• Coincée SP

    Coincée SPEn rentrant chez elle un soir, Iris a la surprise d’apprendre que son mari, Hugo, grand galeriste d’art contemporain est parti dans le Nordeste brésilien pour tout recommencer « là où tout est encore possible » avec Paloma, la jeune fille au pair brésilienne, qu’il a prise - Oups ! - pour la « jeune fille au père ». Il n'en pouvait plus de partager l'existence d'une femme « coincée » comme elle !
    Iris se retrouve seule du jour au lendemain avec ses enfants gâtés, Nine 17 ans et Marin 15 ans, dans une situation financière catastrophique. Elle doit pour la première fois de sa vie - c’est presqu’un gros mot - travailler. Pas si simple. À 45 ans, femme de plus personne, sans aucune expérience professionnelle, trop diplômée, trop sénior, Iris voit les portes se fermer les unes après les autres.
    Elle finira, à son corps défendant, par accepter la seule proposition qui s’offre à elle : écrire un roman historico-érotique.
    Ce « livre de fesses », comme elle l’appelle, va l’emmener bien au delà de sa zone de confort, lui faire redécouvrir la femme qui sommeillait en elle, mais pourrait bien la conduire à sa perte au moment où elle prend la présidence de l’association de parents d’élèves du lycée huppé de ses enfants.

    Editeur : Chic(k) Lit
    Genre:  Roman et littérature
    Date de sortie: 9/8/2019
    Prix du livre papier : pas pour l'instant
    Version numérique: 4,99 
    Nb de pages : 180

     

     

    Coincée SPC'est sans une once d'hésitation que j'ai accepté ce SP proposé par Catherine Monroy alors que je ne  suis pas une grande fan de chick-lit. Mais, je connais sa plume, son style, pour avoir lu Le prince charmant existe...je l'ai inventé. Je savais donc, plus où moins, dans quoi je m'engageais. Et une fois de plus, l'auteure," les auteures devrais-je dire" nous ont concocté des aventures burlesques tout en s'ancrant dans un univers contemporain réaliste, mêlant ainsi drame, rebondissements et humour. 

    Notre héroïne, Iris, bourgeoise, évolue dans un milieu aisé, à l'abri du besoin, de part la situation de  son époux jusqu'à ce que les aléas de la vie la rattrape. À dater du départ d'Hugo, tout part à vau l'eau. Nous suivons donc, les péripéties quotidiennes narrées par Iris. Cette dernière va ainsi découvrir, à ses dépends, qu'il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier, et que la confiance reste un sujet soumis à caution, que rien n'est acquis, ni définitif. 

    L'intrigue est parfaitement construite, respecte les codes de la chick-lit tout en conservant un coté crédible et sans tomber dans le "too-much" des catastrophes loufoques, trop fréquentes à mon goût, dans ce genre littéraire. Catherine et Anouk ne tombent jamais dans l’excès. Certes les événements s’enchaînent, mais sont toujours très réalistes, tant les auteures abordent des sujets sérieux et relativement dramatiques qui prêtent, cependant, de par le mode narratif à en rire., 

    On s'interroge sur la part d'autobiographie lorsque Catherine Monroy aborde l'univers de l'édition, évoquant le thème des pseudos parfois nécessaire afin de préserver son anonymat lorsque, tout comme Iris l'on écrit des romans érotiques. Ce sujet fait écho en moi, un certain A.C nous ayant argumenté, lors d'une rencontre originale, à ma binome et moi même, cette nécessité de se cacher, parfois, et j'avoue les comprendre.

    Les autres thèmes tels que, la reconstruction, la survie, le repositionnement dans la société en tant qu’individu et non plus en tant que " femme de", sont traités avec justesse, avec toujours cette touche humoristique propre à l'auteure que l'on retrouve ici, et qui dédramatise un peu le fond sombre de la thématique principale.

    Que dire des personnages ?  Celui d'Iris est attachant, tout comme les secondaires : Nine la très mature fille de 17 ans qui semble avoir tout compris bien avant sa mère, Marin, l'ado typique de 15 ans et la  copine coach, Frisca, un peu déjantée. Ils sont bien construits, les personnalités abouties.

    Le dénouement est prévisible, cependant, avant d'y parvenir l'auteure nous promène sur une montagne russe d'émotions, joue avec nos nerfs tout au long de ce récit d'aventures, ce qui rend la lecture très addictive.   Un roman qui se dévore, mélange de légèreté et questionnements sur les capacités de tout un chacun de rebondir, alors que l'on se voit au fond du trou.

    Coup de cœur pour cette chic(k) Lit 

    Ps :

    j'adore la couverture, un peu moins le résumé qui en dit trop et que je n'avais pas lu avant de commencer ma lecture.

    Un grand merci à Catherine pour cette marque de confiance qui m'a personnellement contactée via Babelio.

     

    Coincée SP

     

    Coincée SPL'auteur : 

    Nationalité : France 

    Biographie : 

    Anouk Laclos a dirigé plusieurs entreprises dans le secteur du luxe, avant de tout abandonner pour écouter enfin ses désirs. 

    "Mon cher stagiaire" (Calmann-Lévy, 2016), un roman érotique, est son premier roman, écrit sous pseudonyme.
     
    Coincée SPL'auteure :
     
    Nationalité : France 
    Né(e) le : 23 mars
    Biographie : 

    Docteur en anglais, j’ai a eu plusieurs vies. Journaliste pendant dix ans – correspondante pour les Pays de l'Est du Figaro à Budapest et du Monde à Prague, pour la rubrique C'est mon histoire au magazine Elle, scénariste pour la télévision française depuis vingt ans, je suis aussi écrivain. Mon premier roman, Gentil Coquelicot, un thriller, est paru en 2004 chez JC Lattes). Avec mon amie, Hélène van Weel, j’ai écrit Anglais, nos Ennemis de toujours (Larousse 2013), un ouvrage humoristique qui retrace la rivalité féroce entre les Français et les Britanniques depuis la fameuse bataille d'Hastings en 1066. 
    J’ai prêté ma plume pour deux autobiographies : Girl Fight (Presses de la Cité 2013), la rédemption d'une jeune femme passée par la prison et devenue institutrice, et dans un tout autre genre : Chantal Thomass, Sens dessous dessus (Éditions Michel Lafon 2017), le parcours flamboyant de la créatrice de mode devenue presque malgré elle une icône de la lingerie. Je publierai le Prince Charmant Existe... Je l'ai inventé, une comédie romantique aux éditions Pygmalion le 13 juin 2018. J’anime également des ateliers d'écriture à Paris au sein de l'association Le Labo des histoires.
     
     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Catherine Monroy
    Vendredi 16 Août à 19:57

    Chère Missnefer, 

    Mille mercis pour votre superbe critique qui nous va droit au cœur, d'autant que vous nous avez percées à jour (-:. Anouk et moi-même, avons particulièrement apprécié votre écriture fluide et précise, votre analyse toujours pertinente. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :