• Le lionnes de Venise

     

    Le lionnes de Venise

     

       Venise, campo Santa Fosca, octobre 1627. Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus rouée des espionnes de la cité des Doges, est venue faire reproduire une étrange gravure.

    Lucia est décidée à percer cette énigme et à sauver son père. Dans une quête effrénée, elle s'immisce parmi les puissants, se mêle au bal des faux-semblants du carnaval, s'enfonce dans les arrière-cours des palais. Une Venise fascinante, oppressante, où le pouvoir se confond avec l'amour, où les étreintes succèdent aux duels et les baisers aux complots.

    Dans ces bas-fonds de la cité lacustre, amis et ennemis avancent masqués. Lucia joue de ses charmes, de son épée, de son poignard aussi qu'elle porte au mollet. Elle ruse, croise le fer avec Giorgio Cornaro, le fils du doge, homme corrompu et dangereux, prête à tout pour découvrir la vérité sur cette gravure dont tous, à Venise, sont convaincus qu'elle recèle le secret du pouvoir absolu.

    Après le succès de sa série sur Aliénor d'Aquitaine, Mireille Calmel nous plonge avec maestria dans la Venise trouble du XVIIe siècle. Un formidable roman de cape et d'épée qui entraînera le lecteur de la cité des masques aux terres des mousquetaires.

     

    Editeur : XO Editions (02/03/2017)
    Collection : Romance Historique
    ISBN 2845638531  
    Prix éditeur : 19,99€
    Disponible en e-book : 12 ,99 €

     

     

     

    En premier lieu c'est la couverture qui m'a fait craquer, alors qu'il n'était pas question que j’achète un nouveau livre vu l'état de ma PAL, puis le résumé a eu raison de mes réticences.

    J'avoue n'avoir aucun regrets, le contenu est à la hauteur du contenant, ma seule surprise est qu'il s'agit du tome un d'une saga en je ne sais pas combien de tomes.

    Bon pas trop longtemps à attendre, le deuxième opus sort en novembre eh bien n'en déplaise à ma PAL et à mon porte-monnaie, je vais l'acheter.

    Que dire ce premier tome ?

    D'abord  je donne un super bon point à M. Calmel, qui ne nous laisse pas en stand by avec des questions sans réponses.

    Enfin, si il reste encore une part d'ombre autour de cette gravure et de Luigi/Henri mais le lecteur peut se satisfaire  de celles données et attendre la suite.

    Un roman historique rythmé, des rebondissements et des révélations, du mystère, des manipulations, le contexte de cette époque durant laquelle les puissants de ce monde jouent de leurs pouvoirs

    le style de l'auteure est fluide, les descriptions du contexte et de lieux sont justes, appropriés et adaptées sans jamais ennuyer le lecteur par trop de détails

    les batailles de cape et d’épée vous tiennent en haleine le souffle court, la partie romance et les scènes d'amour teintées d'un peu d'érotisme sont imagées sans être vulgaire, ni trop présentes.

     Nous évoluons dans deux mondes différents, d'un coté la noblesse manipulatrice et de l'autre la population populaire, imprimeurs, pêcheurs, gondoliers.

    Que peut Lucia contre les hommes de l'ombre au pouvoir incommensurable qui vont l'utiliser afin d servir elurs desseins ?

    parviendra-t-elle à les manipuler à son tour pour parvenir à atteindre le but  qu'elle s'est fixée ?

    j'avoue que la volonté et les comportements de nos protagonistes, Isabella et  Lucia, peut surprendre au vue d'un leur jeune âge, mais il faut rester dans le contexte historique. Peut-être, ce qui m'a un peu fait tiqué question crédibilité et la  rapidité à laquelle la jeune fille parvient à se glisser dans le rôle que lui à attribué Giorgio ?

    M. Calmel brosse toutefois un tableau réaliste des coutumes  de l'époque, dénonçant des mœurs dépravés et particulièrement celles de ces soit disant religieux Il est vrai qu'à l'époque prêtre, cardinal etc... s’avérait être un métier lucratif pour certaines catégories de personnes haut placées.

    L'intrigue est addictive et l'auteure sème le doute dans nos esprits. A qui peut-on vraiment se fier ?

    Les personnages aux personnalités passionnées, sont charismatiques et l'on se plait à imaginer des histoires d'amour durables entre Marco et Lucia.

    Bref l'on ne s’ennuie pas une seconde à suivre nos jeunes gens dans leur course contre la montre pour sauver leur vie et retrouver le père de Lucia et le lecteur apprécie la précision des passe d'armes.

    C'est très rapidement que nous parvenons au terme de cette aventure côtoyant des personnages ayant réellement existé et l'auteure a su imaginer une intrigue cohérente en lien avec leurs passés comme le confirment les notes de fin de page

    Il en est de même pour  ce grimoire intriguant dont elle fait le centre de l'intrigue et pousse la lectrice curieuse que je suis à m’intéresser à toutes ces éléments historiques passionnants.

    Malgré ça je ne donnerait pas la note maximale car je trouve que va un peu trop vite.

     

     

    Extraits Citations

     

    "La langueur amoureuse  n'était pas un état à Venise. C'était une règle. Et, à en juger par la sensualité animale qui se dégageait d'elle, cette femme en maitr_isait les nuances"

     

     

    "_Décidément tu as toutes les qualités

    _ Non, belle je suis comme cet endroit Suffisamment petit pour ester à ma place.

    _ La grandeur d'un homme ne se mesure pas à sa richesse"

     

    "_ce n'est pas raisonnable signorin, essaya Sforza

    Elle se leva

    _ La raison n'est pas ce qui guide mes pas"

     

    © M.Calmel

     

     

     

     

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaoulette
    Lundi 9 Octobre à 19:44
    Bon tu m’as convaincu et je vais te suivre pour la saga si j’aime mais je te fais confiance les yeux fermés. Je m’y penche à la fin du mois avant la sortie du tome 2
    2
    Mardi 10 Octobre à 06:43

    encore une série qui va t'emporter dans tes rêves ! bonne journée

    3
    Jeudi 12 Octobre à 17:21
    LADY MARIANNE

    Chouette si historique et à Venise !!
    je te souhaite d'apprécier la suite !
    bonne continuation ! bisous-

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :