• Calendar Girl Oct/Nov/Décembre :LC

     

     

    Calendar Girl Oct/Nov/Décembre :LC

    Octobre

    Mia est de retour à Malibu, la ville où elle a choisi de vivre. Sa dette est payée et son ex n’est plus une menace. Finie la vie d’escort. Son nouveau job ? Bosser à la télévision pour le Docteur Hoffman, célèbre médecin qui anime une émission. Il voudrait confier une rubrique à Mia : Vivre en beauté. Dans cette ville où tout est faux où la plupart des filles sont des poupées Barbie siliconées, Mia va devoir trouver de belles personnes, des gens simples mais qui, par de modestes actions, rendent le monde autour d’eux plus agréable. En réalité elle trouvera bien plus, pour elle et pour l’homme qu’elle aime.

     

    Novembre

    Quand Pretty Woman rencontre Sex And The City...Découvrez la suite des aventures de Mia.

     

    Décembre

    Je ne savais pas à quoi m’attendre quand les producteurs du Dr Hoffman m’ont envoyée dans les montagnes blanches immaculées d’Aspen, au Colorado. Comme cette ville est connue pour être un havre de paix pour les supers riches Américains, je savais que ce désert allait être la sortie de mon parcours. Le travail a été assigné dans des circonstances inhabituelles, un homme anonyme a payé un lourd tribut pour persuader les producteurs de m’engager. Dans ma parka et mes bottes UGG, j’ai quitté la chaleur de Californie pour me retrouver en plein hiver.

     

    Editeur :  Hugo roman
    Genre:  New Romance
    Date de sortie: 2017
    Prix du livre papier : 9,95€ 
    Version numérique: 5,99€  

     

    Calendar Girl Oct/Nov/Décembre :LC

    Le mois d'Octobre voit Wess revenir meurtri par son enlèvement et sa séquestration. Mia au bout de 10 mois à courir les missions et " s'épanouir" auprès d'hommes merveilleux dans des relations sexuelles torrides (je suis ironique là) revient enfin à la maison pour chérir l'homme de sa vie.

    On reste abasourdi par l'amour que porte le jeune homme à une femme qui ne peut s'empêcher de mouiller sa petite culotte devant tous les hommes séduisants qu'elle a rencontrés au cours de sa carrière d'escort.

    Ce tome donc se devrait d'être émouvant, d'autant que Wess souffre de traumatismes sévères suite à son incarcération et vécu avec Gina des moments terribles. Pauvre Gina qui se retrouve face à une Mia bien peu empathique.

    Cependant ce n'est pas le cas, j'ai de plus en plus l'impression qu' Audrey Carlan ne sait que nous décrire des scènes de sexe et j'avoue que je commence à en avoir ma dose. Ce n'est pas que ça me dérange et je sais bien que je lis une romance érotique, mais j'ai de l'érotisme, on va dire, mais pour l'histoire c'est le néant.

     

     

     

     Eh voici Novembre avec l'aventure qui s'approche de la fin Mia se voit proposer un boulot pour lequel, elle excelle, quel talent !

    Oui je sais je suis à nouveau ironique.

    Wes souffre toujours de son traumatisme ce qui donne des scènes de sexe à n'en plus finir et  d'une redondance épuisante. 

    Que nous apporte ce tome ?

    Rien.

    A vrai dire je cherche le lien avec le résumé, et je ne trouve rien qui puisse le justifier. Un bel attrape nigaud.

     

     

     

    Ouf décembre est enfin là, pour mon plus grand plaisir, je n'en peux plus de cette saga, avec ses 120 pages grosso modo, avec la moitié de scènes de sexe et j'avoue les avoir sauté depuis novembre très allègrement, et l'autre moitié avec des explications sur les relations de Mia et ses ex, et du remplissage.

    Cependant cet opus nous offre une surprise de taille, enfin si on peut dire, car je l'ai vu arriver avec ses gros sabots Madame Audrey Carlan, bon promis je spolierais pas.

    Je me suis tellement ennuyée dans ces 3 derniers tomes que je ne trouve rien à dire.

    Ma biome Gaelle m'a dit que j'allais rire, euh non je n'ai pas ri, n'ayant rien trouvé de drôle, quoique j'imagine qu'elle ne parlait pas d'humour au sens propre du terme. Je suis  surtout soulagée d'être arrivée au terme d'une saga très commerciale à mon sens.

    L'idée de départ était sympa, mais à vrai dire le personnage de Mia ne m'a pas convaincue. Ses aventures dans certains mois étaient pas mal, mais le comportement de l’héroïne plutôt  curieux. La nana qui mouille sa culotte et cède à ses clients, mais ne se prostitue pas, attention à la nuance, je la trouve très chaudasse,avec des justificatifs assez alambiqués. Je n'arrive pas à adhérer  à sa romance avec Wes. Ces relations familiales devraient être touchantes, après tout ce après quoi elle aspirait ?

    Nous avons donc le Happy end attendu mais non, même ce tome révélation m'a pris la tête.

    J'avoue que si je n'avais pas entrepris cette saga,(série phénomène, fun, sexy et insolente ) en LC avec binôme j'aurais jette l’éponge depuis longtemps. Donc 15 millions de Lecteurs se dit-il Ok mais combien de perdus en cours de route, devant la pauvreté littéraire, et les faiblesses de l'intrigue De la romance érotique Ok, mais une romance surtout c'est du moins ce que j'en attend. On a critiqué E.L James mais Audrey Carlan la bat à plates coutures

    Si l'on ne peut féliciter l'auteur  pour son talent d'auteur, on peut le faire au moins pour son audace, offrir un saga  en 12 tomes aux lecteurs, les intriguant de mois en mois. Une belle réussite commerciale plutôt que littéraire car vraiment, on trouve bien mieux dans le genre. 

     

     

     

     

     

    Avec Gaëlle

     

     Note globale de la saga en étant très indulgente

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaoulette
    Lundi 15 Janvier à 15:52
    L’atteapp Nigaud par excellence. Trop drôle ta critique!! Je n’aurais pas pu continuer sans toi.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :