•  

    The bossEntre Émilie et Marek, c’est électrique dès le premier regard.
    Lui est patron, dur, inflexible et n’accepte jamais moins que l’excellence.
    Elle est inexpérimentée, déterminée à faire sa place et à obtenir des réponses.
    Ils sont liés par un passé que Marek préférerait oublier et qu’Émilie refuse d’effacer.
    Entre affrontements et rapprochements, lequel cédera le premier ?

     

    Editeur : Les Addictives
    Genre: New romance  Collection Luv
    Date de sortie: 11/12/2019
    Prix du livre papier : 17,90
    Version numérique: 4,99 € 
    Nombre de pages :  534

     

     

     

    The bossJ'avoue que je n'étais pas très tentée au départ. Une énième histoire de relation entre un personnage principal et son boss, me disais-je. 

    Le seul élément positif  pour m'inciter à le lire : l'auteure Erin Graham alias Marie H-J qui publie en AE dans un autre registre que ce qu'elle propose aux éditions Addictives. Tout ceci pour dire que je suis fan d' Erin tant elle trouve le moyen de me surprendre par son imagination et l'intensité de ses histoires d'amour. Je ne reviendrai par sur le  style.

    Et bien je ne regrette pas de m'être lancée dans cette aventure, intriguée par les commentaires de ma binôme persuadée que Marek allait me séduire et que mon attachement à Quentin de The way you love en prendrait un coup.

    Eh bien, j'adore les 2 histoires totalement différentes et semblables à la fois qui traitent des amours de jeunesse qui perdurent malgré le temps qui passe.

    Les thèmes abordés par Erin Graham sont forts et il faut admettre que ni le résumé ni le titre ne laissent présumer le chemin pris par cette dernière 

    Une fois encore, l'auteure nous fait prendre les montages russes et nous confronte à toute une avalanche d'émotions.

    Dans ce récit à deux voix entre présent et passé nous suivons le drame vécu par nos protagonistes, leurs souffrances psychologiques, toutes leurs émotions et sentiments.

    Non, The boss n'est pas une énième romance entre l'employé et le patron, mais une histoire d'amour qui a défié le temps, les drames et la séparation.

    Comme d'habitude les personnages sont bien aboutis, attachants qu'ils soient principaux et secondaires. D'ailleurs j'aimerai bien les retrouver dans leur propre aventure, je parle bien évidemment d'Aude. 

    Coup de coeur. 

    Ps Marek et Quentin je ne peux les departager.

     

    The boss

     

     

       Extraits citations 

     

    " Ici maintenant, face à cette épreuve, je suis Marek, elle Millie, j'ai 18 ans et je l'aime encore plus que ma vie."

     

    "- Non, Marek, je ne laisserai jamais, ces hommes m’empêcher de vivre. Ils n'ont pas gagné, tu comprends ? Ils n'ont pas gagné.

     

    " Dans la vie, chaque jour est un combat. C'est ce qui la rend intéressante"

     

    " Aujourd'hui je connais les danger que dissimulent les apparences. Je me méfie, j'analyse, je réfléchis. Et je tâtonne dans la vie en assurant chacun de mes pas."

     

    "- et si nous prenions le temps, justement ? Ne courons pas après ce qu'on nous a volé, mais allons vers e qui nous attend. Je veuxx que me souvenir du futur. Alors construit le avec moi. "

     

    E. Graham

     


    1 commentaire
  •  

    Ardent SPSullyvan Jefferson n’a qu’un seul objectif : protéger les siens, les derniers survivants des Cherokees sur les berges du lac Hudson.
    Ancien militaire, rejeté par la bonne société à cause de son métissage indien, il se moque des convenances et des codes.
    Quand il rencontre Kathleen O’Briley, il ne voit en elle qu’une gamine docile, héritière de terres prospères qu’il pourrait offrir à sa tribu.
    Il l’épouse par la ruse, la liant à lui contre sa volonté, et compte bien s’imposer en maître.
    Mais Kathleen est une adversaire de taille : déterminée, volontaire et rebelle, elle lui tient tête.
    Et surtout, elle réveille en lui des sentiments aussi dangereux qu’indécents…

     Editeur : Les Addictives
    Genre: romance historique
    Date de sortie: 17/1/2020
    Prix du livre papier : pas pour l'instant
    Version numérique: 4,99 € 
    Nombre de pages :  392

     

     

     

     

    Ardent SPEn règle générale,  les héros de romances historiques sont soit, des Highlanders, des Saxons, des membres de l'aristocratie anglaise ou du milieu huppé des propriétaires sudistes.  De ce fait on a parfois l'impression de relire les mêmes histoires avec des personnages différents.

    Anne Cantore innove  en posant sa romance dans un tout autre milieu. Certes nous retrouvons les colons nantis du XIXe siècle implantés en Amérique, cependant son personnage principal masculin est un métis, mi-blanc, mi-cherokee.

    Dès que j'ai appris par l'auteure, bien avant sa parution, le thème de cette histoire, tout au moins les grandes lignes,  j'ai souhaité la lire au plus tôt, attirée par l'originalité du concept. Je remercie Anne Cantore et Carole de chez Addictives pour m'avoir permis de le faire en avant première grâce à l'envoi en epub, puisque pour l'instant la version papier n'est pas prévu au programme.

    Que dire ? 

    Tout d'abord je me suis lancée en aveugle dans la lecture. Eh, oui j’aime les défis et les surprises, alors le résumé ben, je boycotte. Aussi en ai-je eu d'entrée de jeu.  Rien à voir avec ce que  je m'étais imaginée comme aventure.  

    Une fois de plus, je suis sous le charme de la plume de l'auteure, de son attachement  à offrir à ses lecteurs un texte de qualité. . Ce qui n'est pas toujours le cas en matière de romances contemporaines, particulièrement dans le New Adult dans lesquelles l'intrigue prend le pas sur le style et l'écriture, bien souvent trop factuelle à mon goût.  Oui je sais je suis exigeante, je veux les 2 !  

    Anne Cantore aborde ici des thématiques intéressantes telle que la condition féminine, la culture indienne, le métissage et les difficultés à trouver sa place lorsque l'on est issu de milieu différents (thème qui reste contemporain et que l'on peut associer à d'autres ethnies) la tolérance, et l'inaptitude de certains à voir au delà de l'apparence générale. Immersion totale dans les conditions de vie de fin XVIII° siècle. Ssns oublier un petit rappel aux exactions commises envers les autochtones.      

    J'ai craqué pour les personnages, brossés avec finesse qui évoluent au fil du roman. J'ai apprécié l'approche mystique en lien avec les croyances indiennes, (même si le dreamwalker est une invention de l'auteure ), les références à la spiritualité. Et j'ai adoré leur personnalités et les reparties entre les protagonistes, les ambiances et les descriptions. Et l'auteur maîtrise l'art de glisser des scènes érotiques, le tout savamment dosé.  

    J'ai apprécié les infos complémentaires de l'avant propos qui pose le contexte et le " plus loin" ’après les remerciements.  Et je conseille vivement au lecteur d'aller jusqu'au bout de la lecture. 

    Parvenue au dénouement, après les rebondissements, sans excès, qui jalonnent le récit, j'ai pris la mesure du choix du titre et de la couverture. Au prime abord, elle ne me bottait pas vraiment, mais je doit admettre qu'elle est adaptée et correspond parfaitement à Sullyvan. Même si je pense qu 'un indien super sexy aurait été le bienvenu. Mais il faut admettre que celle-ci est plus intrigante. 

    Une romance particulièrement bien menée qui traite d'une période plutôt méconnue de l'histoire américaine. Anne Cantore maîtrise son sujet et nous offre une intrigue bien argumentée dans laquelle elle dépeint le contexte de l'époque sur des bases de documentation évidente. On en peut que la féliciter pour son travail de recherche et son talent d'auteur pour mêler la part d'historique sans alourdir le récit.

    Par contre, pour l’anecdote, l'auteure m' a perdue dans son périple géographique ce de part mon ignorance, (pas comblée malgré mes recherches sur le net )  mais je sais maintenant que'un petit lac Hudson existe en Oklahoma. Merci à l'auteure pour m'avoir apportée cette précision lors d'un échange tant je faisais une fixette sur Hudson river qui coule a New York et donc je ne parvenais pas à me situer géographiquement. Ce qui me gênait un peu. Ben oui ! 

    Des personnages bien campés, des personnalités finement développées, une romance originale et touchante tout pour répondre à mes attentes. N'oublions pas de signaler qu'une fois plongés dans ce récit à deux voix, qui nous offre les ressentis de nos personnages principaux,  on n'en sort pas avant d'être parvenus à la fin. 

    Mon petit regret : c'est de n'avoir pas eu certaines réponses au sujet d' Olathe. Peut-être est-ce à dessein que l'auteure est restée mystérieuse sur le sujet.

     

     

    Just 17 LC

     

     

     

    l'auteur : 

    Nationalité : France
    Né(e) à : Saint-Étienne

    Biographie :

    Anne Cantore est auteur de romance.

    Elle a fait ses études scientifiques en France, à Clermont-Ferrand, et à l'Université d'Oklahoma aux États-Unis.
    Mariée et mère de deux enfants, elle vit dans le Var.
    Elle est auteur de
    "On the road with you"
    et "Promets-moi - Louise et Marco"
    parus aux éditions addictives

    pages Facebook :
    https://www.facebook.com/ac.auteur/
    https://www.facebook.com/anne.cantore.31

    www.annecantore.com

    Insta: anne_cantore
     
     Extraits citations 
     

    "Est ce que être prêt à tout  pour preserver ce a quoi on tient le plus est une  bonne raison de mal agir ?  Je ne sais pas ... De toute façon je ne regrette rien. Je tuerai encore s'il le faut pour  défendre cette terre, ma famille, Kathleen."" -Olathe disais qu'il y avait 2 façons de traverser les épreuves de la vie? Geindre sur ce qui aurait du être, ou faire avec ce qui était "" Je sais d'où je viensJe sais qui je suisJe sais où je vais"" Elle est là ma puissance. Dans mon sang, mélangé, comme l'a dit le vieil indien ""La passion n'a  pour seule constance que sa brièveté"" Je suis devenu son mari par la contrainte, Je préférerais devenir son amant par choix." "si elle dégainé aussi vite qu’elle réplique, j'ai peut-être du soucis  à me faire"A. Cantore

     

    votre commentaire
  •  

    The way you LovePeut-on tout (se) pardonner ? Parfois, une seule nuit peut changer une vie...

    Arraché à un univers de violence et plongé dans l'inconnu, Quentin se retrouve désormais seul face à son destin, un enfer dont l'unique lumière se prénomme Célina. Mais la culpabilité et les secrets compromettent cet amour qui ne cesse de grandir depuis leur rencontre. Jusqu'au jour où tout bascule encore une fois. Neuf ans passent, Quentin, toujours un peu rebelle, est devenu chef étoilé. Le hasard place à nouveau Célina sur son chemin. Ils ne sont plus ado désormais. Les sentiments sont intacts, l’attirance plus forte que jamais. Mais tout n’est pas si simple : Quentin n’a pas réglé les problèmes de son passé. Quant à Célina, elle est sur le point de se marier… Céder à la passion provoquerait un véritable tsunami. Mais n’est-il pas trop tard pour résister ?

    Editeur : Les Addictives
    Genre: Comédie romantique
    Date de sortie: 20/2/2019
    Prix du livre papier : pas pour l'instant
    Version numérique: 5,99 € 
    Nombre de pages :  611

     

    The way you LoveQuand ta binôme est sous le charme d'Erin Graham et que quelque part toi aussi, eh bien, tu fonces sur la dernière lecture de ta jumelle, sans même lire le résumé. Peu de risques d'être déçue. Quoique....

    Mais non, Erin Graham, je blague ! 

    Parce que c'est bien plutôt tout le contraire. Plus je lis cette auteure, plus je suis séduite par sa plume et son imagination, par les thèmes qu'elle choisit et traite avec justesse. Car Erin Graham ne se contente pas de  nous écrire une banale romance, genre conte de fée  (OK ça aussi elle sait faire). Ce roman donc ne faillit par à la règle avec ses  thèmes forts  : violences conjugales, l'anorexie, l'image de soi, la confiance, la culpabilité, la trahison et la complexité des relations en général.  

    L'auteure nous transporte dans son univers, entre Young Adult et New Romance dans un récit à 2 voix,  entre présent et passé. Erin Graham se démarque par l'originalité de son approche et l'on tombe sous le charme du couple Quentin/Celina, jeunes ados maladroits et adultes accomplis que des événements ont séparés 10 ans plus tôt. Pourquoi ? Comment ? Quelles sont leurs chances de trouver le bonheur ? L'amour peut-il durer malgré la séparation, les blessures, les trahisons ? 

    Comme d'habitude Erin Graham  brosse des portraits réalistes et vivants, des toiles de fond  travaillées. On devine que l'auteure ne traite pas ses sujets à la légère, qu'elle  se documente pour que le contexte soit crédible et ainsi rendre ses histoires réalistes. Peut être certains lecteurs s'en fichent, mais  perso j’apprécie ce genre d'attention et de soins dans le détail. 

    Quant aux personnages principaux, ces deux âmes jumelles , piliers réciproques qui pallient aux faiblesses de l'autre, une fois de plus, l'auteure parvient à nous les faire aimer, nous passionner pour leur romance. Pour les secondaires, on les aime aussi ou on les déteste, selon les plans d' Erin Graham. 

    Une lecture addictive qui vous fait vibrer pour les personnages que l'on a du mal à quitter. Un roman qui se dévore et l'on ne craint pas la prise de poids,  car tout comme  Quentin  notre chef étoilé, Erin Grahma maîtrise  les calories avec un roman très équilibré même si l'on en veut encore.

    2e Coup de coeur de janvier pour un roman de cette auteure. 

    Il parait que je vais craquer davantage pour The Boss prévu en lecture prochaine.  A voir.

     

     

     

    Extraits citations 

     

    " j’abandonne mes espoirs à ses peins en espérant qu'il comprenne que je ne peux rester là, à attendre ce qui n'arrivera jamais "

     

    (...) - Tu sais c'est quelque chose de magnifique d'exister aux yeux de quelqu'un"

     

    "quand on veut quelque chose on fait en sorte de l'avoir. Au moins si l'on chute devant l'objectif on aura aucun regret  Et moi je veux plus que tout au monde qu'il soit heureux . Que ses démons disparaissent . 

     


    1 commentaire
  • Just 17 LCUne lycéenne rebelle. Un professeur hipster.Un amour interdit. Onze ans les séparent.Mais la morale ne peut rien contre l’amour. Elle est bien plus que son élève.Il lui est formellement interdit.Elle a tout à apprendre.Il a tant à perdre…Elle n’a que 17 ans.Mais elle sait ce qu’elle veut : lui.***– N’avance plus.– Pourquoi ?– Tu n’es qu’une ado qui fantasme sur son prof. Je ne joue pas à ça, moi.– Tu dis ça pour me blesser. Ou pour tester ma réaction. Mais je n’arrêterai pas…– Il le faut, Lemon. À sa voix qui devient un souffle, je devine qu’il tente de résister. De jouer au prof, à l’adulte, au type raisonnable qui ne va pas craquer. Mais son regard dit tant d’autres choses. Alors je continue. Je mange la distance entre nous, comme affamée. Mon cœur s’emballe, une douce chaleur se propage sous ma peau, la pulpe de mes doigts se met à fourmiller. Je le veux.

    Editeur : AddictiveEditions
    Genre:  Collection Luv New Adult
    Date de sortie : 16/12/2019
    Prix du livre papier :  Pas pour l'instant
    Version numérique: 5,99
    Nombre de pages :  375

     

     

    Just 17 LCUn énième Emma Green pour bien débuter l'année. Ce n'est pas un énorme challenge quand on est fan du duo d'auteures.

    On ne peut pas dire qu'elles innovent avec cette romance. Les relations amoureuses entre prof et lycéen c'est du rebattu. Emma Green nous la même déjà servie dans Corps impatients.  La toile de fond de lycée Américain avec ces têtes de noeuds pas mieux.   

    Alors nos auteures vont-elles parvenir à m' intéresser avec une nouvelle histoire avec pour thème un sujet maintes fois traité ?

    Eh bien, oui ! Mille fois oui  ! 

    Il faut reconnaître que le duo n'a pas son pareil pour brosser des personnages et des situations qui vous rendent complètement accro à la romance, même si celle-ci n'est pas à la base très originale. Les protagonistes la portent et l'on tombe très vite sous le charme de Roman. On se laisse porter par cette histoire d'amour interdit et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire nous voilà parvenus au terme de l'aventure.

    Emma Green n'a pas son pareil pour vous séduire même avec la plus basique des historiettes. Leur plume y est pour beaucoup. Il faut l'avouer. Tout comme le talent des auteures à élaborer des personnages bien campés, drôles, touchants, attachants.

     On ne peut que les féliciter et les remercier de nous offrir de belles romances qui font passer un plaisant moment avec un style qui leur est propre et qui les démarquent. 

    Coup de coeur pour ce dernier roman du duo de choc. 

     

    Just 17 LC

     

     

    L'auteur : 

    Je ne présente plus le duo Emma Green, ces auteures de romances françaises qui  n'ont rien à envier aux auteures d'outre Atlantique, et dont le succès n'est plus à faire et qui sont plutôt prolifiques. 203 livres à leur crédit à ce jour.

     

    Extraits citations 

     

    "-Alors ne reflechis pas ! prends le risque d'aimer si fort, vis, lutte, fonce tête baisée. Tant de choses, tant de gens nous ont séparés, mais c'est terminé Lemon, aime-moi, baise-moi, apprends moi, chiale avec moi, vise la lune avec moi" 

     

    E.Green

     

     


    2 commentaires
  •  

    With love : Jeremy LCIdentité : Jérémy Dessaut

    Profession : Pompier

    Situation sentimentale : Compliquée.

    Je suis parti pour mieux le retrouver. Mais quand je suis revenu, un autre avait pris ma place. Les fantômes de Zach hantent toute mon existence. Mon appartement, mon lit. Mes amis, le Bel Ami. Mon cerveau, mon âme, mon cœur. Sans lui, plus rien n’a de sens, et je reste là, spectateur de son renouveau et de leur bonheur.Projets immédiats : Isolé dans mon passé, je subis mon présent déjà trop compliqué. Alors, l’avenir…. Cependant… Il y a bien ce petit mec, que je passe mon temps à sauver… Une apparition au milieu de la foule. Un mirage, un mystère. Un sourire sincère et des yeux verts. La chaleur et la lumière. Commentaires : Le vrai sauveur dans cette histoire n’est peut-être pas le pompier tatoué…

    Editeur : Auto-édition Amazon
    Genre: Littérature contemporaine M/M
    Date de sortie: 10/2/2019
    Prix du livre papier : 14,99€
    Version numérique: 4,99 € + emprunt Kindle
    Nombre de pages :  430

     

     

     With love : Jeremy LCAux dires de l'auteure, Jeremy serait le dernier tome de la saga. Il faut bien mettre un terme à une série un jour !  Ne pas lasser le lecteur ou répondre à ses attentes. Seul l'avenir le dira. À cette heure, il n'est pas prévu de tomes sur les protagonistes secondaires, tel que Shirley, le déjanté Remy et James. Hum ! Moi James j'aimerai bien un opus juste pour lui. 

    Quant à Remy, il est déjà suffisamment présent dans ce tome et sa personnalité si complexe que lui concocter sa propre aventure risque d'être un sacré challenge.

    Car tout est là! Dans le challenge perpétuel et la nécessité de renouveler les intrigues pour attiser l’intérêt du lecteur. 

    Eh bien, il faut reconnaître que Marie H.J y parvient encore une fois. Un défi difficile après l’époustouflant Zach, riche en émotions.

    Nous passons donc à une histoire plus douce, moins complexe, qui s'adapte à nos protagonistes principaux, à l'image du compagnon de Jeremy.

    J'avoue je ne l'avais pas vu venir, celui-là, encore moins suspecté quoi que ce soit de sa nature, (tout le monde n'est pas Remy ! :) ) 

     Marie H.J brosse le portrait d'un jeune homme auquel l'on s'attache, déjà croisé au Bel Ami ( ah ah mais qui est-ce ? ). Une fois de plus elle aborde le problème du regard des autres, de la tolérance, des relations familiales et amicales., de la difficulté de s'accepter soi même et d'oser afficher son amour pour une personne du même sexe.  

    J'avoue que je m'attendais à un peu plus de surprises ( je me suis fait mon film avec Sirius ), et le rebondissement dans la dernière partie, par contre ne m'a pas étonné, le trouvant prévisible. Mais c'était mignonnet.

    Un tome donc beaucoup moins intense, moins passionnel mais qui correspond aux 2 personnalités de Jeremy et ... (chut on tait encore un peu son nom ).

    Très agréable moment avec la  famille du compagnon de Jeremy, tous aussi touchants les uns que les autres, et la bande soudée et unie pour la dernière fois ... peut-être...

     

    Un autre tome avec James ... moi, je veux bien !

     

     

    With love : Jeremy LC

     

     

    Extraits citations

     

    " les gens n'ont pas envie de côtoyer les personnes négatives. Souriez et tout votre monde se  retrouve repeuplé..."

     

    " Crevette veut dire, explique Milo que personne ne te juge et ne considère que tu sois à blâmer.  Ni nous, ni Maxim, ni même Zach. Tu es un ami. Enfin moi, je ne te connais pas beaucoup, mais tu es leur ami. Tu mérites autant d'égards que Zach, choses que tu n'as pas eues..."

     

    " Patience, Eli. Patience.  Je déteste ce qu'il a fait de moi "

     

    " - Je sais, Elijah... N'oublie pas que je suis barman..

    (...)

    -Et donc ? 

    -Et donc, je suis là, le mec que personne ne remarque...

    j'éclate de rire.

    -Que personne ne remarque ? Non mais Remy, on parle de toi là ? Le mec aux cheveux couleur arc en ceil et bermuda ? "

     

    M.H-J.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique