• Rebelle du désert :Tome 1 LCAmani veut quitter sa ville, Dustwalk, qui se trouve dans le désert du Miraji, pour découvrir le reste du monde. 
    Sa rencontre avec Jin, un jeune homme recherché pour trahison, leur permet de fuir la ville et de traverser le désert où vivent des monstres surnaturels. Bientôt, Amani découvre le véritable rôle de Jin dans la guerre contre le Sultan et son fils. 
    ette guerre va les rattraper…

     

    Editeur :  PJK 
    Genre: Jeunesse
    Date de sortie: 21/09/2017
    Prix du livre papier :  broché : 17,90
    Version numérique:  12,99€
    Nb de pages: 288

     

     

     

     

    Rebelle du désert :Tome 1 LCJe ne savais pas vraiment à quoi m'attendre quand je me suis lancée dans cette lecture, si ce n'est qu'il entre dans un  des items du Challenge Multi-Défis de Babelio.

    J'en avais survolé le résumé, une habitude prise depuis que je trouve que certains en dévoile trop sur le contenu.

    Alors qu'en est-il au bout du compte ?

    C'est ... époustouflant, tant Alwyn Hamilton, mêle les genres. Elle nous transporte dans un monde imaginaire mi-conte des 1001 nuits et dystopie. Dans cet univers fantastique qui frise la fantasy, Amina jeune ado d'une quinzaine d'années va croiser la route de Jin, un mystérieux jeune homme, et le lecteur spécule dès lors sur son identité véritable. Plus ou moins malgré elle, notre héroïne va se retrouver embrigadée dans des projets qui ne sont pas les siens et ainsi rejoindre le Prince Rebelle, héritier légitime déchu de ses droits.

    Pour la plus grande part, ce roman prend ses sources dans les contes et légendes orientales avec ses Djins, ses êtres surnaturels, sa magie. On songe aux contes qui ont bercé notre enfance avec Aladin, Sherazade... mais l'histoire s'inspire aussi de la SF. Dustwalk  prend des airs du Tatooine de Star War, Amina, d' Anakin, cet enfant aux pouvoirs transmis par un père inconnu. Mais hormis qu Amina tout comme Anakin, n'a qu'un rêve, fuir cette vie médiocre dans laquelle, une fille ne vaut pas grand chose, passe de la tutelle d'un père à celle d'un mari, leurs histoires restent très personnelles et prennent des chemins differents. Ainsi sans en avoir l'air l'auteure aborde la condition féminine des femmes, un thème sérieux et contemporain.

    L'univers brossé par Alwyn Hamilton ressemble assez à celui du Moyen-Orient, mais reste cependant assez indéfinissable dans le temps et dans l'espace. 

    Amina est l'archétype de l’héroïne des romans jeunesse, de celle à laquelle les jeunes lectrices reverront de ressembler, la Badass, comme dirait ma binôme, qui séduit son lectorat par son caractère bien trempé.

    Volontaire, farouche, déterminée à atteindre ses objectifs, à refuser le rôle qui lui est alloué de par sa naissance  et son statut de fille. Mais les événements l'entraîneront loin de son projet initial,lui réservant des surprises et des révélations inattendues sur son identité véritable.

    Que dire de Jin ? Ce jeune homme mystérieux, séduit par son charme tranquille. Les personnages secondaires, mais qui ont une grande place dans le récit, sont tout aussi attachants,  charismatiques, et l'on éprouve un petit pincement au cœur , suite à des événements fâcheux, tant l'auteure nous fait éprouver de l'émotion en cours de lecture, nous fait vibrer avec nos protagonistes dans certaines situations dangereuses.

    C'est dans un rythme soutenu que le lecteur se passionne pour les aventures de notre duo. L'histoire est riche en rebondissements, et l'on imagine imagine bien une adaptation cinématographique riche en effets spéciaux qui pourrait séduire un public friand de ce genre d’aventures. L'auteure ne nous laisse que peu de répit. Elle nous surprend aux moments les plus inattendus.

    Le style est fluide, rythmé, plaisant riche, adapté au lectorat visé.

    Un premier tome passionnant qui nous plonge dans un univers empreint de magie, de féerie qui séduira les adultes autant que le public jeunesse auquel il s'adresse.  

    Un coup de coeur pour cette mise en bouche d'une saga en 3 tomes. 

     

    Rebelle du désert :Tome 1 LC

     

     

     

     Avec Gaelle

     

     

    Rebelle du désert :Tome 1 LCL'auteur

    Nationalité : Canada 
    Né(e) à : Toronto 

    Biographie : 

    Alwyn Hamilton a vécu entre le Canada, la France et l'Italie jusqu'à ce qu'elle ait trois ans, quand sa famille s'est installée dans la petite ville française de Beaune. 
    Elle a étudié l'histoire de l'art au King's College de l'Université de Cambridge et a été diplômée en 2009. 
    Elle vit désormais à Londres, où elle travaille pour Christie's comme cadre supérieur dans le département des objets de décoration intérieure.

    "Rebelle du désert" (Rebel of the Sands, 2016) est son premier roman.

    son site : http://alwynhamilton.com/
    Twitter : https://twitter.com/AlwynFJH
     
     
    La parenthèse :
     
    PJK reste une valeur sûre si l'on désire offrir ou se plonger soi-même
    "- le feudans des romans jeunesse.  la traduction est de bonne qualité, les couvertures attractives. Le prix du numérique reste cependant élevé en rapport à la version papier. 
     
     
     
     
     
    Extraits citations 
     
     
    "-le feu est comme les balles. il ne fait pas la distinction entre le bien et le mal. Je pus pas m’empêcher de lui dire"

     

     

    " -Shazad mérite un pays où son esprit ne soit pas gâché parce qu'elle est une femme"

     

     

    " Dans le Miraji personne n'avait assez d'estime envers le filles pour imaginer que je puisse être une espionne"

     

    "_ N'as-tu jamais voulu quelque chose de tellement fort  que ce n'est plus un désir mais un besoin ? J'ai besoin de partir d'ici. j'en ai besoin comme de respirer "

     

    "il disait toujours que peu importait où nous irons, nous serions toujours un infirme et une fille : si nous ne valions rien ici, pourquoi en serait-il autrement ailleurs"

     

           © A. Hamilton

     

     


    1 commentaire
  • Et si la science pouvait déterminer qui est notre âme sœur?

     

    Âmes soeurs LCMÊME LES ÂMES SŒURS ONT LEUR CÔTÉ OBSCUR. ET LEURS SECRETS PEUVENT S'AVÉRER MORTELS.

    Un simple test ADN suffit désormais pour vous permettre de trouver celui ou celle qui partage avec vous " le " gêne, celui qui indique que vous êtes faits l'un pour l'autre. Dans le monde entier, des millions d'individus passent le test. Parmi eux, Jade, Mandy, Nick, Christopher et Ellis. Chacun croit avoir enfin trouvé son Binôme, le grand amour qui l'accompagnera jusqu'à la fin de ses jours. Sans se douter qu'un piège vient de se refermer sur eux et que pour certains, la fin arrivera beaucoup plus vite que prévu. Car les assassins aussi ont une âme soeur.

     

    Editeur : Hugo Thriller
    Genre:  Thriller psychologique
    Date de sortie: 2/1/2018
    Prix du livre papier :  Broché : 19,95€ 
    Version numérique: 12,99 € 
    Nombre de pages : 500

     

     

    Âmes soeurs LCÀ l'heure des rencontres via Internet, l'auteur trouve le moyen d'aller encore plus loin et nous concocter un roman qui sort des sentiers battus. Thriller psychologique, romance scientifique, on ne sait trop dans quelle catégorie le classer.

    Vu les progrès de la science, si demain notre compatibilité amoureuse dépendait de notre ADN, expliquant ainsi les coups de foudre mais assurant surtout des liaisons durables ? Ceci résolverait de nombreux problèmes. Plus besoin de perdre son temps et son énergie dans des relations vouées à l'échec. Plus besoin de  s'imposer des rendez-vous via des sites de rencontres  qui n'aboutissent à rien hormis à des désillusions. Tout ceci est trop beau pour être vrai. Cependant  la fiabilité des tests de Mariés vos ADN est de 99,9%.  De ce fait, une fois la recherche de votre partenaire faite, plus rien ne compte hors l'envie de rejoindre celui ou celle qui vous est destiné, fut-il  au bout du monde, beau, moche, bien portant ou malade, au risque parfois de détruire ce que vous avez déjà construit. Quelles sont les chances de tomber sur un psychopathe,  une personne du sexe opposé alors que vous vous croyez, au prime abord, hétérosexuel, ou une moitié dangereuse pour votre avenir ? Dans ce monde imaginaire il est de bon ton de faire confiance aux résultats des tests et advienne ce qu'il se doit. 

    Ainsi nous allons suivre Mandy, Jade, Nick, Christopher et Ellie dans des aventures des plus surprenantes et riches en rebondissements des plus inattendus. 

    Chaque histoire est particulière et vient étonner le lecteur qui ne peut, une fois passé les premières difficultés,( à savoir intégrer le nombre important de protagonistes), plus lâcher ce roman. Le lecteur se demande vers quoi va nous entraîner  John Marss.

    Dans l’imaginaire de l'auteure,  il est presque inconcevable de laisser le hasard décider des relations amoureuses si l'on désire avoir un couple solide. De ce fait il est mal vu de ne pas faire le test, au point de parfois le laisser croire pour se couler dans le moule social. Pourtant, les binômes déterminés par Mariés vos ADN sont  parfois des plus insolites et n'ont rien en commun. Et de ce fait le doute persiste. L'assurance d'être avec la bonne personne n'influe-t-elle pas sur les comportements humains ? Quelle est la part d'auto-suggestion ?

    Dans certains cas, l'on hésite, dans d'autres on se dit que l'alchimie, le coup de foudre aurait existé, test ou pas. 

    Cette histoire se démarque par son originalité, et comme dirait ma binôme ce roman est un OVNI. Le suspens est omniprésent, assez anxiogène d'ailleurs, tant certaines aventures sont stressantes.

     Les dénouements de chaque histoire, qui sont d'une certaine manière liées entre elles, sont à la fois étonnantes sans l'être tout à fait. ce qui fait le charme de cette aventure livresque. Une question reste sans réponse, bien évidemment, mais après tout cela n'a pas d'importance en soi. 

    Coup de coeur pour la plume et l'originalité de ce roman choral. John Marss un auteur à suivre après ce roman que j'ai dévoré en une journée.

     

     

     

     

    Âmes soeurs LC

     

     

     

    Avec Gaelle

     

    Âmes soeurs LC

     

    Âmes soeurs LCL'auteur : 

    Nationalité : Royaume-Uni 
    Né(e) à : Northamptonshire 

    Biographie : 

    John Marrs est un journaliste indépendant basé à Londres et un écrivain.

    Il a passé les vingt dernières années à interviewer des célébrités du monde de la télévision, du cinéma et de la musique pour des journaux et des magazines nationaux. 

    En 2013, il publie son premier roman, "The Wronged Sons". 

    "Âmes sœurs" (The One, 2016) est son premier livre traduit et édité en France.

    page Facebook : https://www.facebook.com/johnmarrsauthor/
    Twitter : https://twitter.com/johnmarrs1
    son site : https://www.johnmarrsauthor.co.uk/ 
     
     
     
    Extraits chroniques 
     
     
    " elle fit defiler les messages  sur son portable, revivant les centaines conversations qu'ils avaient eues pendant les 6 mois qui avaient précédé sa venue ici. ADN ou pas, il lui manquait terriblement. Personne d(autre au monde ne l'avait aussi bien connue que Kevin"
     
     
    "mais à  cet instant, elle réalisa que ce n'était pas que leur ADN le commandait mais parce qu'elle s'était elle même ouverte à l'amour"
     
     
    "- les sentiments que tu as éprouvé pour moi n'étaient pas les conséquences d'un lien ADN; nous étions faits l'un pour l'autre, ce n'est pas la destinée qui en avait décidé pour nous. Non, c'est le pouvoir de l’esprit qui t'a fait tomber amoureuse, pas la science. C'était une bonne vieille histoire, fortuite ni plus ni moins"
     
     
    "- mais tu as séparé au moins autant de gens en créant un "eux et " un nous; ceux qui se sont aimés par nature et les autres, ceux à qui on fait sentir désormais, que leur histoire de couple a moins de valeur. Ne vois tu pas quelques similitudes entre ce que tu as as fait et ce qu’Hitler a fait aux Juifs ? Les Nazis les ont éliminés, les uns après les autres,  (...)  C'est ça ton but, pour les gens sans Binôme ? Les briser un peu plus ?
     
     
    " Si la mort de Kevin lui avait appris quelque chose, c'était que la vie était faite pour être vécue, pas observée de loin "

     

     

    "On dit que ce qu'on a jamais eu peut vous manquer, mais c'est faux. J'ai beau ne pas l'avoir connu, il me manque terriblement"

     

    " tandis qu'il tendait son portable devant un scanner pour régler la séance, il réalisa combien il avait été idiot de même s’inquiéter de la possibilité d'être gay. C’était vraiment la preuve, se dit-il que ces tes ADN étaient une arnaque. Il jeta un regard vers le cabinet d' Alex au moment où il tournait la tête vers lui.Et tout à coup,au moment où leurs regards se croisèrent, Nick se surprit à prendre une brusque inspiration, malgré lui. Son coeur se mit à battre la chamade et il sentit ses yeux s'écarquiller Il eut l'impression que son estomac se retournait devant l'expression stupéfaite sur le visage d' Alex, il comprit que le kiné ressentait la même chose"

     

     © J. Marss

     


    2 commentaires
  •  

    Aimer ou ne pas aimer cette oeuvre telle est la question

     

     Hamlet LCII y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark ! " Le soir venu, le spectre du roi défunt hante les brumes du château d'Elseneur. II crie vengeance. Honte à son frère Claudius, le lâche assassin ! Hamlet, son fils, a promis... Ce crime ne restera pas impuni. Mais au bord du gouffre, le voilà qui vacille : " Être ou ne pas être ? " Jeu de miroirs, faux-semblants... Théâtre dans le théâtre... Folie simulée ou véritable démence ? Le meurtre est pourtant bien réel. Et la mort d'Ophélie annonce d'autres désastres. Au cœur de la tragédie jaillissent alors les voix mystérieuses du pouvoir et de la guerre, de l'amour et de la mort. La poésie de Shakespeare fuse à chaque instant en vocalises sublimes, composant ici le mythe universel d'une humanité confrontée à ses propres démons..

     Editeur :  Il en existe plusieurs
    Genre: Théatre Mélodrame
    Date de sortie: 
    Prix du livre papier : Poche : 2,00
    Version numérique: 1,99€ 
    Nombre de pages :  288

     

     

     Hamlet LCPeut-on vraiment faire un retour de lecture sur une pièce de théâtre,  et pas n'importe laquelle devrais- je dire ?

    Que peut-on en dire, quand cette oeuvre est considéré comme un classique qu'il faut avoir lu, ou vu dans sa vie ? 

    De quoi va-t-on parler quand il s'agit de partager son point de vue sur Hamlet et son célèbre "To be or not to be that is the question ".

    Que va apporter mon point de vu parmi les multiples retours ?

    Tout d'abord, je dois avouer, que je n'ai pas eu le privilège de découvrir cette pièce du temps du lycée, et qu'en savais-je ? À vrai dire pas grand chose. C'est donc en toute innocence que je me suis lancée dans cette entreprise pour répondre au Challenge Multi-Défis de Babelio, ce livre étant dans ma PAL.

    Tout d'abord, je dirais qu'il est assez mal-aisé de lire une pièce de théâtre. Contrairement à un roman, on a un peu de mal à s’imprégner des lieux , les descriptifs étant succins, tant en ce qui concerne les lieux et les personnages.

    De plus le style littéraire, assez lyrique séduit ou rebute. À vrai dire j'ai éprouvé  des sentiments ambivalents. 

    Certains monologues d' Hamlet m'ont passablement ennuyée, tandis que dans d'autres les allusions et les messages de Shakespeare, du moins à ce que je pense en avoir compris, m'ont particulièrement intéressée.

    Je pense néanmoins que pour apprécier cette oeuvre, il faut la voir jouée. À ce jour on note de nombreuses interprétations, dont certaines très modernes, aux lesquelles je ne  pense toute fois pas adhérer ayant une petite préférence pour des interprétions plus classiques.

    Que dire de mon sentiment final, pour cette pièce qui aborde de nombreux sujets toujours d'actualité sous couvert de mélodrame avec une conclusion fracassante, somme toute assez logique ? Tant et si bien qu'il m'est dans l’impossibilité de noter cette oeuvre littéraire qui a défié le temps  et mondialement connue et interprétée.

    J'ai aimé le style littéraire, les envolées lyriques, la richesse du texte qui nous change de la médiocrité de certains romans contemporains.   Pour le reste c'est du Shakespeare Certains messages sont clairs d'autres plus nébuleux
    Cependant c'est une expérience littéraire à ne pas manquer. 

     

     

    Hamlet LC

     

    Hamlet LCL'auteur

    Nationalité : Royaume-Uni 
    Né(e) à : Stratford-upon-Avon , le 26/04/1564
    Mort(e) à : Stratford-upon-Avon , le 23/04/1616
    Biographie : 

    William Shakespeare est considéré comme le plus grand poète, dramaturge et écrivain de la culture anglo-saxonne. Il est réputé pour sa maîtrise des formes poétiques et littéraires ; sa capacité à représenter les aspects de la nature humaine est souvent mise en avant par ses amateurs. 

    Figure éminente de la culture occidentale, Shakespeare continue d’influencer les artistes d’aujourd’hui. Il est traduit dans un grand nombre de langues et ses pièces sont régulièrement jouées partout dans le monde. Shakespeare est l’un des rares dramaturges à avoir pratiqué aussi bien la comédie que la tragédie. 
    C'est un des trois auteurs anglais les 
    plus lus au monde. 
    Shakespeare écrivit trente-sept œuvres dramatiques entre les années 1580 et 1613. Mais la chronologie exacte de ses pièces est encore sujette à discussion. Cependant, le volume de ses créations ne doit pas apparaître comme exceptionnel en regard des standards de l’époque.

    Certaines polémiques remettent en question l'origine des pièces, l'identité de leur auteur et si elles appartenaient vraiment à Shakespeare, entre autres de par leur hétérogénéité, et le peu d'informations biographiques sur le dramaturge.

    Il est l'auteur entre autres de : "Macbeth", "Othello", "Roméo et Juliette", "Hamlet", "Le Songe d'une nuit d'été", "Le Roi Lear", "Beaucoup de bruit pour rien", "Le Marchand de Venise", "La Tempête", "Comme il vous plaira", "Richard III", "Jules César". 

     

    Avec Gaelle 

     

     

    Hamlet LC

     

     

     Extraits citations

      "Etre, ou ne pas être, c'est là la question. Y a-t-il plus de
    noblesse d'âme à subir la fronde et les flèches de la fortune
    outrageante, ou bien à s'armer contre une mer de douleurs et à l'arrêter
    par une révolte ?. Mourir... dormir, rien de plus ;... et dire que par ce
    sommeil nous mettons fin aux maux du coeur et aux mille tortures
    naturelles qui sont le legs de la chair : c'est là un dénouement qu'on doit
    souhaiter avec ferveur. Mourir... dormir, dormir ! peut-être rêver "

     

    "Je ne suis fou que par le vent du nord-nord-ouest ; quand le vent est au sud, je peux distinguer un faucon d'un héron."

     

    "HAMLET : Voudriez-vous jouer de ce pipeau ? [...]
    GUILDENSTERN : Je n'en connais pas une note, monseigneur.
    HAMLET : C'est aussi facile que de mentir. Gouvernez ces ouvertures avec les doigts et le pouce, donnez-lui souffle à l'aide de votre bouche, et il vous fera des discours d'une musique des plus éloquentes. Regardez, les touches sont là."

     

    © W. Shakespeare

     


    2 commentaires
  •  

    Une romance historique  très fleur bleue 

     

    La terre des Vickings : L’intégrale LCLe Viking
    Enlevée par un Viking, redoutable ennemi de son peuple, Meredyce est déterminée à s’échapper. Car elle ne se fait aucune illusion sur les intentions de son ravisseur : il sera sans pitié. Mais, avant toute chose, il lui faut libérer les enfants innocents qui ont été enlevés en même temps qu’elle. Et, surtout, résister à la flamme troublante qui brûle dans les yeux du guerrier viking. Car, pour tromper la vigilance de cet homme, elle doit l’apprivoiser – et non l’inverse !

    Le Saxon
    Bouleversée, Endredi apprend qu’elle devra épouser un seigneur ennemi du nom de Bayard, afin de sceller la paix entre les Vikings et les Saxons… Mais lorsque, le jour de ses noces, elle découvre son époux, elle ressent un immense soulagement. Car Bayard est loin d’être déplaisant. C’est alors qu’elle aperçoit un visage familier : celui d’Adelar, son premier amour… et le cousin de son mari ! Un hasard d’autant plus troublant que les deux hommes semblent avoir conclu un mystérieux pacte dont elle est l’objet

    Editeur : Harlequin
    Genre:  Roman sentimental
    Date de sortie: 1/10/2018
    Prix du livre papier :  Broché : 8,90€ 
    Version numérique: 6,99 € 
    Nombre de pages : 624

     

    La terre des Vikings : L’intégrale LC  Tome 1

    Fan de romances historiques, je me suis laissée séduire par la couverture et le thème.  Le volet historique est, juste, la toile de fond pour planter le décor de cette histoire très romanesque dans laquelle les héros tombent très  vite sous le charme l'un de  l'autre. Quelques situations donnent l'image d'une Meredyce volontaire, déterminée  à rentrer chez elle. Il est donné à penser, dans le résumé, que leur relation sera explosive, personnellement ce n'est pas mon ressenti, et la relation amoureuse s'installe très vite, trop vite à mon goût.

    J'attendais davantage du volet historique, tant j'aime m’instruire à travers des romances. Malheureusement Margaret Moore s'en tient aux clichés sur les Vikings. Hormis quelques aspects de la vie quotidienne,  l'allusion à leurs croyances païennes, et le fait qu'ils sont polygames, je n'ai donc rien appris de nouveau.

    De même il est assez difficile de situer la romance dans un contexte géo-politique. Si l'on parvient à localiser Hedeby, on ne parvient pas à situer le village de Meredyce. Quoiqu'il en soit, une chose est certaine c'est que la géographie,  pour peu qu'on s'y penche, met à mal certaines situations que je trouvais déjà incohérentes. Certes,  l'on peut accepter que l'auteure se permettre quelques fantaisies littéraires mais, j'ai, moi, besoin d'un peu de crédibilité. 

    Il m'est aussi nécessaire pour m'ancrer dans l'histoire, m'attacher aux personnages, en avoir un portrait brossé assez précisément. Hors je peine un peu avec l'âge des protagonistes, ce qui me gène pour les lier à leurs comportements, à leurs émotions. Comme celui d' Adelar, par exemple. je m'efforce de remettre le personnage dans son temps, où à 12 ans on est presque un homme.  Cependant, je n'y suis pas totalement parvenue.   

    Malgré quelques petites séquences émotions, la romance est assez plate, traîne même un peu en longueur, avant de s'accélérer pour parvenir à un dénouement attendu. Je me suis assez ennuyée dans l'ensemble.

    Toutefois le style de l'auteure est plaisant et la traduction offre un texte  fluide et riche en vocabulaire moyenâgeux, viking et saxon.

     

    La terre des Vikings : L’intégrale LC

     

    Tome 2 

    Un deuxième volet, plus intéressant que le précédent, qui met en scène Adelar et Endredi, les plus jeunes personnages du tome 1.

    Ici, l'auteure place plus précisément son récit dans le contexte géo-politique de la Grande-Bretagne des années 902 dans le Wessex. Elle nous offre des descriptions précises des lieux et habitudes de vie, des relations entre dirigeants et entourage. La romance évolue dans un climat de manipulations et mensonges.

    Romance quant à elle, qui met en scène des amoureux de longue date, séparés par la vie que les circonstances vont mettre face à face. Ici, encore je déchante, trop bluette à mon goût, passablement crédible, quant on songe aux âges de nos protagonistes, dans le précédent opus, et que rien dans le tome 1 ne laissait pressentir quoi que que soit.

    Un évolution sans réelle surprise, le dénouement des plus attendus, tant les éléments en place sont gros comme des "camions" !

    Une fois de plus, les aventures de nos héros manquent de rebondissements et de suspens, l'identité du traître est d'une telle évidence, que cela en est désolant !

    Le volet historique est plus développé, et j'avoue avoir eu du mal avec cette partie de l'histoire d'Angleterre, de ses relations avec leurs ennemi les Vikings ,( appelés ici Danois ), Magaret Moore nous abreuvant de noms de personnages célèbres ayant règné, un temps, sur les divers territoires anglais avant l'unification. Intéressant mais perturbant. Tant et si bien que j'ai dû consulter Wikipedia pour comprendre et me situer géographiquement, car entre la Mercie, le Wessex et le Danelaw durant cette période historique, j'étais perdue.  Une chose est certaine, je voulais de l'historique, j'en ai eu ! Un bon point donc pour l’intérêt culturel de ce roman. 

    Pour ce qui est des personnages d' Endredi et d' Adelar, ils sont trop lisses, à mon goût, et la romance trop guimauvr. Elle ne suscite ni passion, ni émotions.  Un fois de plus l'histoire est trop plate, malgré le suspens que tente d'instaurer l'auteure. Un dénouement cousu de fil blanc et sans surprise.

    Une duologie trop fleur bleue pour moi qui séduira, néanmoins, les amoureux du genre.   

     

    Conclusion : 

     Pas le meilleur choix que nous ayons fait avec ma binôme
    Je voulais une romance historique et j'ai... ben je sais pas quoi... si un Harlequin du genre que j'ai lu ado et dont je ne suis plus très fan.
    C'est la couverture qui m'a séduit et le thème Viking, donc mon imaginaire est parti en goguette, pour revenir sur terre très tres vite.
    Je me suis assez ennuyée dans l'ensemble. Des personnages trop palots, une romance trop guimauve. Pas ce que j'attend même dans une histoire d'amour.
    Bref je laisse apprécier ce genre au lectorat auquel il s'adresse. Une auteure que je ne suivrais pas.
    Le seul point positif, j'en sais un peu plus sur le contexte anglo-saxon de l'époque parce que pour comprendre j'ai du me documenter.

     

     

    La terre des Vikings : L’intégrale LC

     

     

    Avec Gaëlle dans le cadre du Challenge Multi-Défi Babelio.

     

    La terre des Vikings : L’intégrale LCL'auteur

    Nationalité : Canada 

    Biographie : 

    Auteur canadien de romans d'amour.

    Margaret Moore est diplômée de l'Université de Toronto, titulaire d'un diplôme en littérature anglaise.
    Depuis 1992,Margaret Moore a écrit plus de 40 romans historiques et nouvelles pour Harlequin et Avon Book
     
     
    Le détail :
     
     
    Distance entre le pays saxon et Viking
     
     
     

    La terre des Vikings : L’intégrale LC

     

    La terre des Vikings : L’intégrale LC

     
    Hum ! Elle met vraiment à mal certaines scènes de l'histoire. Il faudrait mettre plusieurs mois pour des naviguants aguerris. Alors des femmes, de Vikings soient-elles !
      
     
    La grand-Bretagne moyenâgeuse dans le contexte de la romance
     
     
     
     

     


    1 commentaire
  •  

    Petit bilan

     

    Les LC avec ma binome

     

      

    Une uchronie que j'ai moyennement aimée. Pour l'apprécier il faut passer le cap du tome 1

     

     

     

    Mon premier  de l'année avec Viens on le fait de Nicolas Carteron et une grosse déception avec le Audrey Carlan, Rien à faire j'adhère pas à ses histoires.    C'est désormais confirmé, je ne me laisserais plus tenter par cette autereure.

    Malgré la belle couverture La terre des vikings est une romance guimauve très Harlequin de base.  mais qui plaira au plus grand nombre. Légère sans prise de tête.

     

     

    Mes petits SP du mois 

     

     

    Malgré mon manque d'attrait pour le chick-lit, Théo Lemattre me fait toujours passer un bon moment. Un exploit.

    Quant aux deux autres auteures qui se sont rapprochées de moi pour un SP, les genres sont très différents. J'apprécie le gout du risque de Coralie Désiré qui propose un roman hors des sentiers battus avec cette histoire D/s entre une femme et un homme soumis à toutes ces lubricités, si on peut dire. Un plongeon dans le monde BDSM pour public averti et à l'esprit très ouvert.

    Rebecca Di Giusto nous offre un roman plus psychologique et philosophique dans lequel les femmes se reconnaîtront à travers la vie, semée d’embûches,  d'un des personnages principaux. Une plume poétique nous accompagne au gré des saisons.   

    Danser au rythme des saisons SP

     

      

     

    Lu dans le cadre Challenge Defi Babelio qui va me permettre de vider ma PAL papier pour faire de la place pour les nouveaux venus envoyés par ma binôme 

    Deux romans qui se laissent lire mais qui ne marqueront pas ma mémoire longtemps.

     

    Soit 12 livres lus (2 dans l’intégrale) 

    et

    2 manuscrits 

     


    3 commentaires