• La traversée du paradis

     

    La traversée du paradis

    1920. A l’heure où Lénine et les Bolcheviks font régner la Terreur rouge, l’espion français Charles Hirscheim, devenu l’espion allemand Gustav Lerner, est envoyé en mission en Russie. Il s’y fait passer pour un communiste. Il est en réalité à la recherche de la femme qu’il aime, Tamara, jeune danseuse de cabaret qu’il a rencontrée à Berlin et qui a mystérieusement disparu du jour au lendemain…
    Dans ce grand roman d’amour et d’aventures, Antoine Rault raconte le destin de personnages inoubliables, Allemands, Russes et Français, à travers lesquels il dresse le portrait de toute une époque : celle de l’Europe des années vingt bouleversée par la guerre et la Révolution communiste. 

    Editeur :  Albin Michel
    Genre:  Romance Historique
    Date de sortie: 28/03/2018
    Prix du livre papier : Broché  22,90€ (574 pages)
    Version numérique: 15,99€ 
    ISBN: 2226435719 

     

     

     

     

    La traversée du paradisQuelle agréable surprise de se voir proposer en Masse Critique privilège ce tome suite de La danse des vivants et pour couronner le tout l’édition épreuves non corrigées. Merci donc à Babelio et les Editions Albin Michel pour ce cadeau.

    J'ai ainsi pu suivre les aventures de Charles, ce jeune homme amnésique que son père a refusé de reconnaître comme son fils , préférant laisser croire à sa femme que son enfant chéri est mort à la guerre.  

    Charles ignore tout de son passé et joue un rôle d'agent double qui ne lui correspond pas, manipulé par les Français et les Allemands il recherche une paix intérieure qu'il va trouver un temps auprès de Mona la mère du vrai Gustav Lener.  

    Comment la pauvre femme peut-elle  consentir à ce jeu de dupe et faire passer aux yeux de tous Charles pour son fils ? Que cherche-t-elle dans cette relation complexe, combler sa solitude ? aider un jeune homme victime de la guerre qui lui a pris ses fils et que la  vraie mère doit pleurer quelque part en France.

     Charles est un jeune homme perdu, mais sa conscience et ses valeurs morales en font un jeune homme juste et sans a priori ce qui va compromettre son identité à cause des ses accointances avec les juifs allemands.

    Rattrapée par ses chefs de missions, il va tomber sur la coupe de  Werner Coquelis mandaté par le General Von Seeckt pour une mission en Russie.

    Si certains personnages sont totalement fictifs d'autres ont réellement existé et tous les événements historiques qui émaillent la romance se sont malheureusement produit. Le lecteur suit donc le quotidien d'une population russe à travers le portrait brossé de manière très réaliste  de toute une sombre période de l' Histoire de la révolution Russe, ainsi que des effets secondaire sur l' Europe des années 20 d'après guerre avec une Allemagne qui refuse la défaite et les contraintes imposées par les Alliés comme le désarmement.

    Charles pris dans la tourmente  se refuse de participer à de nouvelles missions, mais à nouveau manipulé il se retrouve au nom de l'amour  à rejoindre la communauté Russe en jouant le rôle d'un communiste dans l'unique but de retrouver Tamara. Mais dans cette quête n’est-t-elle pas une folie  ? quelles sont les chances de retrouver la jeune femme dans un Pétrograd dévasté sous la coupe des  Tchékistes (police politique russe). C'est dans ce contexte historique et politique qu'évolue la romance. 

    Le lecteur vit le quotidien, les décisions politiques drastiques, les restrictions, les arrestations les condamnations, les révoltes étouffées. A travers les propos de Lenine et de ses partenaires révolutionnaires qui croient au bien fondé de leurs actions, le lecteur revit l' Histoire. Un roman très enrichissant culturellement basé sur des événements réel de cette époque. Une aventure humaine émouvante et glaçante faites de croyances et de convictions, de résignation, de camaraderie  mais aussi d'amitié. Une aventure qui  fait frémir, émeut et révolte.

    Je me suis un perdue dans tous ces noms à consonance russe sans compter que parfois le même acteur est désigné sous un autre patronyme. Cependant je me suis laissée séduire par cette romance après toutefois un démarrage un peu ennuyeux  durant l'introspection de Charles/Gustav durant son séjour chez Mona. Puis l'aventure s'accélère et devient passionnante pour devenir un cours d'Histoire ludique qui séduira les fans de fresque historique.

    La plume de l'auteure reste poétique et contrebalance les horreurs  qu' Alain Rault nous fait partager. Une belle histoire d'amour et d'amitié dans un contexte politico-historique  dans laquelle la morale et les convictions sont mises à mal lorsqu'on s'interroge trop sur la légitimité de nos actions comme le fait Igor. Sa prise de conscience et le rebondissement final lui permettra-t-il de se pardonner lui même de ses exactions par une noble action ? Un dénouement qui laisse encore une fois une porte ouverte sur une possible suite.

     

    La traversée du paradis

    La traversée du paradis

     

    La traversée du paradis

     

    Extraits citations

     

    "pourquoi s'attache-t-elle a lui ? On ne sait pas pourquoi on s'attache, pourquoi on aime. Ce qui nous rend proche de l'autre ou attirant, en fait on ne le sait pas vraiment. On aime soudain et on ne sait pas pourquoi"

     

    " -  tu sais, il n'y a qu'au fond que deux formes de relations dans la vie : celles qu'on reçoit et celles qu'on choisit. Dans une amitié, dans un amour, il s'agit toujours d'un choix. Au départ on est 2 étrangers et à chaque instant, la relation qu'on vit s'invente. Il s'agit  chaque fois de 'histoire de 2 inconnus qui se découvrent et découvrent qu'ils ont du plaisir à être ensemble"  

     

     " Charles se demanda s'il n'idéalisait pas Tamara pour la même raison que  que Clara avait idéalisé Gustav ( au point d'oublier celui qu'il était véritablement et de ne pas voir qu'un autre avait pris sa place) : parce l'absence rend l'amour idéal, parce que, par la magie de l'absence, ce n'est plus un être qu'on aime mais le souvenir de l'amour "   

     

    "Quand on a bien compris son adversaire, on a  déjà à moitié gagné"

     

    "on ne voit l'autre qu'à travers ses propres yeux. On n'est jamais pour l'autre que la représentation qu'il s'en fait"

     

    " tendre l'autre joue c'est dire : tu ne peux rien contre moi"

     

    "(...) on ne crée pas le bonheur de l'humanité future sur le sang humain. Son père était vieux. Son père ne pouvait pas comprendre. Son père se trompe. Un homme ne compte pas. Je ne compte pas. Seul  compte le but"

     

    "- (...) le Paradis mes enfants ça n'existe pas. Enfin moi je dis ça, je m'en fous. Deux cents marks. Vous voulez y aller ? On y va." 

     

    "Le décalage était si grand entre ce qu'elles lisaient et ce quelle voyaient ! La plupart des gens passaient tête basse, le regard fuyant au point de paraître hostiles Étais-ce parce qu'ils supportaient en se résignant leur vie misérable ou bien parce qu'ils avaient peur ?"

     

    " - C'est une magnifique leçon de vie, non ? On découvre enfin la condition de nos semblables. Tous ensemble dans la merde : C'est ça la véritable égalité entre les hommes "

     

    "(..) alors on ne s'est pas libéré, jamais, on passe juste d'un tyran à l'autre. (...) ce n'est pas de l'égalité qu'on a besoin. (...), c'est de la liberté. si la Russie doit nitre un jour, Çà sera par la liberté"

     

    "-on ne sait si on a un ami que le jour  où il vous donne quelque chose sans rein demander en retour"

     

    © A. Rault

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Avril à 13:18
    LADY MARIANNE

    j'aime la citation quand on a bien compris son adversaire----
    à se rappeler !!
    bisous et bon mardi-

    2
    Mercredi 4 Avril à 06:27

    merci pour ce partage littéraire ! bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :