•  

     Au premier jour du restee de sa vie SP 

       

        A quarante-sept ans, la vie d'une femme au foyer bascule lentement dans la morosité. Plus de mari, plus d'enfants, et elle se perd dans un quotidien sans joie. Comment envisager un avenir alors que ses propres envies ne passaient que par eux, pour eux? Un nouveau départ sur une terre étrangère et une troublante rencontre bouleverseront ses certitudes. Ne serait-il pas temps qu'elle soit simplement... Caroline?

     

     

     

     

     

     Information produit

     

    • Format : Format Kindle
    • Taille du fichier : 1017 KB
    • Nombre de pages de l'édition imprimée : 460 pages
    • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
    • Langue : Français
    • ASIN: B06X9TGDQ3
    • Prix : e-book : 2,00€
    •             Broché : 12,95

     

     

     

    Je remercie l'auteure Laureline Roy d'avoir sollicité mon avis pour son premier roman. Un titre qui ressemble  à celui du film Le premier jour du reste de ta vie et celui du roman de Virginie Grimaldi, avantage ou inconvénient ? Je me demande.

    L'intrigue ne tourne pas autour des critères standard  préférés de la nouvelle  vague littéraire des nouveaux auteurs, avec leurs protagonistes jeunes beaux et sexy s'attirant l'un l'autre, aux passés  troubles et douloureux.

    Ici c'est l'histoire de Caroline 47 ans qui après une vie bien remplie de femme au foyer, se retrouve seule. Les enfants sont adultes et pris leur envol, son mari n'est plus là et elle se retrouve déprimée dans une grande maison vide, sa sœur va la stimuler et la pousser à se reconstruire en lui offrant une opportunité incroyable, un défi à relever.

    Mais comment faire face à une nouvelle vie, s'adapter à de nouvelles habitudes, s'engager dans un métier ? L'âge a-t-il de l'importance, est-ce plus facile pour les trentenaires ? A l'approche de la cinquantaine les chances de réussir sont-elles les même ? Quelles sont les chances de vivre une vie de femme, peut-on encore intéresser un homme ?  Ne devient-on qu'une mère dont les enfants n'ont plus vraiment besoin ? Peut-on encore toucher un homme physiquement et émotionnellement ?

    L'auteure aborde plusieurs thèmes et son histoire est très réaliste.  Notre protagoniste principale à 47 ans est sujette aux doutes et particulièrement  sur son pouvoir de séduction, elle est pétrie de complexes de toutes sortes ( en particulier celui de son corps)et a beaucoup de mal à se défaire d'une certaine morale puritaine. 

    Matthew est un homme sur de lui charismatique, et particulièrement beau, c'est pourquoi Caroline qui a connu peu d'hommes dans sa vie, voire un seul son mari, Antoine gère mal cette relation complexe pour elle et simple aux yeux de Matthew.

    Ce dernier semble sous le charme de Caroline mais qu'attend-t-il de cette relation ?

    Laureline Roy nous plonge dans la relation intime du couple,nous fait partager  l’épanouissement de l’héroïne à travers les relations sexuelles qu'elle entretient avec  Matthew, d’où quelques scènes assez rapprochées assez explicites qui le  deviendront moins au fil des pages.

    La plume de l'auteure est fluide et agréable, le vocabulaire varié et les scènes de sexe,  traitées avec recherche, sobriété et sans vulgarité.

    L'intrigue m'a surprise, n'ayant pas lu le résumé, je ne  m'attendais pas à des scènes érotiques poussées, mais plus à de la suggestion. J'étais plutôt dans l'idée d'un romance soft et des questionnements de notre héroïne sur sa vie après Antoine.

    Le début est un peu lent, et Caroline ne séduit pas immédiatement, puis pas à pas l'on s'attache à  elle à son couple. L'on comprend les doutes de l’héroïne très féminins, ses questionnements réalistes de cet âge et les idées très stéréotypés que l'on peut avoir sur les hommes en général et des comportements en lien à une éducation sujette à la morale judéo-chrétienne d'une génération, la nouvelle évolue bien plus vite.

    Cette génération de cinquantenaire peut facilement s'identifier à Caroline, c'est mon cas et  j'ai donc compris son attitude, ses doutes et j'ai admiré son lacher-prise et son courage. Non pas facile de rebondir et relever de nouveaux défis.

    Alors non , je n'ai pas trouvé ses comportements ambivalents, son besoin de taire ses sentiments et de s’inquiéter de ceux de son partenaire, pas beaucoup plus explicite qu'elle.

    Après donc un début un peu monotone, on se laisse entrainer dans une histoire qui devient addictive et touchante.

    Notre héroïne nous incite à croire en un futur riche et épanouissant. A l'aube de la cinquantaine la vie n'est pas derrière  nous, un Matthew peut transformer votre vie  en lui rendant son statut  de femme.

    Un roman et une auteure à découvrir.

    Mon petit bémol : je n'aime pas la couverture que je ne trouve pas assez accrocheuse et qui ne rend pas hommage au contenu.

    Cependant je serais bien en peine proposer quelque chose qui ne soit pas du genre romance guimauve.

    Une bon moment de lecture sans être un coup  de cœur.

     

     

     

                                    

     Extraits citations

     

    "-(...) Ne jamais laisser la moindre place au hasard, car le hasard peut t'enlever les personnes que tu aimes et gâcher ta vie"

     

    "-Un enfant a toujours besoin de savoir que sa mère l'aime et le soutient. "

     

    "elle est fatiguée de batailler sans cesse contre la tristesse, la solitude, le deuil, la peur d'un nouveau départ, et , en cet instant d'une relation même sans lendemain"

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    4 commentaires
  • Jamais deux sans toi LCLa vie de Jess est un désastre. Son mari a disparu de la circulation, son fils revient du collège couvert de bleus, et elle n’a pas les moyens de payer à sa fille, petit génie des maths, l’école prestigieuse qui la promettrait à un brillant avenir. Alors qu’elle finit par se faire à l’idée que sa vie n’est qu’une somme de galères, la chance lui sourit enfin.

    La chance, ou plutôt le millionnaire dont Jess entretient la maison de campagne. Accusé de délit d’initié, Ed est en mauvaise posture : il risque d’être ruiné et envoyé en prison si son procès tourne mal. Soucieux de s’acheter une conduite, il se propose de venir en aide à Jess. Que va donner l’addition de leurs petits et grands désastres individuels?

     

     

     

    Edition: Milady Editions
    Pages : 480 pages
    ISBN: 9782811213008
    Prix : 18,20 € broché
    Date de sortie : 24/10/2014
    Genre / Public : Romance

    Existe en e-book et poche

     

     

    Comme de coutume impossible pour moi de passer à coté d'un Jojo Moyes. Pour autant depuis Avant toi, je n'ai pas plus ressenti autant d'émotions  à la lecture des autres romans de cette auteure.

    Cependant la lecture reste des plus plaisante, l'auteure nous séduit par ses mises ne scènes et ses personnages charismatiques, menant des vies des plus réalistes.

    Ses héroïnes se débattent dans des problèmes financiers, gèrent les enfants, sont souvent seules (essentiels dans une romance), c'est un peu un thème récurent chez cette auteure et  l'on ne s'attend pas à du classique à la mode, coup de foudre entre deux personnes de classes sociale différentes. Non chez Jojo Moyes la romance se construit patiemment et évolue à un rythme réaliste.

    Donc ici pas de coup de foudre entre nos deux protagonistes principaux au contraire, tout les sépare. pour autant par un concours de circonstances Ed va venir en aide à Jess , se sentant redevable. Une équation à deux inconnues, qu'aurait pu en dire  notre très brillante  Tanzie, qui ramène tout aux mathématiques?

    L'auteure nous entraine dans un road-trip à travers l' Angleterre afin de permettre à la gamine de participer à des Olympiades de mathématiques, épreuve qui pourrait transformer la vie de cette famille.

    Les enfants pour Jess passent avant tout, même Nicki, le fils de son mari dont elle a rarement des nouvelles et qui l'a lâchement abandonné. La vraie vie !

    Une approche de la cellule familiale recomposée, avec des enfants qui s'adaptent de manière incroyable à leur quotidien difficile et une maman qui s'efforce de gérer des situations compliquées, tirant la corde par les deux bouts, s'efforçant de maintenir un bien être précaire et une bonne humeur constante, avec l' espoir que la roue va tourner favorablement.

    "de bonnes choses finissent par arriver aux gens bien. Il suffit d'y croire"

    C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai suivi cette équipe assez déjantée avec ses personnages hors du commun. Jojo Moyes traite de sujets douloureux du quotidien, de cette différence qui dérange, de la nature humaine qui manque énormément de tolérance, isolant les "pas comme les autres". Nicki en fait les frais (bien plus que la petite Tanzie, enfin pour l'instant).

    Toute cette petite tribu est très attachante et les enfants sont particulièrement touchants.

    la plume de l'auteure est toujours belle, cependant l’histoire ne suscite pas autant d'émotions qu' Avant toi, qui restera un roman culte pour moi.

    Néanmoins la lecture de celui-ci est très addictive, les personnages portent l'aventure et vous entrainent dans cette belle histoire de destins croisés.

    Jojo Moyes nous régale avec ses dialogues, particulièrement les échanges de la petite Tanzie, c'est drôle prêtant à sourire et rire parfois, surtout si l'on n'oublie le chien Norman. Il y a de l'émotion bien sûr. On ne peut rester insensible à la lutte de cette jeune femme particulière optimiste malgré les épreuves. Face à elle un Ed qui va voir sa vie bouleverser par cette femme pas vraiment de celles qu'il a l'habitude de fréquenter.

     

     Marie

     

    Extraits citations

     

    "les vrais amis étaient ceux avec qui on pouvait reprendre là où on en était resté, que ce soit une semaine ou deux ans plus tard"

     

     

    "quand on rabaisse quelqu'un  en permanence, il finit par ne plus écouter meme les conseils les pus avisés"

     

    "- en fait être riche c'est de ne pas être obligé de penser constamment à l'argent

    -Tout le monde pense à l'argent , meme les riches"

     

    "Jess ne pouvait s’empêcher de penser que les gens qui voyaient l'argent comme un détail étaient ceux qui n'avaient jamais eu à sen préoccuper"

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    2 commentaires
  •  

     

    Nightfall LC   Les habitants se préparent à abandonner leurs maisons, mais Marine, Kana et Liam ne croient pas aux légendes de leurs parents. Ils décident de rester dans le village.
    Alors que la Nuit les enveloppe, ils découvrent avec horreur qu’ils n’auraient vraiment pas dû…

     

     

    Edition: Pocket Jeunesse
    ISBN: 2266266152
    Prix : 17,90€
    Date de sortie : 06/04/2017
    Genre / Public :
    Jeunesse 13 ans et plus

    Existe en e-book

     

     

    J'ai suivi ma binôme sur cette LC sans hésitation, sans rien savoir de l'intrigue, il faut parfois se lancer dans des sujets qui sortent des sentiers battus.

    Roman jeunesse avec des héros très jeunes, moins de 15 ans, dans une histoire fantastique.

    le résumé n'est pas  totalement le reflet du fond de l'histoire. Certes les jeunes gens ne voulaient pas quitter leur Ile, cependant ils y sont plus ou moins contraints.

    l'histoire est addictive, l'écriture des auteurs fluide et agréable et l'imagination fertile.

    L'idée de base est originale,14 années de jour qui succèdent à 14 années d'obscurité, toute une population se voit contrainte de partir vivre ailleurs sous peine de mourir au vue des conditions climatiques, mais comme nous le découvrons au fil des pages, pas que.

    Le tout reste assez mystérieux et des questions restent à mon sens sans réponses. Nous découvrons que les habitants de Bliss se contentent de suivre des consignes  sans les comprendre, ni même si intéresser, ils subissent. Point! Du moins c'est ce que Peter-Kujawinski et  Jake Halpern laissent supposer.

    J'avoue que ce manque m'a dérangé. Cependant l'intrigue est bien ficelé, le contexte particulièrement bien travaillé, l'ambiance est superbement rendue, oppressante et les auteurs jouent de nos nerfs  avec une peur primale : celle de la nuit, du noir et des monstres qui s 'y cachent réels ou imaginaires.Nos sens sont en éveil constant.

    En tant que lectrice de plus de 15 ans, pas le public visé, et peut être ceci explique celui, je suis restés frustrée, par le peu d'exploitation de la partie fantastique, assistant simplement à une course poursuite de nos protagonistes qui tentent de survivre dans un contexte toxique.

     Nos 3 petits héros sont attachants, l'attraction entre Liam et Marine mignonne. Toutefois à mon sens ses personnages manquent un peu de profondeur, et certaines scènes ne sont pas trop visualisables, et certains de leurs comportements et réactions peu réalistes. Je pense à une en particulier que je ne citerais pas pour ne pas spolier.

    Outre le fait que  l'on ne sait pas grand chose sur les créatures de la nuit, les auteurs ne développent pas non plus certains sujets : quels rôles jouent les Okranas, les Fourreurs, le maire de Bliss en sait-il davantage que ce qu'il semble ? Pourquoi la population revient-elle sur l'île ? Qu'est-ce qui conditionne ce cycle jour/nuit ?

    Reste donc trop d'interrogations pour moi au terme de cette lecture toute fois très prenante, j'avoue. Je voulais tellement en savoir que j'ai avalé les pages de cet e-book lu en deux soirées.

    Des frustrations donc en tant qu'adulte,cependant je pense que ce roman séduira les jeunes lecteurs qui seront peut-être moins exigeants, et particulièrement ceux qui aiment se faire des frayeurs, car l'ambiance lugubre et sombre est bien au rendez-vous

     

     

     

     

     Gaelle

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    1 commentaire
  •  

    Pilote star et enfant terrible des pistes, Nate est un prodige de F1  accro au risque. Rien ni personne ne lui résiste !
    Joana le déteste autant qu’elle est attirée par lui, mais hors de question de craquer. Nate est un concurrent de son écurie de course ! Et elle compte bien lui faire mordre la poussière.
    Mais quand la passion irrépressible l’emporte sur la raison, impossible de résister. Tout les sépare, tout est interdit, et le secret ne devra jamais être révélé.
    Facile, non ?

     

     

     

     

    Edition: Addictives Eds
    ISBN: 2371261556
    Prix : 23,90€
    Date de sortie : 04/05/2017
    Genre / Public : Adult Romance

    Existe en e-book

     

    Bon , oui j'aime les romances, j'avais beaucoup aimé Fast-track (toute une saga)  qui se passe dans le milieu automobile, pourquoi ne pas s'y replonger.

    Très rapidement le lecteur se laisse transporter par cette histoire. Des les premières lignes, Nate nous intrigue.

    Certains diront qu'elle est originale, d'autres plutôt cliché, cependant les personnages mais le climat de suspicion donne un plus à cette romance, cette attraction physique entre les deux jeunes gens qui pour des raisons évidentes ne devraient pas se fréquenter.

    L'auteure  maitrise bien son sujet, jalousie, compétition, et monde de la F1 du point de vue des pilotes et de toute l'équipe autour, mécaniciens , ingénieurs etc.. 

    Tant  et si bien que la romance semble secondaire dans cette aventure. C'est plutôt, cette énigme à résoudre sur le passé qui entache le père de notre héroïne Jo et d'autres éléments faucheux, incidents et accidents fortuits ou autres ?

    Évidemment les doutes se confirment rapidement, les rebondissements tombent à point nommés. Quant à la romance pas de chaud, froid comme souvent et j'avoue que c'est appréciable. Les problématiques du couple tournent autour de problèmes bien plus importants : le passé de nos deux jeunes gens, le pouvoir et l'impact des médias.

    Le rythme est soutenu et l' histoire addictive, la plume de l'auteure agréable, la trame et le fond argumenté, rendant le tout très réaliste, les émotions sont au rendez-vous.

    Les personnages sont charismatiques et les personnalités attachantes, Jo séduit par sa combattivité, une femme dans le milieu de la F1, pas facile et Nate par sa vulnérabilité qu'il tente de cacher, déterminé , engagé et attentionné, des protagonistes séduisants matures qui nous touchent par le réalisme avec lequel ils sont décrits

    Les personnages secondaires sont très importants et nous suivons donc avec plaisir toute cette petite bande à 100 à l'heure.

    Petit bémol, j'aurais  aimé que le passé de Nate, soit plus développé.

    Un roman et une auteure à découvrir où se mêlent intrigue, passion et adrénaline, un très bon moment de lecture


    3 commentaires
  •  

    Kiss Kiss

    Résigné dans mon silence, j’attends. Je perçois quelques bruits par-ci par-là, comme si mes invités s’efforçaient de ne pas faire de bruit. Il se passe quelque chose car il y a du mouvement autour de moi. Puis plus rien. Le calme absolu, le silence total. Pourtant je sens une présence à mes côtés, comme si j’étais observé. J’entends alors le froissement d’un vêtement et une femme vient s’asseoir à califourchon sur mes genoux, face à moi. Je reconnais le parfum de Mademoiselle bas-araignées. Je comprends soudain qu’il s’agit des mêmes effluves que j’ai humés dans mes oreillers le jour de mon retour de Paris. C’est quoi ce bordel ?
    Elle m’embrasse puis se penche à mon oreille pour me susurrer :
    — Kiss kiss !

     

     

     

    Edition: Estelas Editions
    Pages : 444 pages
    ISBN: 9791093167350
    Prix : 23,90€
    Date de sortie : 14 Juin 2016
    Genre / Public : Romance érotique

     

     

    Kiss kiss, tome très attendu et suite de Je t’Aime Moi Non Plus. Il a d'abord fallu en passer par Justine ou l'Emprise des sens (un de volets de cette série qui ne m'a pas enchantée contrairement au premier opus et A vendre, dans lequel on retrouve Max et que j'ai bien aimé.

    De nouvelles aventures avec Welia et Max, l'auteur nous l'avait promis depuis des lustres, depuis le premier opus. Et enfin le voilà !

    C'est un grand plaisir pour moi de lire ce tome dédicacé  par Max Heratz lors du Salon du livre,lors d' une rencontre courte mais agréable, durant lequel nous avons échangé un peu sur le fait que j'ai moyennement apprécié les tomes  précédents, il est convaincu que je serais enchantée par celui-ci.

    Et en effet, c'est un réel plaisir de revoir tous les protagonistes de ce premier volet.

    Il me faut reconnaitre que dans A vendre, l'auteur laisse planer le doute sur la personne secrète qui a fait l’acquisition du célèbre tableau : Les 12 anneaux de Venus.

    Dans ce tome nous aurons nos réponses et bien plus encore.

    J'avoue que très rapidement  le personnage de  k-bere est intriguant et les suppositions se confirment au fil des pages.

    Nous plongeons rapidement dans la nouvelle vie de Max, il semble heureux entre ses femmes avec  lesquelles il entretient ses relations décadentes au grand plaisir de son Diablo intérieur. Une seule lui résiste Khohly,son amie,sa sauveuse,qui ne s’accommode pas de partages, ni relations uniquement sexuelles Elle le veut tout entier, corps, et âme et notre irrésistible Max qui aime les femmes, toutes les femmes, qui veut le beurre, l'argent du beurre et le cul de la fermière ( :) ça sonne bien non Max ?) tentera tout pour vivre une aventure avec la jeune femme. 

    Cependant, avec le fantôme de Welia en  fond de scène,la partie va se jouer serrée.

    Kholhy parviendra-t-elle à prendre la place de Welia dans le cœur de Max?

    Qui se cache sous le pseudo de k-bere ?

    A quoi joue Welia ?

    Je ne pense pas spolier en parlant d'elle , toutes les fans du couple Max/Welia le savent, depuis le titre, Welia est l'héroine de ce tome.

    La question principale est : que veut Welia, quels sont ses objectifs, à quoi joue-t-elle ?

    Manipulations, vérités, mensonges ?

    Sous la plume  fluide et magnifique de l'auteur, qui parvient à nous faire participer à un tango, avec madame bas-Araignée, un pas de deux, du genre, attrape-moi, je te fuis, nous suivons des retrouvailles érotiques, dans lesquelles l'amour prend toute sa dimmension. Cependant pour le comprendre il faut ouvrir son esprit et plonger dans dans une autre monde, un monde que la morale sociale juge et condamne. C'est un débat sans fin dans lequel il ne faut pas rentrer pour apprécier la lecture de ce roman avec des protagonistes libertins, aux mœurs peu conventionnelles. In faut voir l'histoire d'amour derrière le sexe.

    On va donc rappeler aux lecteurs à l'esprit étroit de passer leur chemin, ils risquent d'être choqués par certaines scènes libertines (imaginées ou vécues qui sait!, j 'avoue que je reste frustrée devant l'allusion d'une d'elles qui ne sera jamais décrite, Max m'aurait-il pervertie ? Son Diablo doit bien rire dans sa barbe)

    Ce volet est particulièrement addictif, l'auteur nous pousse vers la conclusion de rebondissement en rebondissements, et le lecteur s'inquiète au fil des pages, trouve des réponses à ses questions, confirme ses doutes et ses suppositions, cependant Max Heratz va parvenir  à nous surprendre avec une fin en apothéose.

    Cette fin correspond-elle à mes attentes ?

    A vrai dire, je crois que je n'en avais pas vraiment et je ne saurais pas l'expliquer.

    Amis lectrices, nous voilà arrivées au terme de notre voyage avec les retrouvailles, est-ce vraiment la fin des aventures de Welia et Max ? Peut-on esperer revoir notre charismatique et décadent libertin dans de nouvelles histoires avec d'autres personnages ? Kess ? Kholhy? Jonas ? avec l'intervention ponctuelle de Max peut-être ? Peut-on même esperer une suite ?

    Je voulais au passage féliciter l'auteur pour l'énorme travail de recherche qu'il a du faire afin de trouver toutes ces citations qu'il introduit à point nommé et incitent à la réflexion, bravo (tu me prêtes ton Fédora ?) et chapeau bas Max.

    Ne serais-ce que pour cet énorme travail d'écriture (même si j'ai trouvé une petite coquille, faute de frappe et un  mot manquant dans une phrase :) ) je te pardonnes de nous avoir fait autant attendre pour cette suite, 3 ans !

    Vous l'aurez compris j'ai adoré ce nouveau volet, cependant les émotions ressenties non pas étés aussi intenses que pour Je t'aime moi non plus qui reste mon opus préféré.

    Ps: je m'interroge les personnages utilisent-ils des préservatif durant leur parties  orgiastiques ? Ben c'est l'infirmière qui s’inquiète 

    Je voulais rajouter autre chose : la couverture est à tomber !

     

     

    Extraits citations

     

    "Les gens sont quand même bizarres,. Ils lisent ce qui leur déplait et ensuite ils critiquent. Ils doivent être un peu maso.."

     

    "(...) lorsqu'on ment 1 fois on peut mentir tout le temps ; quand on ment dans un domaine, on peut mentir dans tous les domaines."

     

    "seul le battement à l'unisson du sexe et du cœur peut créer l'extase. Anaïs Nin"

     

    "on peut coucher avec quelqu’un juste parce qu'on en a envie, un soir sans que ça se termine par une demande en mariage, non ?Je crois sincèrement que je suis fait pour vivre dans la décadence, la luxure, l'ivresse des sens. ma vie est faite pour  être l'exception d'un soir, une parenthèse, l'amant et rien d'autre"

     

    "pour faire illusion aux autres, il faut être capable de se faire illusion à soi même (..) Charles Nodier"

     

    "elle m'en voudra certainement et me haïra surement, mais moi je pourrais continuer à l'aimer secrètement. Et si le plus bel amour était celui-là, inaccessible ?

     

    " travailler c'est vivre, c'est exister "

     

    "le plus simple serait peut-être de tourner la page. Le bonheur ce n'est pas ça. Le bonheur c'est de vivre comme on  a envie du moment qu'on dérange pas le voisin."

     

    "il faut que vous l'acceptiez aussi. S'aimer ne suffit pas, encore faut-il savoir surmonter les obstacles ensemble, avec la même vision."

     

    ©M.Heratz

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires