• Romances contemporaines

  • Les hommes virils lisent de la romance SP 

    La première règle du club de lecture :
    On ne parle pas de club de lecture.

    Le mariage de Gavin Scott est un problème. La star du baseball des Nashville Legends a récemment découvert un secret humiliant : sa femme Thea a toujours fait semblant d'être le Big O. Sa réaction à cette révélation est la goutte d'eau qui fait déborder le vase dans leur relation déjà tendue. Thea demande le divorce, et Gavin se rend compte qu'il a laissé sa fierté et sa peur prendre le dessus.

    Bienvenue au Club de lecture Bromance.

    Désemparé et désespéré, Gavin trouve de l'aide auprès d'une source improbable : un club de lecture romantique secret composé des meilleurs hommes alpha de Nashville. Avec l'aide de leur lecture actuelle, une régence torride appelée Courting the Countess, les gars entraînent Gavin à sauver son mariage. Mais il faudra bien plus que des mots fleuris et des gestes grandioses pour que ce malheureux Roméo retrouve son héros intérieur et regagne la confiance de sa femme bien-aimée.


    Les hommes virils lisent de la romance SPUn grand merci aux Editions  Harper&Collins et Babelio pour ce masse critique privilège et une lecture en avant première de cette comédie romantique dans la version épreuves non corrigées. 

    L'auteur, que je découvre à travers ce roman, nous offre une histoire pétillante tout en abordant de manière humoristique et, sans tomber dans  les excès de la chick-lit, des problématiques de couples très réalistes.

    Etonnement le récit est narré à la 3e personne, pas très courant en romance contemporaine. Pour autant Lyssa Key Adams parvient à nous faire vivre les émotions des personnages. 

    La lecture est fluide, plaisante et addictive, l'on se demande comment, et si, notre  Gavin va parvenir à re-séduire sa belle et ce en suivant les conseils avisés de ses coéquipiers et tout en s'inspirant des protagonistes d'une histoire secondaire que l'auteur intercale dans cette aventure.

    J'ai énormément apprécié les thèmes et les messages glissés subitement par l'auteure sur LA ROMANCE, bien souvent dénigrée jugé somme des bluettes pour femmes en mal de fantasmes.

    Les personnages sont particulièrement attachants, particulièrement Gavin qui tente le tout pour le tout, prend conscience  de ses erreurs et s'efforce, quitte à utiliser les grands moyens, de sauver son couple. Ses efforts sont  touchants, il n'empêche que Théa reste un protagoniste important et en tant que femme, bien évidemment on ne peut que comprendre ses réactions.

    Une belle découverte et un roman plaisant à lire en alternance avec un roman SF un peu stressant.  Premier roman de l'auteur traduit et publié en France, j'espère qu'il y en aura d'autres tant Lyssa Kay Adams aborde ses romans d'une manière peu conventionnelle  et de ce fait originale.

     

     

    Les hommes virils lisent de la romance SP

     

     Les hommes virils lisent de la romance SPL'auteur 

     Lyssa Kay Adams a lu son premier roman d'amour en en découvrant un exemplaire sans la bibliothèque de sa grand-mère et en esdevenu accro pour toujours. Après une carrière de près de 20 ans en tant que journaliste, son rêve d'écrire et de publier ses propres HEA est devenu réalité en 2015 avec la sortie de son premier roman, Seventh Inning Heat , suivi de la nouvelle nominée par RITA, Wild in Rio . Aujourd'hui, elle écrit à plein temps depuis son domicile au Michigan avec un assistant, nommé Domino, qui passe la majeure partie de sa journée à ronfler sur son bureau (quand il n'enterre pas des choses dans la maison).

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    LGreen Oaka vie de Victoria bascule un jour d’été ensoleillé, quand son cœur sombre en même temps qu’elle au fond du lac. Lui, le sang-mêlé mis à l’écart par son peuple, lui le beau Tsigane aux yeux gris et à la peau trop mate pour les gadjos mais trop pâle pour les siens, est aux antipodes de la jolie blonde issue de l’aristocratie. Et pourtant ! Le destin se joue des conventions et des apparences. Le vieux chêne vert sera témoin de cet amour hors du temps qui unit deux âmes que tous cherchent à séparer.

     

    Green OakLe prologue laisse à peine deviner dans quel genre d'aventures va nous catapulter Emma Landas. J'étais déjà séduite par sa plume et son imaginaire dès la lecture de Will ( premier coup de coeur), tombée sous le charme des personnages que l'auteure brosse finement dans Chirurgicalement votre, mais là ! Nous sommes un cran nettement en dessus.

    L'intrigue est très originale, la relation entre les deux jeunes gens superbement narrée, et Emma Landas nous fait vivre milles émotions. Ce qui pourrait n'être qu'une banale romance centrée sur un amour de jeunesse est loin de l'être. Pour tout dire nous naviguons à vue, au beau milieu d'une tempête émotionnelle. 

    Le lecteur aimera les thèmes abordés, sensibles, touchants, les personnages aux personnalités abouties, le charismatique sang-mélé et Victoria, la gamine énervante qui défie les règles imposées par sa famille. Deux protagonistes qui vivent dans des univers différents. 

    Le début de lecture intrigue et plus le lecteur avance dans le récit, plus il s'interroge sur le dénouement éventuel, à craindre pour les protagonistes. Je me suis fréquemment demandé si cette romance aurait une fin heureuse tant l'auteure sème le doute dans votre esprit et nous balance quelques rebondissements inattendus.

    Emma Landas nous offre une romance peu conventionnelle en New Romance et personnellement j'adore, les auteures qui osent se démarquer et prendre des risques, sans craindre de ne pas être suivie par le lectorat de romances contemporaines.  

    Mega coup de coeur pour cette superbe romance. Merci à Emma Landas pour ce merveilleux moment de lecture, riche en émotions, addictif. Parce que ce roman se dévore et c'est avec une pointe de regrets que  l'on tourne la dernière page et que l'on abandonne James et Victoria, la tribu Tzigane.

     

    Green Oak

     

    Green Oak

     

    L'auteur

     

    La ME

    Green Oak


    1 commentaire
  • Chirurgicalement votre "Jane Austen, Emily Brontë, William Shakespeare m'avaient convaincue à coups de milliers de pages que l'amour, même dans la mort, est triomphant ! Et pourtant, je suis là, à me demander si la vraie fin de toute histoire n'est pas celle d'Emma Bovary... Jane, Emily, William, ils n'ont pas rencontré Terence Cesare. Peut-être que s'ils avaient raconté qui il était dans leurs bouquins, ce qu'il allait me faire vivre... Peut-être alors que j'aurais arraché la tête de Ken, éteint ma télé à Noël, et lu... je ne sais pas, tiens, des bouquins sur la guerre ou sur l'effet de serre... Sûrement que j'aurais envisagé d'autres études, loin des hopitaux, loin des blouses blanches, loin de lui..." Qui a dit que les plus belles histoire d'amour naissaient des contes de fées ? Et si les contes de fées n'étaient pas ce que l'on croit, et qu'au final vous deviez tomber amoureuse du monstre sombre et obscur ? Et si Amour et Souffrance ne devaient faire qu'un ? Voudriez-vous toujours tomber ?...

     

    Chirurgicalement votre Après mon coup de coeur pour Will, j'étais curieuse d'en savoir plus sur le roman qui en avait initié l'histoire. Eh oui j'ignorais au moment de ma lecture qu'il s'agissait d'un spin-off.
    Tout d'abord je tiens à dire que l'ordre de la lecture ne pas dérangée, même si après coup je note quelques situations légèrement discordantes entre les 2 tomes.
    A savoir que ce 1e roman aborde une période adulte de nos personnages de Will (j'aurai aimé connaitre leur âge qui reste induit), explique certaines scènes néanmoins compréhensibles de dernier.
    Ce tome bien que centré sur Terrence, met en scène Will. On retrouve les deux protagonistes liés entre eux par une amitié fraternelle puissante , limite malsaine, qui pousse à d'étranges comportements.
    Terrence, on le découvre sous un jour sinistre. Il ne séduisait pas vraiment dans Will. Ici, il est au départ affreusement détestable.
    Cependant l'auteure fait bien évoluer son personnage, tant et si bien que malgré ces comportements horribles, son coté abject, l'on en vient à s'émouvoir pour lui.
    Quant à Selena, forcément on s'y attache. Will lui, eh bien il ne se montre pas sous son meilleur jour. Une fois lu le tome qui lui est consacré, l'on attendait chez lui une autre attitude, mais ça c'est pour avoir lu les tomes à l'envers .
    J'ai aimé me replonger dans cette ambiance médicale, me renvoyant aux souvenirs de mes études, à ces médecins brillants, mais néanmoins détestables, croisés sur ma route, genre Terrence. J'imagine qu' Emma Landas, infirmière, n'a eu guere de difficultés pour trouver l'inspiration.
    Pour ce qui est de la romance, et de la relation destructrice que vivent les 2 protagonistes, elle vous laisse un peu KO. L'auteure traduisant les sentiments puissants qu'éprouvent ses personnages, avec justesse dans un récit à deux voix. Par celle de Terrence le lecteur revit les événements par l'intermédiaire de son regard pendant quelques chapitres et apporte un plus à ce que l'on peut ressentir pour cet individu en apparence, froid et manipulateur.
    La tension monte crescendo et les rebondissements surprennent et rendent le dénouement inattendu.
    Une fois de plus Emma Landas m'a séduite, par son style, son imagination et sa plume fluide et addictive. Presque un coup de coeur.
    Une auteure dont je vais lire tous ces romans, en espérant que ces histoires me séduisent tout autant que celle-ci

     

    Chirurgicalement votre

     

     

    Chirurgicalement votre


    votre commentaire
  •  

    Nos Cœurs à VifLorsqu’il apprend la mort de son père, Jackson n’est pas triste. Pourquoi pleurerait-il celui qui l’a brutalement abandonné  ? Dans l’héritage, il découvre une vieille bâtisse dans laquelle il ne voit d’abord qu’une belle opportunité immobilière. Mais il découvre que le bâtiment est occupé et que son père y avait fondé un centre d’accueil pour enfants maltraités.

    C’est là qu’il rencontre Zach, une jeune femme qui a trouvé un véritable foyer dans cet institut après avoir été une enfant battue. Si elle a pu se reconstruire, c’est grâce au père de Jackson. Peu à peu, en dépit de leur méfiance, Jackson et Zach nouent une relation passionnée. Ces deux êtres malmenés par la vie vont découvrir que les blessures de l’enfance rendent leurs sentiments plus forts, à l’épreuve de tout... ou presque. Car l’amour suffit-il toujours à guérir les cœurs à vif  ?

     

    ANos Cœurs à Vifvec ce roman, Isabelle Louis confirme son talent de conteuse. Déjà sous le charme de sa plume, après la lecture de Le bonheur attendra, je ne doutais pas de passer un excellent moment en compagnie des personnages dont Isabelle brosse des portraits aboutis, développe des personnalités qui les rendent si vivants que l'on aimerait faire partie de leur entourage.

    Derrière la couverture toute simple, simple écrin qui pourrait dissuader les lectures peu fans de romances à l'eau de rose, se cache un texte et une aventure de toute beauté, une pépite, un petit bijou livresque.

    L'histoire de Zach et Jackson est tout à la fois ordinaire et extraordinaire tant elle s'appuie sur la réalité tristement quotidienne. Les thèmes sont forts, douloureux et empreints de magie. 

    Isabelle Louis nous fait vibrer au son des notes de musique qui rythme ce récit ( ne pas hésiter à lire en écoutant la playlist). Ses personnages principaux ou secondaires suscitent une multitude d'émotions, des rires, des petits noeuds dans la gorge et surement des larmes chez les plus émotifs.   

    Je suis totalement fan du ton que l'auteure donne à son récit, comment elle parvient à développer, suivre sa trame et mêler ses idées, les pensées des personnages à un vocabulaire musical. C'est d'une fluidité qui m'époustoufle. 

    Une fois de plus Isabelle Louis nous plonge dans son univers et nous y maintient jusqu'au terme de la lecture. Eh oui, je l'ai lu d'une traite. L'auteure distille des rebondissements surprenants, entretient le doute sur l'évolution de cette sublime histoire de résilience de pardon,  d'amour, de don de soi, de partage. 

    C'est avec une pointe de regrets que je quitte la Maison des autres, Ted, Pepe, Masha, Gavin, Ash, R.J, Kady, Jackson et Zach.

    Maintenant, je n'ai qu'une hâte : lire le prochain roman d'Isabelle Louis, ma nouvelle auteure fétiche.  

     

    Nos Cœurs à Vif

    Nos Cœurs à Vif

     

    Nos Cœurs à Vif

     

    Nos Cœurs à VifL'auteur :

    Nationalité : France

    Biographie :

    Isabelle vit sur une presqu'ile bretonne où elle est agent immobilier depuis plus de dix ans. Mariée et maman de trois enfants, elle a toujours été une grande lectrice et, depuis quelques années, elle organise et participe à des ateliers d'écriture sur son groupe de lecture.
     
    https://www.facebook.com/IsabelleLouisAuteure

    2 commentaires
  • B.A.DDisaster...disaster...désastreuse toi-même !
    Tu souhaites sûrement comprendre pourquoi je suis à deux doigts de frôler la dépression nerveuse ?
    C’est simple : tu mélanges un mariage avec des (soi-disant) amis, des retrouvailles (foireuses), une vieille hippie, une cheffe-teigne, un frangin débile et pour sublimer le tout un EX sexy en diable avec toute la panoplie qui provoque le syndrome de la « chatounette en éruption »
    Sa gueule d’ange vissée sur son corps d’adonis n’a qu’à bien se tenir...
    Moi, Lisa, crois-moi, la poussière, il mangera !

     

    B.A.D

     

    Que dire ? À part que la chick-lit, c'est pas du tout mon style. Pas moyen d'entrer dans cette histoire. Autant je me suis passionnée pour Moh, autant je me suis ennuyée, ici. Impossible de m'attacher à Lisa. Insupportable, trop loufoque pour moi. Même le mec sexy n'est pas parvenu à me séduire. 

    Vraiment, ce genre littérature n'est pas pour moi.  Je dois me faire une raison puisque je suis la seule n'avoir pas apprécié, les commentaires sont tous élogieux. Je  ne peux que souhaiter aux futures lectrices, une bonne lecture, elles apprécieront certainement mieux que moi, totalement hermétique à ce genre. Je vais lire Ade, némaoins. 

     

    B.A.D

     

     

     

    B.A.D


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique