• Adopted Love

     

    Adopted LoveHanté par son passé, sera-t-elle son avenir ? 
    Orphelin, Teagan erre depuis son plus jeune âge de foyers en familles d'accueil. 
    Bad boy écorché par la vie, la justice le rattrape à l'aube de ses 18 ans. La sentence ? Un an de conditionnelle durant lequel il devra se tenir à carreau s'il ne veut pas finir en prison. 
    Il ne lui reste qu'une chance de se remettre dans le droit chemin et c'est dans une ultime famille d'accueil qu'elle va se jouer. Mais la rencontre avec Elena, la fille aînée de la famille risque de compliquer les choses.

    Editeur : Hugo poche
    Genre:  New Romance  
    Date de sortie: 12/10/2017
    Prix du livre papier : Poche 7,60€
    Version numérique: 7,79 €
    ISBN:  2755635967

     

     

     

    Adopted Love Une lecture conseillée par ma  binôme dont je sors assez partagée niveau ressenti. Une énième histoire de bad boy pourrait on penser mais traitée  d'une manière originale ce qui en fait son succès puisque Gaia Alexia est  la gagnante d'un des concours Fyctia en 2017.

    L'auteure se démarque par les sujets traités et bien développés, ceux de la maltraitance, de la vie des orphelins en foyer et dans des familles dont le seul intérêt n'est pas celui de l'enfant mais  leur porte monnaie. De ce fait il est aisé de comprendre le comportement violent de Teag qui n'a connu que la violence physique et verbale avec les "ferme la". L'autre thème de ce roman est déjà bien traité à toutes les sauces, mais je vais éviter d'y faire allusion pour ne pas spolier l'intrigue qui court jusqu'au bout du récit avec un final époustouflant.

    Pour ma part, j'avoue l'avoir vu venir à des kilomètres, cependant Alexia Gaia parvient quand même à surprendre avec cette scène finale en nous perturbant  émotionnellement par toute cette violence. 

    Violence omniprésente dans ce récit et j'avoue avoir trouvé de nombreuses scènes redondantes et je me suis ennuyée parfois tout en étant impatiente de découvrir l'issue de cette histoire.

    Force est de reconnaître que l'auteur brosse un portrait réaliste d'un système  qui ne facilite pas la réinsertion d'un orphelin désocialisé dans la vie quotidienne. Elle égratigne au passage les institutions qui sont sensés veiller au bien être des enfants  dont elles ont la charge, insiste sur les a priori basés sur l'apparence.

    Teag fait parti de ces mal aimés et son comportement et son look renforcent l’idée que l'on peut se faire de lui au prime abord; De fait,  Teag tient tout le monde à distance, ne faisant plus confiance à personne et sa colère contre le monde entier est omniprésente dans le récit.  

    Pourtant,  Nathalie Solis, son assistante sociale, et celle que Teag considère comme une mère, s'efforce  par tous les moyens  d'offrir à ce jeune écorché la vie qu'il mérite. Mais rien n'y fait, Teag se débrouille pour la tenir à distance et préfère survivre dans la rue plongeant ainsi chaque jour davantage dans la délinquance, jusqu'à ce qu'une famille bourgeoise accepte de l’accueillir.

    Une famille peu ordinaire, une fille Elena, aussi en colère que lui, une mère aimante et douce, un petit bonhomme attachant et un père étonnement tolérant. Parce que oui  Daniel m'a surprise avec son esprit ouvert mais on ne le comprendra pas tout de suite. 

    Le récit, narré du point de vue de Teag, est écrit dans un langage courant d'adolescent, vulgaire, brutal tant en geste qu'en paroles, ce qui m'a déconcertée et dérangé mais j'en ai aussi compris l'interêt. Il donne la force à l'histoire. Cependant comme je le disais c'est redondant et l'on se lasse des menaces et des gestes vulgaires en guise de réponses de Teag aux autres.  C'est certes réalistes mais trop souvent eh bien c'est trop pour moi, même si je comprend que c'est son mode de pensée et d'actions vu qu'il n'a connu que ça et que c'est le choix de l'auteure de présenter cette aventure  dans un genre de journal intime avec le langage d'un adolescent et non l'auteure n'en est pas une comme on pourrait le penser.

    Cette romance est triste, émouvante et choquante et le lecteur ne peut que s'émouvoir et s'attacher à Teag ce malmené de le vie en proie à ses démons et ses comportements destructeurs. Verra-t-il la chance qui lui est offerte de s'en sortir, d'être accepté dans cette famille aimante, de créer du lien avec les autres ? Rien n'est moins sur car Teag est toujours en colère et violent et il en n'en faut guère pour ouvrir les portes à la violence incontrôlable qui couve en lui 

    Sa relation avec Elena ne démarre pas sous les meilleurs auspices, la jeune fille étant en proie elle même à ses propres problèmes. Quel que soit votre milieu social la vie est toujours semée d’embûches et dans la vie tout monde n'est pas ce qu'il parait, les pires monstres se cachent parfois  derrière de beaux costumes.

    Oui, l'habit ne fait pas le moine, c'est la morale de cette histoire. 

    Une romance bien construite, des thèmes correctement appréhendés et traités avec justesse, des personnages charismatiques et émouvants ( un petit faible pour le personnage de Nathalie), une Elena agaçante, parfois, avec ses comportements ambivalents, tantôt lionne, tantôt victime. Et j'avoue que je me suis interrogée sur la plausibilité d 'un tel comportement, mais je dois reconnaître que chacun vit les événements de manière toute personnelle alors oui ... peut être

    En conclusion, je dirais que cette histoire ne laisse nullement indifférent, elle est touchante et bouleversante mais assez violente, avec une plume originale qui déconcerte. 

     

    Adopted Love

     

     

     

    Extraits citations

     

    "Elle me protège moi ? De lui ? Elle n’imagine pas de quoi je serais capable pour elle."

     

    " c'est comme ça, la vie : elle peut te reprendre ce qu'elle t'a offert à tout moment et tu dois la fermer" 

     

    "-et tu veux m'aider ? Mais tant que personne ne t'aide,toi, tu ne pourras aider personne, pauvre con, ajoute-t-elle"

     

    " j'ai l'impression d'être un caillou dans une boite à bijoux"

     

    " j'essaie de me persuade qu'elle a raison, que c'est pour mon bien, mais je reste fermé. Je ne peux plus faire confiance à quelqu'un, et surtout pas à des inconnus"

     

    © A. Gaia

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle GUITTON
    Mercredi 6 Juin à 17:23
    Ah pour une fois j’ai eu plus d’engouement. Mais tu as raison sur le fait de faire baser son histoire aux usa
    2
    Mercredi 6 Juin à 18:03

    J’ai de suite accroché à ce premier tome même si je savais où l’auteure voulait m’emmener.   L’intrigue est très intéressante et surtout assez réaliste dans l’ensemble pour tenir le lecteur en haleine. Par contre, j’ai commencé le deuxième volume à sa sortie, j’avoue avoir eu du mal à rentrer dans l’histoire. Vais sûrement le reprendre pendant les grandes vacances.

    Merci pour ton avis.

    3
    Jeudi 7 Juin à 06:51

    merci pour ton ressenti  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :