• Crash & Love tome 1 LC et petite coup de gueule

     

    Gisèle est une femme au caractère dur et dominateur. La vie ne l’a pas épargnée. Pour se construire, elle doit tremper dans de sales affaires. Sa vie chaotique est bouleversée par un homme de la haute société, Crash & Love LC et petite coup de gueuleAshton Curtis. Ce P. D.G., dont l’enfance s’est déroulée dans une petite bulle d’or, n’a jamais trouvé chaussure à son pied et a des critères exigeants en matière de femmes. Jusqu’à ce qu’il croise le chemin de Gisèle, Ashton pense être un homme de poigne, mais cette dernière est plus forte et plus attirante que les autres. Entre le sexe, l’amour, le danger et les affaires, il va falloir faire des choix et en assumer les conséquences. Est- ce une relation temporaire ? Le grand amour ? Les deux ? À vous de le découvrir

     

    Editeur :  Evidence Editions
    Genre: Collection Venus
    Date de sortie: 12/07/2017
    Prix du livre papier : Broché 11,65€  
    Version numérique:  0,99 €
    ISBN: 1034802704

     

     

    Crash & Love LC et petite coup de gueuleC'est plus ou moins à la demande de ma binôme que je me suis lancée dans cette lecture pour l'accompagner afin de rendre son avis plus objectif. Il lui fallait un avis éclairé pour conforter ou infirmer son point de vue très négatif sur cette lecture.

    Je ne me serais jamais lancée spontanément dans cette lecture. Tout d'abord la couverture me rebutait, oui carrément !  Il me rappelle les couv des San Antonio et je n'aime pas du tout. Le résumé ne me tentait pas et on ne peut pas dire non plus avoir vu des retours de ce roman qui auraient pu me tenter.  Cependant, comme je le dis toujours l'emballage  peut cacher  de belles surprises. Eh bien pas cette fois-ci ! Bien au contraire.

    Je voudrais rappeler que si la complaisance est une qualité, eh bien j'en suis totalement dépourvue ! Cependant je m'efforce toujours de donner des avis  aussi tempérés que possible partant du principe, que les attentes des uns ne sont pas forcement celles des autres. Mais cette fois-ci j'ai envie de pousser un coup de gueule. 

    Nous avons ici un énième roman NA, avec une pointe de thriller, une idée sympa et originale au prime abord.

    Depuis le succès mondial de E.L James , les romans du genre fleurissent sur las rayons des librairies. la romance est à la mode. Le volet érotisme touche un certain lectorat qui n’existait pas jusqu’alors. Cependant on trouve de tout, le meilleur comme le pire !

    J'avoue sans honte que j'aime ce genre littéraire et que certaines histoires m'ont émues. Cependant j'ai certaines attentes, sur le style, l’orthographe, la syntaxe et l'intrigue. J'ai besoin qu'elle tienne la route et qu'elle soit crédible.

    Hors il s'avère qu'aujourd'hui nombreux sont ceux qui se targuent de savoir écrire, de se considérer comme  "écrivain", pour avoir publié un ou plusieurs petits romans au succès limité. Comme dirait mon ami Mogwai " Vain Dieu, n'est pas écrivain qui veut !" sous prétexte d'avoir suivi une trame bien définie, pas très compliqué en New Romance. Je vais peut être me faire huer mais c'est un simple constat. En voici la trame :

    • 2 protagonistes s'y rencontrent et tombent amoureux l'in de l'autre, la plupart du temps en deux coup de cuillères à pot  après une ou deux parties de jambes en l'air torrides. Ici se sera un coup de foudre, au simple contact sur le bras !
    • Un petit jeu de je t'aime moi non plus
    • Des personnages issus de milieux sociaux différents, ben oui  l'histoire à la Pretty Woman  (romantique  à souhait) ou à la sauce Christian ( avec un peu plus de sexe) ça fait rêver et nous sort de notre quotidien avec nos problème de fric !
    • Des secrets, des passés douloureux.
    • Des rebondissements pour susciter un peu d'émotion
    • Un happy-end digne d'un conte de fée : Ils se marièrent et eurent beaucoup  d'orgasmes (euh pardon d'enfants !)

    Bon on a tout  ? Ah non, il reste à décrire les personnages,(âge, physique, personnalité), planter le décor. Bon maintenant il n'y  plus qu'à se lancer !

    Et bien ici ça pêche beaucoup. Sur tout !

    Tout d'abord les personnages  ne sont pas parfaitement identifiables, je ne sais toujours pas quel âge ils ont. Pas le plus problématique. Le pire c'est les stéréotypes.

    Le pire ? Que dis-je, non c'est le style ! Car il faut un tant soit peu connaitre la syntaxe, l’orthographe et un minimum de vocabulaire. Eh non tout le monde n'est pas une Emilie Blaine, une Sophie Jomain, ou Georgie Caldera, pour ne citer que des auteures françaises. Non pour beaucoup de "jeunes  auteures "leur plume ressemblait plutôt à celle de E.L James et Audrey Carlan ! C'est le cas ici. Bon, Lety MT va peut être en être fière vu le succès phénoménal de leurs oeuvres !  Mais ce n'est pas pour moi une référence, bien que j'ai adoré 50 nuances  de Grey, pour sa nouveauté, mais je reconnais la pauvreté du vocabulaire, cependant  l'histoire parvenait à vous faire dépasser le reste. 

    Alors peut-on écrire n'importe quoi et n'importe comment ?

    Je ne crois pas . Et pourtant, certains ne se gênent pas , persuadés,  au vu de quelques retours positifs, d'exceller et de rester sur ses positions.

    Je ne m’étonne plus de voir la romance dénigrée par de nombreux critiques littéraires. Pas surprenant vu la pauvreté littéraire d'un grand nombre de romans ! Pour autant je ne valide pas leurs attaques. J'aime la romance et j'assume. Cependant je veux qu'on me vende du rêve, mais du rêve avec des héros attachants, des décors que je peux visualiser, des situations crédibles.  J’accepte les clichés, ils sont incontournables  dans une romance, il faut juste qu'ils ne soient pas "too much".

    Ici rien de tout cela. La lecture fut pénible. Phrases courtes, cassantes. Style factuel niveau 3e. Vocabulaire pas toujours adapté, ce qui donne parfois des phrases moyennement compréhensibles. mon stylo de beta-lectrice m'a démangé plus d'une fois !

    Bon, allez ce n'est pas la première fois que je suis confrontée à ce problème, mais pou l'occulter il faut se passionner pour la romance, éprouver de l'empathie pour les personnages. Mais je n'y parviens pas, je reste là à lever les yeux au ciel à me demander ou l'auteure a bien pu trouver ces expressions !   " Un sourire a éclairer un musée" " Pret à décocher toute ma condescendance à l'opportun" (pour info le narrateur vient de se faire bousculer dans un marché bondé par l’héroïne ). Les dialogues quant à eux sont d'une banalité affligeante, phrases toutes faites, qui donnent une image inconsistante et caricaturale des personnages. 

     Nous avons donc un héros issu de la "haute société" né avec une cuillère en argent dans la bouche tout heureux d'être né du bon coté de la barrière, de ne pas faire parti " des pauvres ". Un personnage qui débite un flot de conneries montreuses à la minute et une approche du milieu mexicain par l'auteure basé sur des à priori, qui est assez méprisante.

    "C'est vrai que les habitants du Mexique sont riches ou très pauvres, mais comment font les riches pour accorder leur confiance aux très pauvres ? Une chose est sure c'est que je suis content d'être né dans une luxueuse maison"

    La pauvreté serait contagieuse ? 

    Que dire des propos tenus par toujours le même personnage sur l'homosexualité ? 

    " Je ne comprend pas ce qu'il y a de bon à se faire un autre mec. Enfin ce qui rentre en lui ne rentre pas en moi, donc chacun son truc "

    On se passerait bien de ce genre de détails  qui de plus n'apporte rien à l'intrigue. Mais l'auteure ne s’arrête pas là, elle se plait a faire émettre un nouveau jugement sur la tenue, on ne peut plus cliché, associé aux homosexuel et le portrait de Silver  tient de la caricature, Ciel nous sommes dans la Cage aux folles ! Mais au moins c'état drôle ! 

    Si nous passions la personnalité de Gisèle? Femme forte et dominatrice. Ben pour moi il ne suffit pas de le dire, il faut la faire agir en tant que telle, qu'en tant que lecteur je le ressente. Et ? Rien ! 

    En conclusion des personnages peu étoffés, qui, Ash en particulier, on a envie de baffer!

    Si nous abordions le travail de recherche de l'auteure quant elle se plait à vouloir nous faire vibrer avec quelques séquences émotions !

    J'en suis tombée de ma chaise ! Tellement elle traite ses sujets avec désinvolture. A moins qu'il ne faille que je retourne prendre des cours ou que en quelques mois après mon départ du milieu hospitalier, le traitement des asthmatiques est évolué ! Jamais rencontré au cours de ma carrière un enfant asthmatique qu'il faille opérer. De quoi d’ailleurs ? Ah pardon l'action se situe en "Amérique" et il n’existe qu'un médecin capable de faire cette intervention ! Heureusement  qu'Ash est une personne influente et friquée.

    J'ignorais également que l'on pouvait devenir stérile suite à un viol. Mes souvenirs anatomiques me font dire que c'est impossible ! Avant qu'un pénis atteigne l’utérus et les ovaires !  

    J'admets que l'on peut prendre un peu de libertés quand on écrit une fiction mais là vraiment j'ai levé au ciel à maintes reprises devant les excès.  Bon sang un peu de crédibilité et de cohérence est-ce trop demander ?

    "Je n'ai jamais acheté de voiture pour me déplacer quotidiennement parce qu'on pourrait me suivre ( euh pas en taxi ?) En revanche, j'ai une voiture  qui dort dans l’entrepôt et je vais la sortir de son cocon " 

    Bref bref bref !

    Une histoire abracadabrante, des dialogues  d'une banalité affligeante, des personnages caricaturaux, des idées clichés, un style scolaire et une impression de dejà lu entre 50 nuances de Grey et des romans de Maya Banks. Attention je ne parle pas de plagiat, mais d'idées de base développés à la sauce Lety MT mais sans grand succès. Que dire du dénouement qui ouvre la porte à un autre tome ?

    J'en reviens donc à rejoindre l'avis de ma binôme de lecture. Je devrais lui en vouloir pour m'avoir fait perdre mon temps. Bon  j’aurais au moins souri  dans certains passages .  Pour moi c'est sur l'aventure s’arrête là, je n'espère même pas que l'auteure puisse m'offrir un meilleur tome sur tous les plans.

    Un chose est certaine c'est que mon avis est a des années lumières des quelques rares  postés sur la toile.

     

     

    Crash & Love LC et petite coup de gueule

     

     

     

     

     

    Florilèges de phrases pour rire ou pleurer !

     

    1. " il m'a violée quand j'avais 5 ans ! 5 ans ! Mon utérus, mes ovaires ont été complètement déchirés"  (méconnaissance de l’anatomie)

     

    "pourquoi tu ne peux pas en avoir ? Tu as consommé trop de drogue. J'imagine que ça doit détruire tes chances de procréer. J’imagine que des personnes comme toi  doivent en consommer ! C'est bien connu. Les grossistes consomment bien leurs produits !" (A priori basé sur j'imagine)

     

    " Elle est magnifique, on dirait une héroïne"

     

    " je me demande ce qu'elle lui trouve. Elle qui est si féline "

     

    " je me demande pourquoi il s'habille pas plus chic et plus masculin " 

     

    "  je me demande  dans quelles histoires tordues et glauques il faut se retrouver pour finir comme ça.En même temps, des Mexicains, leur basse échelle sociale, la drogue est souvent responsable "

     

    " sa voix est sexy même quand il ne le fait pas exprès"

     

    " j'enfile une tenue entièrement noire. Une tenue que j'avais réussi à me procurer avec l'aide d'un ripou. Une tenue de femme, mais d'agent secret " 

     

    "le bruit du moteur est sexy et impressionnant"

     

    " - Invite le et organise nous une après réunion. Quelque chose de  festif, américain et  VIP.

    - VIP ? Ça veut dire entre hommes  ? En soirée ?  (merci pour cette définition de VIP )

     

    " Elle se positionne pour que je puisse entrer dans son petit paradis "

     

    " J'entend un vroom que je  connais"  (Euh elle a 15 ans l'auteure ?) 

     

    "Pan pan ... des coups de feu surgissent de nulle part"

     

    © Lety MT


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle
    Jeudi 23 Août à 14:02
    Purée rien qu’en lisant ta chronique j’en rigole. Tu as été plus généreuse que moi en note. Récompense pour le travail acharné de l’auteur. Elle parle de manque de respect de chroniqueurs sur les romances elle a manquait totalement de respect à son lectorat. A moins qu’elle les prennent pour des debiles. Je soupçonne Son groupe de copines d’avoir fait des bonnes notes pour la faire mousser.
    2
    Jeudi 23 Août à 16:28
    LADY MARIANNE

    un grand bravo pour cet avis lu avec avidité---
    dommage on savoure plus ton ressenti que toi son roman pire qu'à l'eau de rose-
    on se marre avec les extraits--- du coup les gens vont vouloir la lire pour constater  le désastre--
    une pub de ta part ! lol
    bisous - bonne chance pour le prochain roman-

      • Gaelle
        Jeudi 23 Août à 17:20
        Je suis d’accord une bonne pub mais surtout qui dira là vérité sur ce roman. Sur Amazone et Booknode et babelio ce sont des copines qui ont publié et c’est tromperie du coup sur la marchandise.
    3
    Vendredi 24 Août à 06:47
    aie !!!! sacrée chronique
    4
    Dimanche 26 Août à 10:56

    Le résumé me tentait, mais ta critique; purée!!!
    Là, tu ne donne pas envie du tout de le lire et je vais rester sur cette idée de ne pas l 'acheter.
    Bonne journée

    5
    Laureline
    Dimanche 26 Août à 12:50
    Laureline

    je pleure de rire en lisant les extraits ! cry Comment une maison d'édition peut-elle accepter de laisser de telles âneries dans un texte, ça me dépasse !

      • Missnefer
        Dimanche 26 Août à 13:24
        Ben moi aussi ca me dépasse
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :