• Fantasy/Fantastique/SF/Dystopie

     

     

    Saga Twillight

     

    Fantastique

    Sublimes Créatures

     

    Fantastique

    17 Lunes

     

    Fantastique

    18 Lunes

     

    Fantastique

    19 Lunes

     

    Fantastique

    Les Ames Vagabondes

     

    Fantastique

     

    Cliquer sur les liens pour voir résumés et commentaires

     

     

    Enregistrer

  • Le trône de fer Tome 3 l'integraleLe royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer. Tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors, s'en sortiront indemnes.

    Editeur : Pygmalion/J'ai lu
    Genre:  Fantasy
    Date de sortie: 2/1/2010
    Prix du livre papier : Broché  22,90 Semi-poche :  18,50 ( J'ai lu)
    Version numérique: 17,99 (presque aussi cher que le poche)
    Nb de pages : 1225

     

     

     

     

    Le trône de fer Tome 3 l'integraleCertains pourraient trouver étrange que je poursuive la lecture de cette monstrueuse saga alors que j'en connais le dénouement et les divers rebondissements pour avoir visionné, une fois n'est pas coutume, LA FAMEUSE SERIE ! ( dans son intégralité qui plus est ) avant de me plonger dans la lecture.

    Oui mais bon, comme je n'ai pas les réponses à toutes mes questions que je sais que les scénaristes ont pris quelques libertés et que dans un roman les ressentis des personnages sont plus marqués,  (quoiqu'il faille reconnaître que les acteurs sont talentueux), je poursuis l'aventure quitte à subir parfois quelques longueurs descriptives comme dans les précédents opus, m'embrouiller avec tous ces chevaliers qui passent d'une famille à l'autre pour sauver leur tête.

    Oublions donc la série pour n' apprécier que les textes de George R.R Martin en occultant ce que j'ai vu et reconnaître que l'auteur maîtrise son sujet 

    Tout est particulièrement bien brossé avec force détails, que cela soit des paysages, des tenues, des scènes de combat. Un peu lourd, (certains diraient indigeste), parfois mais à la longue on s'y fait. 

    Que dire de la description des noces pourpres ? Si ce n'est que l'on s'y croirait. Le vin et le sang coulent à flots. Le réalisme de la scène est saisissant, on vibre on tremble on espère. L'auteur aurait dit qu'il s'agit de celle qu'il a eu le plus de mal à écrire.  Et nous à lire. Sans nul doute.

    Bon, j'avoue que pour ce passage (entre autres, mais celui-ci particulièrement) George R.R Martin je le déteste un peu... beaucoup. Mais je le félicite aussi parce que de l'émotion, il nous en offre à la pelle. Il ne nous ménage pas.

    Coté mystères idem ! Ses personnages il nous y attache de toutes les manières possibles, jouant de nos sentiments qui en deviennent ambivalents. 

    Des personnages qui évoluent au fil du temps et des événements dans lesquels ils sont pris.  En particulier notre petit oiseau de Sensa, celle qui ne rêvait que de merveilleux princes charmant, mais aussi la plus pragmatique des sœurs :  Arya, notre badass de service et Jon qui plus on avance va  devient notre chouchou. Il faut dire que la Maison Stark défend de nobles valeurs. 

    Que dire de celles de Daenerys Targaryen la mère des Dragons, l’imbrûlée etc ...  la seule  reine légitime  ? de ses chevaliers tel que Joras ?

    On se passionne pour cette guerre des trônes, pour les prétentions de chaque représentant de chaque grande famille. Un trône sur lequel on joue un peu aux chaises musicales. Un roi chasse l'autre. Et comme l'on s'attache à certains et bien les jeux sont ouverts.

    Encore une fois les jeux de pouvoirs sont au rendez-vous, ainsi que les manipulations, la duperie et les rebondissements, mais c'est l'émotion qui prime dirais-je.

    Aussi, dire que j'ai eu envie de hurler sur l'auteur pour le sort qu'il réserve à de nombreux protagonistes est faible, même si l'on s'y habitue presque, tant et si bien que l'on finit par se demander  :  quand tel ou tel va t-il décaniller plutôt que  : qui va mourir cette fois-ci ? Pour autant, cela nous en fiche un coup quand ça arrive. On ne peut donc que reconnaître, tout en le haïssant un peu, que George R.R Martin sait s'y prendre pour vous toucher et une fois encore attirer la sympathie sur des personnages plutôt détestables. Il nous joue la carte de tout n'est pas tout blanc ou noir. Les chevaliers aux nobles valeurs ne sont forcement ce que l'on croit. Certains protagonistes ont bien plus d'honneur que ceux qui ont juré d'en avoir.

    Un tome fort qui vous remue les tripes et qui vous laisse vous inquiéter du sort des protagonistes.  

    Par sa complexité Le trône de fer est une saga qui se lit à tête reposée, en alternance avec d'autres livres plus léger pour moi. La présence d'arbres généalogique et l'appartenance des chevaliers les plus fréquemment rencontrés et leurs maisons respectives serait bienvenue, tout comme une carte pour nous situer. 

    Au suivant tant je reste curieuse des idées de départ de l'auteur qui n'a toujours pas mis un terme à cette épique saga. Et je me demande s'il sait jusqu'au il compte aller, s'il va suivre les scénaristes ou nous offrir un savant mélange inattendu. Mais quand ? Pour l'heure on n'en sait rien.

     

    Le trône de fer Tome 3 l'integrale

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Shades of magic T1 LCUn autre monde vous attend, là, de l'autre côté du mur...
    Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris, sans magie d'aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d'air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu'on s'y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l'a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s'y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

    Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C'est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l'a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l'irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu'une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé

    Editeur : Lumen
    Genre: Fantasy jeunesse
    Date de sortie: 8/6/2017
    Prix du livre papier : 15,00€
    Version numérique: 9,99 € 
    Nombre de pages :  504 p

     

    Shades of magic T1 LCLa couverture me faisait de l’œil depuis longtemps, tout comme le résumé et la fantasy jeunesse, étant un genre de prédilection, je n'ai pu résister.

    Très rapidement l'auteur nous rend addict à cette aventure. Elle s’approprie une idée, déjà utilisée, et parvient à offrir une histoire originale.  Elle nous transporte dans univers parallèle, chacun avec son propre Londres, à l'époque que l'on pourrait qualifier de " Victorienne".  Chaque ville est à la fois identique sans l’être, chacune ayant évoluée différemment sous l'influence d'une magie plus ou moins présente. Seuls quelques personnes peuvent voyager entre ces différents univers tels que Kell et Holland, personnages aux pouvoirs enviés, aux origines énigmatiques. 

    Les personnages sont attachants, pour certains, détestables pour d'autres. Nous avons notre badass : Lila, comme aime à décrire ce genre de personnage, ma binome de lecture, sans qui cette histoire ne serait pas aussi passionnante. L'intrigue est bien ficelée, le suspens et les rebondissements bien gérés. Plusieurs intrigues se mêlent, le scénario bien construit, les enjeux politiques et la magie bien présente.

    Si l'intrigue de base est menée à son terme, ce qui d'ailleurs m'a énormément surprise tant je m'étais fait mon petit film perso : 3 Londres, 3 tomes etc.., bref!  Victoria Schwab nous laisse en proie a des questionnements nous intriguant devant ces petites cailloux qu'elle sème au cours du récit. Et l'on comprend très vite qu'il nous faudra poursuivre la lecture de cette trilogie pour en découvrir les réponses et se voir confirmer ou infirmer mes petites idées concernant les personnages.

    Amour fraternel, un soupçon de romance, des attachements forts au point que l'on pourrait sacrifier sa vie pour ceux que l'on aime et pour réparer ses erreurs, sont quelques thèmes de cette lecture plaisante qui donne donc envie de se plonger dans la suite, même si  quelques situations m'ont semblé incohérentes, eh oui même dans un univers imaginaire, j'en attend !   

    Un premier tome d'une saga qui séduira le public visé.

     

    Shades of magic T1 LC

     

     

    Shades of magic T1 LCL'auteur : 

    Nationalité : États-Unis 
    Né(e) le : 07/07/1987

    Biographie : 

    Victoria Elizabeth "V.E." Schwab est une auteure américaine de fantasy. 

    Elle s’est imposée dès son tout premier roman comme une voix incontournable de la romance Young Adult - un succès confirmé dès la parution de "Vicious" (2013) qui s’est immédiatement hissé en tête de tous les palmarès de vente.
    Traduite dans une quinzaine de langues, elle écrit sous le nom de V. E. Schwab et de Victoria Schwab.
    Victoria Elizabeth passe en moyenne deux à trois mois par an en France où ses parents habitent dans la région des Pays de la Loire.
    son site : http://www.veschwab.com/
    Twitter : https://twitter.com/veschwab
    chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UC_Y6xAtwXaiQhmyKu5kdmAw

     


    3 commentaires
  • Le trône de fer Tome l’intégrale Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer, tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors s'en sortiront indemnes..

     

    Editeur : Pygmalion/J'ai lu
    Genre:  Fantasy
    Date de sortie: 2/1/2010
    Prix du livre papier : Broché  22,90 Semi-poche :  17,50 ( J'ai lu)
    Version numérique: 17,99 (presque aussi cher que le poche)
    Nb de pages : 1178

     

     

     

     

    Le trône de fer Tome l’intégrale J'avoue que pour une fois je le fais à l'envers. Habituellement je lis les romans avant de visionner la série. Mais cette fois-ci je suis sous le charme de cette mythique saga cinématographique qui défraie la chronique et dont le final laisse les fans abasourdis, mécontents. Donc forcement la curiosité l’emporte : quand est-il de l'oeuvre originale ? Les scénaristes dont George Martin RR sont-ils restés fidèles à la saga de base ? 

    Nombreux sont ceux qui ont abandonnés la lecture de cette titanesque saga dont chaque tome en version intégrale avoisine les 1000 pages. Il faut reconnaître qu'il est plus difficile à suivre sur le papier les aventures de nos protagonistes que dans la série. L'auteur nous perd parfois en route avec tous les membres de ces nombreuses familles : Stark, Lannister, Tyrell, Barathéon, Arryn, Tully, Targaryen... sans parler des personnages de l'ombre tels que les Autres.

    Mais l'on se passionne pour les aventures  de tous ces personnages qui guerroient au nom de diverses raisons : pouvoir, vengeance, survie de  leur maison, protection de leur héritage.

    On se prend d'empathie pour certains d'entre eux et pour autant l'auteur parvient  à nous déconcerter en faisant évoluer nos sentiments, tant les protagonistes ne sont ni blanc , ni noir, et que le fait que bien doit triompher du mal est loin d'être une évidence, tant tout est si contrasté, tant les motivations des acteurs de l'intrigue peuvent à un moment nous sembler justifiables.

    L'auteur brosse le portrait d'individus forts, faibles, monstrueux et touchants tout à la fois. Éprouvant des sentiments, vivants des événements justifiants parfois leurs actes  qui en deviennent pardonnables parfois. C'est ainsi que l'on s'émeut devant des rebondissements inattendus  et que l'on s'en vient à détester l'auteur pour le sort qu'il réserve à certains de ses héros, que l'on s'en réjouit,aussi, que l'on tremble pour eux.

     A l'approche historique s’inspirant de l'époque moyenâgeuse avec ses concepts de chevalerie, de guerre sanglantes, de lutte pour un obtenir un trône, vient se mêler le coté surnaturel, à peine évoqué pour l'instant mais qui intrigue sur l'issue des événements. 

    Événements qui sont contés suivant plusieurs points de vues, sans pour autant que les personnages prennent la parole, mais  qui nous sont partagés à travers leurs yeux et leurs ressentis. 

    C'est le plus qu'apporte la lecture par rapport à la série, même si parfois les passages au vu de la longueur descriptive sont parfois un peu indigestes, mais qui ont permis aux scénaristes de mettre en scène les détails de grandes batailles ou de grands banquets. 

    L'auteur nous passionne pour toutes ces intrigues politiques et le sort, parfois, dramatique et inattendu des personnages. On ne sait jamais à quoi s'attendre. Avec George Martin RR rien n'est prévisible. Ce qui déconcerte un peu, tant en notre fort intérieur on ne peut qu'imaginer que la justice triomphera et que happy-end il y aura. Cependant les choix de l'auteur, sont à posteriori, justifiables dans ce contexte historico-fantastique, univers de duplicité, de vengeance, de loyauté et trahison.  

    C'est donc avec beaucoup appréhension que j'avance à petit pas dans ce monde virtuel dans lequel le talent de l'auteur pour nous attacher de manière improbable à tous les protagonistes et à leur avenir est inconstatable. 

    L'on note, bien évidemment, des interprétations nuancés dans la série qui cependant s'appuie sur les bases du roman, et je dois avouer sont très cohérentes et bien plus intéressantes pour les intrigues politiques menées par certains personnages de la saga.

     

    Le trône de fer Tome l’intégrale


    2 commentaires
  •  

    Everless Julie vit dans la misère avec son père. Pour pouvoir payer ses dettes, celui-ci va consulter l'extracteur de temps. Car au royaume de Sempera, tout se paie en temps. On peut en effet transformer en métal précieux le temps de vie contenu dans le sang...
    Pour éviter que son père, déjà très affaibli, se condamne en procédant à une nouvelle saignée, Julie se fait engager comme domestique à Everless, la résidence des Gerling, la famille la plus puissante du royaume. On va y célébrer les noces de Roan, le fils cadet de la famille, avec la fille adoptive de la reine. Cette dernière est agée de plusieurs centaines d'années grâce à ses richesses (la monnaie créée à partir du sang peut aussi se consommer pour allonger la vie...)
    Or, Julie est depuis toujours secrètement amoureuse de Roan. Car elle a vécu à Everless dans son enfance. Mais suite à un tragique accident, son père et elle ont dû s'enfuir. Et son père lui a toujours interdit de retourner à Everless...

    Editeur : Bayard Jeunesse
    Genre:  Fantastique
    Date de sortie: 9/5/2019
    Prix du livre papier : Broché  17,90 
    Version numérique: 12,90 
    Nb de pages : 454

     

    Everless Une couverture sublime qui accroche le regard et intrigue tout comme le résumé. Je remercie Masse critique privilégiée et les éditions Bayard pour m'avoir permis de découvrir en avant première ce 1 tome d'une duologie à ce que j'ai pu voir sur la toile.

    Un roman jeunesse qui peut être lu par tous. L'auteur y revisite un certain genre littéraire, celui des vampires. C'est du moins mon sentiment. Car que sont la reine et la famille Gerling ? éternellement jeunes, consommateurs de temps volé aux plus démunis ? 

    Dans ce monde imaginaire la caste au pouvoir s'abreuve de ce fer-temps que vend pour survivre au dépend d'une vie écourtée la population au bas de l'échelle sociale, quand il ne vous ait pas dérobé en guise de punition. 

    On peut donc voir une certaine symbolique dans ce sang versé, source de vie mais aussi lié au temps à vivre en fonction de notre condition physique.  Le sang source de vie. Cohérent même dans un univers fictif. 

    A l’instar des vampires, l'éternité est à ce prix et nous découvrions très vite que ce désir de vivre éternellement n'est pas un thème nouveau. La recherche de la pierre philosophale, de la fontaine de jouvence, l'attrait des pouvoirs des Alchimistes sont des rêves récurrents et l'on ne peut s'empêcher de songer à Nicolas Flamel. Nous retrouvons donc parmi les légendes anciennes, une Alchimiste et une Envoûteuse responsables de cette transformation du sang en fer-temps, dans un passé très lointain. D'autres sombres histoires sont contés de génération en génération. Mais sont-elles vraiment que des légendes ? 

    Notre héroïne est de basse condition et afin de sauver son père s'impose de retourner vivre à Enverless , malgré les recommandations de son géniteur et les risques encourus si elle venait à être reconnue. 

    Au fil des chapitres et des aventures de Julie, pleines de rebondissements, nous découvrons derrière les murs d'Enverless un secret bien gardé. Un secret qui concerne le passé de Julie. Les raisons de la mise en garde du père s'éclaircit. Cependant nous découvrons,  très vite,  que les ennemis et les amis ne sont pas forcement ce que 'on croit. L'auteure nous rappelle ainsi, qu'il ne faut jamais se fier aux apparences. Elles sont souvent trompeuses. Et Sara Holland nous dupera elle-même pendant une grand part du récit. 

    La lutte du bien contre le mal est un autre des thèmes de ce roman. Mais le bien triomphe-t-il toujours ? Est-il toujours identifiable ? 

    La plume de l'auteure est fluide et plaisante, plutôt riche en vocabulaire tout en étant à la portant des ados. L'histoire est passionnante et intrigante ce qui rend la lecture addictive. Parvenu au terme de la lecture, on reste un peu frustrée d'être contraint à attendre la sortie du tome 2. Eh oui, je suis impatiente, alors que ce tome n'est pas encore en vente !  

    Les personnages quant à eux sont attachants, que ce soit Julie ou Liam, Ina. Quant à Roan, on le perce très vite à jour, tant les personnalités sont bien campées.  

    UN roman dans lequel se mêle magie, fantastique dans un contexte social qui donne du sens à l'intrigue. Un dénouement assez surprenant. Et Sarah Holland une auteure à découvrir.

    Everless  

     

    Everless

      

     

    Everless L'auteur : 

    Nationalité : Royaume-Uni 
    Né(e) à : Folkestone, Kent, Royaume-Uni , le 11/1961

    Biographie : 

    Sarah Holland est une actrice et chanteuse anglaise également connue pour ses vingt-deux romans publiés par Harlequin dans plus de 130 pays. 

     

     

     

    Extraits citations 

     

    " comment puis-je éprouver  encore des sentiments pour Roan, ce garçon issu d'une famille où l'on traite une année de vie comme du sucre ? Une famille qui a détruit la mienne comme tant d'autres ?"

     

    " c'est dans ce palais construit au cœur de la foret que l’Envoûteuse,enfermée dans un cabinet exigu et seulement munie d'instruments rudimentaires, parvint à lier le temps au sang, et que l'Alchimiste réussit à lier le sang au fer, afin que le seigneur puisse voler du temps  à ses sujets et s'approvisionner pour accroître sa longévité "

     

    " je sais que l'on peut éprouver  à la fois de la joie et du chagrin. Il est possible de regarder vers l'horizon tout en regrettant ce qu'on a perdu"

     

    © S Holland

     


    1 commentaire
  •  

    Le trône de fer T1 l'integraleLe royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver: par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer, tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors s'en sortiront indemnes...
    (Quatrième de couverture de l'édition J'ai lu 2018)

    Editeur : Pygmalion
    Genre:  Fantasy
    Date de sortie: 26/2/2011
    Prix du livre papier : Broché  22,90 Semi-poche :  17,00 ( J'ai lu)
    Version numérique: 16,99 (presque aussi cher que le poche)
    Nb de pages : 1444 

     

     

     

     

    Le trône de fer T1 l'integraleImpossible de passer à coté de LA série dont tout le monde parle depuis des années. Un an déjà que j'envisage de m'y plonger à mon tour mais pas sans avoir lu le roman d'abord.  C'état du moins mon idée de départ. Mais il se disait tant que le best-seller de George RR Martin était rébarbatif. J'avais donc renoncé au vu du nombre de tomes.  J'ai donc craqué pour la version ciné poussée par ma fille qui s'est passionnée pour l'histoire.

    En cours de première saison, je me suis décidée à me plonger dans le roman qui s'avère passionnant. Et c'est un plaisir de découvrir une interprétation ciné qui colle de très près au récit de l'auteur.

    Comme je m'y attendait, on trouve une approche plus précise des sentiments de nos protagonistes auxquels l'on s'attache  davantage. Pour ceux que l'on vient à aimer, pour les autres eh bien, c'est confirmé, je les déteste bien plus encore.

     C'est à travers la pluralité des événements vus par les personnages principaux que le lecteur vit l'aventure. Une aventure historique pour l'instant plus que fantastique, même si le coté surnaturel est omniprésent au delà du Mur, mais pour l'instant seul l'hiver vient, menaçant, tandis qu'au delà des mers la famille Targaryen menace de venir récupérer le trône usurpé.

    Bien évidemment on ne peut que faire le parallèle avec des anciens conflits passés,avec les batailles moyenâgeuses que nous fait vivre intensément G.Martin RR. C'est loin d'être digressif, même si les descriptions sont détaillées. L'on se perd un peu au milieu de tous ses chevaliers et autres personnages. Prétendre le contraire serait mentir. Cependant les grandes familles sont vite identifiables. De plus chaque chapitre est présenté avec l'en tête d'un des personnages principaux.  

    Que dire des décors majestueux, de l'imagination de l'auteur qui s’appuie sur un vocabulaire d'une époque existante, des rebondissements inattendus qui nous font trembler et nous émouvoir. 

    L'auteur sait rendre son histoire politique faite de trahison, de mensonges et de lutte pour le pouvoir, des plus captivantes avec ses héros au coeur pur qui, l'on espère, triompheront des manipulateurs et des félons.

    Le rythme reste soutenu malgré le volet descriptif et l'on ne s'ennuie pas et l'on sort un peu meurtri de certaines disparitions. 

    J'éviterais de m’étendre afin de ne pas spolier un roman qui l'est déjà bien trop, sans parler des spoils cinématographiques qui polluent la toile. 

    Je conclurais en reconnaissant que c'est un vrai coup de coeur livresque, après avoir été séduite par série, tant je trouve dans cette saga tout ce que j'aime, roman historique et fantasy mélés, une plume fluide et plaisante. J'ai lu ici et là que la traduction n'était pas de qualité. Personnellement je ne le note pas, en comparaison a d'autres œuvres littéraires dans lesquelles s'est très frappant.

    Il faut préciser que la violence est très présente dans ce roman, comme dans la plupart des fantasy d'ailleurs dans laquelle les conflits sont très souvent présents. Mais je tiens à le préciser pour ceux qui souhaiteraient franchir le pas et découvrir cette pépite livresque.

    Je me suis dejà plongée dans la suite, avant de visionner la saison 2 qui promet d'être passionnante, tant je m'interroge sur le comportement de certains tel que Tyrion, le cadet Lannister dont j'adore la verve et les points de vue bien sentis. J'ai également hâte de retrouver la benjamine des Starks Arya, Jon le bâtard, Daeynerys.  

    L'histoire est très complexe et l'on s'interroge sur l'issue de ce jeu de trônes. L'affreux jojo de Jeff va-t-il en être ejecté ? Par qui ? Que se passera-t-il une fois l'hiver venu ? Les monstres issus des ténèbres  seront-ils de sortis ?  

    Que de mystères en perspectives  dans les opus à venir et je veux désormais toute cette saga en version papier dans ma biblio.

     

    Autant pour la série qui est tout aussi époustouflante

    Le trône de fer T1 l'integrale L'auteur : 

    Nationalité : États-Unis 
    Né(e) à : Bayonne (New Jersey) , le 20/09/1948
    Biographie : 

    George Raymond Richard Martin est un écrivain américain de science-fiction et de fantasy, ainsi qu'un scénariste et un producteur.
    Dans les années 1980, il a travaillé pour la télévision comme scénariste pour plusieurs séries dont certaines de science-fiction. Une de ses nouvelles fut adaptée au cinéma pour le film Nightflyers. Il a également été journaliste ainsi que professeur de journalisme et superviseur de tournois d'échecs.
    En 1996 George R. R. Martin retourne à l'écriture de roman en entamant le cycle de fantasy "A Song of Ice and Fire (littéralement "Un Chant de Glace et de Feu"), nommé en français "Le Trône de Fer", qui est également le nom du premier volume paru en français. Certains tomes de la série on été récompensé par le prestigieux Prix Locus du meilleur roman de fantasy. 
    Il est également l'auteur d'un grand nombre de nouvelles dont certaines se déroulent dans le même univers que sa saga (Le "chevalier errant", "L'épée lige") ainsi que de romans totalement indépendants comme "Riverdream" ou encore "Armageddon Rag". G. R. R. Martin a également assuré le rôle de directeur de publication de plusieurs anthologies, dont récemment l'anthologie consacrée à Jack Vance (Chansons de la Terre Mourante) publiée en France en trois volumes.
    Plusieurs de ses nouvelles et romans ont été récompensées par les prix "Nebula", "Locus", "World Fantasy" et "Hugo", notamment pour "Chansons pour Lya", "Blood of the dragon," "Par la Croix et le dragons". Il a aussi eu un prix "Bram Stocker" de la meilleure longue nouvelle pour "L'homme en forme de poire" en 1987.

    La parenthèse : 

    A noter qu'en France, les cinq volumes sortis aux États-Unis, sont découpés en plusieurs tome, pour finalement être regroupé en cinq "intégral", qui sont finalement les cinq tomes non découpés des romans...De même, en Grande Bretagne, l'éditeur HARPER Voyager a scindé le 3ème tome (A storm of Sword) en 2 livres différents sous titrés comme suit : 1:Steel and Snow, 2:Blood and Gold. Sur ce site, les 2 sont regroupés sur l'ISBN de Steel and Snow.

     

    Le trône de fer T1 l'integrale

     

    Item : 58 dont la lecture m'a été inspiré par l'adaptation cinématographique.

     

    Extraits citations 

     

    " - dis moi Jon ? S'il advenait par malheur que  le  seigneur ton père dût choisir entre l'honneur d'une part, et les êtres qu'il chérit de l'autre, que fera-t-il ?  

    (...)

    - Il agira selon sa conscience..., "

     

    " elle brûlait de courir à lui, de baiser son front, de l'embrasse, de l'éteindre si étroitement qu'il ne risquerait jamais rien... mais la présence de tant de témoins la retint, elle n'osa pas. Le rôle d'homme qu'il tenait à présent, elle ne voulait pas l'en déposséder"

     

    "- (...) Quand ser précède son nom ne préjuge pas de la valeur d'un homme, je te l'ai déjà dit et répété 100 fois "

     

    "Lorsqu'on s'amuse au jeu des trônes , avait conclut Cersei, lors de l'entrevue au bois sacré, il faut vaincre ou périr"

     

    "- Je te demande un peu Ned, quel bien cela fait-il de porter une couronne ? Les dieux se rient des prières des rois comme celles des bouviers" 

     

    "Voici que débute ma garde. Jusqu'à ma mort, je la monterai.
    Je vivrai et mourrai à mon poste.
    Je suis l'épée dans les ténèbres. Je suis le veilleur au rempart.
    Je suis le feu qui flambe contre le froid, la lumière qui rallume l'aube, le cor qui secoue les dormeurs, le bouclier protecteur des royaumes humains.
    Je voue mon existence et mon honneur à la Garde de nuit. Pour cette nuit-ci comme pour toutes les nuits à venir."

     

    "Connais ceux qui te suivent et fais-toi connaître d'eux. Ne leur demande pas de mourir pour un étranger."

     

    © G. RR Martin 

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique