•  

    No rules À peine arrivée sur son nouveau campus, Iris assiste à une vague d’hystérie dans les couloirs de la fac. Le groupe le plus sélect du campus vient de lancer une invitation : qui veut tenter de les rejoindre ?
    Les membres de la Meute règnent en maîtres sur l’université : tout le monde les connaît, et tout le monde veut en être… Sauf Iris, qui a des priorités bien différentes ! Mais c’était sans compter sur Tucker, le leader du groupe aussi horripilant qu’attirant, qui a d’autres plans pour la jeune fille… Et alors que le bad boy l’entraîne dans son univers sulfureux et inquiétant dont elle ne connaît pas encore les règles, Iris va vite se rendre compte que résister à la tentation n’est pas si facile !
    Sera-t-elle prête à pousser les portes de l’enfer aux côtés de Tucker… au risque de trop se prendre au jeu ?

    Editeur : AddictiveEditions
    Genre:  Collection Luv New Adult
    Date de sortie : 21/10/2019
    Prix du livre papier :  Pas pour l'instant 
    Version numérique: 5,99
    Nombre de pages : 616 

     

     

     No rules J'avoue, j'ai flashé sur la couverture d'un des petits nouveaux d' Addictives Editions. Elle m'a même induit en erreur, je m'attendais à une histoire dans le monde du sport. Pourquoi ? Ben j'en sais rien. 

    A la lecture du résumé, on se dit que l'on va plonger dans une énième banale histoire d'étudiants. J'y ai pensé aussi, mais saturée de Fantasy et fantastique, j'avais besoin de légèreté. 

    Et me voilà embrigadée dans une romance plaisante, même si certaines situations rappellent certains romans du même genre.

    Anita Rigins parvient à se démarquer. Elle nous embarque dans une histoire passionnante pleine de suspens et d’émotions, avec ses thèmes forts et douloureux.

    Le rythme est plutôt soutenu, l'intrigue addictive, les personnages attachants, les personnalités abouties et les passés tumultueux de nos protagonistes  touchants et réalistes.

    La romance basée sur une alchimie sexuelle progresse au fil des chapitres, l'érotisme est présent sans être le centre de ce récit à deux voix. 

     Anita Rules brosse le portrait de protagonistes secondaires que l'on aimerait découvrir dans une suite tellement ils attirent la sympathie avec leurs propres casseroles. 

    Derrière les masques de rois du campus, la meute qui se serre les coudes, se cachent des âmes blessées. 

    Même si, très vite, on suspecte certains événements qu'ils ne sont pas très nouveaux et assez téléphonés, l'auteure parvient à nous tenir en haleine jusqu'au bout du récit que l'on peine à abandonner avant d'en connaitre l'issue.   

    On appréciera la plume et le style d' Anita Rigins même si elle use parfois  un peu trop de certaines phrases. 

    C'est avec quelques regrets que j'abandonne Tucker, Iris, Agnes, et les autres membres de la meute. Peut-on espérer retrouver T.J dans une histoire perso ?

    Très bon moment de lecture dans une ambiance pas très originale avec des airs de déjà lu, mais la mayonnaise prend et l 'on se laisse séduire par les personnages d'Iris et Tucker

     

    No rules

     

    L'auteur :

     

    Nationalité : France

    Biographie :
     
    Etudiante le jour, auteure la nuit, Anita Rigins vous plonge dans des romances sombres et envoûtantes.
    Anita Rigins a commencé, avant d'être éditée, à publier ses histoires sur Wattpad

    "Bad for me, tome 2" (septembre 2018), est son deuxième roman.

    page Facebook : https://www.facebook.com/pg/AnitaRigins/posts/
    Wattpad : https://www.wattpad.com/user/wakatepebabouune

     

     

    "Je sais que tu es enfermée, actuellement dans une pièce sombre, et ce pour longtemps, mais j'espère qu'un jour tu trouveras la clé pour en sortir"

     

    " C'est lui la clé de ma reconstruction. Et je suis la sienne." 

     

    " l'amour apporte du bonheur mais peut nous le reprendre d'un instant à l'autre"

     

    "- on se juge tous les uns les autres à un moment donné."

     

    "je ne peux pas laisser l'horreur de mon passé dicter mon futur. Pour moi, pour ma petite soeur. 

     

    "Un verre, ce n'est pas rien. Parce qu'un verre en entraîne un autre. Et alors vous êtes dans la merde" 

     

     


    1 commentaire
  • La maison d'à cotéLA MAISON D'À CÔTÉ (Un mystère Chloé Fine) est le volume 1 d'une nouvelle série suspense psychologique par Blake Pierce, l'auteur à succès de Une fois partie (volume 1) (téléchargement gratuit), un bestseller nº1 ayant reçu plus de 1 000 critiques à cinq étoiles. Chloé Fine, 27 ans, interne au sein de l'équipe scientifique du FBI, doit faire face à son lourd passé personnel quand sa sur jumelle se retrouve à avoir besoin de son aide ? et quand un cadavre apparaît au sein de sa petite ville tranquille de banlieue. Chloé a l'impression que sa vie est enfin devenue parfaite quand elle revient s'installer dans sa ville natale avec son fiancé. Sa carrière au sein du FBI est plutôt prometteuse et son mariage se profile à l'horizon.Mais très vite, elle se rend compte que la banlieue n'est pas toujours ce qu'elle paraît. Chloé en découvre la face cachée ? les rumeurs, les secrets, les mensonges ? et elle se retrouve hantée par ses propres démons : la mort mystérieuse de sa mère quand elle avait dix ans et l'incarcération de son père. Et quand un cadavre est découvert, Chloé se rend rapidement compte que son passé et cette petite ville pourraient être la clé dont elle a besoin pour élucider les deux. Un suspense psychologique émotionnel avec des personnages complexes, une atmosphère de petite ville et un suspense qui vous tiendra en haleine, LA MAISON D'À CÔTÉ est le volume 1 d'une fascinante nouvelle série qui vous fera tourner les pages jusqu'à des heures tardives de la nuit.

    Editeur :  Amazon Média
    Genre: Thriller psychlogique
    Date de sortie: 6/12/2018
    Version audio : gratuit
    Version numérique: gratuit
    Nombre de pages :  217

     

    La maison d'à cotéLe résumé m’intriguait et à vrai dire je ne comprends pas tout le lien entre le thriller et le titre. Je m’attendais à tout sauf au chemin que prend l’auteur.

    De plus j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans cette histoire, tout d’abord à cause du style. Dois-je l’imputer à la traduction, avec des passages non traduits ! Incroyable ! À croire que c’est un logiciel qui s’en est chargé !

    Ce qui donne un texte avec un vocabulaire très pauvre, un style factuel et scolaire. Tout ce que je déteste.

    De nombreux passages sont redondants et n’apportent rien à l’intrigue.   Intrigue très rapidement peu surprenante et pleine d’incohérences et qui ne convainc pas.

    Comment une stagiaire futur agent du FBI peut-elle acceptée sur une enquête dans laquelle sa jumelle est suspecte ?  Cela ne m’a pas du tout semblé réaliste.

    Mais ce n’est pas le seul élément incohérent qui m’a titillée, je veux parler des réactions de Seven et de sa famille vis-à-vis de Danielle. Cela manque énormément de développement pour avoir des comportements aussi excessifs. L'auteur vient semer le doute avec des éléments du passé et des comportements des habitants du quartier et pourtant rien ne les justifient. Certes Danielle est étrange et n'a pas vécu la mort tragique de sa mère comme Chloé, sa jumelle, mais très vite, là encore c'est très cliché et juste là pour nous induire en erreur. Mais cela ne prend pas vraiment. 

    Le dénouement n’est pas surprenant, même si à un moment Black Pierce sème une fraction de secondes quelques doutes. 

    Un thriller qui manque à vrai dire de psychologie et s’avère assez décevant au final, tant les personnalités des personnages sont superficiellement brossées. La relation particulière qui lie les jumelles de par le drame qui les a frappés, n’est pas exploité.

    Je ne pense pas suivre cet auteur, tant bien pour le manque de qualité de l’ouvrage au niveau traduction que pour son approche superficielle de ce qui est appelé ici thriller psychologique. L’auteur nous embarque dans la recherche de Chloé sur son passé et l’on se demande bien pourquoi et le rapport avec l’enquête présente et Danielle. Tout au moins ce n’est pas très bien amené.  Et l’on reste en fin de lecture sur des questions sans réponses.  

    Grosse déception donc, la seule consolation, c’est d’avoir lu ce livre en téléchargement gratuit sur Amazon présenté comme un best-seller ?  Euh... no comment.

      

     

    La maison d'à coté

     


    1 commentaire
  • With love : Joachim LCIdentité : Joachim Lebrun

    Profession : Fleuriste

    Passions : Mon homme, mes amis, ma chatte, mon chien à temps partiel, mon métier, la vie.

    Commentaire : Le destin distribue les joies, les peines, l'amour et la haine. Sans prévenir, sans raison, parfois, il décide de tout faire basculer. Comment l'affronter, lorsque l'on se sent seul et désarmé ?Au malheur qui frappe au hasard, je n'ai trouvé qu'une seule parade. L'Amour. L'Amour est l'unique réponse. La tendresse, la douceur et l'amitié, ses plus fidèles alliées. Et moi dans tout ça ? J'essaye de respirer. D'emprisonner entre deux battements de cil sur ce que nous appelons le bonheur.

    Romance mettant en scène une relation homosexuelle (M/M), s'y trouvent plusieurs scènes explicites. Lecture conseillée pour les lecteurs âgés de 18 ans et +

     

    Editeur : Auto-édition Amazon
    Genre: Littérature contemporaine M/M
    Date de sortie: 6/12/2018
    Prix du livre papier : 14,99€
    Version numérique: 4,99 € + emprunt Kindle
    Nombre de pages :  432

     

     

    With love : Joachim LCTome 2 de la saga With Love à laquelle je n'ai pas adhéré. Tout d'abord l'histoire est cousue de fil blanc sans suspens.  Cédric, Milo..., je connaissais l'histoire dès les premières allusions au métier de Cédric, à la petite allusion de Vadim.

    Quand à l'évolution de la relation hyper rapide entre les personnages principaux, j'ai eu du mal y croire. Peut-être m'a-t-il manqué l'entrée en scène de Milo plus tôt avec ses propres impressions après la scène du téléphone.

    Non vraiment je n'ai pas accroché. Tout d'abord parce que j'avais du mal à reconnaître Joachim présenté  dans le 1 comme la "fofolle gay". Ici nous nous trouvons face à un Jo, certes bien dans sa sexualité mais sans son coté grandiloquent et fantasque du 1. Cedric l'a changé ? Peut-être. J'avoue que j'ai quand même apprécié cette version de Jo, sa fragilité et ses faiblesses.  

    2 thèmes importants sont abordés dans ce roman : le deuil, comment aimer encore, et  le fait d'assumer ses choix. À mon goût le coté psychologique n'est pas assez abouti, la relation physique prend trop le dessus et l’aspect "beauté" trop de place, ce qui donne de nombreux passages redondants dans lesquels je me suis ,limite, ennuyée. 

    Un petit rebondissant en 1/3 de récit me semblait prometteur pour pimenter ce récit à deux voix. J'ai bien cru qu'il allait passer aux oubliettes. Il faut avouer que pour le coup, Marie H.J nous mène bien en bateau.

    Pour le reste, j'ai trouvé certaines situations peu crédibles, en particulier la scène du cinéma n'étant pas en adéquation avec la personnalité de Milo,avec sa fille à deux allées de là.

    Et de ce fait c'est le volet trop alchimie sexuelle  prenant trop le pas sur les sentiments et les comportements qui vont avec qui m'a ennuyé. Je ne m'attendais pas à ça au vu de leurs expériences passés. 

    Autant j'ai aimé l'histoire de Vadim et d' Adam autant j'ai eu du mal avec celle de Milo/Jo plus peut-être par rapport à Milo, dont il manque le ressenti en début d'histoire.  Pour Jo, j'ai beau comprendre qu'il ait énormément besoin de tendresse, je bloque un peu quand même. Mon personnage préféré reste Zoé.

    Par contre je dois reconnaître que l'on se laisse porter par la plume et le style, malgré quelques fautes d’orthographe croisées ici et et là.

    Malgré cette critique, plus qu'en demi-teinte, qui frise même la déception, je suis curieuse de découvrir les aventures de Zachary que je trouve plutôt sombre et énigmatique. 

     

     

    With love : Joachim LC

     

     

    With love : Joachim LCL'auteur 

    Nationalité : France
    Biographie :

    Marie H-J. est auteure de romance.

    Originaire de Basse Normandie, elle a toujours vécue avec un livre sous le bras, s'évadant dans la littérature et s’essayant depuis toujours à la rédaction de textes de toutes sortes à la demande de ses proches.
    Après s’être installée dans plusieurs villes durant une jeunesse pleine de rebondissements, elle vit aujourd’hui épanouie dans la ville du Havre qui la comble et pour laquelle elle avoue un attachement particulier.
    Baignée depuis toujours dans un univers très musical, elle décide un jour de combiner ces trois passions en prenant la plume, pour dévoiler avec sensibilité et humour les romances, les amours , les querelles , et toutes les nuances qu’elle décèle dans les scènes de la vie quotidienne, qui l’entourent et la nourrissent.
    "Broken" (2017) est son premier roman.

    page Facebook : https://www.facebook.com/auteur.marie.h.j/

     

     

    Extraits citations 

     

    quand on aime on peut souffrir; et plus c'est passionné, plus le risque est grand."

     

    " j'ai compris depuis bien longtemps qu'un défaut peut être une force, si in rend le temps de l'analyser"

     

    "vivre c'est ne pas être tranquille justement. Vivre c'est tout l'inverse. Vivre c'est aimer pleurer, rire, hurler et aimer encore"

     

    M. H.J

     

     


    1 commentaire
  •  

     

    Aujourd’hui je vous présente  Brice Milan 

     

    On en parleL'auteur : 

    Nationalité : France
    Biographie :

    Né d'un père militaire et d'une mère piémontaise, il obtient un doctorat après des études qui l'ont poursuivi dixit l'auteur. Dans la foulée, je décroche un poste dans l'enseignement supérieur.
    L'envie d'écrire sommeille en lui depuis l'adolescence. Il a fallu un déclic, la lecture du livre de J. R. R. Tolkien, « Le Seigneur des anneaux » et aussi s'affranchir de la peur d'affronter le regard des autres, pour qu'il se décide à écrire des romans.

    Il s'attèle à la tâche en décembre 2012, multipliant les nouvelles et romans. Depuis, Il ne s'est plus  jamais arrêté. Auteur prolixe, plus angoissé par la page noire que blanche.

    https://simplement.pro/u/Morgaste
    https://www.wattpad.com/user/Morgaste


     

    *****

     

    Interview

     

     

    Toi :

     

    Parle-nous de toi ! 
    Qui es-tu ? Quel est ton parcours ? Ton métier, si tu en as un en dehors de celui d’écrivain ? Ton lieu de vie ?

    Je suis enseignant-chercheur dans une école d’ingénieur depuis 25 ans et avant d’arriver à Albi, j’ai poursuivi des études scientifiques jusqu’au doctorat.

     

    Qui t’as donné le goût de l’écriture ?

    La lecture de romans de SFFF tels que « Dune » de Frank Herbert, « l’Épée de vérité » de Terry Goodkind)… mais aussi de BD tels que « Thorgal » de Rosinski et Van Hamme. L’envie de raconter des histoires dans des mondes imaginaires, conjuguée à une passion pour le moyen-âge

     

    Quelles sont  tes passions en dehors de l’écriture ?

    Il y a encore quelques années, je pratiquais l’équitation. Quand j’en ai le temps, j’aime aller skier. J’adore aussi lire des nouveaux auteurs de SFFF. Néanmoins, depuis que j’ai commencé l’écriture, mes autres passions sont passées au second plan.

     

    Quels sont tes auteurs préférés ? Celui qui t’as marqué le plus ?

    J’adore bien entendu G.R.R. Martins pour son œuvre majeure « Le Trône de fer », mais je suis aussi admiratif d’un Mark Lawrence pour ces cycles : « L’Empire brisé », « le Livre des Anciens ». J’aime son audace et son inventivité. Je trouve le style littéraire de Robin Hobb « L’assassin Royal » génial, car elle impose une certaine lenteur dont je suis incapable dans mes récits.

     

    Si tu devais choisir 3 romans à emporter sur une île déserte ?

    « Les Hauts de Hurlevent » d'Emily Brontë, « Le Seigneur des anneaux » de J. R. R. Tolkien et « les Fleurs du mal » de Charles Baudelaire

     

    Quel est ton dernier coup de cœur littéraire ?

    J’ai découvert dernièrement Pierre Bordage, un auteur français de grande qualité. J’ai lu coup sur coup : « Les Guerriers du silence », « L’Enjomineur ». Son style est d’une richesse incroyable, en comparaison de certains auteurs anglo-saxons.

     

    Le dernier roman que tu as lu ?

    « Inkarmation » de Pierre Bordage précisément.

     

    Ton  activité :

     

    Depuis combien de temps écris-tu ?

    7 ans

     

    As-tu des rituels d'écriture? 

    Pas vraiment. J’apprécie le calme de la soirée, entre autre parce que mon activité professionnelle est chronophage la journée. Mais suivant l’inspiration, je peux écrire dans l’avion ou le train, dans un aéroport, un hôtel ou une gare.

     

    As-tu des visages en tête pour incarner tes personnages ?

    Pas forcément des visages, mais rapidement des noms que j’associe à des caractéristiques physiques (couleur des yeux, des cheveux, taille…)

     

    Quel support d’écriture préfères-tu ?

    Je n’écris qu’avec mon ordinateur portable. La correction est plus rapide, ainsi que la recherche sur internet.

     

    Quel est ton genre littéraire de prédilection ? Envisages-tu d’en essayer d’autres ?

    Je suis à l’aise dans les récits de fantasy dont l’action se situe dans un moyen-âge recréé, mais j’aime faire des incursions dans le présent (thriller, conte moderne) ou le futur (SF).

     

    Combien de temps consacres-tu à l’écriture dans la journée ? Des moments privilégiés ?

    Quand je suis relativement en forme, j’écris entre 22h et 1h du matin, assis sur un rocking-chair ayant appartenu à mon beau-père. J’aime la nuit comme compagne de mes rêveries et digressions imaginaires.

     

    As-tu une méthode particulière pour écrire un livre ? des ficelles, des trucs, des manies, des objets fétiches, etc. ?

    J’ai vainement essayé de faire des synopsis très détaillés, mais sans succès. Rapidement, mon imagination prend le large et je lâche la bride à mon instinct. Toutefois, pour des romans un peu longs (voir des séries), je crée des fiches détaillées pour les personnages principaux, afin de ne pas me tromper sur son âge ou sur une de ses caractéristiques physiques.

     

    Que préfères-tu dans ton activité d’auteur ? Avant, pendant, après l’écriture ? D’autres moments ?

    Lorsque je viens d’écrire un passage qui me satisfait et donne l’impression d’avoir atteint mon but. Cela n’arrive que très rarement. L’après-écriture, par exemple lorsqu’un roman ou une nouvelle est terminé, laisse une forme de regret, car j’aurai aimé poursuivre les aventures avec mes personnages. Je m’attache rapidement à certains d’entre eux.

     

    Envisages-tu l’écriture comme une activité professionnelle à temps plein ?

    Oui, j’aimerai vraiment. Pour cela, il faut que cela soit rentable et donc que les ventes suivent. Pour l’instant, le démarrage est plutôt timide, mais j’ai seulement auto-publié le tome I « Les Fragments Perdus ».

     

    Dans ta bibliographie, quel livre préfères-tu et pourquoi ?

    J’ai un faible pour un court roman, « L’escorte-Lune » qui raconte au travers des yeux d’une petite fille la disparition de son père et qui imagine celui-ci réfugié sur la lune. Cette histoire est très poétique (j’ai beaucoup écrit de poèmes durant mon adolescence… qui se prolonge toujours !). Ce roman est une sorte de synthèse entre deux de mes passions liées à l’écriture.

     

    Racontes-nous l’aventure de ta première édition et comment s’est-elle passée ?

    Je pensais naïvement que le premier tome « Les Fragments Perdus » de ma trilogie « Chroniques des Terres d’Eschizath » trouverait rapidement preneur. Finalement, c’est un autre de mes romans « La belle assise », un thriller romantique, pour lequel je suis en phase de finalisation d’un contrat avec un éditeur. J’espère pouvoir publier les deux autres tomes « Les Fragments Réunis » et « Les Fragments de discorde » chez ce même éditeur. 

     

    Quels sont tes prochains projets? 

    J’ai écrit 1/3 d’un roman SF provisoirement intitulé « Le monde déviant » qui raconte le parcours rédempteur d’un jeune homme arriviste dans un monde en décomposition. J’ai proposé une nouvelle plus de style fantastique intitulée « Crépusculaire » pour un AT Editions Malpertius. Je participe au prix littéraire aufeminin 2019 avec une courte nouvelle « Une journée ordinaire » (https://www.aufeminin.com/prix-litteraire/une-journee-ordinaire-s4007335.html).

     

    Ton PORTRAIT CHINOIS EN 10 QUESTIONS

     Si tu étais..


    ■ Un animal ? un tigre de Sibérie
    ■ Une couleur ? le bleu… comme la couleur de mes yeux !
    ■ Le titre d’un film ? Vol au-dessus d’un nid de coucous
    ■ Une devise ? Il plie mais ne rompt pas (Jean de La Fontaine)
    ■ Un(e) acteur(trice) ? Merry Streep
    ■ Un personnage historique ?  Richard cœur de lion
    ■ Un paysage naturel ? Un fleuve
    ■ Un héros de littérature ou BD ?  Aragorn
    ■ Une chanson ? « Shallow » de Lady Gaga & Bradley Cooper
    ■ Une œuvre d’art ? La Joconde (pour son côté énigmatique)

     

     

    Merci d’avoir bien voulu répondre à ce questionnaire

     

    Pour suivre l'actualité de Brice Milan  

     

    Compte FB 

     

    Simplement Pro

     

     


    1 commentaire
  •  

    Lea Legan SP Une catastrophe colossale survient. Que ferons-nous ? Comment réagirons-nous ? Le challenge sera de savoir qui est Léa Legan à partir de ses mots. Et elle a beaucoup à dire.

     

    Editeur :  Edilivre-Aparis
    Collection :  Dystopie
    Date de sortie : 10/11/2016
    Prix du livre papier :  Broché : 6,99€  
    Version numérique: non
    Nombre de pages :  32

     

     

     

     

     

    Lea Legan SP Un texte bien trop court pour traiter le thème. L'auteure nous entraîne dans les introspections personnelles de Léa et dans une nouvelle dystopique.

    Le style est poétique, cependant une relecture s'impose, les temps verbaux s’entremêlent parfois perturbant la lecture.  

    Le thème est intéressant mais peu abouti. La catastrophe se résout comme elle est arrivée de manière abrupte. Les conséquences sur le quotidien sont superficiellement traités, forcement sur un nouvelle difficile à gérer quand la grande part du récit porte sur les  pensées intimes de la jeune fille bien avant le cataclysme. Il aurait été plus judicieux, de mon point de vue, de les exploiter davantage durant la crise économique qui sévit.

    Que dire de la fin précipitée et toutes les infos soudainement  balancées ? 

    Dommage l'idée de base est intéressante, même si parfois l'auteure m'a perdue et que je me suis parfois demandée où elle voulait en venir.

    Je remercie l'auteure pour ce SP, qui m'a moyennement convaincue.

     

    Lea Legan SP

     

     

    Lea Legan SP


    votre commentaire