, nous suivons donc son parcours de ce jeune brillant et chanceux et l'on se demande quelque part d'ombre lié au conditionnement  reste en vous à jamais !

    Au fil des pages  l'issue devient prévisible, très prévisible et j'ai personnellement trouvé cette fin trop facile, j'ai été meme un peu déçue , attendant davantage de la confrontation avec ses frères d'armes et Max le  grand manipulateur, comme excuse le Max de fin de roman est un homme vieillissant au sens moins affutés mais surement pas Randall!

    Toutefois jusqu’au bout l'auteur joue avec nos nerfs et l'on s’inquiète sans cesse pour la vie de Cameron, entre ceux qui le traquent et son co-équipier du FBI très zélé , sans oublier Amber, tout est possible!

    Alors quand sera-t-il  ? qui gagnera la partie ? La vie reprendra-t-elle ses droits et offrira-t-elle une autre chance à ses anges déchus ?  Et bien la réponse ne sera donné que dans les dernières pages mais une question reste pour moi sans réponse, et je ne peux la poser sans spoiler alors Gaelle et Anne mes copines de LC je vous attend pour en débattre

    En conclusion je dirais qu’après 2 précédentes lectures policières celui est premier sur le podium, c'est un vrai thriller psychologique comme il se doit, il vous glace, pour perturbe au point que malgré l'envie d'en connaitre l'issue, j'ai du le poser et lire autre chose entre, c'est trop angoissant pour une veillée nocturne. On peut dire donc que l'auteur est talentueuse et je remercie Gaelle  ne m'avoir proposé cette LC, j'ai d'autres romans de cette auteure que je vais m'empresser ( enfin autant que possible) de lire prochainement. Je lui dis chapeau bas parce que je me dis que ce n'est pas évident pour une femme ( à priori peut-être d'écrire des  histoires aussi sombres et violentes.

    Alors coup de cœur ou pas entre les deux mon cœur balance, un peu dérangée par ce final.

    Ps La couverture est à tomber !

     

     

     

     

    Anne Gaëlle

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires