• Les McGrégor : Le jeuUn joueur de rugby écossais excentrique qui ne joue pas selon les règles. 
    Une mangeuse d'hommes qui a perdu tout espoir en l'amour. 
    Lorsqu'il s'agit de Lachlan et Kayla, les opposés ne font pas que s'attirer, ils éclatent. 

     

    Editeur :  Hugo et compagnie
    Genre: New Adult
    Date de sortie: 1/9/2016
    Prix du livre papier : Broché : 17,00€ Poche :7,60
    Version numérique: 9,99€ 
    Nombre de pages :  569

     

     

     

     

    Les McGrégor : Le jeuJ'avoue que le début avec le prologue était très prometteur. D'emblée on tombe sous le charme de Lachlan rencontré dans l'opus précédent. 

    Et de ce fait, le lecteur sait déjà que les 2 protagonistes sont ensemble. Pas vraiment un problème. C'est le tout qui m'en a posé. À moins que j'étais peu disposée pour la lecture, car je peine à entrer dans celles en cours, très différentes les unes des autres.

    Ici, le fait que Karina Halle se soit lâchée coté érotique, m'a agacé. J'ai donc ramé toute une première partie en attendant qu'il se passe quelque chose d’intéressant, que les secrets de Lachlan nous soient dévoilés. J'ai donc eu un mal fou à entrer dans l'histoire. La personnalité de Kayla n'a pas aidé.

    Bref, cahin caha je suis parvenue au terme de cette histoire. Certes le personnage de Lachlan est touchant mais cependant il m'a manqué quelque chose pour me passionner pour ce roman qui traite cependant de sujets sensibles et contemporains : les addictions, alcool, drogues, abandon, reconstruction.

    l'histoire d'amour est trop rapide à mon goût. Et je suis un  peu frustrée en ce qui concerne le passé de notre protagoniste principal. Une partie de sa petite enfance ayant été bien trop peu développé, Karina Halle ayant privilégié les scènes de sexe. Une petite overdose pour moi. Et de ce fait on ne comprend pas très bien la relation entre les cousins. Dans l'opus précédent, tout laissait croire qu'ils étaient proches. Là encore le thème est un peu trop superficiellement traité.

    Quand au contexte et au décor qui aurait pu apporter une petite touche exotique au récit, elle est totalement mise de coté.   

    Notre héros est un sombre écossais, joueur de rugby de surcroît, dommage que ce volet là soit superficiellement abordé. le décor est négligé et de ce fait l'action aurait pu se passer n'importe où dans le monde.

    Un troisième tome qui, pourtant, partait pour être le meilleur des trois. Mais je n'ai pas vraiment accroché. Un roman à deux voix et je dois toutefois admettre que j'ai plus apprécié l’approche de Lachlan que celle de Kayla.

    Les McGrégor : Le jeu 

     une note généreuse, car je tiens compte du fait que je ne suis pas très investie dans mes lectures en ce moment. 

     

     

    lu pour le Challenge Multi Défi Babelio 

    item 28 

     

    Les McGrégor : Le jeu

     

    Extraits citations

     

    " La culpabilité n'est pas une émotion. C'est un organisme vivant, qui respire. C'est  une autre personne qui vit à l’intérieur de vous, hurlant parfois tellement fort que vous voudriez  vous arrachez la peau pour qu'elle puisse sortir"

     

    © K.Halle

     

     


    1 commentaire
  •  

    Perfect Obsession LcRêveuse, un peu déjantée mais peu sûre d’elle, Stella a décidé de faire une croix sur les hommes depuis que le sien l’a quittée. 
    Lorsqu’elle rencontre Jonas, elle décide simplement d’en profiter, de lui et de son corps musclé et sexy.
    Mais quand elle se réveille dans ses bras, après une nuit bien arrosée, elle doit affronter la vérité : Jonas n’est pas celui qu’elle imaginait. Il lui est interdit. Totalement interdit…
    Forcée de cohabiter avec lui durant trois mois, Stella va devoir prendre sur elle pour le supporter. Et lui résister

     

    Editeur : Les Addictives
    Genre: New Adult Collection Luv
    Date de sortie: 13/9/2018
    Prix du livre papier : 14,90€
    Version numérique: 4,90 € 
    Nombre de pages :  353

     

     

     

    JPerfect Obsession Lce remercie les Editions Addictives qui m'ont permis de découvrir la plume de Cara Solak et je ne le regrette pas. Le résumé laisse présager une relation complexe entre Jonas et Stella sur un air de déjà vu. Et oui , c'est le risque quand on est friande de New Adult.  Parce que le coup de coeur pour le fiancé n'est pas une nouveauté.

    Cependant l'auteure parvient néanmoins à nous surprendre, nous pousser à nous interroger. Quelques allusions de Jonas dans ce récit à deux voix incitant à des idées les plus loufoques chez le lecteur. Mais pas une seconde le chemin que Cara Solak donne à sa romance n'est envisagé.

    Nos deux personnages principaux sont dévorés par des démons personnels que l'on met bien longtemps à découvrir.  Pendant ce temps le lecteur écrit son propre scénario au fur et à mesure que l'on avance.

    Et j'avoue que  l'idée de Cara Solak est purement géniale. Sauf qu'il m'a manqué un petit quelque chose pour que l'auteure parvienne à se démarquer dans son originalité. 

    Je pencherais pour le coté un peu léger de la romance, des interactions entre les personnages un peu trop superficielles et des profils psychologiques pas assez, à mon goût, développés. Pour autant les protagonistes sont attachants,  y compris les secondaires comme Alex, l'ami fidèle.

    Que dire des secrets ? Là encore, j'en voulais plus. Eh oui, c'est un des mes gros défauts, donne moi la main, je veux le bras. Des thèmes forts, et trop survolés pour moi. Je sais ! Je suis exigeante ! Encore une fois ma boulimie livresque est en cause.

    C'est pourquoi, je conclurais que j'ai, néanmoins, passé un bon moment de lecture, malgré ces bémols, car l'histoire est addictive et se lit rapidement et la plume fluide et plaisante.

    Une auteure dont je lirais volontiers d'autres romans.

     

    Perfect Obsession Lc

     

     

     

    Avec Gaelle 

     

    Perfect Obsession Lc

     

    Perfect Obsession LcL'auteur : 

    Nationalité : France 

    Biographie : 

    Pharmacienne, Cara Solak est mère de deux filles.

    "Déviants" (2017), sa première saga pour les adolescents/young adults, est un mélange de genres : romance, fantastique, dystopie se mêlent à la réalité du quotidien. 

     

     


    2 commentaires
  •  

    With Love : VadimIdentité : Adam Paxali
    Surnom officiel : Pax
    Surnom secondaire, mais non moins officiel : Dieu du pieu (ça rime)
    Profession : Journaliste d’investigation pour le canard En Immersion.
    Spécialité : M’immerger (ça tombe assez bien, remarquez)
    Genre : Hétéro actif. Très réactif.
    Mission pour les six mois à venir : Enquêter sur les retombées du mariage gay… Pénétrer un club homosexuel. M’enfoncer profondément dans le milieu. Caresser le mode de vie des protagonistes. Défoncer leurs barrières et pondre un article orgasmique.
    Problème majeur à l’horizon : Un russe nommé Vadim. Lui n’était pas prévu au programme. Je ne comprends pas cette attirance, mais une chose est certaine… ça va tout compliquer…
    Armes massives du dit problème : Ses yeux, son accent, son sourire… mais aussi sa tendresse, sa douceur… Il me semblait moins « dangereux » que ses potes… Il s’avère qu’il l’est beaucoup plus…
    Moyen de défense activé : Aucun, je n’ai rien vu venir.

     

     Editeur : Auto-édition Amazon
    Genre: Litterature contemporaine
    Date de sortie: 8/11/2018
    Prix du livre papier : 14,99€
    Version numérique: 2,25 € + emprunt Kindle
    Nombre de pages :  449

     

    With LOve : VadimEncore un roman conseillé par ma binôme de lecture. Rien que de voir la couverture, j'étais tentée. L'auteure, je la connais  sous un autre pseudo.

    Tout le monde n'aime pas lire de la romance M/M et pourtant les histoires sont belles, émouvantes et empreintes de beaucoup de sensualité. 

    Marie H.J parvient à émouvoir avec son histoire qui met en scène 2 hommes que tout oppose. Vadim est  100% gay depuis toujours, Adam , 100% hétero Son immersion dans le monde de l’homosexualité est un baiser échangé alors qu'il avait 12 ans. Outre le fait  d'être hétero, Adam est un homme à femmes. Et pourtant durant une enquête dans l'univers gay il va tomber fou amoureux de Vadim et réciproquement. 

    On se demande comment une telle chose peut être possible et les implications psychologiques que cela induit sur le non gay.

    C'est avec beaucoup de finesse que l'auteure va développer ce sujet sensible, la complexité de la relation à travers les bouleversements émotionnels que va vivre Adam .

    Dans ce récit à 2 voix nous partageons, en alternance, les sentiments de nos 2 protagonistes.

    Le sujet n'est pas simple à traiter, et peut heurter, il est, en tout cas, d'actualité et malgré les contexte légal il est encore brûlant, dérangeant, et demande d'avoir l'esprit ouvert et beaucoup de tolérance.

    Le sexe n'est pas au centre du débat, bien sur il y a sa place, mais c'est l'amour entre 2 personnes qui est le thème central du roman. Certains trouveront  que c'est contre nature, une anomalie, de la perversion. Mais ne dit-on pas que l'amour n'a pas de  frontières, qu'il frappe quand on s'y attend le moins, quelque soit votre sexe, âge, couleur de peau, croyances. Certes hors cadre, dit normal, il ne sera pas facile pour les amoureux de vivre leur amour simplement, tant le regard des autres est parfois nocif.

    Nombreux sont ceux, à ce que j'ai pu constater lors de discussions sur le thème, qui s’arrêtent à la relation sexuelle, aux clichés, aux stéréotypes sur l'univers gay. Certains diront surement que Marie H.J en use. Cependant, pour avoir des amis gays dans mon entourage, je dirais pas tant que ça. Certes, certains portraits peuvent sembler caricaturaux,  comme celui de Jo, que péjorativement certains nommerait " la folle de service," et je ne peux m’empêcher de songer à Michel Serraut dans la Cage aux folles, cependant comme dans la vie, il a toujours des individus qui sont dans l'extrême. Vadim, lui est l'homme gay qui nous ferait douter de son statut sexuel, celui que vous croiseriez dans la rue, sur qui vous baveriez d'envie et que vous n'imagineriez pas gay, tant les préjugés ont la vie dure. Eh oui, tous les homosexuels ne sont pas des extravertis 

    L'auteure donne une vision, personnelle ou argumentée, ( je me demande ) du monde de la nuit, des bars gays dans lesquels les liaisons se créent, pour un coup d'un soir.  Mais peu-on être juge de ce que l'on ne connait pas ? peut-on dire que c'est propre à leur milieu, alors qu’aujourd’hui les hétéros, tout autant, sont à la recherches des même choses ?

    En fait, Marie H.J tend à nous démontrer que  dans ce monde, les individus recherchent tous la même chose, un compagnon à aimer.

    Dans cette romance c'est l'amour qu'ils éprouvent l'un pour l'autre qui prime sur la relation physique. Je ne vous cacherais pas que certaines scènes de sexe, pas si nombreuses que ça, sont très explicites et de ce fait que ce roman est réservé à un public averti, ce que l'auteure ne manque pas de préciser. Et c'est dans cet ensemble bien construit que réside la beauté de l'histoire. 

    Nous suivons l'évolution des sentiments de chaque protagoniste, leur peurs, en particulier celles d'Adam face au passage à l'acte, la patience, la retenue de Vadim.

     2 personnages attachants et touchants, un Adam maladroit, un Vadim effrayé par la puissance de cette attirance pour un hétéro, sa conscience de la difficulté d'entretenir une relation avec un homme totalement paumé par ce qu'il lui arrive.

    L'amour n'a pas barrières, il faut accepter de les franchir, se moquer du regard des autres. Non l'amour ne se commande pas. On ne décide pas de qui on va tomber amoureux. L’entité physique n'a aucune importance quand l'amour transcende une relation.

    Coté plume de l'auteure, j'ai eu un peu de mal avec le style factuel, le langage familier, mais au bout de quelques chapitres, il correspond à la personnalité d'Adam, drôle, émouvant. Même si l'allusion fréquente au rime avec, m'a un peu lassée à la longue. Par contre, j'ai beaucoup aimé la relation avec  Mère Paulette. Et que dire de l'article d' Adam ? Un super message qui ne laisse pas indifférent, fiction ou pas, et qui vous remue vraiment. Un grand bravo à l'auteure pour cette idée de génie, et celle magnifique histoire d'amour. 

     

    With LOve : Vadim

     

     

    With LOve : Vadim

     

    Extraits citations 

     

    "Les couples non exclusifs sont monnaie courante A cause de cette famille qu'on ne peut pas fonder, encore une fois"

     

    "comme lui, je suis totalement prisonnier de ce "nous "qui nous relie constamment; Comme une drogue,je n'arrive pas en avoir assez, j'en veux toujours davantage, il me manque dès qu'il s'absente et  ne semble jamais assez proche dès qu'il se trouve avec moi" 

     

    "Homme ou non, ce n'est même pas le sujet. IL est simplement parfait. C'est une question d’âme sœur. IL est la mienne"

     

    "Et si l'on considère que Vadim est un homme, alors oui, peut être que l'on peut conclure que je suis gay. Je dirais tout simplement amoureux, pour ma part, d'un homme. C'est tellement confus"

     

    "n'ayez pas peur de vos faiblesse, elles  cimentent les sentiments, au contraire. Ouvrez-vous à lui..."

     

    "- les problèmes les plus simples peuvent polluer une vie entière qi on ne les résout pas rapidement"

     

    © Marie H.J

     

     

    With LOve : VadimL'auteur : 

    Nationalité : France 
    Biographie : 

    Marie H-J. est auteure de romance.
    Originaire de Basse Normandie, elle a toujours vécue avec un livre sous le bras, s'évadant dans la littérature et s’essayant depuis toujours à la rédaction de textes de toutes sortes à la demande de ses proches. 
    Après s’être installée dans plusieurs villes durant une jeunesse pleine de rebondissements, elle vit aujourd’hui épanouie dans la ville du Havre qui la comble et pour laquelle elle avoue un attachement particulier. 
    Baignée depuis toujours dans un univers très musical, elle décide un jour de combiner ces trois passions en prenant la plume, pour dévoiler avec sensibilité et humour les romances, les amours , les querelles , et toutes les nuances qu’elle décèle dans les scènes de la vie quotidienne, qui l’entourent et la nourrissent.
    "Broken" (2017) est son premier roman. 

    page Facebook : https://www.facebook.com/auteur.marie.h.j/ 

     


    3 commentaires
  •  

    Un classique en New Adult, sans réelle surprise.

    Les McGrégors : L'offreElle a dit oui, va-t-elle le regretter ?Nicola Price élève seule sa fille de cinq ans, et sa vie est loin d'être simple depuis que son petit ami l'a quittée. Après avoir eu un super-boulot, un appartement de rêve et une garde-robe à faire pâlir toutes ses amies, elle vit aujourd'hui dans un studio pourri, sans travail et sans amour. La solution à tous ses problèmes pourrait venir de Bram, le grand, beau et riche frère aîné de son ami Linden. Il lui propose de lui louer un appartement dans un immeuble qui lui appartient, le temps qu'elle puisse se remettre sur pied. Mais elle va découvrir à ses dépens que rien n'est gratuit dans la vie. 
    A-t-elle eu tort d'accepter l'offre du bel Écossais ?

     

    Editeur :  Hugo et compagnie
    Genre: New Adult
    Date de sortie: 1/6/2017
    Prix du livre papier : Broché : 17,00€ Poche :7,60
    Version numérique: 9,99€ 
    Nombre de pages :  424

     

     

     Les McGrégors : L'offreUn classique en New Adult, avec son play-boy friqué qui tombe sous le charme de la nana fauchée, malmenée par la vie et les hommes. Une issue donc prévisible dès la première ligne.

    Dans ce 2e opus de la saga, nous suivons Nicola, la meilleure amie de Stéph qui va tomber sous le charme de Bram. Ce dernier rêve d'une deuxième chance, que l'on cesse de le juger au vu de ses comportements passés.

    Dans ce tome, Karina Halle s'attache à souligner combien il est difficile de faire disparaître l'image négative que les gens portent sur vous, y compris votre propre famille. Préjugés, jugements hâtifs, à priori ont la vie dure, même si l'on s'efforce de devenir une personne différente. Il reste toujours un soupçon bien ancré dans l'esprit de votre entourage qui ne voient que ce qu'ils veulent bien voir. Bram, aux yeux de tous ne peut être différent de celui que toute le monde connait, un noceur, celui qui se fiche de tout, avec des comportements qui ne visent qu'un seul objectif : obtenir ce qu'il veut, et particulièrement mettre les femmes dan son lit.

    Pourtant derrière la figure du play-boy égoïste, se cacher un être aimant, attentionné sans arrière pensée, si ce n'est de faire plaisir à Nicola. Certes, cette dernière il la veut aussi dans son lit.

    Notr héroine, elle est une femme blessée, abandonnée par le père d'Ava, n'ayant aucune confiance en les hommes. Son but dans la vie  : offrir à sa petite fille la plus belle vie qu'elle puisse avoir, dans un environnement stable confortable. C'est sa priorité. Ses envies, ses besoins propres passent en second plan. De toute manière, elle ne désire pas entretenir un relation amoureuse qui la briserait à moyen terme. En manque de confiance portant foi aux récits et mises en garde de Steph et Linden sur Bram, elle ne tentera pas le diable. C'est déjà assez surprenant qu'il s’intéresse à elle. Elle ne peut être qu'un énième défi à relever.

    Pourtant,  entre elle et ce voisin sexy, va se tisser des liens qui dépasseront l'attirance sexuelle qu'ils éprouvent l'un pour l'autre. Ils vont apprendre à se connaitre, Bram va se dévoiler, mais conservera quelques secrets qui risquent de mettre à mal leur relation.

    Le dénouement, suite à des rebondissements peu surprenants, tant on les devine, est très prévisible. Il introduit le prochain tome qui sera consacré à Kyela et un nouveau McGregor. Cependant la lecture est agréable, suscite de l'émotion, nous attache aux personnages malmenés par la vie, à la petite Ava.

    Un récit à deux voix, qui nous fait apprécier Bram qui partage ses sentiments avec le lecteur.

    Coté écriture et traduction, j'ai envie de pousser un coup de gueule. Une fois encore, certains passages sont traduits trop littéralement et perdent ainsi leur sens initial. Quant aux prénoms, on est comme dans le tome 1 confronté à l’apparition de Jenny pour Penny et même un Stephen alors que l'on évoque Steph !   Pas bien grave certes, mais pas très pro.

    Un tome 2 plaisant avec un niveau superieur au précédent qui vous fera passer un agréable moment de lecture.

     

    Lu dans le cadre du Challenge Multi-Défi de Babelio.

     

    Les McGrégors : L'offre

     

     

    Les McGrégors : L'offre

     

     

     

    Les McGrégors : L'offreL'auteur :

    Nationalité : Canada 

    Biographie : 

    Karina Halle a été journaliste dans le tourisme et la musique. 
    Elle est aujourd'hui un auteur reconnu de New Romance dont les titres sont régulièrement classés dans les meilleures ventes du New York Times, du Wall Street Journal et de USA Today. 
    Elle vit en Colombie-Britannique avec son mari.

    Auteure de 12 livres à ce jour  

     

     Extraits Citations

    Ne leur montre jamais que tu pleures. Ne leur montre jamais que tu n'es pas la personne idéale, celle qui est parfaitement appropriée. Relève la tête et continue, comme quelqu'un d'hyper cool."

     

    " C'est parfois tellement dur d'être une mère, de ressentir tout cet amour et de se rendre compte qu'on ne peut pas protéger son enfant de tout'

     

    "- (...) oui j'ai déjà été amoureux. Une seule fois.Il y a eu des problèmes. J'ai paniqué et j'ai tout foutu en l'air. J'ai merdé dans les grandes largeurs. J'ai vraiment été un pauvre imbécile."

     

    "- Nicola, dit-il en posant ses mains autour de mon visage et en me regardant dans les yeux intensément. Je sais  que tu as été blessée. Mais moi aussi. Peut-être que nos cendres communes peuvent donner vie à quelque chose de beau"

     

    ." - Non, ce n'est pas ça l'amour, Bram. Tu ne fais pas des choses... comme ça a quelqu'un que tu aimes.  Je ne doute pas tu avais l'impression de m'aimer, mais quand on aime quelqu'un, on ne repousse pas son amour. On ne renonce pas. On ne s'enfuit pas même si on a peur. Et si on le fait, c''est que ce n'est pas de l'amour"

     

    © K.Halle

     

     


    1 commentaire
  •  

    Une sacré prise de risques. On trouve très peu de relations D/s avec une femme pour dominatrice dans ce genre litteraire.

    Et la femme domina... SPDans la littérature BDSM, la soumise de service est presque toujours de sexe féminin. Pourquoi seules les femmes peuvent-elles être soumises ? Dans cette passionnante histoire, les rôles s'inversent.Maîtresse Anna va vous faire découvrir comment, pas à pas, elle va faire l'éducation de Luka pour en faire un parfait soumis. Luka va accepter épreuves et humiliations pour accéder au plaisir suprême.Une histoire où règnent souffrance et jouissance mêlée. Où la perversité de l'un fait le bonheur de l'autre.?

     

    Editeur :  Amazon Auto-édition
    Genre: BDSM
    Date de sortie: courant février
    Prix du livre papier : 
    Version numérique: 3,99€ 
    Nombre de pages :  316 1796 KB

     

     

     

     

    Et la femme domina... SPAyant déjà lu des romans de ce genre, c'est donc sans appréhension que j'ai accepté ce SP aimablement proposé par Coralie  Désiré, à la recherche de chroniqueuses pour son roman étiqueté Hard BDSM. Je la remercie au passage.

    On est loin des 50 nuances de Grey ! Et la femme domina s'adresse à un public averti. Pour s'y plonger, il ne suffit pas d'aimer les romances érotiques pour tenter ce genre d'expériences "littéraires, je précise".

    Parce que de l'érotisme on est loin. Ici, les scènes décrites, avec beaucoup de précisions, très très très visualisables, peuvent choquer, tant les pratiques sexuelles sont anti-conformistes, pour la majorité des gens. J'imagine.

    Pour couronner le tout, Coralie Désiré a choisi de faire de son personnage principal un soumis en apprentissage. Ici les rôles sont échangés. L'Homme viril, maître du contrôle, dominant dans la vie comme dans ses relations avec la Femme, cette figure correspondant aux codes de notre société contemporaine, prend la place généralement allouée à cette dernière.

    L'auteure maîtrise son sujet. Le texte est émaillé de détails sur des objets propres au BDSM, sur certaines pratiques  sexuelles, quelques peu insolites et pas forcement appréciées  que par les adeptes du D/s.

    Humiliations verbales et physiques sont au rendez-vous. Luka, notre soumis, perd peu à peu le contrôle de ses désirs (quoi que) pour répondre à ceux de sa maîtresse, glissant ainsi jour après jour, mois après mois dans une soumission totale, devenant l'objet sexuel, l'animal de compagnie, la femme, d' Ana, au gré des fantaisies de cette dernière, toujours sexuelles, bien évidemment. 

    Si l'aspect " soumission" est bien décrit, tant l'acceptation de Luka est totale, et ce besoin expliqué, l'aspect lien affectif qui explique cette capacité d'un soumis à dépasser certaines limites, aspect d'une relation BDSM revendiqué par les D/s, l'est beaucoup moins, voire pas assez, à mon goût. Peu abordé, ou mal, je ne saurais le dire, particulièrement du point de vue d'Ana. Le narrateur extérieur n'aborde pas ses sentiments.  Hormis le fait qu'elle a trouvé le soumis idéal avec qui elle va partager sa vie.

    Je ne suis donc pas parvenue à m'attacher aux personnages, à ressentir une quelconque émotion entre eux comme il m'est arrivé dans d'autres lectures du même genre. 

    Il manque ce "truc" puissant qui fait qu'un individu est capable de subir maltraitance physique et psychologique et qui transcende la relation D/s. Ce quelque chose qui va au delà de ce besoin d'être le jouet d'un autre, et du respect du dominant pour ce que son soumis lui offre. 

    Le récit est trop centré sur une suite de scènes de sexe, répétitives ais-je trouvé à longue, d'humiliations et de transformation de notre personnage qui se laisse dominer par ses envies, ses besoins, et porte une confiance absolue en Ana, qui se joue de lui et qui ne se dévoilera vraiment quand elle aura la certitude de sa totale soumission.

    Je ressors donc avec un avis mitigé de cette lecture, qui me laisse avec un goût d'inachevé, bien que l'on puisse penser, arrivé au dénouement, que l'auteure peut-être nous réserva d'autres surprises avec de nouvelles aventures de ce couple peu banal ! Premier roman de l'auteure dans le genre, qui je pense trouvera le moyen de nous surprendre dans ce style littéraire.

    Le style est plaisant, le vocabulaire adapté, l'on croise en chemin quelques coquilles et quelques fautes orthographes qui peuvent être aisément corrigés. 

    Néanmoins une approche intéressante et peu commune d'un univers encore un peu méconnu du public.

     

    Ps : Je ne suis pas très fan de la couverture trop cliché et au rouge trop flamboyant du texte.

     

    Et la femme domina... SP

     

    Le détail :

    Depuis le succès phénoménal de 50 nuances de Grey, le BDSM en littérature fait des émules.  L'occasion pour les adaptes de ces pratiques sexuelles de les revendiquer en prônant une relation basée sur la confiance et l'amour.  Ce que beaucoup ne peuvent comprendre mais qui ouvre la porte à la tolérance. Et j'avoue que suis admirative devant Coralie Désiré qui ose s'attaquer à un genre littéraire  qui ne touchera qu'un public curieux et ouvert d'esprit en offrant une approche de la soumission que peu d'auteurs ont abordée. Pourtant  la relation D/s avec homme pour soumis est une réalité.

     

    Et la femme domina... SPL'auteure :

    Nationalité : France 

    Biographie : 

    Mère célibataire de deux petits monstres, Coralie Désiré vit dans une petite ville très calme, sauf les soirs de foot.
    D’aussi loin qu'elle se me souvienne, elle a toujours aimé lire et écrire, et ce depuis son plus jeune âge. Son auteur préféré : les frères Grimm, pourquoi ?  peut-être  pour leur façon de raconter une histoire. Elle a réussi à transmettre ma passion à sa fille.
    Enfant, elle s’amusait à transformer des paroles en des textes totalement différents, complètement hilarants, écrivait des poèmes…, puis en grandissant elle commencé à vouloir écrire des histoires simples, qui n’ont pour l'instant pas abouti. Elle espère qu'un jour peut-être ...
    Plus tard elle découvre la romance sentimentale, puis l’érotique. Dès lors elle se met à écrire quelques textes qui, postés sur internet, suscitent un engouement inattendu. Ce qui la pousse à croire que pourquoi pas..
    Deux ans plus tard elle termine le premier tome de sa série « Le couple », édité chez Evidence Editions. Elle publie par la suite un recueil de nouvelles érotiques « Fantasmes », disponible sur Amazon. 
    « Et la femme domina » est son dernier roman avec une envie de changer les rôles et de bousculer les choses. Pourquoi seulement les femmes seraient-elles soumises ? 
    Son prochain livre ? « Le couple  Tome 2 »
     
     
     

     

    La parenthèse :

    Eh oui, comme de nombreuses lectrices, j'ai lu 50 nuances de Grey.  Suite à quoi, une "Babeliote" m'a conseillée de lire Je t'aime moi non plus de Max Heratz  et j'ai eu un énorme coup de cœur  pour ce roman qui vous plonge dans le milieu BDSM avec Welia et  Max. L'auteur de sa plume magique transcende une relation hors norme qui démarre avec l'apprentissage de l’héroïne et va très très loin dans le hard. Il en est de même dans À vif  autre coup de coeur, qui met ici  en scène un relation D/s MM. Dans ces 2 romans, l'émotion est très forte. Les sentiments y ont une grande place et c'est je crois ce qui m'a manqué ici. Dans un cadre plus léger qui se rapproche de ce roman avec sa relation Domina/Soumis (les curieux pourront s'y pencher) dans la saga Red Room avec  le tome Tu chercheras ton plaisir 

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique