• Diabolic

     Diabolic "Avez-vous déjà observé un tigre ?
    Il possède une mâchoire assez puissante pour broyer l'homme le plus robuste, des muscles d'acier capables de traquer n'importe quelle créature.
    Pourtant lorsqu'il attaque, il donne la mort avec une grâce aérienne."

    Un DIABOLIC n'est pas un humain.

    Un DIABOLIC est programmé pour être fidèle envers une seule personne.

    Un DIABOLIC n'existe que pour protéger son maître. Quitte à donner sa vie Quitte à en prendre d'autres.

    Editeur :  Bayard jeunesse
    Genre:  SF, Jeunesse
    Date de sortie: 3/05/2017
    Prix du livre papier : Broché  17,90€  Numerique : 11,99€  
    ISBN:  2747067513

     

     

    Diabolic Quand ta binôme te dis fonce, qu'elle a eu un coup de cœur pour un roman SF alors que ce n'est pas son genre de prédilection, eh bien tu ne peux que lui faire confiance. Et une fois de plus son sentiment sur ce roman est juste. Ce roman SF, dystopie, Jeunesse, car c'est un peut tout ça, est une Pépite du genre. 

    La couverture de ce roman me faisait de l'oeil depuis un moment déjà , comme mille autres romans qui me tentent tous les jours. je m'étais donc promis de le lire , un jour. C'est chose faite. Le plus, c'est que je peux lire désormais le tome 2 dans la foulée avec ma jumelle de lecture, mais il se dit qu'un troisième opus et prévu pour l'année  prochaine, c'est moins top. Je n'aime pas trop attendre entre les tomes d'une saga.

    Dans cette fiction concoctée par l'auteure tout est particulièrement réaliste. Que nous vivions sur terre aujourd’hui ou dans une lointaine ville spatiale aux confins de la galaxie, dans un futur peu clairement défini ( mais pour une fois l'on s'en fiche) les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on pense. L'humain reste ce qu'il est, un humain avec ses failles et ses valeurs et sa monstruosité. 

    Jeux de pouvoirs, manipulations, assassinats pour parvenir à ses fins, c'est dans cet univers impitoyable que Nemesis, la Diabolic, cet être génétiquement modifié, va  devoir trouver sa place, apprendre, composer, jouer le rôle de celle qu'elle n'est pas : une humaine éprouvant des émotions des sentiments qu'elle ne peut en principe pas  éprouver puisqu'ils ne servent en rien à sa mission première, celle pour laquelle elle a été conçue : protéger sa maîtresse Donia, à tuer si nécessaire, jusqu'à  mourir pour elle si besoin. Le seul sentiment qu'éprouve Némesis, c'est  de l'amour pour Sidonia, un sentiment jugé indispensable à la relation qui la lie a jamais à sa maîtresse.

    Une fois cette graine implantée dans le cœur,  peut-elle se développer chez un être sans âme ? Peut-il évoluer et être ressenti pour d'autres personnes ?

    L'amour est le plus beau sentiment au monde, mais il n'y a pas d'amour sans blessures.

    Et est-ce l'amour qui fait de nous des humains ou simplement nos gènes ? L'amitié n'est-elle pas aussi une forme d'amour et de ce fait jusqu'au est-on capable d'aller pour protéger ceux qu'on aime ?  l'attachement de Sidonia et Némesis est réciproque, si cette dernière aime sa protégée parce qu'elle a été programmée pour ça, l'amour "amical " ( et j'avoue que je me suis interrogée sur cette forme d'amour qui lie les 2 jeunes femmes)  que porte Sidonia à sa "créature" qu'elle est loin de considerer ainsi, est quant à lui spontané.

    Au fil des chapitres Némesis développera des sentiments qui n'ont pas été programmés chez elle et de se demander si dans certains contextes, la plus belle part d'humain qui est en chacun d'entre nous peut triompher du mal,  grandir sous une bonne influence ?  C'est une belle note d'espoir en l'humanité que met en avant SJ Kindaid. 

    De ce fait, toutes ses pensées, réflexions,  sur la place de l'amour dans nos vies, sur jusqu'au il peut nous pousser à aller, à faire des sacrifices, sur l'importance des vraies valeurs, sur les causes que l'on croit juste et pour lesquelles on est prêt à donner sa vie,  portent cette histoire magnifique et donnent corps à cette romance SF et fait réfléchir sur le sens que l'on veut donner à notre propre existence.

    L'auteure nous transporte dans une lointaine galaxie,  et nous conte l'histoire  d'une civilisation à l'agonie (la notre un jour peut-être ? ) sous le règne d'un empereur tyrannique et dangereux, sous la coupe d'une mère manipulatrice et redoutable. On ne peut s’empêcher de comparer certaines situations à celles de notre propre passé avec la chute de l'Empire Romain, une période de perversité et de crimes pour obtenir ou conserver le pouvoir.  L'auteur glisse même une interprétation personnelle de ces phénomènes somme  toute  très sensée.

    "- L'histoire de l’humanité, reprit Tyrus, est une répétition de schémas. Les empires gagnent en puissance, puis sombrent dans le déclin (...) et comme depuis la nuit des temps, un même phénomène s'est produit nous sommes devenus paresseux"

      Mais aussi avoir le sentiment de suivre un film d'action avec ses similitudes qui nous rappelle Star Wars, pour ceux qui connaissent cette saga cinématographique, mais pourtant ce roman reste unique, ce n'est pas une parodie de la célèbre série car dans cette histoire , c'est tout un mélange de plusieurs autres films ou romans SF, et l'imagination de SJ Kindaid  y est, sans contexte pour beaucoup.

    Tout est savamment orchestré : rebondissements, émotions, humour, le tout,  de part la plume magique et addictive de l'auteure qui nous tient en haleine, nous surprend, nous déconcerte, nous touche, nous attache à ses personnages au point qu’arrivé au terme de la lecture, l'on soit déçu de les abandonner.

    Parce que Nemesis, Sodonia et Tyrus sont magnifiques, tellement humains que les jeunes lecteurs pourront d'identifier à eux les aimer et les détester par moments, selon certaines situations, éprouver des doutes, avoir envie de les réconforter, et surtout continuer l'aventure avec eux.

    C'est donc avec une pointe de regrets que je ferme ce livre pour lequel j'ai eu un énorme coup de cœur.Et très bientôt je vais les retrouver pour la suite de leurs aventures avec le tome 2 en LC avec ma binôme.

    Merci à ma jumelle Gaelle pour m'avoir incité à lire ce roman et fait découvrir la plume et l'univers magique de cette Diabolic auteure qu'est SJ Kindaid qui m'a torturée suscitant en moi milles émotions.

    PS Je trouve la couverture très appropriée avec cette notion de transformation vers un magnifique papillon.

     

    Diabolic

     

     

     

     

    Extraits citations

     

    "je pense que le pouvoir est la substance la plus nocive de l'univers"

     

    "Tyrus croyait en une cause juste pour laquelle il était prêt à donner sa vie."

     

    " -Nous sommes tous destinés à retourner  dans le néant un jour ou l'autre. Vous pouvez choisir de ce qui se passe dans l'intervalle. Personne ne peut le faire a votre place. Pas même moi"

     

    " C'est terrifiant de  se rendre compte que ce sont nos propres décisions qui façonne le destin"

     

    " Nous les Domitrien, nous sommes le cancer qui ronge cet empire depuis des siècles"

     

    " Parfois le destin nous ne présente pas les choix que nous aurions préférés, mais ceux que nous devons accepter faute de mieux"

     

    " mais ce n'est pas parce qu'on t'a imposé ces sentiments qu'ils sont moins précieux, ou que tu es moins humaine. tu es ma meilleure amie, et je t'aime Némesis"

     

    " je n'avais pas d'âme, mais le peu de cœur que j'avais appartenait à Donia"

     

    © SJ Kindaid

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle GUITTON
    Mercredi 20 Juin à 11:24
    Je jus contente que tu aies aimé être surtout partagé on coup de coeur. Ta comparaison à star wars me fait rire Car je déteste cette saga. Il me tarde de lire la suite avec toi!!!
      • Mercredi 20 Juin à 11:38

        et pourtant il y a bien des similtudes, avec la senatrice, le pouvoir de l'empire, la destruction des planetes eetc..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :