• Driven 8 :

         Derrière son volant, le champion automobile Zander Donavan est au sommet de son art. Mais trop d'excès dans sa vie personnelle, le force à faire une pause. Il a besoin de sortir de l'ombre de son célèbre père.
    Getty Caster fuit les abus dont elle a été victime dans son passé, s'isole dans un cottage de bord de mer. Seule. Jusqu'au jour où elle y découvre un étranger sexy..
    Leur attirance mutuelle, prend vite le pas sur leurs querelles. Mais s'abandonner à leur désir déclenche une réaction en chaîne, leurs passés se télescopant.
    Alors que cet amour inattendu est en jeu, parviendront-ils à en vaincre les répercussions pour construire leur futur.

     

      Couverture VO

     

     Editeur : Hugo et Compagnie
    Genre: New Adult
    Date de sortie: 06/07/2017
    Prix du livre papier : Broché : 17,00€
    Prix du livre numérique:  9,99€
    ISBN:  2755633387 

     

    Quelle fan de  cette saga n'attendait pas avec impatience ce tome consacré à Zander  ? Tout le monde se souvient de lui et du rôle important qu'a joué Colton dans la vie de ce petit garçon malmené par la vie.

    Qui pourrait donc penser que le passé du jeune homme viendrait mettre en doute l'amour que ses parents adoptifs lui portent et qu'il serait bouleversé au point de peter un câble et de mettre en péril sa relation filiale avec Colton et Rylee, sa carrière ?

    L'auteure nous concocte une histoire ou l'enfant devenu homme perd tous ses repères et doit prendre des distances  avec son entourage familial, ses amis, ses collègues de travail pour régler une situation qui le dépasse, le perturbe au plus au point. Si cette nouvelle est particulièrement déroutante et l'on peut comprendre  les sentiments  quelle peut induire, l'on comprend beaucoup moins cette colère froide et dévastatrice envers ses parents adoptifs.

    C'est pourquoi ce Zander là, ne séduit pas et il nous fait grincer des dents devant son comportement odieux envers ses proches. Comment peut-il être aussi blessant avec Colton, mettre sa carrière en jeu alors qu'il lui doit d'être ce qu'il est ?

    Mais très rapidement il nous renvoie une image positive et ce dès sa rencontre avec Getty. Première rencontre plutôt amusante et des scènes et réparties  cocasses  Sacré Chaussettes !

    Le personnage de Getty est au prime abord insignifiant et pâlichon, puis dès que K. Bromberg nous fait partager son passé d'humiliation, de dévalorisation et de harcèlement moral, sa personnalité se met en place et notre regard se modifie.

    L'auteure va nous surprendre encore en ne mettant en scène , qu'à la moitié de l'intrigue, ce qui fait le genre de ce roman, les relations sexuelles et cette alchimie physique propre à ses romans. A vrai dire, j'ai apprécié ce qui a rendu la relation Zander/ Getty encore plus touchante.

    Des montagnes russes d'émotions, surtout dans la première partie. Ennui parfois avec trop de questionnements chez Zander,attachement pour ces personnages qui m'ont émue à travers certaines scènes.

    Puis tout s’accélère avec des rebondissements prévisibles, mais la plume de l'auteure parvient à vous toucher une fois de plus.

    Ce tome est au final superbe, on en oublie les moins une fois  centrée sur l'impression globale, parce que l'auteure dans du prévisible parvient toutefois à nous surprendre et nous émouvoir encore et encore .

    le retour à la vie de Zander  dans le monde de la course automobile  y est pour beaucoup, puisque K. Bromberg nous replonge dans cette ambiance particulière qui nous a séduit, le monde de Colton.

    C'est là, alors que la boucle est définitivement bouclée, que j'ai ressenti un petit pincement au cœur en me disant c'est fini et c'est aussi pour cette raison que j'en voulais encore plus. Plus d’immersion, plus d'interactions avec la famille de Zander, les frères, Colton et Rylee, même si l'auteure nous en offre un peu.

    Un grand merci à l'auteure pour cette saga dans laquelle il faut voir au-delà de toutes les scènes de sexe qui en ponctue l'aventure, des thèmes forts et douloureux,des situations crédibles tant elles sont réalistes. deuil, maltraitance, maladie, amour filial ou désamour, épreuves de nos propres vies avec bien sur les happy-ends de la romance,parce que l'amour passion existe et dure parfois malgré les chemins de galère du quotidien. les personnages sont  forts, charismatiques, beaux dedans comme dehors et tout est bien qui fini bien, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants ! Mais qu'est-ce que ça fait du bien.

    J'espère que l'auteure va nous régaler de nouvelles aventures avec de nouveaux personnages de la même trempe que ceux-ci. je ne sais pas si son objectif est  de nous concocter une histoire sur Ace,et les frangins, quoiqu'il en soit je suis partante pour tout.

    Auteure à suivre.

    Après réflexion malgré quelques réserves,  presque un coup de cœur pour ce dernier volet de cette saga  suivie avec Gaelle ma binôme, Pat Pépette nous ayant abandonnées. 

     

     

     

     

     Avec Gaelle.

     

     Extraits citations

     

    'Les femmes aiment les grands gestes uniquement pour que tu leur prouves que tu n'oublies pas ces petites choses."

     

    "une petite fille souhaite que son papa l'aime"

     

    "nous voulons dominer, tenir les rênes et pourtant la plus petite fissure dans nos fondations suffit à ébranler notre monde"

     

    "il m'a offert quelque chose que personne ne m'avait donné depuis bien longtemps, l'espoir"

     

    " elle est merveilleusement effrayez, superbement imparfaite et irrésistiblement captivante"

     

    "les excuses sont juste du Tricosteril collés sur une plaie ouverte quand vous  blessez quelqu'un aussi profondément"

     

    "la colère est la seule émotion qui pousse  votre bouche à travailler plus vite que votre esprit"

     

    "la curiosité est plus dangereuse que la peur"

     

    "mais les choses interdites ont bon gout"

     

    "on dit que la solitude  apporte de la beauté à la vie"

     

    "l océan agité de chacun d’entre nous est alimenté par differents types de tempête"

     

    ©K.Bromberg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    2 commentaires
  • Driven 8 LC    Entre adrénaline et passion, la vérité ne tient qu'à un fil..." Ce spin-off de la Série Driven, est centré sur un nouveau couple (Tanner et Beaux) et peut se lire indépendamment des autres titres. Tanner Thomas, correspondant de guerre à l'étranger, accro à l'adrénaline de son métier revient dans l'arène.Pour surmonter la perte d'un être cher, il concentre toute son énergie à dénicher le prochain scoop. Mais lorsqu'il rencontre sa coéquipière, la superbe photojournaliste, Beaux Croslyn, il perd son objectif de vue ?; et prend encore plus de risques. Charriant des secrets qu'elle refuse de révéler, Beaux est loin d'être une femme ordinaire. Elle se rapproche malgré tout de Tanner pour se cacher derrière les étincelles de la passion. Mais lorsque le passé de Beaux commence à mettre leur relation ?; et leurs vies ?; en danger, Tanner est déterminé à faire éclater la vérité. Quitte à la pourchasser jusqu'aux confins de la terre...

     

    Editeur : Hugo et Compagnie
    Genre: New Adult
    Date de sortie: 15/68/2017
    Prix du livre papier : Broché : 17,00€ Poche 7,30€
    Prix du livre numérique:  9,99€
    ISBN:  275563085X 

     

     

     

    Que savions nous de  Tanner, le frère correspondant de guerre pour lequel Rylee s’inquiétait parfois  dans les opus précédents et que nous avions très rapidement croisé'?

    A vrai dire pas grand chose et l'auteure nous offre ici un superbe cadeau en mettant en scène un membre de la famille Rylee/Colton, coté Rylee cette fois-ci.

    K. Bromberg nous catapulte en zone de combat, celui de la guerre au Moyen-Orient mais pas que.

    Thomas Tanner en mène un autre avec sa nouvelle partenaire  BJ/Beaux, sa nouvelle photographe, celle qui remplace Stella. Ah Stella, sa partenaire, celle dont la mort le hante persuadé de sa culpabilité.

    C'est woauh ! Puissant, dévastateur émotif et addictif !

    J'ai l'impression qu'une bombe a fait exploser mon petit cœur sensible en explosé en milliers d' émotions.

    Alors que je reprend mon souffle,implore en silence une pause, K. Brombert continue de nous bombarder de rebondissements les plus surprenants les uns que les autres jusqu’à l'explosion finale que l'on voit quand  même arriver et qui portant  nous  jette au sol encore.

    Au bout de 7 tomes je devrais  être habituée à sa manière de mener la danse. Mais non, elle parvient à me scotcher encore.Après nous avoir tenues sous le charme de Colton, K. Brombert qui maitrise avec ses mots l'art de nous subjuguer,réussi ici un coup de maître , me faire tomber amoureuse de Thomas !

    Oui une fois encore les personnages  de l'auteure sont charismatiques, leur personnalités particulièrement travaillées et l' histoire crédible.

    Petit bémol, dans ma petite tête , je situai plutôt l'action en Afghanistan qu'en Egypte mais bon !

    Alors dire que les tomes après Colton ne riment à rien , que l'auteure  s'enlise des histoires qui n'ont plus d’intérêt comme cela arrive parfois dans de nombreuses sagas qui s 'essoufflent ? 

    Je répondrais 1000 fois non !  K. Bromberg se renouvelle à chaque épisode. Ici tout n'est pas dans la légèreté, l'ambiance des courses et de la musique, dans une relation tumultueuse entre  une femme et un petit con prétentieux, même s'il faut reconnaitre que Thomas est très con parfois, très macho, une personnalité de type A et j'ai appris quelque chose)mais on en comprend les raisons.

    Ici nous sommes confronté à la vie et la mort qui se côtoient. Nous suivons  des personnages qui ont besoin de prises de risque, d’adrénaline pour se sentir vivants.

    L'auteure campe ses personnages dans des situations réalistes, la mort qui peut subvenir à tout instant dans cette zone de guerre, la disparition d'êtres chers, les phases de deuils qui vont avec.

    K. Bromberg nous offre des histoires  émouvantes, faites de maladie (je pense au tome 6) de guerre et dans lesquelles l'amour triomphe de tout comme il se doit dans une romance avec des happy-ends, mais elle sème la route d'embûches, de décisions à prendre sur lesquelles la raison prend parfois le pas, alors que le cœur les réfute.

    Ce n'est une histoire guimauve, c'est réaliste et érotique comme le veut le genre avec ses nombreuse scènes de sexe, savamment orchestrées et détaillées et toujours décrites sans vulgarité.

    Un coup de cœur pour ce tome dans lesquels les personnages entretiennent un relation passionnée, des protagonistes aux personnalités comme on les aime dans ce genre de romance ce qui donne des répliques et des scènes percutantes.    

    Un grand merci à ma jumelle Gaëlle qui m'a entrainé dans cette saga l'année derrière et  je me lance dans le dernier tome sur Zander, personnage que je n'ai pas du tout oublié.

     

     

     

     

    Avec Gaoulette

     

     Extraits citations

     

    " L'amour c'est comme la guerre : facile à commencer,mais difficile à arrêter."

     

    "tromper quelqu'un de bien, c'est comme jeter un diamant et ramasser un caillou"

     

    "- l'amour nous rend meilleurs pas moi bon. Et les mensonges ? Ils ne te rendent pas meilleurs"

     

    "- Le mariage a été conçu dans le ciel, dis-je, en réutilisant une de mes citations préférées de Clint Eastwood, tout comme l'orage et le tonnerre"

     

    "-Dire la vérité c'est facile, tromper quelqu’un est plus difficile"

     

    " L'amour. Une euphorie incroyable  et une sensation d'angoisse inimaginable"

     

    "la culpabilité est un maudit étau qui fait ressortir chaque émotion que je n'ai jamais voulu ressentir"

     

    -les gens placent les morts sur des piédestaux, oublient leurs defauts  d'un battement de cils et se sentent plus connectés à eux puisqu'ils ne peuvent plus leur dire  ce qu'ils ressentent"

     

    ©K. Bromberg

     

    Couverture VO

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    3 commentaires
  • La fille dans le brouillard LC Anne   Une jeune femme est enlevée dans un paisible petit village des Alpes. Le coupable est introuvable, et voilà que la star des commissaires de police, Vogel, est envoyé sur place. De tous les plateaux télé, il ne se déplace jamais sans sa horde de caméras et de flashs. Sur place, cependant, il comprend vite qu'il ne parviendra pas à résoudre l'affaire, et pour ne pas perdre la face aux yeux du public qui suit chacun de ses faits et gestes, il décide de créer son coupable idéal et accuse, grâce à des preuves falsifiées, le plus innocent des habitants du village : le professeur d'école adoré de tous. L'homme perd tout du jour au lendemain (métier, femme et enfants, honneur), mais de sa cellule, il prépare minutieusement sa revanche, et la chute médiatique de Vogel.

    Editeur : Calman-Levy
    Genre: Thriller psychologique
    Nombre de pages: 302
    Date de sortie: 31/08/2016
    Prix du livre papier : Broché : 20,50€ Poche 7,30€
    Prix du livre numérique:  14,99€
    ISBN:  2702160182 

     

    L'intrigue de ce roman est particulièrement effrayant. Le pouvoir des médias associé à un policier sans aucune intégrité ne recherchant que la gloire fait frissonner.

    Tout innocent peut devenir coupable et être jeté en pâture à la vindicte publique, puis devenir  à son tour une victime du système et les même personnes qui l'ont conspué s'apitoyer sur le sort immérité de ce simple présumé coupable, lorsque son innocence est reconnue.

    Cette analyse sociétale de notre auteur criminologue de métier est des plus réalistes, tout le monde se souvient de l' Affaire Outreau et de ses conséquences fatales pour les protagonistes et plus récemment l' Affaire Grégory.  2 Affaires particulièrement médiatisées.

    C'est donc dans un premier temps avec surprise que j'ai découvert que toute l'aventure semblait tourner autour de Vogel le maitre de cérémonie.L'enquête  sur la disparition d'Anna Lou Kastner n'est que la toile de fond de l'intrigue. C'est pourquoi j'ai, dans un premier temps été déroutée par la construction de cette histoire qui passe d'évènements à Avant la disparition, après, pendant, sans que pour autant l'on se penche vraiment sur la vie de la jeune fille et sur les raisons possibles de cet éventuel enlèvement. Puis le rythme s'accélère pour entrainer le lecteur dans un thriller psychologique des plus addictifs.

     Nous suivons un Vogel particulièrement  machiavélique, manipulateur au passé professionnel trouble.  l'on devine très vite que pour lui seul le résultat compte,la victime elle-même n'est qu'un élément dans cette affaire qui ne permettra qu'à redonner son blason pâlissant.

    La victime qui est-elle ? Anna Lou la disparue ? Loris Martini ?

    Au fil des pages Loris Martini semble cependant un suspect plausible tout comme le jeune Mattia. Un petit de pouce et le suspect devient coupable alors que rien ne laisse présumer que la jeune fille a été enlevée. De par son talent et ses accointances  avec les médias, Vogel maitrise le spectacle et tient le public sous sa coupe.

    Du moins c'est ce que l'on croit jusqu'au rebondissement final avec son feu d'artifice et notre commandant Vogel victime de sa propre vanité.

    "Le péché le plus idiot du diable est la vanité"

    Mais tout laisse présager qu'il n'y aura pas que lui.

    En conclusion je dirais que ce roman est prenant, angoissant, intriguant particulièrement et originalement construit, mode un peu déroutant au départ, mais très rapidement l'on se laisse emporter par la vague pour découvrir que la vérité est ailleurs.

    Cependant je reste un peu septique sur la crédibilité d'une partie de cette histoire, bien trop de conditionnels qui auraient pu faire capoter ce plan machiavélique.

    Donnato Carrisi m'avait séduite avec Le Chuchoteur et L'Ecorchée, ce roman est plutôt soft coté violence, bien plus thriller psychologique.

     

     

     

     

    Avec Anne

     

    Extraits citations

     

    "-le péché le plus idiot du diable est la vanité...mais dans le fond, quel intérêt d’être le diable si  on ne peut le faire savoir à personne"

     

    "-la justice n'est pas bonne pour l'audimat, mon ami. Elle n’intéresse personne."

     

    " A l’école de police, il avait appris une leçon. Que les victimes aussi ont une voix"

     

    "se débarrasser du passé n'était qu'une façon ne pas  d'admettre  ses propres échecs"

     

    "- c'est ce que font les journalistes : ils manipulent la vérité pour nous faire passer pour des plus méchants qu'eux"

     

    ©D. Carrisi

     

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  • Demain est un autre jour    À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu elle va tout naturellement hériter de l'empire de cosmétique familial dans lequel elle travaille. Mais, à sa grande surprise, le testament maternel confie les rênes de la société à sa belle soeur. Et pour tout héritage, Brett ne reçoit qu'un vieux papier jauni et chiffonné, récupéré en secret par sa mère dans sa poubelle, vingt ans plus tôt : la liste des choses qu elle voulait vivre, rédigée lorsqu'elle avait 14 ans. Ainsi, elle n'a pas été oubliée par le testament, mais rien ne lui reviendra si, au bout d'un an, elle n'a pas accompli ses rêves d'adolescence.
    Le problème, c'est que la Brett d'aujourd hui n'a plus rien à voir avec la jeune fille de l'époque, et que ses rêves d'adulte sont bien différents. Enseigner ? Elle n'a aucune envie d'abandonner son salaire confortable et ses stock options pour aller batailler avec des enfants rebelles dans une salle de classe. Avoir un bébé ? Cela fait longtemps qu'elle y a renoncé, et de toute façons Andrew, son petit ami avocat, n'en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s'y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C'est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que....
    Malgré tout, Brett va devoir quitter sa cage dorée pour tenter de relever le défi. Et elle est bien loin d'imaginer ce qui l'attend.
    Menée tambour battant, cette comédie romantique sur les rêves de jeunesse, les illusions perdues et la possibilité de refaire sa vie, se lit d'une traite. Publié en avant première en France, le premier roman de Lori Nelson Spielman, dont les droits d'adaptation cinématographique ont été achetés par la Fox, sera bientôt traduit dans plus de 25 langues.

     

    Editeur :Pocket
    Genre: Contemporain
    Nombre de pages: 448
    Date de sortie: 03/04/2014
    Prix du livre papier: 8€00
    Prix du livre numérique: 15€99
    ISBN: 978-2266236799

     

     

     

    Peut-on haïr sa mère quand pour que vous puissiez  obtenir votre héritage, elle vous lance dans une quête personnelle qui ressemble à un jeu de pistes et un parcours du combattant ?

    Ne faut-il pas voir l'immense cadeau posthume qu'elle vous offre en vous poussant vers la vie qui correspond à vos rêves de bonheur, même si dans un premier temps tout ne semble que folie ?

    La relation fusionnelle entre la mère et la fille est magnifiquement transcendée sous la plume  de l'auteure. Émotion garantie tout au long de cette quête de soi, de ce parcours initiatique à un âge auquel en principe chaque individu est posé dans sa vie.

    Brett va découvrir que nos rêves d’adolescence ne doivent pas être forcement jetés aux orties, certains sont important pour notre bonheur.

    Avec la maturité nos rêves d'enfant sont mis au placard parce que l'on s'imagine qu'ils n'ont plus de raison d'être et que d'autres ont pris le pas sur la liste de ce que l'on souhaite pour demain, de nouveaux rêves plus conditionnés par des principes et des à  priori.

    La mère de Brett va lui prouver le contraire et grâce à cette "liste" qui semble dépassée dans les projets de Brett , va réconcilier celle-ci avec elle-même et lui  prouver que le bonheur n'est peut-être pas où l'on l'attend.

    La très perspicace Elisabeth est autant le personnage principal de cette aventure que Brett. Absente et  toutefois si présente. Elle va au delà de la mort aimer sa fille et parvenir concrétiser le vœu de toute mère : Voir sa fille heureuse et épanouie, quitte à la pousser dans ses retranchements l'obligeant à des prises de risques.

    Au fil de cette aventure, nous partageons la grande complicité de ces deux femmes, et la douleur de l'absence que ressent Brett. La rencontre inattendue avec  Brad l'avocat chargé du testament va mettre un peu de piquant dans ce défi incroyable que notre héroïne doit relever.

    Les personnages sont charismatiques et attachants. L'histoire est semée de scènes émotives et de pointes d'humour. L'auteure joue de nos sentiments avec ce parcours semé d'embûches, de défis qui semblent impossibles à relever, de rencontres émouvantes et inattendues, de rebondissements auxquels le lecteur ne pense pas toujours alors que d'autres sont très téléphonés.

    C'est un livre qui fait du bien au moral en nous laissant croire qu'il faut garder une âme d'enfant pour être heureux, un livre doudou, un conte de fée, un plongeon dans le monde des Bisounours diraient certains. Oui peut-être mais  c'est si bon de rêver à un monde baignant dans la guimauve,un monde d'espoir de valeurs, d'amitié , d'amour et de partage.

     Et qui peut nous  affirmer que certains rêves passés un certains âge n'ont plus lieu d'être, sur quels critères concrets se base-t-on ?

    J'ai passé un très agréable moment de lecture à suivre Brett dans la réalisation de ses rêves retenus par sa mère. J'en ai aimé les personnages, certains plus que d'autres comme Sanquita dont l'histoire si réaliste m'a émue, d'autres m'ont agacée comme Joad.

    Je reconnaitrais toutefois que certains défis de la liste s'imbriquent bien facilement pour offrir un tout bien mignonnet et tombant à point dans la nouvelle vie de notre héroïne, toutefois, le puzzle s'imbrique à merveille pour obtenir ce que l'on attendait de cette histoire.

    Une romance qui si lit comme l'on boit de l'eau et qui fait que terminé l'on se dit : Ah ça fait du bien !

    Oui, c'est un livre qui fait du bien au moral avec cette note d'espoir que nous fait partager tous les personnages de cette aventure qui nous prouve qu'à tout heure on peut reprendre sa vie en main. parfois il faut juste un petit coup de pouce.

    Un excellent moment de  lecture, une auteure à suivre pour moi, car j'ai apprécié sa plume fluide et agréable. Presque un coup de cœur.

    Je suis curieuse de découvrir la version cinématographique et le choix du réalisateur pour les acteurs, mais à cette heure nous en somme loin et Demain est un autre jour.

    Je remercie ma sœur pour m'avoir offert ce livre et permis de découvrir l'auteure, et ma jumelle Gaoulette de m'avoir suivie sur cette LC. J'ai hâte de découvrir son avis.

     

     

     

     Extraits citations

     

    "Qui regarde à l'extérieur rêve. Qui regarde à l'intérieur s'éveille."

     

    "-L'amour n'est pas une course d'endurance"

     " elle voulait s'assurer de mon bonheur, purement et simplement et j'espère qu'elle ne perdra pas son pari"

     

    "-quand il s'agit de nos sentiments inutile d’utiliser le conditionne. Ils sont présents, point final"

     

    " c'est sans doute mieux d''être au foyer plutôt que seule à la maison"

     

    "Rudy et moi étions faits pour nous rencontrer,deux bâtards qui viennent de perdre celui qu'ils aimaient- ou qu'ils croyaient aimer"

     

    "Tu avais peut être compris que l'amitié véritable ne se trouvait pas  au détour d'une rue"

     

    "quand tu as peur empoigne ce courage et libère-le car tu sais désormais qu'il sommeille en toi, comme je l'ai toujours su"

     

    "Faites chaque jour quelque chose qui vous peur " Eléanore Roosevelt

     

    " sache que l'amour est la seule chose qui ne souffre aucun compromis"

     

    " c'était une femme brillante. Quant à moi j'étais juste la fille d' Elisabeth"

     

    " (...) où mon destin m'attend : les amours de  ma vie, ceux qui interrompent les battements de mon coeur,ceux pour lesquels je serais prête à mourir. Mon mari et mon bébé"

     

    © L. Nelson Speilman

     

     

    avec Gaelle.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    5 commentaires
  •  

    Saga red room tome 5 La confiance est un don, le sexe un jeu, l'amour une brûlure J'ai envie de toi? Quand les mots qu'il s'est toujours interdit de prononcer franchissent ses lèvres, Rock ne ressent pas la panique à laquelle il s'attendait, mais plutôt un étrange sentiment de bien-être et? oui, une folle excitation. Car l'homme qui lui a arraché cet aveu n'est pas n'importe qui. C'est Carter Montgomery, celui dont la beauté ténébreuse éveille en lui un désir fou depuis plus d'un an maintenant. Aux côtés de Carter, Rock a envie de vivre tout ce qu'il s'est toujours refusé, de connaître la passion, de découvrir qui il est vraiment. Mais peut-on se défaire si facilement d'une vie passée à se cacher ? Sans compter que Carter semble avoir ses propres démons?

    Citations presse :« Tu assumeras tes désirs est le livre parfait : des personnages hors du commun, une magnifique romance, une intrigue captivante et une rage folle.

     

     

     

    Edition: Harlequin &H
    ISBN: 2280343207
    Date de sortie : 1/07/2015
    Genre / Public : Contemporain érotisme

    Existe en e-book : 7,15 €

     

     

    Waouh ! Une surprise de taille avec cette romance M/M.

    Beaucoup d'émotion au rendez vous pour cette histoire humaine touchante qui parle d'amour et de tolérance.

    Assumer son homosexualité n'est pas une mince affaire, c'est avec beaucoup de talent que l'auteure aborde le thème  et les réactions homophobe et de rejet familial pour ces jeunes gens en quête d'identité.

    L’homosexualité est contre nature et le droit à la différence n' existe pas particulièrement dans certains métiers particulièrement macho, ici l'armée.

    Admettre d'avoir un enfant gay n'est certainement pas facile à accepter pour les parents mais au point renier leur enfant et les jeter dans la rue, les poussant à la prostitution pour survivre ?

    Certains diraient que chacun a le choix de sa vie et pas forcement celui-la. Si facile de le dire et de juger..

    Carter a fait le choix d'être escort gay pour un temps dans l’idée ensuite de rebondir sur autre chose.

    Rock est attiré par les hommes et particulièrement par Carter qui fréquente le Red Room.

    Pour autant aucun des deux hommes n'est attiré par les pratiques BDSM, même si Carter en tant qu'escort se laisse maltraité par ses clients pour leur permettrent d'assouvir leurs plaisirs décadents et inavoués, nombreux d'entre eux ayant de statuts familiaux des plus honorables dans la société bien pensante. Donc dans ce tome pas de sexe vraiment BDSM, le tout est soft dans une certaine mesure.

    L'auteure traite  la sexualité et les scènes associées avec talent, sans vulgarité et sublime la relation amoureuse entre les deux hommes par beaucoup d'émotions et sa belle plume tendre et puissante.

    C'est le tome qui m'a le plus émue à en avoir un sanglot coincé au fond de la gorge, les personnages de Rock et Carter sont charismatiques et attachants.

    Un coup de cœur  pour ce tome et les protagonistes qui vont se permettre réciproquement d'assumer ce qu'ils sont et d'avoir l'avenir qu'ils méritent.

    Une aventure poignante et particulièrement bien traitée particulièrement réaliste.

    Mes personnages préférées parmi tous les protagonistes de cette saga. Un coup de cœur.

     

     

     

     Extraits citations

     

    "-on ne peut pas trouver le bonheur si on s'accepte pas soi même. Ensuite les critiques, les insultes, tout passe au second plan"

     

    "- Le seul choix que nous avons, c'est de décider de le dire ou pas"

     

    "la solitude de Carter hurlait sur cette image. Sa détresse sa peur. Il ressemblait à un décor abandonné"

     

    "casser une coque dure pour trouver l'amande était toujours plus gratifiant que  d'en trouver une ouverte"

     

    ©L. Aiden

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Enregistrer


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires