• Fantasy/Fantastique/SF/Dystopie

     

     

    Saga Twillight

     

    Fantastique

    Sublimes Créatures

     

    Fantastique

    17 Lunes

     

    Fantastique

    18 Lunes

     

    Fantastique

    19 Lunes

     

    Fantastique

    Les Ames Vagabondes

     

    Fantastique

     

    Cliquer sur les liens pour voir résumés et commentaires

     

     

    Enregistrer

  •  

    Berenice malgré elle : SPEn 2165, cela fait plusieurs dizaines d’années que le Désastre a eu lieu. Les hommes se sont adaptés. Quelques privilégiés, les Citoyens, habitent sous des dômes tandis que les Externes se contentent de vivre dans les villages alentour. Un des rêves de ces derniers : gagner à La Loterie annuelle le droit de devenir Citoyen.
    Par un sinistre concours de circonstances, Bérénice est la gagnante de cette année. Elle va quitter son village troglodyte de Rivaside où plus rien ne la retient pour le dôme de Statanadyr. Propulsée à son arrivée parmi les riches familles du dôme, une nouvelle vie s’offre à elle.
    Bien malgré elle, Bérénice va se retrouver emportée par les sombres machinations des puissants de ce monde. Y survivra-t-elle ?

    Éditeur : Marathon éditions
    Genre: fantastique jeunesse
    Date de sortie : 20/11/2019
    Prix du livre papier :  Broché : 20,90€ 
    Version numérique: 7,90
    Nombre de pages :  480

    Disponible Amazone  eMarathon éditions 

     

     

    Berenice malgré elle : SPUn résumé et un début prometteur. Malheureusement je n'ai pas du tout adhéré à cette dsytopie. Trop de digressions, pas assez d'action. Des personnages aux personnalités si peu abouties qu'on ne parvient pas à comprendre ce qui les lient.

    Il faut un moment pour comprendre le contexte qui se veut traiter d'écologie, d’événements apocalyptiques que l'auteur évoque à travers le Désastre. Lequel ?  On ne le saura jamais. La seule chose que l'on apprend au cours de la lecture c'est que la société a évolué en différentes castes faites de nantis : les Citoyens ( pourquoi, comment ? là encore  on reste sans réponses) vivants sous les Domes, lieux adaptés aux conditions climatiques ( problème d'O2 et d'eau)  Les externes cantonnés dans des satellites ( j'avoue avoir du mal à visualiser) et les Exclus (pas tant que ça au final )  mieux lotis que les Externes.

      Dans ces conditions de vie, une Loterie permet à un individu externe d’acquérir le titre de Citoyen et donc tous les avantages d'une belle vie.  

    On démarre donc par un suivi médiatisé de la gagnante notre Bérénice. J'avoue que j'ai crains de tomber dans du déjà lu.  Mais non, on s'en écarte assez rapidement de  l'approche télé réalité. Par contre,  je m'attendais à une jeune fille à la personnalité assez marquée. Tout au moins ça en prenait le chemin mais l'on se retrouve avec avec une héroïne assez insignifiante qui se laisse porter par les événements,  entretient des relations totalement irréalistes avec certains protagonistes, c'est le sentiment que j'ai eu tant les liens  sont peu développés et de ce fait peu crédibles. 

    Que dire de l'évolution de l'histoire des comportements des Exclus envers Bérénice ? Et du chemin parcouru par la jeune fille entre les divers territoires ? Du pourquoi, du comment ?  C'est trop et pas assez. En fait le problème est là. On tombe dans des excès et en même temps l'auteure n'en donne pas suffisamment.

    Certes, le thème de Laura Voisin est intéressant et met en avant des situations réalistes s'appuyant sur  les comportements gouvernementaux,  sur l'avenir d'une planète malmenée, sur des secrets, des jeux de pouvoirs et les retombées éventuelles en cas de révélation publique. De la fiction prenant ses sources dans notre sinistre quotidien.

    Sauf que c'est malhabilement mené ( de mon sentiment) et notre héroïne est un personnage trop falot (pour qu'elle me séduise) que nous suivons dans des pérégrinations ennuyeuses et plates. Le volet action est assez négligé dans cette aventure et les quelques rebondissements ne sont pas parvenus à me sortir du mortel ennui de cette intrigue et ce malgré sa fin ouverte ( sur une suite ? ) 

    Le style avec ses phrases courtes, factuel n'a pas aidé dans ma lecture. sans parler des dialogues de mon point de vue insipides et du fait que j'ai eu parfois de la difficulté à avoir à qui les attribuer.  

    Quant aux personnages il est impossible de s'y attacher, de s'identifier à eux. Je n'ai pas  tremblée pour eux et  la carte émotion m'a fait défaut.

    Je ressors plutôt déçue de cette lecture  que j'ai trouvé laborieuse, au point d'avoir envie d' abandonner, ce qui ne me ressemble pas ;  je ne l'ai pas fait souhaitant me faire une idée juste et complet de ce roman proposé en SP par Marathon Editions que je remercie au passage. Je  suis désolée de ne pouvoir rendre un avis plus positif, mais il traduit mon ressenti personnel et n'engage que moi.      

    Berenice malgré elle : SP

     

    Berenice malgré elle : SPL'auteur :

    Conseillère en validation d’acquis de l’expérience après avoir enseigné le Génie civil, Laura Voisin peint et écrit depuis les années 2000.
    Elle a choisi de placer ce roman d’anticipation dans un monde ayant subi un désastre écologique afin de nous faire prendre conscience de l’importance de notre environnement.


    votre commentaire
  •  

    La mécanique du coeurEdimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l'accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d'éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d'état amoureux. Mais le regard de braise d'une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu'aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l'amour comme sa cruauté. Conte ultra-moderne mâtiné de western-spaghetti, La Mécanique du Cœur vibre d'une rugueuse force poétique où l'humour est toujours présent. Mathias Malzieu soumet aux grands enfants que nous sommes une réflexion très personnelle sur la passion amoureuse et le rejet de la différence, donnant naissance à un petit frère de Pinocchio qui aurait fait un tour chez les Freaks de Todd Browning.

     

    Editeur : J'ai lu
    Genre: SF Steampunk
    Date de sortie : 30/03/2009
    Prix du livre papier :  Broché : 17,50€  Poche  : 4,90
    Version numérique: 5,99  
    Nombre de pages :  160

     

    La mécanique du coeur 

     

     

     

    Un fait est incontestable, c'est que Mathias Malzieu est un poète, un écrivain de chanson talentueux. Un texte en prose qui est de la poésie à l'état pur. on le chanterait presque.


    J'avoue, j'aime les mots empreints, de musicalité, les phrases que l'on tourne en bouche et que l'on déguste, savoure comme un bon vin. Mais le risque serait que d'avoir trop de belles phrases à boire, l' on tombe dans : "peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse".

    Parce que coté intrigue, pour ce roman présenté comme Steampunk et bien je ne me suis retrouvée dans pas grand chose. Enfin si, dans une sorte de conte philosophique qui tourne un peu en rond. Car une fois que l'on a perçu les messages, l'histoire d'amour reste assez banale. et au final l'on s'essouffle à suivre Little Jack, tant l'on ne sait que trop bien que l'amour dérègle la mécanique du coeur, qu'aucun accessoire complémentaire ne peut jamais le faire à nouveau tourner comme une horloge.

    Il en vient à chacun de nous d'en faire bon usage et de vivre avec ses blessures et ses cabosses et il est au bout du compte assez costaud pour subir le choc et affronter d'autres épreuves.

    Un avis donc en demi-teinte pour ce 2e roman de l'auteur que je lis, qui m'avais séduite avec Son vampire en pyjama.

     

    La mécanique du coeur

     

     

    La mécanique du coeurL'auteur :  

    Nationalité : France
    Né(e) à : Montpellier , le 16/04/1974
    Biographie :

    Mathias Malzieu est un chanteur, musicien et écrivain.

    Un temps tenté par la carrière de tennisman, une blessure le force à renoncer à son rêve. Pendant sa convalescence, il se met à écrire des chansons en jouant de sa guitare.
    En 1993, il fonde avec ses amis de lycée Éric Serra-Tosio, Michaël Ponton et Guillaume Garidel (la chanteuse et violoniste Babet les rejoindra en 1997) le groupe Dionysos, qui devient l'un des groupes de rock les plus populaires de France avec les albums "Haiku" en 1999 et "Western sous la neige" en 2002, porté par la chanson "Song for Jedi", pour lequel le groupe récolte un disque d'or et une nomination aux Victoires de la musique.

    En parallèle, Mathias Malzieu mène une carrière d'écrivain. Il écrit un recueil de nouvelles, "38 mini westerns avec des fantômes" (2003), et deux romans. "Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi" (2005) a été écrit après le décès de sa mère et en l'honneur de sa sœur Lisa, et a inspiré l'album "Monsters in Love". Il a été suivi en 2007 par "La Mécanique du cœur", dont on retrouve des éléments de l'histoire dans l'album musical du même nom.

    Il a également écrit des textes pour d'autres interprètes, notamment Olivia Ruiz, qui a été sa compagne de 2005 à 2011. En 2010, il fait une apparition dans le film "Gainsbourg, vie héroïque" de Joann Sfar dans lequel il interprète un musicien de Serge Gainsbourg sur scène sur la chanson "Nazi Rock" avec ses compères de Dionysos.

    En 2011 est publié son roman "Métamorphose en bord de ciel" qui va permettre d'inspirer quelques chansons de l'album "Bird 'n' Roll" de Dionysos sorti en mars 2012. Un nouveau roman, "Le plus petit baiser jamais recensé", est paru en 2013. En 2014, il adapte "La Mécanique du cœur" en film d'animation intitulé "Jack et la Mécanique du cœur", dont il est coréalisateur avec Stéphane Berla.

    Mathias est atteint d'une aplasie médullaire et est contraint de subir une greffe de moelle osseuse en 2013. Lors de son hospitalisation, il rédige un journal intime intitulé "Journal d'un vampire en pyjama", qui est édité en 2016, ainsi qu'un nouvel album homonyme. Le livre obtient le Prix France Télévision - Essai 2016 et le Grand Prix des lectrices Elle - Documents 2017.

    Son roman "Une sirène à Paris" (2019) obtient le Prix Babelio Imaginaire 2019.

    page Facebook : https://www.facebook.com/MathiasMalzieuDionysos/
    Twitter : https://twitter.com/mathiasmalzieu

     

     


    1 commentaire
  •  

    Le pacte des Loups T1Lawson et sa meute de loups s'échappent des Enfers afin de préserver leur âme des plans de Romulus. Mais très vite, les chiens des Enfers les rattrapent et Tala, l'aimée de Lawson, est faite prisonnière. Dès lors, Lawson n'aura de cesse de traquer les chiens de Romulus.
    Pendant ce temps, Bliss Llewellyn la soeur de Theodora, l'héroïne des Vampires de Manhattan s'adapte tant bien que mal à son humanité, après avoir renoncé à sa vie de vampire. Et elle se voit confier une mission de taille : rallier la meute de loups à la cause des Sang-Bleu afin de vaincre les Sang d'Argent.

     Editeur : Albin Michel 
    Genre:  Fantastique
    Date de sortie : 28/8/2013
    Prix du livre papier :  Broché : 3,16
    Version numérique: 9,49
    Nombre de pages : 288 version Integrale

     

     

     

     Le pacte des Loups T1Cette saga répond à un item avec pour personnage principal non humain dans le genre zombie, animaux, vampires divinités…  c’est pourquoi je l’ai choisi. Bien que pas convaincue de valider mon multi défi Babelio, j’espère m’en rapprocher le plus possible.

    Premier tome donc d’une série en plusieurs épisodes dans lequel l’auteure des Vampires de Manhattan brosse les aventures d’une meute de Loups enfuie du 9e cercle de l’enfer – ce qui nous fait songer à l’Enfer de Dante – et tente de s’adapter à la vie sur Terre, lieu où ils ont débarqué sous apparence humaine.

    Cette Terre-là, est empreinte de magie et très vite nous rencontrons d’autres personnages fantastiques.

    Ce premier épisode pose les prémices de l’histoire qui semble assez complexe tant il y a de personnages chimériques différents et j’espère ne pas m’emmêler les pinceaux.

    L’écriture est plaisante et l’univers fantastique s’appuyant sur les mythes d’Anges déchus, de vampires et de démons avec Lucifer etc... est bien campé. Il ne reste qu’à découvrir la suite à travers les autres épisodes assez courts (une soixantaine de pages en version ebook)

    Affaire à suivre...

    Le pacte des Loups T1

     

    Le pacte des Loups T1L'auteur 

    Melissa de la Cruz est une auteur de romans pour adolescents.
    Elle émigre avec sa famille à San Francisco aux États-Unis en 1985. Là, elle a suivi des études à Convent of the Sacred Heart High School.
    Elle déménage une seconde fois à New York. Diplômée en littérature anglaise et en histoire de l'art à l’Université Colombia, elle trouve ensuite un travail comme informaticienne.
    En 1997, elle écrit pour des magazines comme New York Press et Marie Claire. En 2001, elle publie son premier livre, "Cat’s Meow".
    En 2003, elle déménage à Los Angeles. Un an plus tard, Melissa écrit son premier roman pour adolescents, "Un été pour tout changer" (The Au Pairs).
    Elle connaît le succès avec ses séries "Filles au pair" (Au Pairs, 2004-2007) et "Les Vampires de Manhattan" (Blue Bloods, 2006-2014).

    site officiel : http://melissa-delacruz.com/


    votre commentaire
  •  

    Lea Legan SP Une catastrophe colossale survient. Que ferons-nous ? Comment réagirons-nous ? Le challenge sera de savoir qui est Léa Legan à partir de ses mots. Et elle a beaucoup à dire.

     

    Editeur :  Edilivre-Aparis
    Collection :  Dystopie
    Date de sortie : 10/11/2016
    Prix du livre papier :  Broché : 6,99€  
    Version numérique: non
    Nombre de pages :  32

     

     

     

     

     

    Lea Legan SP Un texte bien trop court pour traiter le thème. L'auteure nous entraîne dans les introspections personnelles de Léa et dans une nouvelle dystopique.

    Le style est poétique, cependant une relecture s'impose, les temps verbaux s’entremêlent parfois perturbant la lecture.  

    Le thème est intéressant mais peu abouti. La catastrophe se résout comme elle est arrivée de manière abrupte. Les conséquences sur le quotidien sont superficiellement traités, forcement sur un nouvelle difficile à gérer quand la grande part du récit porte sur les  pensées intimes de la jeune fille bien avant le cataclysme. Il aurait été plus judicieux, de mon point de vue, de les exploiter davantage durant la crise économique qui sévit.

    Que dire de la fin précipitée et toutes les infos soudainement  balancées ? 

    Dommage l'idée de base est intéressante, même si parfois l'auteure m'a perdue et que je me suis parfois demandée où elle voulait en venir.

    Je remercie l'auteure pour ce SP, qui m'a moyennement convaincue.

     

    Lea Legan SP

     

     

    Lea Legan SP


    votre commentaire
  •  

    L'équilibre du mal SPPar une nuit glaciale, un vieillard ensanglanté, à bout de forces, se hâte à travers champs. Dans sa tête, une femme hurle, appelle au secours. Avant de mourir, il doit transmettre le terrible pouvoir dont il a hérité à Lewis, un jeune DJ de province dont les raves n'attirent plus grand monde.
    Ce pouvoir, Lewis finit par s’y soumettre. Il lui apporte la gloire et l'amour. Un amour impossible, hors norme, pour lequel il va devoir se battre contre des forces qui le dépassent.
    Les puissances qui le manipulent accepteront-elles que le DJ perturbe l'équilibre du mal ? Pourra-t-il résister à l'appel de l'Île des Morts ?
    Fable moderne inspirée du mythe d'Orphée et d'Eurydice, ce texte remet en question nos certitudes sur la vie et la mort.

     Editeur :  Sema
    Genre: Fantastique
    Date de sortie: 15/11/2019
    Prix du livre papier :  Broché : 15,90 
    Version numérique:  5,99
    Nombre de pages : 434

     

     L'équilibre du mal SP 

    Super roman fantastique dans lequel il faut laisser votre besoin de cohérence bien enfermée sous clef.  Dans cas contraire, il est impossible d’adhérer à la romance entre nos deux protagonistes principaux.

    J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, ne voyant pas vers quoi l'auteur souhaitait nous emmener et le lien avec le mythe d'Orphée et Eurydice.

    Une fois immergé dans la fantasmagorie de Richard Canal, la lecture devient addictive et l'on éprouve le désir impatient de connaitre le dénouement de cette histoire d'amour impossible, de voir nos interrogations trouver des réponses.

    Malheureusement je n'ai les pas, toutes, obtenues et, certains mystères restent en suspens. En premier le : pourquoi Lewis ? 

    Le milieu de la musique, - particulièrement de la techno, des raves -, y est particulièrement bien décrit, tout comme l'ambiance, cette atmosphère de son et lumière et les effets de bien-être recherché, incitant à une lâcher prise. 

    En parallèle, un capitaine de gendarmerie mène une enquête sur des décès survenus dans la sphère du DJ, mêlant thriller à un soupçon d'ésotérisme. On se demande, d'ailleurs, si l'enquêteur maîtrise tous les éléments et s'il prend vraiment la mesure de ce dans quoi  il s'aventure.

    Au fil du récit  le titre prend tout son sens. Jusqu'au est-il possible d'aller sans nuire à l’ordre des choses  ? Le peut-on vraiment ?  On aborde ainsi la notion de sacrifice au nom du bien du plus grand nombre et également  celle des choix, de la destinée, et de se demander si on peut vraiment y échapper, si l'on peut déjouer les règles établies par une force supérieure.

    Les personnages sont assez complexes et l'on peine, un peu à comprendre la relation Kelly/Jonas et Lewis, le rôle des jumelles dont au final on ne sait pas grand chose.

    Qualifier le dénouement n'est pas facile, à la fois surprenant et inattendu. 

    Après avoir un peu décanté ma lecture, je constate que je ressors avec un avis en demi-teinte, du fait que j'attendais des réponses plus explicites. D'un autre coté, l'imagination et la plume de l'auteur contrebalancent les manques que j'ai pu avoir, c'est pourquoi et j'en conseille la lecture. Personnellement, je suis tentée par la lecture de Gandhara 

    Je remercie les Editions Sema pour m'avoir permis de découvrir la plume et l'univers de Richard Canal.

     

     

    L'équilibre du mal SP

     

    Extraits citations 
     
     
    "Le monde pouvait être beau, parfois. Simple et beau. Il suffisait de fermer les yeux sur ce qui clochait et d’accepter les accrocs dans la trame.  Après, tout n'était que plaisir"
     
     
    " - Si tu n'agis pas, l’équilibre du mal est rompu, Claire, ma petite tu dois prendre tes responsabilités Toi seule peut rétablir la balance"
     
     
    "elle en percevait l’horrible bruit, gras et sombre, qui se propageait dans ses intestins, à croire que jamais elle ne pourrait se vider de son passé"
     
     
     
    "- bloub, bloub, bloub. Les rivières n'ont pas de mémoire Lewis.
    - Les morts, si " 
     
     
    "On voit que tu ne c'est pas ce que c'est , la haine ! Une fois qu'elle te prend, elle ne te lâche plu. Elle te dévore."
     
    "- La musique de Lewis, tu vois c'est pareil, continuait d’expliquer Jérémie à la fille aux yeux de chat. Elle te quitte pas. Jusqu'à ce que tu acceptes de faire le voyage"
     
    R.Canal
     
     
     
     
     

    L'équilibre du mal SPL'auteur : 

    Nationalité : France
    Né(e) à : Tarascon-sur-Ariège , le 16/08/1953
    Biographie :

    Richard Canal est un écrivain/scénariste français de science-fiction, de roman noir et de littérature générale né en 1953 à Tarascon sur Ariège.
    Richard Canal est chercheur en informatique. Passionné par l'Afrique et l'Asie, il y a vécu de nombreuses années. Il a enseigné l'intelligence artificielle, les systèmes multiagents et les algorithmes génétiques, a dirigé des départements de mathématiques informatique, des projets dans l'enseignement supérieur pour la coopération française au Sénégal et au Cameroun, une antenne de l'AUF au Laos et des Instituts de la Francophonie au Viet Nam et en Tunisie.
    Lancé par la revue Fiction dans les années quatre-vingt, il a publié ses nouvelles et ses romans dans différentes revues, journaux (Libération, Le Soir...) aux éditions Flammarion, La Découverte, Fleuve Noir, J'ai lu...

    Auteur discret, il fait peu parler de lui, malgré les deux prix Rosny-Ainé qu'il a reçus pour ses romans Ombres blanches et Aube noire, tous deux publiés aux éditions J'ai lu, constituant avec Swap-swap sa trilogie africaine.
    Insensible au phénomène de mode, il est un ardent défenseur d'une science-fiction littéraire et stylisante.


    L'équilibre du mal SPLa ME :
     
    Maison d'édition à compte d'éditeur, privilégiant la publication mais propose également le numérique. 
    À l’opposé de la grande mode du « livre à la demande », la ME fonctionne avec un système d’impression traditionnel avec constitution de stocks. 
    La ligne éditoriale :
    Tous les genres dont : fantasy, fantastique, science-fiction, historique, romance et thriller.
    Soumissions pour les manuscrits fermées actuellement.
     
     
     
     

    L'équilibre du mal SP

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique