• Fantasy/Fantastique/SF/Dystopie

     

     

    Saga Twillight

     

    Fantastique

    Sublimes Créatures

     

    Fantastique

    17 Lunes

     

    Fantastique

    18 Lunes

     

    Fantastique

    19 Lunes

     

    Fantastique

    Les Ames Vagabondes

     

    Fantastique

     

    Cliquer sur les liens pour voir résumés et commentaires

     

     

    Enregistrer

  • Chroniques Lunaires : Cress LCCinder et le capitaine Thorne se sont enfuis aux côtés de Scarlet et de Loup. 
    Le groupe rebelle projette de renverser la reine Levana et son armée. 
    Mais, le seul espoir de la résistance réside dans Cress, qui, emprisonnée dans un satellite depuis l’enfance avec ses écrans pour seule compagnie, est devenue un hacker imbattable. 
    Malheureusement, la reine Levana a d’autres projets pour elle, et libérer la jeune fille pourrait bien leur coûter cher...

    Editeur : PKJ
    Genre: Jeunesse Dystopie
    Date de sortie: 16/10/2014
    Prix du livre papier :  Broché : 18,90€ 
    Version numérique: 13,99
    Nombre de pages :  672

     

     

     

     

    Chroniques Lunaires : Cress LCEt voici le tome 3 dévoré, une fois de plus en une journée. Enfin presque. Disons que la nuit fut courte. Ce n'était pas pleine lune pourtant.  Mais les aventures de Petit Croissant de Lune alias Cress/Raiponce m'ont tenue en haleine. Enfin, ses aventures et celle des autres : Scarlet, Loup, Thorne, même si une grande part du récit tourne autour du capitaine et de Cress, que nous avions croisée sans le savoir dans les opus précédents.

    Cress/Thorne un duo de choc.J'ai eu un peu plus de mal à faire des parallèles entre le conte et cette version, pour la simple raison que Raiponce ne fait pas vraiment partie des histoires de mon enfance. C'est donc un peu différemment que j'ai abordé cet opus. Une fois de plus, on ne peut que vanter le talent et l'imaginaire de Marissa Meyer en faisant de cette héroïne une programme et informaticienne de génie. L'auteure apporte ainsi toute l'aide nécessaire à notre personnage principal.

    Cet opus démarre plus calmement que le dernier, cependant, très vite, l'auteure nous plonge dans le cœur de l'action avec des rebondissements inattendus, qui, une fois de plus, nous font trembler pour nos protagonistes. 

    Que dire de plus sur ce tome qui entraîne de plus en plus loin dans le combat entre Levana et Cinder ? sans spolier quoi que ce soit, se répéter en mentionnant une fois de plus que l'auteure est douée et que si j'avais lu un seul tome de cette saga, je l'aurais, sans hésitation, acheté en intégralité et faite dédicacé lors de ma virée au salon du livre. Je comprends mieux l'engouement des lecteurs, cette organisation hors pair de la ME et cette longue file d'attente pour une signature de cette brillantissime auteure qui revisite les contes de fées, les modernise, et séduit un large public. On ne peut que la féliciter pour ce défi relevé avec brio, qui n'aurait pas son pareil si sa plume n'était pas à la hauteur de son imagination. Il faut également reconnaître que la qualité de faiblit pas de tome en tome.  Je me précipite donc sur le suivant : Levana, sur les conseils de ma binôme, avant de plonger dans Winter que Marissa Meyer vient de nous présenter dans le final de cet opus.

    Coup de coeur toujours pour ce nouveau tome même si c'est moins intense que pour le autres.

     

    Chroniques Lunaires : Cress LC

     

     

    Extraits citations 

     

    " -Le courage peut prendre bien des formes. Tu en sais quelque chose "

     

    " La reine lunaire était aussi belle qu'on lui avait toujours dit - encore plus encore. A une  époque,  les hommes auraient pu partir en guerre pour posséder une  femme d'une telle beauté. Aujourd’hui, l'empereur Kaito se voyait contraint de l'épouser pour empêcher une guerre."

     

    "- Je regrette, Loup. Mais il fallait que je le fasse. Je ne pouvais pas te laisser là-bas.
    - Je sais. Je comprends. (Tendant le bras, il prit l’un de ses sacs au docteur pour alléger son fardeau.) Mais ça ne change rien au fait que personne ne devrait avoir ce genre de pouvoir."

     

    "-J’aurais tué beaucoup plus de monde s'il l'avait fallu, des soldats à vous, et je ne sais même pas si j'aurais éprouvé des remords, parce qu'on peut toujours se trouver des justifications."

     

    "- Non, vous ne comprenez pas. Ce qui fait le plus peur, c'est que plus je m'oppose à elle, plus je deviens forte... et plus je commence à lui ressembler."

     

    "- Vous savez, c'est presque logique. En un sens. (Il lui jeta un regard en coin.) Même si... dans ma tête, je m'étais toujours représenté la princesse... je ne sais pas. En robe."

     

    © M.Meyer

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    Chroniques lunaires : Cinder LCLes humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

     

    Editeur : PKJ
    Genre: Jeunesse
    Date de sortie: 14/3/2013
    Prix du livre papier :  Broché : 17,90€ Poche : 7,90
    Version numérique: 12,99
    Nombre de pages :  412

     

     

     

    Quand tu suis ta binôme les yeux fermés sans prendre le temps de lire le résumé, juste parce que l'auteure t'a séduite avec Heartless dans lequel elle prend comme point de départ Alice aux pays des merveilles.

     

    Chroniques lunaires : Cinder LCEh bien tu restes coite, une fois ta lecture terminée, la plume en l'air en te demandant comment tu vas pouvoir traduire ton ressenti. Il faut reconnaître que l’imagination de Marissa Meyer est sans bornes et qu'il fallait oser transformer ce célèbre conte de notre enfance en dystopie, la transposant dans un monde futuriste dans lequel notre Cendrillon est un cyborg.

    L’histoire est addictive. L'auteure utilise ce qui lui est nécessaire dans le conte de Perrault et concocte des aventures incroyables à notre Cinder. Jamais je n'aurais imaginé qu'elle puisse encore me surprendre après Heartless. Et pourtant, elle y est parvenue. L’évolution des événements reste assez prévisible, on suspecte assez rapidement l'identité véritable de notre héroïne. Cependant Marissa Meyer nous tient quand même en haleine tout au long du récit avec ses rebondissements qui suscitent chez le lecteur de l'émotion et de l'espoir dans certaines situations.

    On tombe sous le charme des protagonistes, tout comme l'on ressent de l'aversion pour d'autres. On ressent divers sentiments, on s’émeut pour la petite Pearl tandis que l'on s'attache à Iko et l'on s'attriste du sort réservés à ces personnages. 

    Le mélange entre les 2 genres littéraires est assez détonnant. Il faut reconnaître que faire de Cinder la propriété de la belle mère du conte, et introduire des sujets contemporains tel que l'esclavage, les pandémies (j'avoue avoir un peu pensé à l'arrivée du SIDA), poser le décor en Asie plutôt qu'en Amérique, peu sembler saugrenu, osé et original. Mais perso j'adore ! L'auteure y aborde des thèmes sérieux, tel que la question des choix, des décisions qui impacteront l'avenir du plus grand nombre et ainsi comment l'on se contraint à quelques sacrifices. Et de nous poser la question des limites du libre arbitre. Pour preuve, Cinder se retrouve à jouer un rôle dont elle se serait bien passé, contrainte d'accepter de suivre des routes auxquelles elle n'aurait jamais songé. Dans cet opus, le voile est levé sur certains mystères, mais il reste de nombreux questionnements dont nous trouveront les réponses, j'imagine, tout au long de la saga.

    Une saga jeunesse à partir de 11 ans qui ravira les jeunes lecteurs, mais les autres également tant les romans de Marissa Meyer s'adaptent à tout public friand de fantastique et romans jeunesse. 

    La traduction est la hauteur de la plume de l'auteur et de la grande ME qu'est PJK, ce qui est à noter tant parfois les traductions sont affligeantes.

    Avant de découvrir le style de Marissa Meyer, j'avoue que je ne me serais pas lancée dans cette lecture, la couverture ne m'attirait pas vraiment et je suis une dingo des couvertures. Elles conditionnent souvent mes envies, bien que parfois le contenu soit parfois décevant.

    Coup de coeur pour ce premier volet des Chroniques Lunaires. 

    Chroniques lunaires : Cinder LC

     

     

     Chroniques lunaires : Cinder LCL'auteur :

    Nationalité : États-Unis 
    Né(e) à : Tacoma, Washington , le 19/02/1984

    Biographie : 

    Marissa Meyer est diplômée en création littéraire à Pacific Lutheran University à Tacoma dans l'État de Washington.
    Avant d'écrire Cinder, Meyer à travaillé comme éditrice durant 5 ans. Elle a également écrit des récits de fan-fiction d'après le manga Sailor Moon sous le pseudonyme d'Alicia Blade.
    Meyer affirme avoir été inspirée pour écrire Cinder, premier tome des Chroniques lunaires, après avoir participé à un concours d'écriture en 2008, avec une histoire centrée autour d'un Chat botté futuriste.

    site officiel :
    http://www.marissameyer.com/ 
     
     
    La parenthèse : 
     
    Pour le plaisir, la couverture de la version poche 

    Chroniques lunaires : Cinder LC

     
     
     

    1 commentaire
  •  

    Shades of Magic : Shades of Shadows LCLilah est partie explorer le monde, laissant Kell seul, sur un quai du Londres rouge. Désemparé, il se prépare quand même pour les Jeux des éléments, une compétition entre magiciens du monde rouge. Pendant ce temps, un autre Londres se réveille, menaçant de rompre l'équilibre magique des quatre mondes.

    Editeur : Lumen
    Genre: Fantasy jeunesse
    Date de sortie: 22/2/2018
    Prix du livre papier : 16,00€
    Version numérique: 9,99 € 
    Nombre de pages :  638

     

     

     

     

     

     

    Shades of Shadows LCAprès un opus qui nous laissait pantois par sa conclusion plutôt one shot, tant on s'imaginait de prime abord que l’histoire de départ se poursuivrait dans les tomes suivants, l'on se demande bien ce que l'auteur peut nous concocter pour nous intriguer et nous passionner.

    Elle y parvient avec brio, nous faisant partager la vie de Lila et de Kell et l'on se demande quand ces 2 là vont enfin se retrouver et quelques aventures communes ils vont nous faire partager. Dans la première partie du roman nous suivons les protagonistes séparément, découvrons leurs pensées intimes et ce lien ténu qui les lie.

    V.E Schwab va nous offrir une surprise de taille à mille lieux de ce que l'on peut imaginer. Car l'auteure, de l'imagination elle en a à revendre, sait s'y prendre pour nous intriguer avec l'entrée en scène d' Alucard Emery nous tenant en haleine et manœuvrant suffisamment longtemps pour conserver les secrets de ce capitaine énigmatique. La révélation sera stupéfiante et totalement inattendue.

    De part sa sublime plume descriptive Victoria Schwab nous brosse des décors féeriques et les scènes de combat durant l' Essen Trach magnifiquement visualisable que peut être certains trouveront trop développé au détriment de l'évolution de l’histoire. Personnellement, j'ai adoré pour le rythme soutenu et le suspens.

    L'émotion est toujours présente, tant le duo Kell/Rhy indissociable désormais. Ces 2 personnages sont  attachants et l'on tremble pour eux. L'on s'attache de plus en plus à Rhy dont la personnalité est de plus en plus marquée.

    En parallèle nous suivons un autre personnage dont la présence est au prime abord déconcertante, mais dans cette univers magique, bien évidemment tout est possible. L'auteure explore la relation de Kell avec ses parents adoptifs et nous fait rejoindre le sentiment de notre héros tout en ressentant un sentiment d'injustice.

    Au fil des pages l'on se questionne sur l'issue de ce tome en songeant au dénouement du dernier opus, cependant l'auteure frappe cette fois très fort avec un cliffhanger  qui ne vous donne qu'une envie vous précipiter sur le tome 3.

    De nombreuses questions restent sans réponses (en particulier sur le passé et l'identité de Lila), l'on croise les doigts espérant les trouver dans le dernier opus et rêvant d' un final éblouissant.

     

    Shades of Shadows LC

     

     

     

     Extraits citations 

     

    "-(...) Je suis peut-être folle, mais je pense que a vie vaut la peine d'être vécue quand on prend des risques "

     

    "- (...) Tu as failli mourir Kell. Alors maintenant, tu sais ce que c'est de vivre"

     

     

    "-l'affection est une preuve de faiblesse.

    -(...) on a du te faire bien du mal pour que tu considères l'amitié et l'amour comme des armes plutot que des boucliers.

    (...)

     

    - Ça m'a permis de rester en vie(...)

    - peut être. mais la vie ne vaut pas la peine d'être vécue sans plaisir"

     

    © V.E Schwab


    2 commentaires
  • 5 : AvatharL’été se termine. Clothaire, Thomas, Peter, Terry et Christopher vont bientôt effectuer leur seconde rentrée à l’École de l’Autre Monde. Thomas a hâte de retrouver ses camarades Élus, mais aussi ceux qui les ont aidés dans leur périlleuse mission de première année. Que penseront-ils de cette étrange mésaventure sur sa petite île de Saint-Martin, durant laquelle il a cru que Pauline, sa cousine, allait perdre la vie ? Rapidement, la joie de ces retrouvailles sera éclipsée par d’autres événements inattendus et inquiétants qui perturberont fortement la rentrée, des événements annonciateurs d’une nouvelle année sans nul doute aussi riche en rebondissements que celle de l’an passé. Et pendant ce temps, les Surfaciens, ignorants de ce qui se trame au sein de l’Agartha, continuent de subir de plein fouet ce qu’ils pensent toujours être les caprices de Dame Nature…

    Editeur : Amazone Publishing
    Genre:  Jeunesse, Fantastique
    Date de sortie: 7/12/2018
    Prix du livre papier : Broché  14,99 
    Version numérique: 3,99 
    Nb de pages : 493

     

     

     

    5 : AvatharUn grand merci à Céline Joyce Mitchell pour ces heures de lecture palpitantes en compagnie des élèves de l'EAM.
    Un roman jeunesse qui ravira les ados pouvant s'identifier aux divers protagonistes. Mais une lecture qui convient à tout âge.
    Un tome 2 riche en suspens et en rebondissements qui vous tient en haleine et vous rend totalement addict.
    La plume de l'auteure est soignée, fluide et plaisante. Que dire de son talent pour créer une fiction à partir des divers contes et légendes faisant référence à des personnages mythiques ?
    Et si l'autre Monde existait vraiment ? Ses idées sont plausibles. Les personnages bien campés, les rebondissements et le suspens omniprésent.
    Ce tome ce lit plus aisément que le tome 1 dans lequel l'auteure nous présentait ces jeunes gens, leurs amis, le contexte. Un nécessité, évidemment, pour poser l'intrigue, avec quelques longueurs, ont trouvé certains, mais difficile de faire autrement.
    Fan de ce genre de lecture et des textes proposés par PJK et Lumen, je ne doute pas que cette saga puisse, un jour, trouver sa place dans cette ligne éditoriale.
    Mystères, énigmes à résoudre, l'auteure s'applique dans les domaines qu'elle met en avant dans sa saga évoquant personnages de contes et légendes et nous offrant ainsi un peu de culture au passage. Elle parvient avec brio à attiser notre curiosité sur des fêtes anciennes tels que la fête des morts, Halloween, la fête de Somain, liant certaines histoires lugubres à cette fiction. J'avoue que la curiosité m'a poussé à me documenter et ainsi trouver des informations sur de nombreux personnages que l'on rencontre dans cette histoire. Les fans de légendes seront donc ravis.

    Les émotions, quant à elles, sont bien au rendez-vous, tant on tremble pour les Arcans, leurs amis, leur professeurs.

    On peut trouver à cette histoire des airs d'Harry Potter l'intrigue se déroulant dans une école particulière et les cours très spéciaux et pour une de nos héroïne une petite ressemblance avec Hermione , notre demoiselle je sais tout. Mais la ressemble s 'arrête là.

    Les passionnés de mystères et d’énigmes se plairont à décrypter des messages, un peu moins complexes que dans le dernier opus, et déchiffrer ainsi le lieu où se déroulera l'action du tome 3 que j'ai hâte de découvrir, me demandant lequel des Elus va être à l'honneur et de quel monde est-il le noble représentant. Pour être honnête, je n'ai décodé aucun indice, si tant est qu'il y en ait.

    Un roman qui nous pousse à rêver : et si tous les mystères avaient un fond de vérité, si l' Autre Monde existait vraiment ?

    Vous n'avez pas encore lu la saga 5 ? Vous connaissez des ados susceptibles d'être fascinés par cet univers fantastique?
    N'hésitez plus, lisez, offrez à vos ados cette série.
    Un grand merci à celle qui m'a offert ce livre, elle se reconnaîtra.

     

    5 : Avathar

     

     

     

    L'auteur : 

    C'est à Saint-Martin, petite île franco-néerlandaise des Caraïbes, sur laquelle elle a vécu 9 ans, que Céline Joyce Mitchell a écrit le premier tome de sa saga "5"
    Celine vit désormais dans le sud de la France dans une région qu'elle adore. Une normande en Provence comme elle se définit sur son compte Insta
    Passionnée par la nature, elle est une grande randonneuse et aime à partager ses magnifiques photos.
    Méticuleuse, chaque tome est passé à la moulinette avant d'être mis en ligne sur Amazone.
    Celine Joyce Mitchell est une auteure auto-publiée.
    Décembre 2018 voit paraître Avathar le tome 2 de sa saga. Le tome 3 est actuellement en cours de relecture. 

    Suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/celinejoycemitchell/?hl=fr

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Le trône de fer Tome 3 l'integraleLe royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer. Tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors, s'en sortiront indemnes.

    Editeur : Pygmalion/J'ai lu
    Genre:  Fantasy
    Date de sortie: 2/1/2010
    Prix du livre papier : Broché  22,90 Semi-poche :  18,50 ( J'ai lu)
    Version numérique: 17,99 (presque aussi cher que le poche)
    Nb de pages : 1225

     

     

     

     

    Le trône de fer Tome 3 l'integraleCertains pourraient trouver étrange que je poursuive la lecture de cette monstrueuse saga alors que j'en connais le dénouement et les divers rebondissements pour avoir visionné, une fois n'est pas coutume, LA FAMEUSE SERIE ! ( dans son intégralité qui plus est ) avant de me plonger dans la lecture.

    Oui mais bon, comme je n'ai pas les réponses à toutes mes questions que je sais que les scénaristes ont pris quelques libertés et que dans un roman les ressentis des personnages sont plus marqués,  (quoiqu'il faille reconnaître que les acteurs sont talentueux), je poursuis l'aventure quitte à subir parfois quelques longueurs descriptives comme dans les précédents opus, m'embrouiller avec tous ces chevaliers qui passent d'une famille à l'autre pour sauver leur tête.

    Oublions donc la série pour n' apprécier que les textes de George R.R Martin en occultant ce que j'ai vu et reconnaître que l'auteur maîtrise son sujet 

    Tout est particulièrement bien brossé avec force détails, que cela soit des paysages, des tenues, des scènes de combat. Un peu lourd, (certains diraient indigeste), parfois mais à la longue on s'y fait. 

    Que dire de la description des noces pourpres ? Si ce n'est que l'on s'y croirait. Le vin et le sang coulent à flots. Le réalisme de la scène est saisissant, on vibre on tremble on espère. L'auteur aurait dit qu'il s'agit de celle qu'il a eu le plus de mal à écrire.  Et nous à lire. Sans nul doute.

    Bon, j'avoue que pour ce passage (entre autres, mais celui-ci particulièrement) George R.R Martin je le déteste un peu... beaucoup. Mais je le félicite aussi parce que de l'émotion, il nous en offre à la pelle. Il ne nous ménage pas.

    Coté mystères idem ! Ses personnages il nous y attache de toutes les manières possibles, jouant de nos sentiments qui en deviennent ambivalents. 

    Des personnages qui évoluent au fil du temps et des événements dans lesquels ils sont pris.  En particulier notre petit oiseau de Sensa, celle qui ne rêvait que de merveilleux princes charmant, mais aussi la plus pragmatique des sœurs :  Arya, notre badass de service et Jon qui plus on avance va  devient notre chouchou. Il faut dire que la Maison Stark défend de nobles valeurs. 

    Que dire de celles de Daenerys Targaryen la mère des Dragons, l’imbrûlée etc ...  la seule  reine légitime  ? de ses chevaliers tel que Joras ?

    On se passionne pour cette guerre des trônes, pour les prétentions de chaque représentant de chaque grande famille. Un trône sur lequel on joue un peu aux chaises musicales. Un roi chasse l'autre. Et comme l'on s'attache à certains et bien les jeux sont ouverts.

    Encore une fois les jeux de pouvoirs sont au rendez-vous, ainsi que les manipulations, la duperie et les rebondissements, mais c'est l'émotion qui prime dirais-je.

    Aussi, dire que j'ai eu envie de hurler sur l'auteur pour le sort qu'il réserve à de nombreux protagonistes est faible, même si l'on s'y habitue presque, tant et si bien que l'on finit par se demander  :  quand tel ou tel va t-il décaniller plutôt que  : qui va mourir cette fois-ci ? Pour autant, cela nous en fiche un coup quand ça arrive. On ne peut donc que reconnaître, tout en le haïssant un peu, que George R.R Martin sait s'y prendre pour vous toucher et une fois encore attirer la sympathie sur des personnages plutôt détestables. Il nous joue la carte de tout n'est pas tout blanc ou noir. Les chevaliers aux nobles valeurs ne sont forcement ce que l'on croit. Certains protagonistes ont bien plus d'honneur que ceux qui ont juré d'en avoir.

    Un tome fort qui vous remue les tripes et qui vous laisse vous inquiéter du sort des protagonistes.  

    Par sa complexité Le trône de fer est une saga qui se lit à tête reposée, en alternance avec d'autres livres plus léger pour moi. La présence d'arbres généalogique et l'appartenance des chevaliers les plus fréquemment rencontrés et leurs maisons respectives serait bienvenue, tout comme une carte pour nous situer. 

    Au suivant tant je reste curieuse des idées de départ de l'auteur qui n'a toujours pas mis un terme à cette épique saga. Et je me demande s'il sait jusqu'au il compte aller, s'il va suivre les scénaristes ou nous offrir un savant mélange inattendu. Mais quand ? Pour l'heure on n'en sait rien.

     

    Le trône de fer Tome 3 l'integrale

     

     

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique