• N'écrit pas de la Dark Romance qui veut

     

    Bewitched by the darkness

    Sypnosis

    Attention : âmes sensibles, s'abstenir ! Méfiez-vous des apparences. Derrière mon charme se cachent de funestes envies. Derrière mes yeux, ce ne sont pas les fenêtres de mon âme qui s'ouvriront à vous, mais bien les portes de mon enfer. Pourtant, elle, jeune et fragile, l'a deviné au premier regard... alors pourquoi ne s'enfuit-elle pas ? Pourquoi ai-je décidé de l'épargner ? Caleb Profession : Tueur en série

     

    Editeur : Elyxiria
    Genre: Dark Romance
    Date de sortie: 13/06/2018
    Prix du livre papier :  Broché : 11,90€ 
    Version numérique: 3,99 €
    Nb de pages : 192

     

     

     La critique :

    Il ne suffit pas qu'un auteur décrète que son roman est de la Dark Romance pour que cela en soit. Un genre littéraire qui séduit un nouveau lectorat, de quoi donc s'attacher des lecteurs pour un jeune auteur sur le marché difficile des écrivains.

    Amatrice du genre, ayant lu précédemment Dark Romance de Pénélope Douglas, la saga Heartless de Ker Dukey, dont j'attend avec impatience le prochain tome, Monsters in the dark de Pepper Winters, ( pour ne citer que mes coups de coeur) je me suis laissée berner par la magnifique couverture avec un Caleb sublime à l'air machiavélique.

    Car seule la couverture donne illusion. Le reste n'est qu'une suite de phrases convenues et de dialogues clichés, et d'un total ennui.

    Caleb, notre héros, est tout d'abord difficilement identifiable, par chance l'image de la couverture le fait pour nous. Quant à sa personnalité si lisse et inconsistante, elle ne laisse transparaître sa perversité qu'uniquement dans des scènes de violences allant crescendo. C'est un peu là où le bat blesse.

    Cette montée en puissance est très mal orchestrée et ne suffit pas, à mon sens,  à donner de la consistance à l'intrigue. Elle a pour but de choquer, certes, et je ne doute pas que Micaela Barletta y parvienne auprès de certains lecteurs. Malheureusement un grand flop chez moi. 

    Après mes lectures de Dark Romance, voire de thrillers mettant en scène des psychopathes,  j'ai pu constater que le profil psychologique des personnages y est parfaitement développé. C'est ce qui permet au lecteur de vibrer, de s'émouvoir, de frissonner, bien davantage que devant les  mises  en scènes macabres. Ici on ne ressent aucune émotion, le protagoniste principal étant très superficiellement développé. Je cherche encore ses motivations, à découvrir son passé, effleuré par l'auteure, afin de comprendre le chemin que Caleb a emprunté pour devenir un soi-disant monstre. Certes il nous est vendu comme un tueur sadique, mais hormis la dernière agression, l'auteure a beau mettre les mots "tueur et sadique" dans la bouche de son protagoniste, il est peu crédible.

    Le style basique, et limite scolaire n'aide pas. Les chapitres se terminent parfois de manière abrupte et l'on se demande quel est l’intérêt de certaines scènes et de protagonistes secondaires.

    La personnalité de Cabeb n'étant pas aboutie, l'on ne comprend pas vraiment les relations avec les personnages secondaires, dont sa femme et sa patiente, victime de violences,( lesquelles, pour justifier un suivi psychiatrique ?).

    Que dire des comportements de Nastasia et de la relation qui va en découler, qui s'avère des plus abracadabrantes ? Il aurait peut-être été souhaitable de développer cette curieuse alchimie, le roman est loin d'être un pavé avec ses 192 pages, l'auteure avait de la marge pour approfondir la personnalité de ses protagonistes. C'est encore ce qui manque à ce roman pour donner du sens aux situations  assez incohérentes. Sans oublier bien sur, la relation  particulière qui existe en principe entre un psychopathe de Dark Romance et sa victime, ce genre de relation qui fait ressortir le meilleur du héros et que le magnifique trailer d' Elyxiria nous vend.  Une fois de plus tout n'est qu'illusion.   

    C'est donc assez difficilement que je suis parvenue au terme de ma lecture pour découvrir un dénouement inattendu et des plus abrupt, plongeant, certes, le lecteur passionné, à désirer connaitre la suite des aventures de Caleb. 

    Ce sera sans moi. Il existe bien d'autres auteurs talentueux dans le genre pour perdre son temps avec celui-ci qui ne m'a pas convaincu du tout du sien à écrire de la Dark Romance.

    L'auteur :

    Habitée depuis longtemps par l'envie d'écrire, c'est en janvier 2017 que Micaela décide de se lancer dans l'écriture de son premier roman : TRANSPARENT LIES. Les résolutions sont au rendez-vous en ce jour de l'an et dès le lendemain l'écriture commence. 

    BEWITCHED BY THE DARKNESS, laisse entrevoir une plume de plus en plus maîtrisée.

     

    Le détail :

    L'auteur s'efforce de nous présenter un Mr Jeckyl et Mr Hyde, insistant sur le fait qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Derrière votre  séduisant voisin se cache peut-être un tueur sanguinaire qui ne parvient pas à maîtriser ses sombres démons. Malheureusement si l'idée de départ est excellente, le Caleb  de Micaela Barletta ne convainc pas. 

     

    La parenthèse :

    J'ai pu constater, à mon grand déplaisir, que l'auteure n’apprécie guère les retours négatifs sur son oeuvre. Sur sa page  FB auteure, j'ai pu lire une attaque très virulente suscitée par la publication d'un post, paru initialement  sur Babelio, à l'encontre de la chroniqueuse. C'était monstrueusement irrespectueux envers les lecteurs qui n'encensent pas son oeuvre et chacune de ses fans c'est plu à faire des commentaires ignobles, auxquels Micaela Barletta s'est prêtée à rire et entretenir le débat. Parmi ses commentaires désobligeants j'ai pu lire qu'il a été suggéré à la chroniqueuse de se lancer dans l'écriture avant de se permettre de juger d'un livre.  Il me semblait qu'une personne qui donne son avis est  pour la majorité un lecteur et non pas un auteur de roman. Est-il donc impossible d’évaluer un roman, si l'on n'en écrit pas soit même ? C'est totalement grotesque.  C'est donc une des raisons qui m'incitent à ne plus jamais lire un roman de Micalea Barletta, et je laisse aux autres lecteurs le choix de découvrir sa plume. 

     

     

    Notation

     

    Bewitched by the darkness 

    Magnifique couverture et trailer qui donne l'illusion, mais le résultat n'est pas au rendez-vous


    2 commentaires
  • Bossman LCQue peut faire Reese quand son rencard d’un soir se révèle être une véritable catastrophe ? Appeler une amie pour la tirer de là. Ou alors, obtenir l’aide inespérée d’un convive à la table voisine qui a tout entendu et a décidé qu’il allait mentir pour elle et se faire passer pour son premier petit ami.
    Chase ne manque pas de culot, ment comme un pro. Reese ne sait pas trop quoi penser de lui mais quand elle a l’opportunité de le revoir, elle se surprend à saisir l’occasion et quand il lui propose un emploi qui lui correspond totalement dans sa compagnie, elle ne peut pas refuser.
    Reese se surprend à apprécier beaucoup Chase qui ne cache pas tout l’intérêt qu’il lui porte.
    Mais la jeune femme sait depuis longtemps que coucher avec son patron est une très mauvaise idée. Ce n’est pas pour elle… Mais Chase n’est pas vraiment le type de patron auquel elle est habituée et il est plutôt irrésistible dans son genre.

    Editeur : Hugo Roman
    Genre: New Romance
    Date de sortie: 12/10/2017
    Prix du livre papier : Broché 17,00€   Poche : 7,60€
    Version numérique: 9,99 € Le prix du numérique plus cher que du poche ça me sidère !
    Nombre de pages :  360

     

     

    Bossman LCVi Keeland est une auteure qui ne m'est pas inconnue, d'autres de ses romans sont dans PAL comme Cooky Bastard, Beat et Ego. Mais c'est par celui-ci pour une LC que je découvre la plume de l'auteure. Je remercie Anne pour cette proposition et je pense que je ne vais pas tarder à me pencher sur les autres récits de Vi Keeland.

    Le thème de la romance est assez éculé. Cependant l’auteure parvient à le rendre un peu différent. Elle ne nous la joue pas à Beautiful Bastard ou autre dans lesquels le boss joue de son pouvoir sur son employé pour parvenir à ses fins avec un patron plutôt bad-boy.

    Chase n'en est pas un. Ce n'est pas un patron connard arrogant. Leur rencontre est étonnante et amusante. Et l'on tombe immédiatement sous le charme du jeune homme. Cependant ce dernier veut Reese dans son lit et il usera de méthodes plutôt romantiques.

     Mais Reese ne veut pas entretenir une relation avec son patron bien que ce dernier l 'attire depuis leur rencontre insolite. Cependant chat échaudé craint l'eau chaude. Travail et sexe ça ne va pas ensemble. Elle le sait.

    Malgré tout, elle se laisse séduire par Chase et accepte de le rencontrer en dehors du travail sur une base de rendez-vous qui ne sont pas des rendez-vous galants. Mais évidemment les rencontres régulières créent des liens et malgré le fait qu'elle fréquente quelqu'un d'autre avec qui elle pourrait envisager une liaison sur du long terme, elle ne peut ignorer son attrait pour Chase.

     Le récit est narré par Reese et Chase qui nous fait partager son passé douloureux en lien avec une dénommée Peyton. On devine très vite ce qui est advenu. Cependant l'auteure parvient à nous surprendre. Et cette romance toute simple prend un nouveau tournant. Sa conclusion par contre ne sera pas étonnante.

    Reese est un personnage assez ordinaire  avec quelques tocs qui se comprennent aisément. Les passés de nos protagonistes ne sont pas fracassants, cependant celui de Chase est touchant et le tout est cohérent et crédible.

    L'écriture est plaisante et fluide avec un mélange savamment dosé d'humour ( certaines scènes sont très drôles ) et d'émotions, avec beaucoup de complicité entre les personnages.  

    Un très agréable moment de lecture, mais il manque quelque chose après la lecture de la saga Sinner of saints. Les personnages sont attachants mais un peu trop lisses comparés à Vicious Devious et Cie. C'est pour cette raison, je présume qu'il m'a manqué un petit quelque chose pour me faire vibrer davantage. 

    Néanmoins les aventures du duo Reese/Chase sont addictives et l'histoire très bien construite, cohérente et réaliste. Une comédie romantique qui se dévore même si elle ne marquera pas votre esprit bien longtemps..

    Une petite incohérence, sans importance pour l'histoire, s'est glissée dans le récit, voyons voir si œil de lynx de Gaëlle l'a remarqué.

    PS : l'aime beaucoup la couverture qui laisse la place à l'imagination, mais j'adore la VO très sexy !

     

    Bossman LC

     

     

    Avec Anne et Gaëlle

     

    Extraits citations

     

    " je suis l'équilibre de son déséquilibre. Il est le courage de ma peur"

     

    " Ne te concentre pas sur ce qui aurait pu se produire. Mais sur ce qui est"

     

    "- peut-être. Mais tes paroles et tes actes se contredisent en permanence, et on m'a toujours appris qu'il fallait croire ce que les gens font et pas ce qu'ils disent" 

     

    "-parfois tu ne sais pas ce qui te manques jusqu'à ce que tu le trouves "

     

    "- le pouvoir . C'est - à- dire ? C'est la force ?

    - Non, c'est la capacité d'influencer le comportement des autres."

     


    2 commentaires
  •  

    Invincible LCQuand votre monde s'effondre. Quand tout le monde vous tourne le dos. Quand votre corps est brisé. Il faut se relever. Il faut revenir. Et devenir invincible.Nick Renshaw est la pépite du rugby britannique. Malheureusement, il se blesse grièvement et sa carrière est menacée. Commence alors pour lui une descente aux enfers. Il se sent abandonné et trahi par ses proches, mais il veut se battre pour reprendre sa place. Le Dr Anna Scott est la seule personne qui peut aider Nick, elle a ses propres méthodes mais aussi ses lourds secrets. Quand le passé de Nick revient les hanter tous les deux, l'énigmatique docteur est plus vulnérable qu'elle n'y paraît. Brisée et trahie, la lutte pour survivre semble intolérable. Quant à Nick, retrouvera-t-il le chemin des terrains ? Qui cédera, qui se relèvera... qui restera invaincu ?

    Editeur : Hugo & Cie
    Genre: New Romance
    Date de sortie: 8/11/2018
    Prix du livre papier : Broché 17,00€   
    Version numérique: 9,99 € 
    Nombre de pages :  340

     

     

    Invincible LCPeut-on imaginer reconversion plus incroyable que celle de l'écriture pour un sportif de haut niveau ?  Suart Reardon, ancienne star du rugby, mannequin à ce jour, et qui a fait la couverture de certains romans comme  The gravity of us, pose pour son premier roman. Un plaisir pour les yeux. Merci à Hugo Roman pour avoir conservé la couverture VO.

    C'est d'ailleurs à l'occasion de la lecture du roman de B. C.Cherry que ma binôme et moi avons découvert la sortie future de ce roman. Et une fois n'est pas coutume :) nous attendions sa publication en France avec impatience, ignorant même que le mannequin canon en serait l'auteur dans ce roman à quatre mains ( enfin moi en tout cas). C'est sans vraiment lire le résumé que je me suis plongée dans l'histoire de Nick et Anna. Sacré défi pour un sportif quand on s'arrête aux idées stéréotypés que l'on se fait d'eux.

    Mais qui mieux qu'un sportif pour imaginer une histoire avec pour héros un joueur passionné de rugby justement ? Qui mieux que Stuart Reardon pour nous parler de cet univers impitoyable dans lequel une carrière peut être éphémère, vos espoirs d'être sélectionné par de grands clubs, participer à la coupe du monde en représentant son pays, s'effondrer suite à une blessure qui vous mettra sur la touche à minima, ou définitivement vous éloignant du seul métier que vous rêvez d’exercer aussi longtemps que possible.

    On se demande évidemment quelle est la part d'autobiographie dans l'histoire de Nick Renshaw.

    Derrière la plastique à faire damner un saint, - et notre imagination ne va pouvoir se défaire de celle de la couverture pour projeter dans nos petites têtes, un Nick différent -, se cache une jeune homme passionné et sensible, loin des brutes épaisses et "testostéronés" auxquels on pourrait songer. Se dessine aussi le portrait d'un homme déterminé à rechausser ses crampons coûte que coûte, avec toutefois la peur au ventre de se blesser encore et de compromettre son avenir .

    Mais, dans cet univers il n'y a pas que les blessures qui peuvent nuire à votre carrière, il y a aussi les médias qui font et défont votre popularité, vous encenser ou vous traîner dans la boue. Nick va déraper et de victime il va être considéré comme un bourreau alors qu'un drame personnel le frappe de plein fouet. 

    Peut importe la vérité, tout n'est qu’interprétations. Interprétations ou mensonges la ligne est tenue. Le résultat est le même. Une chute dans un puits sans fond. La dépression, l'envie de disparaître.

    Tout est bon pour déclencher la vindicte populaire. Ne parlons même pas des réseaux sociaux, de la puissance de diffusion des infos à la vitesse de la lumière sur la toile et que rien ne peut arrêter. Des clans se forment. Il faut survivre avec vos harceleurs et ceux qui vous soutiennent. Pour Nick se sera sa famille.  Le sport qui lui donnera une seconde chance. Et Anna. Jusqu'à ce qu'elle devienne la cible à son tour.

    La plume est plaisante et addictive, malgré quelques petites coquilles  ( manque de mots et traduction trop littérale). Le roman est narré à la 3e personne, pour autant, même si j'aime avoir les points de vue des protagonistes en N.R, j'ai apprécié le style. Les co-auteurs parviennent à faire passer les sentiments et émotions de nos protagonistes . Leurs personnalités sont  parfaitement décrites,  les ambiances et décors bien dépeints.

    Nous retrouvons même l'auteur en tant que chroniqueur sportif, un petit clin d'oeil amusant, qui nous plonge dans l'ambiance d'un match de Rugby. On s'y croirait tellement la retranscription est vivante. Et de ce fait, on tremble pour Nick, craignant que nos auteurs ne nous concoctent un rebondissement émotionnel perturbant.

    Car l'émotion est bien au rendez-vous , en plus du suspens. Stuart Reardon et Jane Harvey-Berrick nous font vibrer tout au long de cette romance teintée d'érotisme. Et une fois encore les co-auteurs vont nous surprendre. Dans un récit narré par un homme, un sportif de surcroît on pourrait s'attendre à l'ambiance de vestiaire, à de la vulgarité. C'est tout le contraire. Les scènes érotiques, peu nombreuses  d’ailleurs pour de la N.R, sont très sensuelles et touchantes, à l'image de Nick.

    Nos protagonistes sont charismatiques et l'on compatit au drame qu'ils vivent, à cet acharnement médiatique qu'ils subissent, et qui met en péril leur couple, leurs carrières respectives. Ils nous émeuvent tandis que les auteurs rendent certains personnages secondaires détestables. D'autres sont attachants comme la soeur de Nick à qui il doit  en partie d'être sorti de son enfer personnel. La place de la famille est très importante dans cette histoire.

    Un roman touchant et émouvant loin des idées stéréotypés que l'on peut avoir sur les sportifs, en particulier sur les sports violents qui donnent à penser que les hommes sont toujours invincibles sans avoir à combattre. Les femmes sont aussi des guerrières. Suart Reardon qui nous prouve qu'un homme peut écrire de la New Romance. Sa compagne Emma, ( son Anna semble-t-il d'après la dédicace) peut-être, comme elle le dit sur compte Insta, fière de lui après cet essai transformé. Aventures à suivre avec

     

     

    pas encore publié en VF

     

    Invincible LC

     

     

     

     

     

    Avec Gaelle

     

    Extraits citations 

     

    " Quand ton monde s’écroule..

    quand  tous prétendent que tu es fini..

    quand ton esprit est en miettes..

    Je me lèverai...

     Je reviendrai...

    Et je serai invaincu"

     

    " Sa dernière pensée avant de s'évanouir : il est plus difficile de vivre que de mourir"

     

    " Chaque voyage commence par un premier pas. Je suis la femme que je voulais être"

     

    © S. Reardon et J. Harvey- Berrick


    2 commentaires
  •  

    Love lessons : Intégrale de Sex & Lies[LIVRE RÉSERVÉ A UN PUBLIC AVERTI (ÉROTIQUE)]

    Il est son pire ennemi et sa plus grande tentation. Autrefois, Alaska a vécu l'enfer. Si elle s'en est sortie, c'est grâce à Joan Bates, archéologue de renom qui lui a donné goût à la vie et aux études. Alaska lui doit tout, absolument tout. Mais sa rencontre avec Jasper Hendridge va bouleverser son fragile équilibre. Jasper est un professeur britannique séduisant... et il est l'homme que Joan déteste le plus au monde car il est responsable de la mort de son neveu. Succomber à Jasper, c'est trahir Joan. Mais quand l'interdit s'oppose à une attirance aussi forte, omment résister ?

    Editeur : Addivtives Collection Luv
    Genre: New Romance
    Date de sortie: 4/10/2018
    Prix du livre papier : non  
    Version numérique: 9,99 €
    Taille du fichier : 1626 KB

     

     

    Love lessons : Intégrale de Sex & LiesHum, quand on est fan de l'histoire de l' Egypte Antique, que le métier d’archéologue vous a fait rêver durant votre enfance, que vous êtes fans de romance eh bien cette  aventure ne peut que vous tenter, de plus la couv de Sex & Lies est très belle avec son Jay super sexy, (c'est celle qu' j'avais en ebook) et  il est dommage que l'on est changé le titre. Je trouvais le précédent très adapté.

    Alaska et Jasper se rencontrent dans un café, s'ensuit une nuit torride, au petit matin le bel Apollon disparaît sans laisser de traces. On devine aisément que les jeunes gens vont se rencontrer à nouveau et entretiendront une relation chaotique.

    Eh oui, Jay et Aly vont être contraints de collaborer lors de fouilles conjointes en Egypte. Il est le mentor de l'équipe étudiante Britannique, elle est l'assistante de Joan, une femme à qui elle doit tout. 

    Face à l'animosité entre les 2 professeurs, Aly va devoir cacher son attirance pour le charismatique professeur que ses nouveaux amis anglais tiennent en grande estime, tandis que Joan le déteste et le juge responsable d'un drame passé, survenu lors d'une précédente expédition.

    Aly cache son passé, qu'elle estime honteux. Une rencontre inattendue va le faire remonter à la surface mettant en danger sa réputation.  Jay est le seul à détenir la vérité sur le drame qui s'est déroulé à Gebel Aram ( lieu, soit dit en passant qui n'existe pas, dommage que l'auteure, ait un peu jouer avec son imagination, car de ce fait le cadre Égyptien est très partiellement brossé).

    C'est donc entre  sexe et mensonges que va se développer la relation entre nos 2 protagonistes , jusqu'à ce que le secret soit éventé avant qu'ils ne puissent eux même révéler leur liaison.

    Dès lors, Aly se retrouve au pied du mur. Qui choisira-t-elle ? Jasper ou Joan ?  

    Une histoire somme toute assez banale, avec une petite intrigue et des rebondissements pas si surprenants, Eh oui l'entrée en scène de Matthew ne m'a pas surprise. Par contre j'ai trouvé ce pan de l’histoire très tirée par les cheveux et un peu abracadabrante. Le but étant d'ajouter un peu de suspens , certes, et de l'émotion. Cependant,  je n'y ai pas adhéré, ni ressenti quoique ce soit. Car il manque un petit quelque chose à cette romance pour donner un peu de punch à cette relation. 

    Car à quoi bon nous entraîner en Egypte si on ne se sert pas de ce décor pour optimiser la romance avec des  petites aventures à la Idiana Jones ?

    L'auteure a préféré se concentrer sur le volet érotique, un peu trop souvent à mon goût. De plus on s'attend à ce que Pierre utilise son pouvoir sur Aly, hors là encore, Liv Stone nous a mis l'eau à bouche pour pas grand chose.

    On  s’étonne aussi de l'acharnement de Joan, que l'on ne comprend pas très bien, n'étant que la tante de David. Coté surprise, la dispute avec Cassie est aussi assez incompréhensible, prenant beaucoup d'ampleur pour pas grand chose. Tout autant les réactions de Will et Jay par rapport à ce qui s'est passé quelques années plutôt sont assez nébuleuses, elles servent juste à l'histoire. Et l'émotion n'est pas au rendez-vous

    Bref, quelques points négatifs qui nuisent à mon ressenti sur cette romance. Cependant, malgré c'est bémol, cette romance se laisse lire assez facilement. Le style est simple et l'histoire bien construite. Mais il manque ce petit truc qui vous fait vous attacher aux personnages, à vous passionner à vous faire vibrer. Ce récit à la première personne narré par Alaska est un peu fade.

     

    Love lessons : Intégrale de Sex & Lies

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Sinner of Saints : Furious LCIl avait tout prévu. Sauf le désir qu’elle lui inspire...
    Bane. Un homme dangereux, impétueux, sans limites. Tout le monde le sait, même Jesse qui, depuis qu’elle s’est fait violemment agresser, s’est complètement coupée du reste du monde. Alors, le jour où elle le croise en sortant de chez son médecin, elle est immédiatement sur ses gardes. Car, elle en est persuadée, cette rencontre n’est pas un hasard. Bane la cherchait. Mais qu’est-ce qu’un homme comme lui, capable d’avoir le monde à ses pieds, peut bien vouloir d’une femme brisée comme elle ? En temps normal, Jesse n’aurait pas tenté de le savoir. Malheureusement pour elle, l'insistance de Bane ne lui laisse guère le choix..

     

    Editeur :  &Harlequin
    Genre: New Adult 
    Date de sortie: 1/08/2018
    Prix du livre papier :  non
    Version numérique:  3,99€
    Taille du fichier: 1530 BK

     

     

     

    Sinner of Saints : Furious LC4e opus de la saga et mis à part le lien entre Bane/Roman et Eddie, on se demande bien pourquoi l'auteure a choisi de l'inclure dans cette série, avec un tome , qui une fois de plus, va nous laisser estomaqué.

    L'auteure n'a pas son pareil pour créer des personnages loin des bad-boys stéréotypés. Les siens sont hors du commun pour notre plus grand plaisir.

    Bane est un fléau ambulant,  menteur, arnaqueur, voleur sans foi ni loi.  Il se fiche de tout et de tout le monde, une seule chose a de l'importance le surf, sa passion, d'où son envie de monter un projet autour de ce sport aquatique. Pour ça il est prêt à tout. Jusqu'à rencontrer Vicious, son pendant, si on peut dire. Car Vicious se reconnait dans le jeune homme. Il y voit son successeur, un nouveau défi a relever. Et Bane admire son concurrent.

    Mais vu que notre Vicious n'est pas prêt à l'aider, du moins pas avec son propre argent, il va accepter le deal de Darren.

    Une mission qui semble des plus simples. Mais c’était avant de rencontrer Jesse et que leur relation évolue vers quelque chose inattendu.

    Jesse Carter est une jeune fille brisée par un drame qui s'est déroulé deux ans plus tôt. C'est ce qui va être un facteur déterminant pour changer les liens entre eux. L'histoire de Jess renvoie  Roman à une autre du même genre, très personnelle.

    Étonnement, la jeune fille qui vit recluse dans sa maison depuis l' Incident va se sentir en sécurité avec celui que toutes les femmes convoitent, pour ce Call Boy, ce voyou qui rackette, deale, se drogue etc.. et va ressentir en sa compagnie des désirs surprenants au vu de son passé.

    Tout autant Bane, va changer de comportement au contact de Jess. Ces 2 êtres qui ne s'aiment pas eux même vont tomber amoureux et se reconstruire.

    Cependant un deal est un deal et les secrets ne font pas bon ménage avec une relation basé sur un contrat. Si Jesse l'apprend  ne risque-t-elle pas de rechuter ? Leur couple a-t-il une chance d'exister comme tel un jour ?

    Une fois encore, L.J Shen nous surprend avec des rebondissements plus ou moins inattendus car elle sème des petits cailloux et cette fois-ci ce n'est pas aussi fracassant que dans les derniers opus, mais quand même.

    Coté passif de Jesse, l'auteure nous en informe très tôt, et ce drame nous bouleverse d'autant plus devant le comportement de ceux qui sont sensés être là pour la protéger. On s'insurge, se révolte. 

    On ne retrouve pas ici les personnages des autres tomes, bien qu'il y soit fait mention parfois, mais toute une nouvelle bande d'amis et le comportement de certains sont touchants comme celui d' Hannah la femme de ménage, Gail. 

    Un roman émouvant et drôle à la fois avec de belles réparties et des personnages qui vous bouleversent par leur force de caractère, leurs fêlures et leurs belles âmes, qu'ils ont un peu trop tendance à cacher pour se protéger d'un monde impitoyable dans lequel il vaut mieux être bourreau que victime

    En conclusion de je dirais que L.J est une auteure très talentueuse qui manie la plume mieux que personne pour créer des protagonistes détestables au prime abord, et des superbes sombres romances qui vous tiennent en haleine, que l'on ne peut lâcher avant d'en être arrivés au terme.

    Presque un coup de cœur, car il a pour moi quelques situations pas claires et des points pas très aboutis.  

    Une chose est certaine c'est que pour les amateurs du genre cette saga est incontournable.  Une saga avec un sans  faute, ce qui est exceptionnel, car  en règle générale, soit la série s'essouffle au fil des tomes, soit le premier opus pêche un peu. De plus les personnages féminins sont aussi irrésistibles que les hommes et donnent un plus à ces sulfureuses histoires d'amour. Nos couples de héros sont incomplets l'un sans l'autre. Et les hommes dangereux ne sont pas forcement ceux à qui l'on pense. 

    L'auteure va nous régaler, j'en ai l'intime conviction, avec d'autres épisodes sur les enfants de cette tribu, et je me dis : ça promet ! 

     

    Sinner of Saints : Furious LC

     

     

    Avec Gaëlle

     

    Extraits citations

     

    "peut-être que l'amour ce n'était pas se sentir heureux et entier. Peut-être que l'amour c'était se briser soi-même pour que la personne à laquelle on tenait se sente un peu plus entière"

     

    "on ne sera jamais à notre place ici, alors inutile d'essayer. On est libres, dispensés de toutes ces conneries"

     

    A cet instant, j'ai compris que j'avais surmonté bien des épreuves, mais que je ne survivrais sans doute pas à Roman Protsenko"

     

    "-  Roamn, c'est quoi le contraire de la haine ?

    - Jesse"

     

    "- Je crois que je suis dans la merde Baron

    - Bien, ça veut dire  qu'il y a dans ta vie qui vaut le coup"

     

    "-Papa avait raison sur un point

     

    "- Arrête quoi ?

    - De vouloir me redonner espoir. Il n'y a rien de plus dangereux. Ça donne envie d'essayer, et quand on échoue, on échoue" 

     

    "je courais comme si ma vie ne dépendant. 3 ans plus tôt ça avait été le cas. Et j'avais échoué. Ils m'avaient rattrapée"

     

    © L.J Shen

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique