• Bad trip en AlaskaL LC

     

     

    Bad trip en AlaskaL LCSi Meghan ne trouve pas l'excursion parfaite, c'est simple, elle est virée de son agence de voyages.

    Alaskienne de naissance, elle est certaine que c'est sur ces terres sauvages qu'elle trouvera le Good Trip.

    Enfin ça, c'était avant de tomber sur le pire guide d'Alaska qui soit.

    Lui, c'est Kal. Kal l'asocial, Kal le glacial, Kal le chacal... Le problème, c'est qu'il est aussi : Kal le sculptural, Kal le phénoménal, Kal le sexual... et qu'un ours qui essaie de sourire, bah c'est vachement chou !

    Entre eux, c’est explosif, et leurs étincelles ont de quoi nourrir les ragots de la petite ville de Sitka.

    Bref, tout laisse à penser que cette pauvre Meghan a tout pour faire un Bad Trip en AlasKaL.

     

     

    Bad trip en AlaskaL LCCe que j’aime chez Emma Landas, en dehors de sa plume, c’est sa capacité à nous offrir des romances dans des genres totalement différents.

    Dans celui-ci l’humour prime et adoucit la profondeur d’un thème particulièrement sensible que l’auteure aborde avec beaucoup de finesse.

    Ses personnages sont tout juste : waouh ! particulièrement Kal.

    Comme toujours  le récit est addictif, et je ne peux que donner un petit conseil : ne prévoyez rien en parallèle de la lecture et sachez  que la nuit, pour les noctambules, risque  d’être courte. Oui vous l'aurez compris, j'ai dévoré.

    Bien que notre héroïne tombe très vite amoureuse  et que je ne suis pas habituellement du genre à apprécier les romances rapides, je l’ai accepté facilement ici. Forcement lorsque l’on se retrouve face à cet écorché d’ AlaskaLien, bourru, tête à claques parfois, on ne peut que tomber sous son charme.

    Il faut avouer que  face à son passé douloureux, l’on ne peut que devenir totalement guimauve, sans parler qu’il est impossible de rester indifférence face à tant de souffrance.

    Peter est un personnage que j’ai adoré presque tout autant que Kal. L’amitié qui lie les deux hommes nous touche et l’on ne peut rester insensible à cette présence constante de Peter, a admirer cette amitié indéfectible qui les lie malgré le drame qui explique la personnalité complexe de notre ours

    Carolyn ne vous laissera pas non plus indifférente en tant que personnage secondaire  et l’on comprend qu’elle mise tous ses espoirs en Meg.

    Ah Meg ! Sacré bout de femme à l’apparence trompeuse, elle aussi vous séduira !

    Que dire du décor particulièrement bien dépeint par Emma Landas. A croire que ce trip en Alaska, elle l'a réellement entrepris.

    En tout cas, je m'y suis cru, et apprécié la beauté des paysages et de l'ambiance, tant que je ne suis pas obligée de crapahuter dans la neige et me confronter avec des ours ( même le plus charmant soit-il) Je laisse ça à Meg, cette jeune femme que Kal va découvrir. Comme quoi dans la vie, il ne faut jamais s'arrêter aux apparences, à sa première impression. 

    Une fois de plus, j'ai passé un excellent moment de lecture avec ce troisième roman de l'auteure. dont je suis fan, fan. Très fan. Fan de sa plume, de son style, de ses jeux de mots, des thèmes qu'elle aborde et son imagination qui nous permet de lire des histoires originales.

    Et oui c'est encore un coup de coeur, même si Green Oak, reste pour l'heure mon préféré.  A cette heure, j'ai lu Goran, une autre pépite. Un dernier roman m'attend dans ma PAL L'étrange Noel de Mr  Dickens.

    Et je viens d'apprendre une nouvelle qui me ravit, un tome consacré à Peter sort en Mai !

    Donc vous l'aurez compris Emma Landas fait partie de mon top 10 d'auteures françaises préférées.

     

    Bad trip en AlaskaL LC

     

     Bad trip en AlaskaL LC

     

      

    Bad trip en AlaskaL LC


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Février à 08:07

    Bon, maintenant, suis convaincue et je le note

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :