• Ciel de traine

    Ciel de traineUn roman sur la renaissance d'un homme qui a perdu son honneur. 
    Un roman humain et écrit de façon fluide 
    Deuxième roman de Franck Lucas après UN MONDE SANS MOI.
    Jean, un pilote et instructeur de voltige aérienne surdoué, connaît au sommet de son art une tragédie qui le pousse à affronter le plus cruel des châtiments, le seul que nous nous infligeons à nous-mêmes : la culpabilité. Nous le suivons sur le chemin de sa rédemption, lors d'un voyage au bout de lui-même, dans l'odyssée intime " d'un oiseau tombé au sol ".

     

    Editeur :  ErickBonnier
    Genre:  Romance contemporaine
    Date de sortie: 04/01/2018
    Prix du livre papier : Broché  18,00€  
    ISBN:  2367601135 

     

     

     

     

    Ciel de traineMerci Babelio de m'offrir ces belles lectures. Parmi tous les choix lors des Masse Critiques , Babelio me surprend toujours avec le roman qu'il choisit de me faire chroniquer. C'est ainsi que je découvre des auteurs inconnus à la plume magique et merveilleuse.

    Une fois encore j'ai plongé avec délices dans cette aventure, me suis envolée dans des ciels éblouissants avant et après tempêtes. 

    Pour m'accompagner des personnages hors du commun, Jean, Robert, Momo, Michael, Raphael, Amandine, Alissia, Bernard et Gerard. 

    Une histoire d'amitié et d'amour.

    Une histoire de reconstruction, une étude existentielle, des questionnements sur l'amour, la confiance en l'autre et en soi même, de pardon et de culpabilité.

    Combien sommes à s'auto-punir, à se sentir toujours coupable de tout et rien ?

    Bien évidement dans ce drame se sentir coupable est un signe d'humanité. Pour autant faut-il porter ce fardeau ad vitam eternam ?

    L'auteur brosse un portrait réaliste de nos protagonistes, avec leurs angoisses, leur crises existentielles la peur de souffrir et de se besoin de s'auto flageller alors qu'il suffirait pour être heureux d'accepter les moments de joie et les embûches de nos vies.  Pourquoi est-il si difficile de  profiter de l'amour quand il se présente et  d'accepter qu'il dure ce qu'il dure. 

    Roman humain qui vous touche magnifié par la plume enchanteresse, captivante et poétique de Franck Lucas qui vous transporte dans cette histoire douloureuse et si pleine de vie pourtant.

    Comme dans la vie les drames du quotidien en font partie intégrante. A chacun d'en tirer une force, où d'accepter ces nuages obscurcissant l'horizon, voiler les ciels bleus éclatants car ensuite viendra le temps du ciel bleu, le ciel de traîne.

    Frank Lucas maîtrise son sujet et offre des scènes et des paysages magnifiques ainsi que des descriptifs complet sur l'aviation sans jamais nous ennuyer bien au contraire, ils enrichissent le récit.

    Mon premier coup de coeur de l'année.  Coup de coeur pour tout, la plume de Franck Lucas, l'histoire, les personnages.

    Je m'en vais découvrir son précédent roman et vous incite a découvrir cette histoire.

    Merci encore aux éditions ErickBonnier et à l'auteur pour cette magnifique aventure humaine.

     

     

     

    Ciel de traine

     

    Coups de Coeur

     

    Ciel de traine

     

    Extraits citations

     

    " De l’occident soufflent les tempêtes dispensatrices de la fureur des océans. De cette fureur naît la vie parce qu'elle répand  l'eau sur la terre.

    Et la trace du passage de la tempête sur nos têtes se nomme : ciel de traîne"

     

    "- tu sais ce que c'est, toi la culpabilité , dit Jean après un bref silence.

    - Oh que oui ! dit Raphael (...)

    - Alors ?

    - C'est ce qui fait la différence entre un homme et un animal, j'imagine..."

     

    "... Et comment savoir si l'on est fait pour aimer ? Apres tout, sans doute en est-on capable dans nos tréfonds.. Une fois passée l'exaltation des corps que reste-t-il ? Chacun sait que la fin est inexorable, que l’échec et la douleur infligée à l'autre et à soi sont au bout du voyage"

     

    " -Je crois que c'est Nietzsche qui disait ça... il faut perdre le bon et le mauvais, tout accepter pour se dire vraiment vivant.. un truc dans le genre, et moi ça me parle"

     

    "il suffirait que je me montre, que les gens sachent qui je suis vraiment. J'ai fini par comprendre que ça ne marchait pas comme ça.... qu'aimer et être aimé ne coincidaient  que d'une façon temporaire accidentelle et aléatoire."

     

    " - Ce  n'est pas la beauté des lieux qui change, c'est notre regard.. Tu ne trouve pas que c'est réconfortant de  penser qu'ils existaient sans nous et qu'ils existeront longtemps après nous ?"

     

    " -je ne crois pas que ces questionnements  auront un sens à la fin, continue le vieux pilote. Ce n'est pas si mal de mourir en faisant ce qu'on aime le plus au monde. Le ciel  t'as repris beaucoup parce qu'il t'avait donné beaucoup Tu as payé, tu paieras encore sans doute jusqu'au bout C'est maintenant à toi d'aller prendre ce qu'il peut encore  t'offrir... et à le partager avec ceux que tu auras choisis.

    - Se battre encore ...dit Jean

    - Vivre ! C'est vivre, fils !"

     

    "  Le lieu le plus aguichant n'est qu'un décor quand le cœur est malade. Faire la guerre  sur une plage paradisiaque est une des possibilités de l’âme humaine."

     

    © F. Lucas

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle GUITTON
    Jeudi 8 Février à 11:47
    ET bien la couverture et synopsis donnaient pas envie mais ta chronique oui. Comme quoi un bon jeu marketing c’est important pour un roman
    2
    Samedi 10 Février à 09:16

    merci pour ton avis ! bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :