•  

    19 livres et 3 manuscrits 

     

    Bilan d'octobre

     

     

    On commence par le LC

     

    Bilan d'octobre

     

    Premier tome d'une trilogie, que j'ai beaucoup aimé malgré quelques bémols coté cohérences.

     

    ************

    De nombreux SP proposés sur  

     

    Bilan d'octobre

    Pour la plupart des auteurs auto-édités 

    Donc du bon et du moins bon

     

    Bilan d'octobre

     

    J'ai apprécié les plumes  et les univers de J.Marc Doffer et de  Bedida Lynn Brunoir 

    Beaucoup  Love  Dark et Azmael, trop peu aboutis à mon goût.

     

     

    Bilan d'octobre

     

    Recueils  de nouvelles. Pas mon genre de prédilection.

    Des textes  sombres dans un style et une écriture un peu trop simple à mon goût. Je réitère pas l'aventure 

     

    Bilan d'octobre

     

    Un contraste frappant entre ces 2 auteurs. L'u

    L'un parvient à maintenir le suspens et vous intrigue avec sa couverture qui laisse croire que le thème principal est le handicap, et vous entraîne dans une aventure bien construite, plutôt polar, tandis que l'autre  nous trompe avec sa couverture, son titre et son résumé. La fuite de l’héroïne pour se protéger de celui qui la bat n'est pas le coeur du sujet, l'auteure ne l'aborde que furtivement et se consacre sur un parcours de vie de 30 ans. Ennuyeux et hors sujet de mon point de vue. je passerais sur les faiblesses stylistiques qui n'ont pas facilité ma lecture.

     

    Bilan d'octobre

    2 excellents feel-good dans le genre chick-lit loin d'être mon genre de  prédilection

    Mais j'ai ri  plus particulièrement avec Séberine Silbert

    C'est cliché, rocambolesque et déjanté,  pour tous les fans du genre, que l'absurde ne repousse pas, qui aime ce genre littéraire aux personnages décalés, (ces poisseuses de la vie), et qui cherchent de la légèreté dans leurs lectures. 

     

    Bilan d'octobre

    2 SP proposés par les ME, Marathon et E.PS

    Un roman jeunesse fantastique qui donne envie de lire le tome 2 et Une dystopie habillement menée qui traite de  sujets contemporains et incite à la réflexion.  

     

     

    Bilan d'octobre

     

     

    2  SP  dans des genres très différents un conte de Noel

       du mois 

    et une romance historique particulièrement documenté qui donne un vision des Vikings autre que celle e barbares sanguinaires 

     

    **************

     

     

    Bilan d'octobre

     

     Home est un roman vibrant d'émotions qui aborde des thèmes forts tel que le racisme, le trafic d'enfants en Corée, le peu de respect pour l'homme, traité moins bien que les chiens, de la souffrance du survivant... qui nous rappelle que longtemps les droits de l'homme ont été bafoués au nom d'une couleur de peau.

    Les  2 autres 2 comédies romantiques , un faible pour les personnages d' Emily Blaine.

     

    *************

     

    Bilan d'octobre

    Je remercie Babelio pour ce Masse Critique 

    Huis clos et thriller psychologique  particulièrement bien ficelé. Un auteur à suivre.


    2 commentaires
  •  

    Bilan de septembre

     

    11 livres lus et un manuscrit

     

     

    Bilan de septembre

     

     

    Répondent aux items 

    Bilan de septembre

     

     

    Je me suis relativement ennuyée avec Ernest Hemingway.

    Le retour aux sources avec Agatha Christie m'a permis de passer un bon moment, mais n 'est pas de mon point de vue, le meilleur  romans  de la Reine du Polar dont s'est inspiré Marina Carteron pour  Dix   qui s'avère être un de mes   du mois.

    Clarisse Sabard sait, quand à elle, toujours nous enchanter avec ses sagas de familles et ses secrets dans La plage de mariée. 

    Extrême risk répond aux codes de la New Romance avec une toile de fond sportive et bien maîtrisée, mais une histoire d'amour trop rapide.

     

    Bilan de septembre

     

    répond à un des items du multi-défis de Babelio et l'on peu le considérer comme une LC avec ma binôme Gaelle avec un avis identique : pas le meilleur du duo d'auteures, mais néanmoins une mignonne romance qui fait passer le temps, pour moi elle a comblé les 7 heures d'avion entre Paris/ New York

     

    Que dire du dernier tome de la saga : Les Chroniques lunaires  ?  dernier opus de la série lu en LC toujours avec Gaelle, si ce n'est qu'elle a comblé toutes nos attentes. Un sens faute. Une conclusion magistrale  pour un saga époustouflante qui revisite les contes de fées à la sauce Marissa Meyer 

     

    Bilan de septembre

     

      pour ce tome et l'ensemble de la saga 

     

    ******************

     

     

    Pour terminer je remercie les auteurs qui m'ont sollicitée et confié leur SP, pour leur confiance,  et m'ont proposé des textes dans des genres très différents les uns des autres .

     

    Bilan de septembre

     

    Une romance historique bien documentée d' Aurélie Depraz, mais une romance un peu trop lisse à mon goût. 

    Un roman philosophique qui remet le sens des valeurs en perceptive, plutôt intéressant. 

    Rocaya Paillet partage, elle, son expérience personnelle et donne de l'espoir aux femmes avec son Cancer, Chimio, Champagne.

    Quant à Andréa B. Cecil, elle adresse un message puissant et fait appel à la tolérance, jette bas nos à  priori.

     

     

    *********

     

    La lecture du manuscrit bien abouti de Pierre-Guy Laurier laisse présager un 4 tome à la hauteurs des précédents .  La Longue Nuit  est une saga dystopique qui sort des sentiers battus, à découvrir absolument.

     

    ***************

     

     

    Un mois riche en lectures variés malgré une petite semaine de vacances outre atlantique.

     

     


    3 commentaires
  • Bilan d' Aout

     

    11 romans lus ce mois ci

    et pas mal de coups de coeur

     

    **********

     

    Reprise des LC avec ma binôme et gros coup de coeur unanime pour la saga

    Chroniques Lunaires de Marissa Meyer. On espère un sans faute avec son dernier opus Winter

     

    Bilan d' Aout

     

    On enchaîne avec la suite des aventures de Kell et Lila, nos 2 magiciens de Shades of Magic

     

    Bilan d' Aout

     

    Là, nos avis divergent même si j'ai beaucoup aimé la saga, nos points de vue sur le dernier tome est un peu différent.Le dénouement avec sa fin ouverte sans que ne se profile un 4e opus m'a dérangé. Gaelle croit en une suite. On verra, le cas échéant je changerait probablement d'avis.

     

    Bilan d' Aout

      pour le dernier tome de la trilogie d' Emma Green, le meilleur des 3 pour moi. Quant à Blackstone Affair, c'est pff !  

     

    ******

    Bilan d' Aout

     

    3 romans lus pour le Challenge Babelio qui m'ont permis de découvrir la plume d'auteurs que je ne connaissais pas et que je vais suivre. 

    Un thriller ésotérique palpitant, malgré quelques bémols et une approche originale d'un même point de départ écrit par 2 co-auteures, chacune traitant le ET Si à sa manière dans Avec Elle et Sans elle. 

    2 bons moments de lectures. Bilan d' Aout et Bilan d' Aout

     

    *****

     

    Bilan d' Aout

     Un SP proposé par une auteure que je suis depuis un petit moment. 

    Étonnamment j'ai beaucoup appréciée cette chick-lit, la plume de l'auteure et l'humour constant dans ses textes m'avaient déjà séduite. 

     cette fois avec son personnage d' Iris et de la crédibilité dans ce genre que je n'affectionne pas particulièrement.

     


    1 commentaire
  • " Miroir, mon beau miroir, qui d'entre toutes est la plus belle ? " Bien avant de devenir la cruelle et magnifique reine des Lunaires, bien avant que Cinder, Scarlet et Cress ne se rencontrent, Levana a vécu une tout

    autre histoire. Une histoire d'amour et de guerre, de trahison et de mort. Une histoire qui n'a jamais été contée... jusqu'à présent.

     

    Editeur : PKJ
    Genre: Jeunesse Dystopie
    Date de sortie: 16/4/2015
    Prix du livre papier :  Broché : 16,90€ 
    Version numérique: 11,99
    Nombre de pages :  256

     

     

     

     

     

     

    Un passé douloureux est-il est un justificatif à des actes innommables ? Peut-on s'émouvoir devant ce qu'a subi Levana ? 

    L'auteure, tout comme dans Heartless, s'attache a nous montrer le vrai visage de cette monstrueuse reine. La Reine de coeur m'avait émue, et j'avoue que  je comprend les sentiments de Levna. Oui, Marissa Meyer sait jouer de sa plume pour décrire ses personnages pas tout blanc, pas tout noir, tout en contrastes. Et oui, comme dans la vie réelle, nous possédons tous une part de sombre en nous, qui prend plus ou moins de place. 

    Notre méchante reine cache des blessures secrètes, et pas que physiques, grâce à ce magnétisme propre aux Lunaires. Et comme tout un chacun recherche l'amour, l'attention, l'admiration des autres. Sous son masque de beauté fatale, la manipulatrice s'avère être un être fragile et meurtri. On parvient presque à lui pardonner tant sa souffrance est grande. Cependant le passé douloureux de notre protagoniste justifie-t-elle des actes répréhensibles  ? Peut-on vraiment contraindre à aimer et de ce fait user de son pouvoir pour en avoir l'illusion ? 

    On doit reconnaître ce talent à l'auteur que celui de voir frémir nos sentiments envers un personnage antipathique.  Car l'on s'émeut, force est de le reconnaître, l'on ressent de l'émotion, des sentiments ambivalents.

    Une fois encore ce tome est addictif, et l'on en voudrait encore. L'on s'attache déjà à Winter et l'on s’émeut de la relation complexe entre son père et Levana. On compatit et l'on s'attache à cet homme pour lequel la Reine est prête à tout. C'est de ce tome que nous découvrions l’identité de Jacin Clay et que certains éléments de l'intrigue globale se mettent en place.

    On s'éloigne un peu ici du conte de Blanche Neige. Certes, Levana est la belle mère du conte, celle qui souhaite la mort de sa belle fille. Qu'en est-il ici ? J'espérais une explications sur les cicatrices de Winter, mais pour l'heure il n'en est rien. Mais je ne doute pas que l'auteure nous apporte les réponses au moment qu'elle jugera opportun, tant sa saga est superbement structuré. Cependant nous en apprenons davantage sur les motivations de Levana. Certains faits que nous suspections se confirment tandis que Marissa Meyer trouve encore le moyen de nous surprendre. 

    L'addictivité ne faiblit pas, Marissa Meyer mène sa barque d 'une main de maître et tient le cap de son spacionef adroitement nous menant au port dans lequel elle a décidé de nous  voir arriver.

    Je suis totalement sous le charme de la plume de l'auteure et de son imagination, de sa manière d'aborder la psychologie de ses personnages, les rendant réels, crédibles tant ils sont aboutis, sujet à des troubles émotionnels, victimes de leur passé,. Marissa Meyer nous fait éprouver des sentiments ambivalents même pour les plus cruels d'entre eux. Et pourtant on ne peut consentir à l'inacceptable, accepter les dommages collatéraux comme le décide Levana, ceci au nom du bien de la Communauté. Les conséquences sont bien trop intolérables dans le dénouement, auquel on s'attendait plus ou moins.

    Nouveau coup de coeur pour ce prequel qui se laisse lire entre entre Cress et  Winter, sans pour autant qu'il y ait un ordre véritable.

     

     

    Extraits citations 

     

    "- Manipuler une proie est un moyen trop facile de tricher, continua Channary. [...] Je n'ai pas envie de gagner de cette manière. J'aurai gagné quand j'entrerai dans l'histoire lunaire comme la reine la plus désirable de tous les temps.
    - La moins sélective, en tout cas. Tu n'as jamais envie de... tomber amoureuse, tout simplement ?
    - L'amour... Quelle enfant tu fais. [...] L'amour est une conquête ! L'amour est une guerre ! [...] Voilà ce que je pense de l'amour ! cria Channary."

     

    "- Je crains que ce ne soit pas des assassins dont il vous faille vous méfier le plus.
    Elle toucha la chaîne qu'elle portait à son cou.
    - De quoi devrais-je donc me méfier, selon vous ?
    Elle fit un pas hésitant vers lui.
    - De vous-même, répondit-il d'un ton ferme"

     

    "- Je t'aime, murmura-t-elle. Ça au moins, ça a toujours été réel.
    Il se raidit, mais s'il avait une réponse à lui donner, elle s'en alla avant de pouvoir l'entendre."

     

    "Le destin emportait sa femme. Comme si les étoiles en personne bénissaient leur union."

     

    "Quelle idiote elle était. Quelle incurable idiote ! D'avoir cru qu'on pourrait l'admirer. D'avoir cru qu'elle pourrait être belle, adorée, ou simplement remarquée. D'avoir cru pouvoir être quoi que ce soit."

     

    © M.Meyer


    2 commentaires
  • Shades of light LCKell est un magicien de sang, un sorcier capable de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris. Le deuxième, rouge, déborde de magie. Dans le blanc, elle s'est faite bien trop rare quand, dans le noir, elle a tout dévoré. Et le fléau s'apprête à contaminer chacun des univers jusqu'au dernier – ce n'est plus qu'une question de temps...

    Car les ténèbres ont déjà commencé à s'étendre sur le flamboyant Londres rouge. Les habitants en sont réduits à choisir entre céder aux sirènes dévastatrices de la magie et entamer contre elle une lutte désespérée jusqu'à la mort. Si Kell semble immunisé contre le poison qui gangrène son royaume, la fin le guette, lui aussi... à moins que des alliés inattendus ne le rejoignent dans la bataille À commencer bien sûr par Lila, qui ne raterait pour rien au monde une occasion de partir à l'aventure et faire étalage de sa puissance. Mais, aussi intrépides qu'ils soient, comment de simples magiciens pourraient-ils faire le poids face à l'incarnation même de la magie ?

    Editeur : Lumen
    Genre: Fantasy jeunesse
    Date de sortie: 13/9/2018
    Prix du livre papier : 16,00€
    Version numérique: 9,99 € 
    Nombre de pages :  761p

     

    Shades of light LCLe cliffhanger du précédent tome laissait présumer un opus palpitant, cependant une fois la magie dissipée la réalité  dérangeante me frappe. Non, mais j'hallucine ! 

    La lecture reste addictive, l'imaginaire de Victoria Schwab est toujours aussi présent et son univers captivant, les personnages attachants. Cependant l'action y est moins présente, personnellement je m'attendais à plus de rebondissements. Toutefois l'ambiance reste stressante plombée par ses ombres mouvantes et dangereuses, et l'on s'inquiète en permanence pour nos héros. Certes, l'auteur frappe fort par moments, néanmoins, une fois la dernière page tournée, je suis très frustrée. Au fur et à mesure que je m'approchais du dénouement, je m'agitais m'inquiétant devant le peu de pages restantes. Quand l'auteure allait-elle nous donner les réponses attendues ?  vers quel tournant improbable nous entraînait-elle ?

    D’où ma déception ! Oui, parce que outre être frustrée et énervée contre V. Schwab ( rien ne m'agace davantage qu'un auteur qui aborde des pistes et les laisse en plan), je suis très déçue de cette fin, nouveau cliffhanger moins intense que les autres mais qui laisse une porte ouverte sur une suite. Sauf que aucun 4e tome ne se profile  à l'horizon. Souhaitons que je me trompe et que l'auteure ait envisagé de nous concocter de nouvelles aventures à notre quator.

    Parce que, si j'ai bien aimé en découvrir davantage sur l'énigmatique Holland dans cet opus dans lequel il tient une grande place, moi j'attend toujours de découvrir les origines des Antari, connaitre le passé de Lila et celui de Kell ( pour celui-là c'est mal barré, vu que l'auteure ouvre et ferme la porte après nous voir laisser espérer, quelques secondes à peine, en des révélations  tant attendues. Encore un truc qui m'a mis en boule. 

    D'autres points on été soulevés dans la rencontre avec Maris et Lila  sans en voir l'aboutissement, et je noterais quelques incohérences par faute de plus d'explications. Oui même dans un monde fantastique il m'en faut.

    Pour autant j'ai aimé l'approche de Victoria Schwab sur les sentiments humains, les liens noués entre les uns et les autres, la peur de Lila de s'attacher devant le risque de la perte, la souffrance qu'elle entraîne, la relation entre le trio Kell, Rhy et Alucard. L'amour et l' attachement est partout ! Et de ce fait c'est ce qui fait la force de nos héros face à leur adversaire, mais aussi leur faiblesse. 

    Je ne peux donc pas dire que je n'ai pas aimé ce tome, (même si je lui ai trouvé quelques longueurs tout en me tenant en haleine), cependant j'en ressors avec un sentiment mitigé. Si ce tome est bien le dernier de la trilogie, eh bien c'est décevant, pour moi qui n'aime pas ce  genre de fin. Un 4e opus à venir changerait toute la donne. Alors je veux croire qu'il y en aura un.  Mais n'en étant pas vraiment persuadée, ma note tiendra compte de mon ressenti.

     

    Shades of light LC

     

    Extraits citations 

     

    "- l'amour et la perte sont comme un bateau et la mer, déclara Tieren en passant un doigt dans sa barbe " Ils s'élèvent ensemble. Plus nous aimons, plus nous avons à perdre. Le seul moyen d'éviter la perte est d'éviter l'amour. Mais le monde serait bien triste."

     

    " - (...) Mais il y a une différence entre tuer dans un but précis et touer pour le plaisir. Tout sage prend conscience à un moment ou a un autre que certains doivent tomber pour que d'autres puissent s’élever."

     

    " si Lenos avait bien une certitude,c'était que tout avait un but, un sens. parfois, on se trouvait trop près pour le percevoir, et d'autres fois trop loin, mais il en existait toujours un " 

     

    "-(..) nous ne choisissons pas qui nous sommes, mais nous choisissons ce que nous faisons"

     

    "- ce qui compte ce n'est pas ce que l'on est, mais ce que les autres croient que l'on est" 

     

    " L'amour était souvent comparé à une flèche qui fendait l'air et atteignait toujours sa cible. Tout le monde en parlait comme d'un sentiment agréable"

     

    " la vie n'est pas faite de choix mais d'accords, l'interrompis Holland. Certains sont bons, d'autres mauvais.. Quoiqu'il en soit, ils ont un coût."

     

    " Elle ne lui pardonnait rien, et pourtant, elle lui devait tout"

     

    " Emira était la glace qui permettait au feu du monarque de trouver son équilibre, le bain froid pour son tempérament d'acier. Elle le rendait plus fort Pourtant il ne l’appela pas."

     

    © V. Shwab

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique