• Fantasy/Fantastique/SF/Dystopie

     

     

    Saga Twillight

     

    Fantastique

    Sublimes Créatures

     

    Fantastique

    17 Lunes

     

    Fantastique

    18 Lunes

     

    Fantastique

    19 Lunes

     

    Fantastique

    Les Ames Vagabondes

     

    Fantastique

     

    Cliquer sur les liens pour voir résumés et commentaires

     

     

    Enregistrer

  • Les porteurs tome 2Gaëlle est prête à tout pour que Matt redevienne un homme. Elle cherche de l'aide auprès des Naturalistes, mais côtoyer ce mouvement alternatif n'est pas sans risques? Ce deuxième volume déploie l'univers inquiétant du premier et prolonge la réflexion sur le genre, la bioéthique et la privatisation du vivant.

     

    Editeur : Thierry Magnier
    Genre:  Jeunesse Dystopie
    Date de sortie: 1/11/2017
    Prix du livre papier :  Broché : 14,90€ 
    Version numérique: 10,99 € 
    Nombre de pages :  330

     

     

     

     

     

    Les porteurs tome 2Comme tout lecteur de la saga, après un tome 1 déconcertant, j'attendais beaucoup de ce tome. Celui reprend la conclusion du précédent, et c'est un peu étonnée que je me replonge dans un retour en arrière et que je partage, la même suite d’événements vécus dans le tome consacré à Matt. Cette fois-ci du point de vue de Gaelle. Je craignais donc que cela soit un peu redondant. Il n'en est rien.

    Nous en apprenons davantage sur le groupe de dissidents qui luttent pour avoir le choix de leur mode de vie. Au décours des rencontres Gaelle découvrira une partie des secrets de sa mère.

    Dans cette société-post-apocalytique l'Etat est tout puissant et nous entrons donc au cœur d'un des thèmes centraux, avec un parallèle sur nos sociétés contemporaines dans desquelles, pouvoir rime avec argent, contrôle et manipulations.

    Dans cet Etat fictif, le gouvernement gère les naissances, impose un mode de soin, ses règles, exclu tout individu s'il ne les suit pas. Que devient-on quand on n'a pas d'identité reconnu ? Comment peut-on travailler se faire soigner ? Ca ne vous évoque rien ?

    Le lecteur découvrira à travers l'histoire de Floriane qui veut rester neutre pour l'instant, ( image d'un enfant qui ne veut pas grandir), qu'elle n'est pas libre de son choix, l'autodafé des livres symboles de la connaissance à travers les références au combat mené par une jeunesse rebelle,  et aux  citoyens résistants, qui se battent pour un autre mode vie. Nous vivons tout ceci à travers les rencontres de Gaelle.

    Nous rencontrons ainsi d'autres personnages et de nouveaux liens entre divers protagonistes. On s'y perd un peu parfois. D'autant que certaines rencontres sont surprenantes et peu explicités, comme l'entrée en scène de Filippi.

    Un tome riche en rebondissements qui pose un peu plus le thème des porteurs sans toutefois l'expliquer totalement. Quelques chapitres en dehors du récit de Gaelle apportent quelques éléments de réponse, d'autres consacrés à Josef, Idriss et Théodort restent encore un peu flous. On se demande où veut bien en venir l'auteure.

    Cependant, même du point de vue de Gaëlle, je ne parviens pas à adhérer à sa relation avec Matt  (personnage somme toute assez transparent, soumis,) et aux sentiments de ce dernier pour Lou.

    Le récit est très rythmé et passionnant, mais les personnages ne me touchent pas. Peut-être à cause du fait que les profils psychologiques des enfants hermaphrodites ne sont pas assez approfondis. Je ne parviens pas à comprendre ce qui les lient entre eux très tôt. Leur relation étant plus que fraternelle. Certes ,je devine que l'auteure souhaite privilégier l'importance de l'identité d'un individu, que l'on aime pour e qu'il est et pas  pour son enveloppe charnelle, cependant elle n'occulte pas l'alchimie entre certains personnages avec l'allusion aux contacts  physique, lors que certains sont asexués ou indéfinis. Et c'est là que je ne la crédibilité fait défaut.

    Un tome néanmoins particulièrement addictif, riche en rebondissements et en questions dont la plus importante : Les porteurs sont-ils vraiment les êtres déficients comme l' Etat s'obstine à leur laisser croire ?

    Réponses dans le dernier tome sur Lou ? Qu'un tome lui soit consacré en conclusion me laisse perplexe. Et c'est avec un peu d’appréhension que je vais me plonger dans le dernier opus, redoutant une déception.

     

    Les porteurs T1 LC

    L'auteure : 

    Les porteurs tome 2Nationalité : France

    Biographie :

    Catherine Cuenca : Auteure de concepts et scénariste d’animation depuis plus de 15 ans (TF1, F3, F5, M6, cabsat). Scénariste de Nevro Blues, jeu vidéo VR (en développement).
    Auteure du roman "Les Porteurs" sous le pseudo de C. Kueva, trilogie éditée par Thierry Magnier. Sortie du tome 1 en avril 2017.

     

     

     

    Avec Gaelle

     

    Extraits citations

     

     " la cécité lui avait enlevé bien plus que la vue, elle lui avait enlevé ses illusions. elle avait révélé la faiblesse des êtres humains, fragiles et soumis à m'absurde"

     

    "- pourquoi cette règle stupide ? Je ne veux pas jeter mon enfance au feu. Je n'ai pas besoin de tout bruler pour grandir "

     

    " Ils me demandent de me déguiser en fille, comme si c’était une robe à porter"

     

    © C. Kueva

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  •  

    Les porteurs T1 LCGaëlle a choisi d'être femme, Flo hésite encore. Matt, lui, sait que dans trois mois, il deviendra un homme. Dans cette société, tous les enfants naissent hermaphrodites. A seize ans, les adolescents doivent choisir leur sexe. Tous, sauf ceux atteints d'une déficience qui les condamne à un autre destin. On les appelle les Porteurs. Matt découvre qu'il est l'un de ceux-là. Mais que cache vraiment la déficience des Porteurs ? Pourquoi l'État les tient-ils sous haute surveillance ? Une formidable histoire de manipulation, de secret d'Etat, et bien entendu d'amour. Ce premier roman est le premier volume d'une trilogie.

     

    Editeur : Thierry Magnier
    Genre:  Jeunesse Dystopie
    Date de sortie: 5/4/2017
    Prix du livre papier :  Broché : 14,90€ 
    Version numérique: 10,99 € 
    Nombre de pages :  250

     

     

      

    Les porteurs T1 LCSous couvert de dystopie, l'auteure aborde un sujet intéressant et délicat : l'identité propre au delà-de l'identité sexuelle que nous impose notre apparence physique dès la naissance.

    Dans un futur indéfini, une catastrophe nucléaire a perturbé l'ordre des choses. Chaque individu qui naît se trouve avec un sexe indéfini,  ou plutôt avec les 2 à la fois, ce que l'on nomme communément un hermaphrodite. Sauf que de nos jours lorsqu'un enfant voit le jour avec cette anomalie, il se voit imposé un sexe très rapidement.

    Dans ce monde dystopique, à l'âge de la puberté présumée, chaque ado se voit avoir le choix de son devenir physique. Ils sont formés et accompagnés dans leur choix personnel des leur plus jeune âge.

    Chacun attend avec impatience cette nouvelle naissance, suite à quoi sous traitement il deviendront ce qu'ils veulent être.

    Sauf que pour Matt, tout ne sera pas aussi simple. Il est atteint d'une anomalie génétique, porteur d'un gêne qui ne lui permet pas de faire sa transition.

    Il devra subir de lourds traitements durant presque 20 ans avant de pouvoir être sexué. Le monde s'écroule pour Matt qui rêvait de devenir un homme et devenir le compagnon de Gaëlle sa petite amie.

    A vrai dire je n'ai pas très compris cette relation. Ce volet là étant pour moi, pas suffisamment développé. Les motivations des personnages quand à leur choix d'orientation sexuelle sont trop peu explicite.

    Par contre j'ai mieux saisi les questionnements de Flo, ses réserves  et ses doutes. Après tout qu'est-ce qui fait que les jeunes asexués penchent pour un sexe plutôt qu'un autre ? Le lecteur ne ressent pas un besoin viscéral comme chez les transgenres, malheureux dans leur identité physique.

    Matt veut être homme pour Gaelle, pour ne pas être une femme comme sa mère à cause de l'image qu'elle renvoie, celle de son père le séduit. Les codes sociaux sur l'image de l'homme et de la femme sont donc ici abordés. La différence entre les sexes est basé en dehors du physique sur des idées et des règles établies depuis la nuit des temps.   Et si on pouvait décider de son sexe, qu'est ce qui nous inciterait à faire un choix plutôt qu'un autre et peut-on vraiment  faire un choix à l'encontre de ce que les chromosomes font de nous  ?

     Matt va être emporté dans une tourmente qui va le dépasser. Manipulé ? Ou mis devant le fait accompli par un concours de circonstances ? Là encore je n'ai pas très compris la relation avec Lou. Encore une fois mal appréhendée.  La personnalité de Matt n'est pas à mon sens, assez aboutie, pour que l'on comprenne ses comportements. 

    Bien que l'histoire peine un peu à se mettre en place, que l'on se demande où Cat Kueva veut nous mener, on se laisse entraîner dans cette intrigue, avec des rebondissements inattendus et de nombreuses questions qui restent, à l'issu, de ce tome sans réponses.

    On cherche à élucider le mystère des porteurs  et bien que l'auteur apporte quelques explications, 'l'énigme reste entière. Des pourquoi et des comment me titillent encore et j'attends donc beaucoup des tomes suivants.  

    Coté écriture, le style est plaisant et fluide. Le  récit est à deux voix, celle de Matt et d'un narrateur  extérieur qui apporte des infos extérieures, en lien à ce que vit Matt et apporte des éléments intéressants. 

    En résumé un roman dystopique intéressant, avec une idée originale. Un premier opus qui ne se contente pas de poser les bases de l’intrigue, qui déconcerte, en dit trop et pas assez. De plus les 3 tomes avec leurs titres étonnent le lecteur, après la lecture du 1. Chacun étant consacré à un personnage :  Matt, Gaelle et Lou. 

    Les porteurs T1 LC

     

    J'attend beaucoup de la suite.

     

    L'auteur : 

    Les porteurs T1 LCNationalité : France

    Biographie :

    Catherine Cuenca : Auteure de concepts et scénariste d’animation depuis plus de 15 ans (TF1, F3, F5, M6, cabsat). Scénariste de Nevro Blues, jeu vidéo VR (en développement).
    Auteure du roman "Les Porteurs" sous le pseudo de C. Kueva, trilogie éditée par Thierry Magnier. Sortie du tome 1 en avril 2017.

     

     

     La parenthèse :

    Je dois reconnaitre que si ma binôme ne m'avait pas proposé cette LC, j'avoue que je serais totalement passée à coté dans les rayons des librairies. La couverture ne m'aurait pas incitée à découvrir le résumé qui m'a par contre séduit lorsque Gaelle m'en a parlé.

     

     Avec Gaelle pour le Challenge Multi-Défi Babelio 

     

    Extraits citations

     " -Devenir adulte c'est apprendre à cohabiter avec  toutes ses facettes. Flo, Floriane  et toutes les autres. Tu n'as pas fini d'en rencontrer en toi, tu sais. Grandir, c'est aussi élargir ses possibles"

     

    "- c'est tout l’intérêt du mystère, moins on comprend, plus  on s'ouvre à la découverte, à la rencontre, au rapprochement. je parle des idées bien sur" 

     

    " Elle restait Flo, déguisée en Floriane, mais personne ne semblait s'en apercevoir à part elle." 

     

    " Enfiler une robe, ce n'est pas revêtir un bout de tissu, c'est endosser un moule, accepter une forme prédéfinie s'y remodeler, s'y limiter "

     

    " Qu'on me laisse tranquille, qu'on m'oublie que  je puise m’oublier moi- même, c'étai ma dernière volonté.

     

    © C. Kueva.

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  •  Un tome 2 plus intense

    Remember yesterdayJessa Stone, seize ans, est la plus précieuse des habitantes d'Eden City. Ses pouvoirs psychiques pourraient mener le monde à d'importantes découvertes scientifiques... à condition qu'elle laisse les autorités faire d'elle leur cobaye. Car il y a peu de chance qu'elle coopère avec ceux qui l'ont enlevée enfant et soumise à toute une série d'expériences. 

     Editeur :  Lumen
    Genre: Dystopie
    Date de sortie: 6/4/2017
    Prix du livre papier : Broché : 15,00€ 
    Version numérique: 9,99€ 
    Nombre de pages :  464

     

     

     

     

     

     

    Remember yesterdayTome 2 de cette saga dystopique qui démarre de manière déconcertante.  Nous avions abandonnée Callie sur le sol de la chambre de sa sœur Jessa et ses actes venaient de chambouler le futur, par une décision inattendue.

    C'est 10 ans plus tard que nous catapulte Pintip Dunn avec Jessa comme personnage principal et Tanner Callahan, l'inventeur du souvenir du futur.

    Hum. Ce Tanner là se trouve avoir le même âge que Jessa, alors, j'avoue que je suis à nouveau perdue. Et se sera ainsi à chaque fois que le volet scientifique sera développé.  C'est trop alambiqué, même pour une histoire SF. 

     D'autres éléments curieux seront déconcertants. Mais au fil des chapitres certains trouveront une explication et rendront l'aventure intéressante, bien plus que celle du tome 1.

    Les destins, les décisions pour le changer sont toujours là. Des surprises nous attendent et l' une d'elle n'en est pas tout à fait une.

    La romance tient ici aussi une grande place. Nous retrouvons certains  personnages du tome 1, comme Logan et surtout une héroïne attachante, la petite Jessa, ado volontaire qui souffre des événements du passé, de la décision de Callie, perturbant les relations sociales qu'elle entretient avec ses proches, se sentant mal aimée . 

    La jeune fille va devoir faire des choix et certains événements "souvenir du futur" vont plus ou moins se réaliser. 

    l'auteure joue beaucoup sur ce tableau de ce futur que l'on modifie parfois, mais qui malgré tout reste inéluctable. Que penser quand le futur que l'on connait, ou tout au moins une fugace image d'un événement précis, vient influer sur le passé ? Que penser des voyages dans le temps et des risques et effets pervers des effets papillons  ?

    Un tome plus intéressant et passionnant que le précédent qui nous tient en haleine et nous intrigue nous poussant à nous inquiéter pour la suite. Jessa prend de nombreux risques et les enchaînements de nouvelles décisions  nous montrent que toutes les tentatives pour empêcher l'inéluctable poussent tous les acteurs à prendre la place qui leur été destinée. Alors Jessa parviendra-t-elle à atteindre l'objectif qu'elle s'est fixée, ou la roue impitoyable du Destin la broiera-t-elle rendant tous les efforts de Callie 10 ans plus  totalement vains ? 

    Affaire à suivre. 

     

     L'auteur :

    Nationalité : États-Unis 

     Avant de se tourner vers l'écriture, Pintip Dunn a étudié la littérature à l'université de Harvard, puis passé un doctorat en droit à Yale où, élève brillante, elle était rédactrice en chef du Yale Law Journal. Ses genres de prédilection sont le young adult, la science-fiction et le thriller. Elle a déjà gagné plusieurs prix, et vit avec son mari et ses trois enfants dans le Maryland.

    Le détail :

    Un nouveau thème récurent en SF vient prendre place dans l'histoire concoctée par Pintip Dunn. Cependant le sujet principal demeure : Est-on maître de son destin ? Peut-on modifier son futur ?

     

    La parenthèse :

    Un tome plus passionnant que le précédent, cependant malgré la liberté que l'on peut prendre, en tant qu'auteur, dans le volet SF, j'ai du mal à adhérer à quelque chose que je peine à imaginer.

    Une fois de plus le résumé en dis trop, je n'en donne donc qu'une petite version

     

    Remember yesterday

     

     

    Avec Gaelle

     

    Extraits citations

      

     "- (...) Nos erreurs font partie de nos chemins de vie, et nous n'avons pas d'autre choix que de les accepter"

     

    " Grace à lui je me sens... utile. Rien que par ma présence sans fard. Je n'ai rien à expier ou à prouver. Je n 'ai qu'à exister"

     

    "- lorsque nous naissons, explique-t-elle, une infinité de chemins s'offrent à nous. Puis à chacune de nos décisions, le spectre des  possibilités futures se réduit. Jusqu'à  ne plus suivre qu'une seule voie, à la fin de notre vie." 

     

    "- (... ) voilà pourquoi tu n'ira rien révéler à Logan. je ne veux  pas qu'il s'enterre dans le passé alors qu'il peut vivre dans le présent."

     

    "- Il doit savoir

    - Il doit vivre."

     

    "On peut toujours changer son destin, mais il est des chemins que nous sommes forcés d'emprunter"

     

    " Elle a peut être réussi à  changer le futur, à nous prouver qu'il existait une infinité d'avenirs parallèles et qu'il nous revenait de choisir dans lequel nous voulions vivre"

     

    "- la vérité est toujours relative. Tu dois  le savoir, toi qui manipule la vérité des autres "

     

    © P. Dunn


    2 commentaires
  • Et si à vouloir changer votre avenir, ce futur dont on vous a donné un aperçu, vous en provoquiez l'issue en tentant de lui échapper ? 

    Une belle conclusion pour cette saga

     

    Live today LCSur le papier, Olivia a tout pour être heureuse... Non seulement c'est la fille de la présidente Dresden, la femme toute-puissante qui dirige d'une main de fer la ville d'Eden City, mais c'est aussi la seule prophétesse du monde : elle est capable de voir les différents avenirs possibles de tous ceux qu'elle approche. Malgré tout, à seize ans, c'est surtout une adolescente mal dans sa peau. Loin de lui faciliter la vie, son pouvoir de précognition la terrorise, surtout depuis le jour où, à peine âgée de six ans, elle a vu sa mère perpétrer un génocide dans un lointain futur. Depuis, elle n'a de cesse d'éviter que son cauchemar ne se réalise. Mais quelle prise pourrait-elle bien avoir sur le Destin, elle qui s'est isolée pendant dix ans loin des autres pour échapper aux images et aux voix qui l'assaillaient sans cesse ?  

    Editeur :  Lumen
    Genre: Dystopie
    Date de sortie: 18/1/2018
    Prix du livre papier : Broché : 15,00€ 
    Version numérique: 9,99€ 
    Nombre de pages :  467

     

     

    Live today LC3e tome, 3e personnage et l'opus le plus passionnant de la saga avec pour héros Olivia et Ryder, précédemment rencontrés dans les épisodes précédents dans des rôles secondaires.

    Les autres protagonistes sont très présents en particulier Jessa et Tanner mais au second plan  cette fois-ci puisque le rôle principal revient à Olivia, notre précognitive qui a eu la fameuse vision d'un génocide, raison pour laquelle Jessa a pris certaines décisions qui n'ont pas été comprises par ses proches. 

    Mais son sacrifice ne risque-t-il pas d'être vain quand ce destin que vous tentez de changer vient à nouveau  se profiler à l'horizon ?

    L'auteure prend une direction inattendue. Après le thème sur le souvenir futur  qui dirigera au mieux votre vie,  le voyage dans le temps dans le but de récupérer Callie, nous basculons dans le thème de la temporalité. 

    Une fois de plus, la complexité de la thématique traitée par l'imaginaire de l'auteure me perturbe, et j'ai à nouveau du mal à adhérer au sujet. 

    Cependant les rebondissements fréquents et les réactions inattendues de certains personnages sont surprenants et titillent votre curiosité. Des révélations vont vous déconcerter et vous laisser pantoises tant elles sont imprévisibles. J'avoue qu'elles me laissent avec des sentiments ambivalents tant les retournements de situations sont renversants, limite plausibles.  

    Néanmoins Olivia en tant que personnage principal porte l'histoire et tout comme son compagnon de route, Ryder, est attachante et l'on tremble pour les 2 héros de ce tome. Rien ne semble se dérouler comme l'on pense et le devenir vécu par Olivia  semble se concrétiser de jour en jour. Tant et si bien que l'on en vient à penser qu'elle est, elle-même, la propre actrice de ce destin funeste. Qu'en sera-t-il réellement ? Ryder parviendra-t-il à modifier la vision d' Olivia ?

    Le dénouement est un sacré choc. Force est de reconnaître que l'histoire est addictive et que Pintip Dunn sait surprendre le lecteur jusqu'au dernier chapitre. 

    Un tome dans la même  veine que les précédents avec un volet SF trop futuriste pour moi, cependant il reste une belle conclusion de saga.

    Pour conclure je dirais que cette série en 3 volumes est relativement sympa et que l’intérêt va crescendo. Le premier tome est une bien piètre mise en bouche et peut nuire à l'envie de poursuivre. l'originalité de la série réside dans le fait de mettre dans chaque épisode une héroïne différente, une jeune fille simple qui s'avère être au fond d'elle une battante et qui va trouver sur sa route un homme pour la soutenir dans son combat.

     

    Live today LC

     

    Avec Gaelle

    L'auteur :

    Nationalité : États-Unis 

     Avant de se tourner vers l'écriture, Pintip Dunn a étudié la littérature à l'université de Harvard, puis passé un doctorat en droit à Yale où, élève brillante, elle était rédactrice en chef du Yale Law Journal. Ses genres de prédilection sont le young adult, la science-fiction et le thriller. Elle a déjà gagné plusieurs prix, et vit avec son mari et ses trois enfants dans le Maryland.

    Le détail :

    Un nouveau thème récurent en SF vient prendre place dans l'histoire concoctée par Pintip Dunn. Cependant le sujet principal demeure : Si toutes nos tentatives pour modifier une vision du futur ne faisait que le provoquer ?

    La parenthèse :

    Une saga qui ne restera  longtemps dans ma mémoire, à la différence de Partials et La 5e vague, et bien évidement Hunger Games et Divergente. et dernièrement Diabolic, dont j'attends le dernier volet avec impatience.

     

     

     

    Avec Gaelle

     

     Extraits citations 

     

    " Je  commence à être persuadée qu'il est bien mieux de vivre sa vie ainsi, dans le présent, afin d'en apprécier chaque instant parce que personne ne peut jurer de notre futur"

     

    "- Tu m'as appris à vivre, ni pour le passe ni pour le futur, mais pour aujourd’hui"

     

    "- Si elle a pu faire ce choix, c'est qu'il existait déjà dans l'un de ses futurs - c'était peut être un chemin parmi des milliers,, mais elle l'a trouvé et elle l'a suivi"

     

    " (...) ces visions son censées guider leur vie et servir de garantie à ceux qu'ils croiseront à travers leurs parcours : employeurs, banquiers, voire conjoint ..."

     

    © P Dunn


    2 commentaires
  •  

    Une image de votre futur peut-elle conditionner votre présent ?

     

    Comment changer son destin, s'il est déjà écrit ?
    Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé... par votre futur moi ! 

    Callie vient d'avoir dix-sept ans et, comme tous ses camarades de classe, attend avec impatience le précieux " souvenir ", envoyé par son moi futur, qui l'aidera à se glisser dans la peau de la femme qu'elle est destinée à devenir. Athlète de haut niveau... Scientifique de renom... Politique de premier plan... Ou, dans le cas de Callie, tueuse. 

     

    Editeur :  Lumen
    Genre: Dystopie
    Date de sortie: 21/1/2016
    Prix du livre papier : Broché : 15,00€ 
    Version numérique: 3,99€ 
    Nombre de pages :  436

     

     

     

     Forget Tomorrow Tome 1 LCComment réagirions-nous si nous pouvions découvrir notre futur ? Aurions-nous envie de le changer, ou au contraire mettre en oeuvre tous les moyens possibles pour parvenir à ce que cette fugace image de demain se réalise ?  Mais peut-on réellement échapper à notre destinée ? 

    A Eden City, à une époque indéfinie, vit une société évoluant sur la croyance que les souvenirs envoyés dans le passé, peuvent nous faire évoluer dans le bon sens, efface nos doutes sur un avenir incertain et nous conditionne ainsi à œuvrer pour l'atteinte du résultat. 

    Conditionnée depuis l'enfance, Callie attend avec impatience le jour de ses 17 ans, jour important durant lequel elle va découvrir son avenir.

    Mais tout ne se passe pas comme prévu. La veille Logan, qui ne lui avait plus adressé la parole depuis plus de 5 ans, vient vers elle. On comprend très vite que la distribution de son souvenir y est pour quelque chose et le rôle qu'il va jouer par la suite  est loin de nous surprendre.  Le jour J, la jeune fille voit son monde s'écrouler, alors qu'elle se découvre en meurtrière d'une personne qui lui est chère. Sans plus d'infos que sa vision, elle ignore ce qui va la pousser à cette acte ignoble.

    De chapitre en chapitre l'auteure nous transporte dans un monde dystopique dans lequel les dirigeants gèrent les potentiels criminels d'une drôle de manière. Leurs motivations étant de ne pas altérer les futurs de chaque individu,persuadés que le souvenir de demain doit absolument se produire, faute de répercussions en chaîne. 

    Bien évidement que doit faire quand on est au courant qu'un meurtre doit être commis ? Ça me rappelle un peu Minority Report d'ailleurs. Doit-on tout faire pour l'en empêcher ? Faire de l'internement préventif ? Peut-on punir quelqu'un pour un crime qu'il n'a pas encore commis ?

    Mais à Eden City les dirigeants ont un point de vue assez déconcertant. Dans ce monde du futur tout événement prédit doit avoir lieu afin d'éviter les conséquences sur la communauté en perturbant l'ordre du Destin. 

    Comme dans toute dystopie, l'on retrouve des partisans rebelles. Ici ceux qui refusent qu'un événement qui n'a pas encore eu lieu vienne perturber leur vie. Ils s'efforcent de contrecarrer le destin. Car comment vivre avec en tête un geste monstrueux ou un drame qui vous marque à jamais. 

    Mais peut-on vraiment modifier son destin ? Nos choix ne sont-ils pas écrits dès notre naissance ? Malgré notre volonté d'échapper à nos sombres avenirs, le Destin ne nous ramène-t-il pas inexorablement vers votre chemin initial pour que ce qui était prévu se réalise, d'une quelconque manière ? 

    Un thème et des questionnements récurrents : prédestination ou acteur malgré nous de notre propre vie.

    En dehors de ce thème Pintip Dunn vient créer quelques rebondissements avec une intrigue tournant autour de pouvoirs psychiques et la quête d'une mystérieuse clé potentiellement importante pour l'avenir de la cité. J'avoue que c'est là que l'auteure m'a perdue quand elle évoque le lien avec le souvenir futur. C'était très alambiqué pour moi.  Le seul message clair c'est qu'avoir un fragment fugace est une bonne chose pour cette société car il vous rend persévérant pour atteindre votre objectif, mais quand vous vous voyez vivre un drame ou connaitre un meurtre quelles sont vos options ? Tenter de déjouer le destin ? ou accepter cette fatalité jusqu’à son accomplissement ?  Une décision  que seule peut pendre la Callie du futur.

    Cependant le dénouement est loin de l'attendu qui se profile au cours du dernier chapitre, dans lequel nous sommes pris dans le feu de rebondissements et de révélations et qui s'achève en un superbe clifhanger. 

    Tout au long des aventures de Callie et Logan( eh oui, n'oublions pas qu'il faut un couple dans une dystopie, et un peu de  romance) l'auteure brosse des portraits aboutis des personnages, auxquels on s'attache. Les décors sont bien campés et le style est plaisant et la lecture facile. L'histoire est addictive  et tient le lecteur en haleine et curieux de découvrir la suite. D'autant plus que certaines disparitions restent mystérieuses et j'imagine que l'auteure nous réserve quelques surprises.

    Une intrigue autour du "souvenir" un peu complexe, et pas la meilleure mise en bouche pour une saga. Cependant la curiosité l'emporte sur les faiblesses de l'histoire. 

     

    L'auteur :

    Nationalité : États-Unis 

     Avant de se tourner vers l'écriture, Pintip Dunn a étudié la littérature à l'université de Harvard, puis passé un doctorat en droit à Yale où, élève brillante, elle était rédactrice en chef du Yale Law Journal. Ses genres de prédilection sont le young adult, la science-fiction et le thriller. Elle a déjà gagné plusieurs prix, et vit avec son mari et ses trois enfants dans le Maryland.

    Le détail :

    Le thème du destin est récurent dans la littérature, tout comme celui du paranormal, des capacités psychiques.

    La parenthèse : 

    C'est ma binôme Gaëlle qui m'a entraînée dans cette saga dystopique. Il était temps de varier les styles.  C'est donc sans avoir lu le résumé que j'ai débuté la lecture. Heureusement car il en dévoile beaucoup trop à mon gout c'est pourquoi, je vous offert une présentation tronqué de la 4e de couverture.

     

    Forget Tomorrow Tome 1 LC

     

     

     

     Avec Gaelle 

     

    Extraits citations 

     

    "- connaitre mon futur ne dicte pas ma façon d'agir. C'est toi qui me 'a fait comprendre"

     

    " Angela, Zed. Ils sont tellement paralysés par la peur d'un futur qui n'a pas eu lieu qu'ils chassent même l' amour de leur vie"

     

    " En bâtissant un monde sur des visions du futur, nous avons renoncé à nos rêves. perdu la passion, aussi, celle qui brûle au fond de nos âmes, entretenue par les désirs et l'infinité des possibles."

     

    "- (...)qu'est ce qu'ne vie où tu redoutes ton futur à chaque instant ? Ce n'est pas ce que j’appelle vivre "

     

    "- (...) En fait, j'espérais que ces feuilles te feraient goûter leur liberté. Nous sommes enfermées, ne ne voyons pas la lumière du jour, mais elles nous rappellent ce que c'est d'être libres"

     

    © P. Dunn

     

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique