• Au péril de te perdre

     

     

     

    Quand deux âmes sœurs se rencontrent, rien ni personne ne peut se mettre en travers de leur amour !

     

    Je m’appelle Megan Crawfords, en 1991, j’avais 16 ans et menais une vie parfaite, réussissant dans mes études et sortant enfin avec le seul garçon dont je pensais être amoureuse depuis toujours : Le beau et populaire Chad. Mais ma destinée n’était pas là. Je le compris en croisant le regard de Jessy, un nouvel élève du lycée. Il me fallut du temps pour parvenir à m’approcher de lui tant il semblait fuir le monde entier alors que mon cœur battait de plus en plus fort pour lui. Finalement un soir, je craquais et me décidais à l’embrasser. Aussitôt, il me rendit mon baiser avant de me repousser avec force. Devant ma volonté à vouloir comprendre sa réaction, il prit la fuite, je le rattrapais.

     

    - Je n’y comprends rien ! Tu ne peux pas prétendre avoir envie de m’embrasser pour fuir comme cela une seconde plus tard. Ce n’est pas juste !

     

    Brusquement, il arrêta sa course, se retourna avant de revenir vers moi.

     

    - Pas juste ! Parce que le monde est juste ? Je vais mourir ! Tu crois que c’est juste ça ! Cria-t-il.

     

    - Qu… Quoi ?

     

    Il se rapprocha davantage. Son visage n’était plus qu’à quelques centimètres du mien.

     

    - Meg, je suis séropositif, j’ai le virus du Sida; avoua-t-il tout bas pour que personne d’autre ne puisse l’entendre malgré la rue déserte. Alors ne me parle pas de justice !

     

    Il repartit aussi vite que possible, bientôt la nuit l’enveloppa complètement…

     

     

     

     

    Un roman splendide plébiscité par un comité de lecture grand public.

     « Un gros coup de cœur pour ce roman qui m'a transportée et énormément bouleversée ! » Cindy, 26 ans (Finistère). « Ce livre est un tourbillon de sensations ! On rit on pleure, on vibre, on se révolte ! » Béatrice, 54 ans (Vaucluse). « J'ai pris énormément de plaisir à lire ce livre, il sen dégage beaucoup de passions ! » Maeva, 27 ans (Île-de-France).

     

     

     

    Quand deux jeunes gens de 15 et 17 ans tombent amoureux, c'est logique, ils pensent qu'ils ont la vie devant eux. Normalement ils ne devraient ne songer qu'aux fêtes, à un avenir radieux. Les projets sont infinis, à cette âge là tout est possible sauf que Jessy et Meg  vivent leur passion avec une épée de Damoclès sur la tête, ce qui les empêche de vivre sereinement.

    Comment serait-il possible d'envisager l'avenir quand une maladie mortelle est tapie dans l'ombre.

    1991 n'est pourtant pas la période initiale de la pandémie sideenne, pour autant l'auteure par le biais de cette histoire met en avant la grande peur de l' homme pour cette pathologie et la méconnaissance de beaucoup quand aux modes de transmissions faisant des seropositfs des parias.

    Nous suivons donc le quotidien de Jessy, partageons ses peurs et sa difficulté à vivre comme tous les jeunes de son age, sa vie de paria, jusqu'à ce que Meg entre dans sa vie et vienne tout bouleverser.

    Le mode narratif est original puisque c'est Meg  adulte qui suite à une dispute avec sa fille adolescente va raconter son histoire à ses enfants, donnant ainsi la vraie place à ce qui est important et leur faire des révélations surprenantes.

    Elle nous catapulte dans son passé de jeune fille de 15 ans, nous fait partager sa vie suite à sa rencontre avec Jessy, leurs rêves leurs espoirs.

     C'est une histoire d'amour  dans tous les sens du terme : celle qu'elle vit avec Jessy, celle qu'elle partage avec Nicolas son frère, et celle d'amour entre amis, puisque l'amitié indéfectible est aussi une forme d'amour. De ses amours forts qui défient le temps et l'espace, grandissant jour après jour.

    Une aventure émouvante aux larmes, avec des personnages puissants charismatiques tous autant qu'ils sont.

    On les aime tous, de Meg à Jessy en passant par Nicolas, les parents, Chad et Mady.

    On comprend les réactions des parents de Meg, leurs angoisses, leur crainte leur besoin de protéger leur fille, de rêver que cet amour ne soit qu'une tocade d’adolescente et l'on ne souhaiterait pas être à leur place.

    Cette histoire court de 1990 à nos jours, et nous suivons les rebondissements au fil des mois, des ans et tremblons avec Meg et Jessy, nous demandons quelle sera l'issue de cette histoire, comment peut-elle se terminer ? Un happy-end semble si improbable que l'on se demande plus on avance quand et comment Meg parviendra-t-elle à gérer la disparition Jessy en sursit.

    Angélique Daniel nous offre une histoire d'amour  défiant tous les obstacles, Jessy et Meg luttant contre vents et marées pour vivre ensemble quoi qu'il en coûte. Ils avancent sur un chemin semé d'embuches mais malgré tout Meg encore plus que Jessy par sa personnalité de battante et d'optimisme se projette dans l'avenir et ne baisse jamais les bras, elle est bouleversante et époustouflante.

     C'est une histoire intense et terriblement addictive, un pavé de 697 pages environ qui m'a tenue éveillée sur les derniers chapitres jusqu'à une heure avancé de la nuit, impossible d’éteindre la tablette et attendre le lendemain matin pour en connaitre le dénouement.

    Dans ce roman  l'auteure met en avant cette souffrance d'être mis à l'écart, de se sentir différent en plus de savoir que sa vie ne sera qu'une succession de traitement et d'épreuves, ces épreuves que vit Jessy et l'on comprend son comportement, ses peurs. Jessy est un personnage magnifique.

    A vrai dire, tous les personnages de l'auteur sont magnifiques avec leur grandeur d'âme. On ne peut que tomber sous le charme, des uns et des autres, chacun a sa juste place comme Nicolas le frère de Meg dont la place est particulièrement importante, un personnage clef auquel l'on s'attache.

    La plume de l'auteure est simple et la construction de son histoire parfaitement maitrisée, elle nous emporte au gré du vent, d'orages en accalmie, on pleure, on rit, on y crois, on espère, on sombre, on plonge et l'on remonte au creux de la vague qui va nous engloutir plus loin pour mieux nous rejetter ensuite.

    Enfin la vague nous dépose sur la plage nous laissant tout essoufflés.

    Vous voudriez savoir la fin ?
    Fin heureuse ou à la Jojo Moyes dans Avant toi ?
    Je serai une tombe

    Ce livre est une pépite, bravo Angélique Daniel, vous m'avez touchée en plein cœur.

     

     

     

     

     

     Extraits citations

     

    "-pas pour moi, la vraie famille, c'est celle que l'on se crée, pas celle du sang, répliqué-t-il"

     

    "-oui j'ai compris.Toi et moi le plus longtemps possible, ensemble. On se fout des autres et de leurs opinions".

     

    "-Tu ne comprends pas que si tu ne continues pas à me faire exister, je mourrai vraiment. Si tu ne penses plus à moi, si je ne vis plus dans ta mémoire, dans ton cœur, alors ça sera comme si je n'avais jamais vécu. J'ai besoin d'être sur que tu me garderas toujours en toi.  "

     

    "Vivre me fait bien plus peur que mourir. Mourir c’est facile, on a juste à se laisser aller à s’éteindre, mais vivre, comment fait-on pour avancer jour après jour avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête ?"

     

    "- Toi et tes étoiles... Pourquoi les aimes-tu autant ?
    - Je ne sais pas trop. Peut-être parce que je leur ressemble. Elles ont une vie éphémère, pourtant elles brillent longtemps, même après leur mort. Moi aussi, je voudrais guider longuement le chemin de ceux que j'aime."

     

    "-il y a des nuits où je me réveille en sursaut, bouffé par les angoisses. Je t'assure c'est parfois tellement flippant de se dire que ce putain de virus vit en moi que j'ai l'impression d'étouffer. Dans ces moments-là je n'ai plus envie de me battre, je me dis que je devrais me laisser partir puisque, de toute façon, c'est ce qui arrivera tôt ou tard..."

     

    ©A.Daniel

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


  • Commentaires

    1
    gaoulette
    Lundi 29 Mai à 19:16

    celui là je l'ai dans ma pal je le note je lirais plus tard alors

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :