• La vie secrète d'une mère indigne : LC Anne, Gaelle et Marie

     

     

    Il y a des mères exemplaires, toujours ponctuelles, pomponnées et souriantes, celles qui préparent des gâteaux pour la kermesse et s’occupent des costumes du spectacle de fin d’année. Et puis il y a les autres : celles qui claquent la porte en laissant les clés à l’intérieur et qui oublient systématiquement le goûter de leurs enfants… Lucy est clairement de celles-là ! Jusqu’à présent, malgré quelques loupés, elle s’était plutôt bien débrouillée avec sa petite famille. Mais les choses se compliquent quand elle commence à lorgner sur un parent d’élève, rencontré à la sortie des classes…
    Mauvaise idée, Calamity Lucy. Très mauvaise idée !

     

     

     

     Je ne suis pas très fan de ce genre , entre chick-lit et journal de Bridget Jones. Cependant je boude rarement une LC alors me voilà lancée avec mes copines Anne, Marie et Gaëlle.

    Que dire ? C'est une comédie plutôt très caricaturale mais qui fait sourire et rire de bon cœur parfois.

    Nous suivons le quotidien de Lucy qui se débat tous les jours dans les nombreuses contraintes journalières d'une maman avec trois enfants. En effet pas facile,  de plus c'est bien connu le travail d'un femme au foyer n'est pas vraiment reconnu  et l'auteur met bien en avant cette problématique. Cathy, Emma les meilleures amies de notre héroïne le relèvent parfois, mais  comment Lucy se débrouille-t-elle et que fait-elle de ces journées ?

    Pour couronner le tout, Tom le mari de Lucy très carré  voire maniaque se désole du manque d'organisation de sa femme. Petite femme qui outre le fait d'être dépassée est miss catastrophe et s'empêtre dans des situations les plus improbables . En face d'elle des mamans super-parfaites qui maitrisent la gestion de leur temps, toujours à l'heure, toujours tirées à quatre épingles, une belle-mère dans le même ton, même la baby-sitter semble mieux se débrouiller que notre héroïne.

    Et  c'est là ou le bât blesse pour moi, ce qui fait dire que le personnage de Lucy est très caricaturé, trop même, celle-ci  part en pyjama à l'école (OK je l'ai vu parfois) perd ses clefs toutes les trente secondes, sa carte bleue, met ses verres de contact dans une tasse, oubli d'emporter les caleçons de son mari  dans la valise pour les vacances et ne culpabilises pas un brin de toutes ses frasques...., ce qui donne des scènes cocasses et  je dirais que  pour certaines c'est un peu trop, et j'ai  quand même souri et  même ri souvent. Cependant l'auteure stigmatise un peu trop le manque de participation des hommes, pauvre Tom et que doit faire pour être la mère parfaite en nous dépeignant tout son contraire.

     Cependant, force est de le reconnaitre, Fiona Neill traite parfaitement le délitement de la passion amoureuse

    -(..)  Le problème, c'est que meme si  c'est le sexe qui engendre les enfants, ce sont les enfants qui tuent le sexe" 

    et les conséquences d'un train train quotidien et des crises dans une vie de couple, les questionnements de toute femme, et oui le sexe féminin s'en pose plus que les hommes.

    Le personnage de Tom est particulièrement attachant malgré son coté rigide et  voire coincé, il m'a plus touché que Lucy. Pour autant j'aurais dû compatir pour elle, contrainte d'abandonner un métier plutôt passionnant pour un quotidien assez monotone rythmé par les catastrophes hebdomadaires dont elle est bien souvent responsable et qu'elle apprécie parce qu'ils cassent sa routine.

    Alors doit-on comprendre son fantasme sur Père-au-foyer-sexy et son besoin de pimenter sa vie ?  Je dirais oui,  meme si ça peut choquer. Et de nous demander jusqu'au ira-t-elle et ce papa-sexy sera-t-il intéressé par une jeune maman aussi déjantée et si peu soigneuse de son apparence alors qu'il semble avoir une femme  parfaite que malheureusement nous imaginons  seulement , car elle est simplement entrevue ?

    Je dois admettre que, même si je trouve son approche trop caricaturale avec tellement  "too much", le style de l'auteur est  plaisant  malgré quelques digressions et le tout particulièrement agréable à lire. Les mésaventures de Lucy nous poussent en avant et l'on se demande bien ce qui va advenir de ce fantasme. Père-au-foyer-sexy et Madame-mère-indigne vont-ils "fauter" ?  les personnages secondaires sont amusants et l'auteure  brosse un tableau semblant assez réalistes et place nos protagonistes secondaires dans situations complexes et sujettes également à interrogations sur leur devenir. J'ai aimé cette ambiance Anglaise, son coté charme désuet et très moderne à la fois qui donne un ton agréable à cette aventure. Parfois la traductrice ponctue le tout avec des références très françaises, du moins je pense parce que Copains d' Avant ça existe en Angleterre ?

    Le final est époustouflant et j'avoue que meme si j'avais deviné très vite la  vérité sur le trio Guy/Emma/femme de Guy, je ne m'attendais pas du tout à une issue aussi vaudeville et Tom m'a vraiment séduite ( j'évite de penser que là aussi c'est un peu "too much",  je veut croire qu'un mec comme ça  existe) .

    Par contre je n'ai pas toujours compris comment une femme comme Lucy qui avait exercé un métier à responsabilité ait pu, en  devenant mère au foyer se perdre totalement  à ne plus parvenir à se plier à des codes sociaux  comme si en acquérant ce nouveau statut, elle tombait dans une autre dimension et que ceux sont les mères parfaites les extra-terrestres.

    Parmi toutes les scènes cocasses que nous suivons je suis restée frustrée sur la scène de la fête de Noël, j'en aurais voulu plus. J'ai eu aussi un petit soucis avec les personnages de mère parfaite et mère efficace, je me suis parfois un peu perdue jusqu'à ce que l’auteure attribue un prénom à l'une d'elle.

    Merci à Anne pour avoir fait de ce roman un petit livre itinérant et m'avoir permis de passer un  agréable moment de lecture sur un genre qui n'est pas cependant mon préféré. Quant à la note a lui attribuer, cela me pose un petit  problème, parce que même si j'ai ri, souvent,  je ne peux m'empêcher de trouver scènes et situations hautement improbables. Non je n'arrive pas à croire à la réciprocité de l'attirance de Lucy et bien d'autres choses encore, je vais me répéter,  comme l’impossibilité d'une femme  qui gérait sa vie professionnelle avec brio, du moins on le suppose, à moins  que ce ne soit pas le cas et dans toutes ces digressions l'auteure n'y fait aucune référence, de gérer une famille et d'être à ce point une  catastrophe ambulante qui pourrait attirer les hommes !  Ce coté trop improbable m'a dérangé.

     Mais allez je vais être généreuse parce que j'ai souvent ri.

     

     

     

     

    Extraits citations

     

    " ce n'est pas parce qu'on partage le même lit qu'on partage les même rêves"

    ©Proverbe Chinois

     

    "En montant les escaliers pour réveiller nos enfants, je décide  que les couples sont comme les élastiques. Un peu de tension  y est admise-voire souhaitable, si on veut que les deux parties restent ensemble. Trop peu de tension, et tout tombe par terre..."

     

    "celui qui prétend qu'un travail à plein temps avec des enfants représente l’équation parfaite d'une vie accomplie est nul en maths! Il y a toujours un déficit quelque part"

     

    "dans tous les mariages il y a de secrets. Il y a d’énormes trahisons et puis il y a les presque insignifiantes"

     

    "-quand on a des enfants , on n'est plus jamais libre de ses choix. C'est à la fois épouvantable et formidable"

     

    "-(..)  Le problème, c'est que meme si  c'est le sexe qui engendre les enfants, ce sont les enfants qui tuent le sexe"

     

    "-(..) A vrai dire, le mariage repose sur une série de compromis  et les  femmes sont les meilleurs caméléons"

     

    "- Quand on sait qu'il existe une limite, il est plus difficile de la franchir"

     

    "il vaut vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton"

     

    © F.Neill

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Février à 22:25
    Pas du tout mon genre . Trop caricatural
      • Vendredi 24 Février à 22:44

        c 'est mon avis et ça ne rend pas le tout realiste , mais j'ai ri qd meme

    2
    Gaoulette
    Vendredi 24 Février à 23:06
    Déjà 3 critiques bien différentes. Moi je trouvais que l'auteure n'allait pas au bout des mésaventures. Lecture mitigée aussi. Et le final j'ai aimé comme Toi.
    3
    Gaoulette
    Samedi 25 Février à 11:15
    Je repense à ton avis mitigé sur l'attirance du père sexy et Lucy. En fait ca ne m'étonne pas comme dit le père célèbre Lucy est a part et elle est une bouffée de bonne humeur face à ces mamans parfaites. Père sexy se sent inférieur à sa Femme et face à Lucy il se sent homme. Et puis Tom le souligne bien c'est un mari infidèle.
      • missnefer
        Samedi 25 Février à 13:12
        Oui j'y ai pensé aussi mais je trouve que l auteur exagère dans situation qd même qui le rebute
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :