• Effet de vague T3 LC

     

    Effet de vague T3  LCMatt Garrett, c’est zéro émotion.
    D’énormes moyens.
    Aucune morale pour les utiliser.

    En affaires, s’il n’y a pas de danger, un Guerrier comme lui ne fait pas la guerre.
    S’il n’y a pas d’enjeu, Matt Garrett n’agit pas.
    Si le but n’est pas atteignable, il n’engage pas ses troupes.

    Alors que la passion embrouille tout, que les siens sont menacés, que l’ennemi se sert de son intimité pour l’affaiblir, la folie est de croire que l’homme sans émotion ni morale va se comporter de la même manière qu’un autre.

    Mais qu’en sera-t-il quand les événements l’amèneront à endosser un nouveau rôle ? Un rôle pour lequel le Guerrier n’est pas du tout préparé…

     

     

    Effet de vague T3  LCL’effet de vague m’a engloutie et je me suis noyée sous l’avalanche d’incohérences. J’admet qu’un auteur puisse polir, enrober et prendre quelques libertés, cependant il est plus difficile de faire entrer en force un élément dans l’équation parce qu’il sert à l’histoire. Parfois, c’est vraiment trop visible et quand cela devient fréquent, l’équilibre devient précaire et le récit ne tient pas vraiment la route.  Pour beaucoup, les détails sont secondaires, seule la trame globale est perçue. Personnellement, je peine à ne voir que l’ensemble, surtout quand un auteur nous noie sous une foule de détails, justement.  De plus, comment adhérer à une intrigue quand d’un opus à l’autre, il oublie de faire concorder certains éléments ? Une foule d’exemples me viennent à l’esprit, mais je m’abstiendrais de les citer pour ne pas spoiler.

    Que dire des réponses qui ne viennent jamais, des divers errements, rebondissements, situations parfois survolées, parfois peu abouties et qui me laissent perplexe ?

    Pour tout dire, la romance devient au fil des tomes épuisante avec ces « je t’aime », » je ne sais pas le dire » « je vais le quitter », « elle va me quitter quand elle saura »,  ses  multiples rebondissements et grand écart avec les 2 thèmes principaux, — somme toute, originaux , et bien documentés —, qui se seraient suffi à eux même.

    En voulant pimenter son roman avec de l’action, des situations complexes, Jana Rouze en fait trop et gâche son roman avec trop de péripéties et de situations compliquées, parfois contradictoires, qui nuisent à l’ensemble. C’est dommage.

    Pour ce qui est des personnages, s’ils m’ont laissé longtemps dans l’incertitude de mes ressentis à leur égard, dès le tome 1, ils ont fini par m’insupporter. L’auteur ne m’a pas convaincu, au contraire, ses redondances dans les chapitres sentiments mutuels ont tué dans l’œuf le peu de sympathie que j’aurais pu avoir pour eux. Matt, malgré son passé, ses failles et ses blessures n’est qu’un sombre connard peu attachant, imbu de lui-même, personnage cliché du macho, dans toute sa splendeur à qui Jana Rouze fait faire n’importe quoi, jusqu’à le placer dans des situations loufoques et complètement grotesques. J’aurai pu en rire, mais franchement, je n’ai pu entrer dans le délire littéraire de l’auteur. Quant à Alex, je peinais déjà avec elle, dès le début, et au fil des tomes, j’avais de plus en plus envie de la baffer, tant elle attend trop du personnage de Matt. Tout au moins est-elle incapable d’apprécier ce qui lui est offert à sa juste valeur. L’auteur brosse le portrait d’une héroïne qui veut « guérir » le héros coûte que coûte et ne connait pas la patience.

    Parlerais-je des personnages secondaires, des interactions entre eux et les principaux ? Je me contenterai de dire que parfois je n’ai pas toujours compris leur utilité.  Et une fois n'est pas coutume, aucun d'eux ne m'a donné envie de les suivre dans une histoire personnelle.

    Pour tout dire, j’ai énormément peiné dans cette histoire qui part soudainement dans tous les sens, tellement de sens, qu’ils sont abordés superficiellement ; que certains éléments ne tiennent pas la route et sont parfois totalement oubliés me laissant interloquée avec cette question : mais quel intérêt ?  

    Jana Rouze a peut être séduit de nombreuses lectrices avec sa trilogie à suivre, moi, la déferlante ne m'a pas été favorable, elle a eu raison de moi, m’empêchant parfois de me maintenir la tête hors de l'eau. Ceci pour dire que je n'ai pas vraiment toujours compris vers quel rivage voulait me mener l'auteure. Et j'ai le sentiment qu'il en a été de même pour elle, qu'elle s'est laissée porter par la vague, sans vraiment savoir parfois vers où elle voulait aller, ce qui a donné un récit par moments un peu confus, un peu incohérent et qui, plus centré sur les thèmes de départ, j'aurais adoré. 

    Malheureusement, je ressors déçue , peut-être que j'avais trop d'attentes, que ce roman a mal vieilli, ressemblant trop à la série de E.l James.

     

    Effet de vague T3  LC


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle
    Mardi 15 Septembre à 09:50
    Moi aussi déçue. L’auteure écrit mieux que EL James mais n’a pas une romance cadrée
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :